actualité écologie

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Annoncez la couleur !

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Journal des Bonnes Nouvelles

Les 10 jours verts Transacteurs

Samedi 3 octobre: marchons sur les aéroports!

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

AG Cyberacteurs

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide

  #forêt   #3pignons



Cyberaction : Il faut sauver la forêt des Trois Pignons

En Seine-et-Marne, un collectif de riverains s'oppose à un chantier sylvicole de l'Office Nationale des Forêts. Il est situé dans la forêt des Trois pignons, qui fait partie du domaine de Fontainebleau (classée forêt d'exception). Le chantier a été suspendu.

[ 2 847 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 09 janvier 2020

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Directeur-Général de l'ONF

Plus d'infos

3pignonsDu sable, des rochers, des bosses. La forêt des Trois Pignons séduit avant tout par ses paysages bruts. Jacques Laskar, président du collectif citoyen "L'avenir du Vaudoué", est à l'origine de la pétition. : "C'est une forêt qui est très belle. Pas parce qu'elle a des grands arbres, mais parce qu'il y a des rochers un peu partout, qu'il y a des endroits de mousse, des arbres qui sont plutôt rabougris. C'est magnifique par la poésie que ça représente et c'est ça qui attire énormément de gens". 

La pétition, déjà signée par plus de 7 000 personnes, s'oppose au chantier de 120 hectares de l'Office Nationale des Forêts : des larges allées vont être créées pour permettre aux engins d'accéder aux arbres à abattre. "Actuellement, il y a des petits sentiers pédestres sinueux,explique Jacques Laskar. "On va les remplacer par des travées rectilignes de quatre mètres tous les 24 mètres où on coupe tout. Effectivement, on massacre cette forêt."

Le collectif craint à l'avenir une exploitation intensive de la forêt  

l s'agit plutôt d'une mesure de protection, argumente de son côté Pierre-Edouard Guillain, directeur de l'agence territoriale de l'ONF pour l’Ile-de-France Est. "_Pour éviter que ces engins, qui viennent chercher les arbres, circulent partout sur la parcelle et abîment les sols, on oblige les engins à circuler sur ces layons (cheminement rectiligne en forêt). On n'est pas en train de réaliser un acte de coupe intensive de la forêt des Trois pignons. On est en train de faire ce qu'on fait sur toutes les autres parcelles en forêt de Fontainebleau et qui, jusqu'à présent, n'a pas été un sujet de discussion majeur". _
Le collectif demande la suspension du chantier afin que des solutions plus douces, comme le débardage à cheval, soient envisagées. 

Il faut sauver la forêt des Trois Pignons
https://www.liberation.fr/debats/2020/01/04/il-faut-sauver-la-foret-des-trois-pignons_1771598  

Pour donner du poids à ceux qui se mobilisent localement, nous vous invitons à interpeller le nouveau Directeur-Général de l'ONF

Seine-et-Marne. Le chantier forestier de l’ONF en forêt des Trois Pignons suspendu
https://actu.fr/ile-de-france/vaudoue_77485/seine-marne-vers-une-suspension-chantier-forestier-lonf-foret-trois-pignons_30570556.html  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à webmaster@onf.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Sauvez la forêt des Trois Pignons
  • Message : Monsieur le directeur-général,
    Dans quelques mois, il sera trop tard pour la forêt des Trois Pignons.

    Il est encore temps de faire de cette forêt exceptionnelle un laboratoire de ce que pourrait être la forêt de demain et des rapports plus harmonieux entre les usagers de la forêt et ceux qui la travaillent.
    Ils sont si rares les endroits où la beauté s’incarne et vit.
    Ne laissez pas disparaître celui-ci. La perte serait irrémédiable.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

28 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

pour que les arbres de cette forêt y restent longtemps confinés !

Odile Poncy
23/03/2020 - 23:16:59


Chantier suspendu? Espérons qu'il le restera! Danièle

Danièle Hennebert
02/03/2020 - 15:54:54

La protection des forêts n'est-elle pas une priorité aujourd'hui ?
Marie-Christine

Mrie-Christine Callet
28/02/2020 - 15:50:50

Protéger les forêts pour protéger l’eau, donc la vie : tribune d’un forestier
https://lareleveetlapeste.fr/proteger-les-forets-pour-proteger-leau-donc-la-vie-tribune-dun-forestier/  

Alain UGUEN
28/02/2020 - 13:35:32

Seine-et-Marne. Un collectif des Trois Pignons a été constitué
https://actu.fr/ile-de-france/vaudoue_77485/seine-marne-collectif-trois-pignons-ete-constitue_30931656.html  

Alain UGUEN
28/02/2020 - 08:38:08

Après les cours d'eau, les terres agricoles, les espaces encore "sauvages, le littoral marin, la nouvelle "mode" est de s'attaquer aux arbres, même isolés, et à la forêt. Une absurdité alors que nous avons besoin de lieux où nous oxygéner, nous détendre, nous ressourcer en communication avec la Terre et la Nature. Il faut arrêter ce massacre qui relève de la stupidité autant que du désir de lucre de quelques élus et industriels prompts au crime écologique. Une pauvreté intellectuelle et culturelle, une méconnaissance et une cécité sociétales très inquiétantes.

Mireille
27/01/2020 - 14:34:45

- La réponse de l’ONF mentionne comme un retard d’exploitation l’absence d’intervention sur le site depuis plus de 15 ans.
Pourtant cette durée était auparavant considérée comme un temps de rotation de coupe « normal ».
Souvent présenté comme un outil de renouvellement des peuplements, le raccourcissement des temps de rotation semble être davantage la conséquence logique d’une politique d’accroissement des prélèvements : en 40 ans, le volume récolté dans les forêts domaniales a augmenté de 29%.

- Certes les citoyens sont informés à l’avance des coupes et travaux. Mais leur demande-t-on leur avis ?
Et quand cet avis peut s’exprimer via les consultations publiques, est-il seulement considéré ? Le rapport d’expert de la Commission Nationale du Débat Public fait mention de graves insuffisances dans le traitement et la prise en compte des contributions citoyennes.
https://www.lpo.fr/actualites/les-consultations-publiques-du-ministere-en-charge-de-l-ecologie-mises-en-cause-par-la-cndp-dp1  

- A plusieurs reprises, j’ai pu constater dans nos forêts vosgiennes des épicéas morts, victimes d’une attaque de scolytes, laissés sur pied depuis 2017 au bord de routes départementales et voies communales. Le bois scolyté, bien qu’encore exploitable, se vend mal ou à des prix très bas. Malheureusement et bien trop fréquemment, le souci de la sécurité du public paraît directement proportionnel à la rentabilité de l’exploitation.
Toujours à propos de sécurité, l’hyper mécanisation des interventions est elle-même génératrice de problèmes. Lors des actions de coupe et de débardage, les arbres avoisinant les travaux sont souvent blessés au niveau du tronc et des racines affleurantes, des branches sont cassées ; à tel point que ces arbres atteints peuvent représenter un danger par la suite.

- Enfin, dans une forêt fréquentée comme celle des Trois Pignons, le débardage avec chevaux pourrait participer à la fois de l’exploitation et de l’animation à l’intention du public. De quoi susciter quelques vocations de mécènes pour aller alimenter le fonds ONF-Agir pour la Forêt et ainsi grossir le malheureux 1,5 million d’euros (sur les 300 millions nécessaires) affecté aux 60000 hectares à reconstituer.
Pour l’instant, il est décourageant de voir notre patrimoine forestier ravagé par les abatteuses, transformé en pellets ou vendu à vils prix aux chinois et livré aux spéculateurs. Dans ces conditions, qui aurait envie de mettre la main à la poche, en dehors de ses impôts ?

Un espoir, cependant. De nombreux forestiers ONF n’ont pas oublié ce qui faisait auparavant la noblesse de leur métier. Pour mémoire, relire le Manifeste de Tronçais :
https://marche-pour-la-foret.webnode.fr/_files/200002879-3f02e3ffbb/Manifeste%20de%20Tronçais-0.pdf  

Avec mes salutations citoyennes et mes attentes pour l'avenir,
Francine

Frawald
14/01/2020 - 08:18:36

c'est qui ce directeur -général ? il va empêcher de massacrer cette forêt ou alors diriger les travaux !!!!!!!!!!!!!!

jean
13/01/2020 - 18:01:30

Sur place, il faut convaincre l'ONF de faire faire le travail de débardage en traction animal.
Pas de saccage de la forêt, une belle complicité entre la nature, l'homme,l'animal, des moments à montrer et faire partager avec le public...

gilles bas
13/01/2020 - 13:36:40

L'ONF répond
Madame, monsieur,
Merci de votre commentaire.
A compter du 6 janvier 2020, l’Office national des forêts devait procéder à différentes opérations sylvicoles dans la forêt des Trois-Pignons, sur les communes de Noisy-sur-Ecole et du Vaudoué.

Pour cette opération de gestion courante, l’ONF a informé largement le public sur le territoire concerné. Face aux inquiétudes qui subsistent, l'ONF a décidé de suspendre ces coupes qui devaient commencer et qui, finalement, ne se feront pas cette année.

Les parcelles concernées se situaient autour du rocher fin et le long du chemin de la Mée. Ces travaux devaient durer 2 mois. Outres ses vocations sociales et environnementales fortes, la forêt des TroisPignons fait l’objet d’une sylviculture nécessaire à son renouvellement. Sa gestion s’inscrit dans un temps long, à l’échelle du siècle. Encadrée, elle ne se fait pas au hasard, et repose sur une feuille de route appelée « aménagement forestier ». Basé sur des inventaires précis, ce document programme toutes les interventions à une échéance de 20 ans : récoltes d’arbres, renouvellement de la forêt, protection des milieux, accueil du public, entretien des paysages…



Les coupes prévues en janvier et février 2020 étaient initialement planifiées dans l’aménagement des forêts de Fontainebleau et des Trois-Pignons (approuvé par arrêté ministériel le 5 avril 2018). Le passage entre 2 coupes dans une même parcelle se fait habituellement tous les 8 à 10 ans.



Sur la zone concernée, compte-tenu des difficultés d’exploitation, un retard a été pris ces dernières années, certaines parcelles n’ayant fait l’objet d’aucune intervention depuis 15 ans, voire plus. Cette situation pose 2 problèmes : la sécurité sur un site très fréquenté du public et surtout la capacité de régénération de la forêt notamment avec des essences feuillues. Les interventions devaient répondre à 2 objectifs :

• Restaurer une lande présentant un intérêt écologique fort
• Améliorer le peuplement forestier et préparer l’avenir

Nous vous adressons nos salutations les plus respectueuses,

Alain UGUEN
13/01/2020 - 10:46:16

J'ai croisé l'été dernier un chantier de ce type en Ariège. C'est un désastre, un vrai carnage. Ces engins démesurés laissent derrière eux un véritable champ de poussière.

Je suggère à ceux qui veulent voir une gestion respectueuse de la forêt, avec sélection des arbres à abattre et débardage au cheval, se rendent sur la ZAD de Notre Dame Des Landes et demandent à visiter la forêt de Rohanne. Contact : abracadabois(a)riseup.net et pour en savoir plus Voir : http://alternativesforestieres.org/Rencontre-sur-la-foret-2019-a-la-533  

Daniel DANIEL
12/01/2020 - 19:46:01

On nous parle tous les jours de protection de la planète, de planter un arbre à chaque naissance, de la catastrophe de l'Australie... peut-être l'onf ne reçoit -il pas les informations.
Il y a d'autres moyens d'exploiter le poumon d'oxygène de Paris!

Nadine
12/01/2020 - 11:58:18

Un site de rando et de varappe exceptionnel.

boucard
12/01/2020 - 11:16:59

Au nom de la productivité ou de la commodité trop de paysage sont simplifiés et effectivement perdent le charme qui les caractérise.

Goeneutte
11/01/2020 - 22:42:25

Nous allons faire suivre aux grimpeurs du 90 et départements voisins.
Michel Breil, si vous avez encore des contacts dans le milieu de l'escalade, pourriez-vous, SVP, leur transmettre cette cyberaction. Leur mobilisation sera certainement très utile.
Merci d'avance et Bonne Année !

Frawald
10/01/2020 - 18:33:45

Pour connaitre cette forêt en y ayant fait de l'escalade quand j'habitais en Seine & Marne ce chantier serait un scandale.
Pourquoi la mutiler lors que le travail de "protection" par abattage pourrait se faire avec des chevaux de débardage.
Ainsi pas besoin de travées de 4m de large, le site est protégé et ps de pollution d'engins mototisés.

Zébulon
10/01/2020 - 15:31:25

En tant qu'ancien "Bleausard" expression bien connue des grimpeurs,je n'imagine même pas qu'un technocrate des eaux et forêts puisse faire intervenir des engins forestiers inappropriés dans ce PUR JOYAUX!Pour information,très fort taux de suicide professionnel à l'ONF!

BREIL MICHEL
10/01/2020 - 15:20:51

C'est incroyable ces citoyens qui on leur mot a dire sur tout! et oui le monde change! il est temps que vous changiez aussi vos modes de gouvernances et de décisions

Pascal BERLAND
10/01/2020 - 08:44:36

Je connais bien cette forêt, j'y allais avec mes parents et mon père en particulier...
Pourquoi détruire un tel endroit, plein de charme et de poésie ? Ne restera-t-il donc rien en France où se poser ?

Zoe
09/01/2020 - 23:39:22

Je comprends votre inquiétude : les layons sont effectivement les signes avant-coureurs d'une exploitation intensifiée et mécanisée.
Ces dernières années (tiens donc…), il y a eu tellement de coupes et de broyages dans nos forêts françaises que l'on pourrait au moins laisser tranquilles quelques sites forestiers remarquables dédiés à l'accueil du public. La forêt des Trois Pignons pourrait être de ceux-là.
Chères forêts, vous n'êtes ni une plantation d'arbres, ni une usine à bois. Vous êtes avant tout des milieux de vie, derniers refuges de nombreux animaux et des amoureux de la nature. Faites que la fièvre du gestionnaire s'apaise sous votre frondaison, que son œil cesse d'estimer les m3 et s'ouvre à votre beauté.
Pour le salut du monde !

Frawald
09/01/2020 - 21:10:21

j'ai grimpé toute ma jeunesse aux trois pignons :c'est un lieu absolument unique et magique !!!à inscrire au patrimoine,plutôt!!!
déjà qu'elle est passablement rognée par la pression immobilière....

jacques lacombe
09/01/2020 - 16:58:59

Quand on se rappelle ce que les engins forestiers font (ornières monstrueuses, ruisseaux perturbés etc...) dans les forêts du Morvan ou du Limousin (référence aux documentaires sur les coupes à blanc de ces massifs forestiers où se pratique la sylviculture intensive d'épicéas!!!), on peut redouter le pire en forêt de Fontainebleau!....

L'exploitation à outrance n'abdique décidément pas!!!

cactus
09/01/2020 - 13:53:42

Je comprends l'office des forêts, on fait de grandes allées, on fait venir des engins monstrueux, puis on abat les arbres malingres ... mais pour beaucoup, il faut comprendre qu'un sentier, où les branches des arbres nous caressent en passant, que les oiseaux nous suivent de branches en branches, que les fleurs sont tout au long du chemin, on a l'impression d'être seul, et on en profite un max ! et puis, il y a touts les senteurs des sous-bois, l'odeur de champignons, de fraise des bois, c'est ça aussi qu'on aime ! rien à voir avec ce qu est proposé ! Quel dommage ! j'espère qu'ils vont réfléchir ...

Berthine
09/01/2020 - 13:38:28

Le débardage à cheval,ça existe!!!

Philippe Sauer
09/01/2020 - 13:04:13

Lisez et faites lire "L'arbre-monde" de Richard Powers, et comprenez ou faites comprendre ce qu'est une forêt !

lombard-farille
09/01/2020 - 12:07:21

Monsieur le Directeur de l'ONF, raser les trois Pignons c'est de la folie pure. Vous qui arrivez, arrêtez-la! Ces lieux superbes, au lieu de les supprimer il faut les préserver et former les nombreux promeneurs à les respecter (ce qu'ils ne font pas toujours, le plus souvent par ignorance). Il y a un travail à faire aux Trois Pignons et dans toute la forêt de Fontainebleau, mais il est d'éducation et de formation des gens qui en profitent, afin les bêtes et végétaux qui les habitent y vivent en paix. J'ai vécu 9 ans à Avon et donc, j'en ai profité et mes fils y ont appris à grimper, à écouter le brame, à trouver des champignons, à connaitre animaux et végétaux... Quelle désastre d'envisager de raser ces chaos! Arrêtez cela, ce serait aller contre tout ce qu'il convient de faire pour la préservation du peu qu'il nous reste d'"environnement". Ce serait un beau début de gestion que de faire respecter la forêt, j'espère que vous saurez le voir et le faire. Ce devrait en tous cas être votre rôle. Bonne gestion, Odile Bouchet

Odile Bouchet
09/01/2020 - 09:58:46

Monsieur le Directeur de l'ONF, Ombelles, Nénuphars et Faune sylvestre,
Je me joins aux amis de la forêt des Trois Pignons et vous exhorte (verbe utilisé par Amnesty pour convaincre les puissants) à ne pas causer de dommages à ce lieu. Je connais quelques forêts du Jura et du Doubs qui perdent leurs épicéas et leurs frênes asséchés et vérolés et qu'on meurtrit avec des engins monumentaux qui ravagent la terre et la flore, n'infligez pas ces malheurs ici. GR impraticables, oiseaux mutiques, culs blancs de chevreuils invisibles... Laissez vivre les forêts, nous en aurons besoin pour nous mettre à l'ombre. Faites rentrer dans les sous bois les chevaux lourds et leurs meneurs qui ont le sens de la vie. Prenez la bonne décision. STOP AU MASSACRE! Aïchat Nussy

c nusbaum
09/01/2020 - 09:44:50

Autres actions sur le thème de la forêt

cyberaction N° 1183: Il n’est plus temps de couper des forêts pour plus d’avions.
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/ilnestplustempsdecouperdesforyotspo-3463.html  

cyberaction : Non à l’éthanol de canne à sucre d'Amazonie
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/nonyalynthanoldecanneyasucredamazon-3458.html  

cyberaction N° 1178: Halte aux coupes rases dans le Morvan 
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/halteauxcoupesrasesdanslemorvan-3438.html  

cyberaction N° 1108: Protégeons nos forêts domaniales en Scarpe Escaut
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/protyngeonsnosforyotsdomanialesensc-3079.html  

cyberaction N° 1047: En Marche pour la Forêt
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/enmarchepourlaforyot-2545.html  

Alain UGUEN
09/01/2020 - 09:26:39

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !