actualité écologie

météo

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : ICEDA : halte à la contamination nucléaire généralisée

La mise en service de l'ICEDA (Installation de Conditionnement et d'Entreposage de Déchets Activés), sur le site nucléaire du Bugey dans l’Ain, va générer de nombreux transports de matières et déchets radioactifs sur nos routes et voies ferrées, dans nos villes et villages, du Nord au Sud et d’Ouest en Est, à moins que ce soit l’inverse !

[ 2 027 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 07 octobre 2020

Proposée par Cyberacteurs
En partenariat avec Sortir du Nucléaire Cornouaille, Stop-Bugey , la FAN Bretagne

Elle sera envoyée à Ministre de la Transition

Elle prendra fin le : 07 janvier 2021

Plus d'infos

Transports radioactifsCette installation est une plaque tournante du trafic des déchets nucléaires , implantée sur le site nucléaire du Bugey à St Vulbas dans l’Ain, à 30 km du centre de Lyon et à peine 60 km à vol d’oiseau de Genève.

Elle doit accueillir les déchets les plus radioactifs issus du démantèlement de 9 réacteurs nucléaires définitivement arrêtés (Brennilis, Chooz A, Chinon 1 à 3, Saint Laurent des Eaux 1 et 2, Bugey 1 et Superphénix). La cuve du réacteur de Brennilis en Bretagne, dont le débit de dose est estimé en centaine de Sievert par heure, devrait y être expédiée. Une dose reçue de 6 Sieverts entraîne la mort.

L’ICEDA doit aussi et surtout accueillir les déchets « d’exploitation » les plus radioactifs comme les «crayons source» et «grappes de contrôle», issus des « coeurs » de réacteurs, actuellement stockés dans les piscines de refroidissement des combustibles usés des centrales nucléaires et dont la saturation approche.

Avec la mise en service de l’ICEDA tous ces déchets seront déconfinés de leurs sites d’origine, mis sur les routes et rails de France, avec tous les risques que ça comporte, puis acheminés vers le Bugey pour y être triés, découpés en morceaux et emballés avant, peut-être, d’être réexpédiés vers d’autres sites. EDF entend ainsi pallier à l’engorgement des piscines, faire « disparaître en douce » certains types de déchets et disséminer la radioactivité dans l’environnement.

<strong>ICEDA en Bugey, installation issue des mensonges et falsifications d’EDF
</strong>
La longue bataille juridique contre l’ICEDA, commencée il y a 10 ans avec 7 associations, pointait de nombreuses irrégularités et mensonges par omission du dossier initial présenté par EDF.
http://www.sortirdunucleairecornouaille.org/spip.php?article221  

Elle continue avec le nouveau recours en Conseil d’Etat que la Ville et le Canton de Genève, associés à 4 riverains du site nucléaire du Bugey, viennent de déposer.
https://www.geneve.ch/fr/actualites/site-bugey-ville-canton-opposent-decision-autorite-surete-nucleaire  

La lutte contre cette installation n’est donc pas terminée mais elle nécessite un maximum de soutiens et de détermination.
EDF, qui est dans une situation de grande fragilité financière et technique, a absolument besoin de l’ICEDA pour retrouver des marges de manœuvre que la saturation des piscines de refroidissement des « combustibles usés » réduit.

Etat d'urgence radioactif sur les routes de France

Avis aux automobilistes, aux routiers, aux cyclistes et motocyclistes, aux piétons, aux passagers des trottinettes, aux rollers, aux riverains des routes et voies ferrées de France et à tous les autres êtres vivants qui pourraient se trouver à proximité !
Le premier convoi routier de déchets hautement radioactifs, issus du "coeur" du réacteur en démantèlement, est parti de la centrale nucléaire de Chooz dans les Ardennes pour rejoindre l’Iceda du Bugey dans l'Ain.
https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-chooz/actualites/site-en-deconstruction-de-chooz-a-depart-du-premier-convoi-de-dechets-vers-le-nouveau-centre-d-entreposage-iceda  

De nombreux autres convois sont prévus et si nous ne faisons rien, EDF va continuer à augmenter le trafic routier et ferroviaire de matières et déchets radioactifs afin d’exploiter ses réacteurs le plus longtemps possible.

Que faire pour empêcher ça ?

Les deux récentes décisions de l’ASN, autorisant EDF à exploiter l’Iceda et à mettre en service « partiellement » l’EPR de Flamanville, en préfigurent d’autres et en particulier celles permettant :
la déclaration d’utilité publique de CIGEO pour l’enfouissement des déchets nucléaires « ultimes » à Bure;
la construction d’une piscine d’entreposage centralisé de combustibles usés (essentiellement du Mox fabriqué à partir de plutonium) sur le site de La Hague dans le Cotentin,
ou même l’entreposage à sec de combustibles usés sur les sites des centrales nucléaires existantes.

Une lettre ouverte, signée à ce jour par une centaine de personnes et organisations, a été envoyée à la ministre de « la transition écologique et solidaire » pour lui demander ce qu’elle compte faire pour passer d’une position antinucléaire de principe à des actions réellement efficaces pour stopper le nucléaire.
Pour donner plus de force à cette action nous vous proposons, pour commencer, de signer et d’envoyer à la Ministre le message ci-dessous.
D’autres actions suivront et Cyberacteurs vous en informera le moment venu.

Madame la Ministre il est grand temps d’agir pour arrêter la contamination radioactive généralisée.

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à jack.azoulay@ecologique-solidaire.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : ICEDA : halte à la contamination
  • Message : Madame la Ministre,
    Ayant rappelé publiquement votre opposition au nucléaire, il vous faut prendre sans attendre des décisions qui vont dans le sens de cette opposition pleinement justifiée. Vous en avez la possibilité immédiate pour plusieurs dossiers traités « par-dessus la jambe » par l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) à la demande d’EDF (ex: l’autorisation de mise en exploitation de l’ICEDA en Bugey et de mise en service partielle de l’EPR de Flamanville) .
    Je vous demande donc, Madame la Ministre, ce que vous comptez faire pour arrêter la fuite en avant de l’industrie nucléaire française et la prise en otage caractérisée des populations menacées par son fonctionnement.
    Croyez, Madame, en ma vigilance sur vos décisions.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

15 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Je suis avec vous a fond.
Bonne courage.

roz
23/11/2020 - 22:38:39

La cheffe de cabinet du ministère de la transition écologique a répondu, à la lettre ouverte à propos d'ICEDA, par un courrier du 6 novembre.
Voici sa réponse :
"Vous avez bien voulu appeler l'attention de Mme Barbara POMPILI, ministre de la Transition écologique, sur vos préoccupations concernant l'Installation de conditionnement et d'entreposage de déchets activés (Iceda) sur le site nucléaire du Bugey.
La ministre a pris connaissance de votre correspondance et vous en remercie.
Aussi, elle m'a chargée de transmettre votre courrier au directeur général de l'énergie et du climat pour que votre témoignage puisse alimenter les réflexions sur le sujet."

La ministre ne répond donc pas à la question qui lui a été posée et se décharge de son rôle politique sur l'administration qui, jusqu'à preuve du contraire, n'a pas de position sur le sujet. La ministre, qui est opposée au nucléaire, ne prend pas de décision, à ce stade.

Il faut continuer à faire connaître la cyberaction et à la faire signer pour inciter la ministre à prendre les bonnes décisions.

François VALLET
12/11/2020 - 14:55:39

Alors que le nucléaire, par les catastrophes (Tchernobyl, Fukushima etc) connues, par les mensonges et contre-vérités publiés, par les manquements aux protocoles dans les centrales, par les pollutions des eaux, de l'air, par les déchets quasi éternels a fait la preuve de sa nuisance, il est urgent de laisser la place aux énergies renouvelables désormais plus rentables que l'énergie nucléaire ruineuse et très impactante pour les générations futures.
Daniel Déprez

Daniel DEPREZ
12/11/2020 - 14:36:51

Accumulation des déchets radioactifs en Europe, des Etats sans solutions durables
https://www.goodplanet.info/2020/11/05/accumulation-des-dechets-radioactifs-en-europe-des-etats-sans-solutions-durables/  

Alain UGUEN
09/11/2020 - 07:48:01

Ce site annoncé depuis pas mal de temps a toutes les qualités.
Le site de la centrale est non habilitée pour une autre activité qu'une centrale; un stockage même temporaire de 10 20 100 ou mille ans, c'est à dire rien en regard des déchets nucléaires n'a rien à faire au bord d'un fleuve agité. Le Rhône varie beaucoup .. et parfois .. trop.
Le site est bien choisi car comme on le sait chez EdF, les accidents n'existent pas. C'est pourquoi certains sites se trouvent SOUS le niveau du cour d'eau adjacent. Pas de risque car pas d'accident.
Au Bugey le Rhône est sous le niveau de la centrale, de pas beaucoup. Heureusement, EdF pense à tout !
on a le barrage de Vouglans.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Barrage_de_Vouglans#Risque_de_rupture_du_barrage  
Près à lâcher, quand vous voudrez. Enfin façon de parler.
La sécurité n'a pas de prix, la preuve !

L'irresponsabilité est mère des atrocités.
Et l'arbitraire est irresponsabilité...
Encore merci.

jean
08/11/2020 - 20:26:18

Réponse à Léonard M

"L'alternative" à l'ICEDA c'est d'arrêter définitivement tous les réacteurs nucléaires existants et de ne pas en construire de nouveaux.
Les "zones à risque" ce sont toutes les installations nucléaires en fonctionnement. Les mettre à l'arrêt définitif c'est réduire drastiquement les risques en laissant les déchets d'exploitation là où il sont a priori correctement confinés, c'est à dire dans les piscines de refroidissement. Il faut bien sûr renforcer leur sécurité et les surveiller le temps nécessaire à la décroissance de la radioactivité, c'est à dire très longtemps! C'est du boulot à long terme pour les travailleurs du nucléaire qui savent faire ça correctement.
De toutes façons il n'y a aucune solution satisfaisante concernant les déchets nucléaires.
L'urgence c'est d'arrêter d'en produire. Lorsque ce sera fait il sera toujours temps d'examiner les différentes options possibles pour le très long terme.
Toutes les solutions mises en oeuvre, prétendument pour régler le problème, n'ont pour seul but que de continuer la production électro-nucléaire et donc des déchets radioactifs qui vont avec, ce qui aggrave le problème que devront gérer les générations futures.

François VALLET
08/11/2020 - 15:08:18

Autant les EPR (et toute nouvelle centrale nucléaire basée sur la fission) sont indéfendables, autant il faut trouver une solution pour le problème des déchets nucléaires qui existent et dont on ne peut pas se débarrasser en claquant des doigts ... L'ICEDA ne paraît pas être une solution géniale, mais quelles sont les alternatives ? Laisser les déchets sur place et multiplier les zones à risque ?

Léonard M
08/11/2020 - 00:42:32

pour répondre à Geneviève P. , je suis d'accord avec la non-utilisation de voiture électrique privilégier les transports en vélo ou à pied quand c'est possible . Mais il y a d'autres moyens d'éviter le nucléaire, comme par exemple, la baisse de la consommation ( électricité, mode d'élevage des animaux, moins de viande dans nos assiettes... ) etc...

Caroline de Villepin
07/11/2020 - 16:12:06

Le nucléaire, un héritage très lourd et compliqué pour les générations qui nous suivront!!!
Sans compter le changement climatique et son accélération!
Les perspectives sont plus qu'alarmantes et si peu est fait au moins pour stabiliser les émissions de CO2 ou de méthane qui s'échappe du pergélisol sibérien, canadien et autres contrées où le sol restait gelé en permanence!... ce n'est plus la situation présente.
Le retour des USA dans l'accord de Paris sur le climat (si Jo Biden est élu) ne changera pas grand chose à l'affaire. Cet accord est déjà largement dépassé.
Les solutions proposées: 5G, voitures électriques, tout numérique sont une façon de nous précipiter vers une aggravation de la situation, la philosophie étant toujours plus, sans limites!

Déconfit
07/11/2020 - 13:50:19

Le nucléaire est déjà fortement problématique par rapport à la santé, mais là c'est une vraie catastrophe répandue en douce sur le territoire français avec en prime un super risque sur notre région (Buget et au delà bien sûr ).
Au secours !

Danielle Roude
07/11/2020 - 13:02:15

"Par dessous la jambe" plutôt!

Jean Paul MAIS
06/11/2020 - 19:37:18


Si on veut des voitures électriques, il va falloir vouloir du nucléaire !! Je veux diminuer le nucléaire dc pas de voitures électriques, il faut donc se déplacer le moins possible en voiture, difficile quand on habite en campagne.

Pourcelle geneviève
06/11/2020 - 19:02:17

Stop à la pollution nucléaire.

Roland COMTE
06/11/2020 - 17:37:14

il s'en passe des choses bien laides et dangereuses dans notre dos !!!

maripachats
06/11/2020 - 15:57:50

Déchets nucléaires: leur dangerosité va subsister des centaines de milliers d’années
https://www.rfi.fr/fr/science/20201104-déchets-nucléaires-leur-dangerosité-va-subsister-centaines-milliers-dannées  

Déchets nucléaires : l'équivalent d'«un terrain de foot haut comme trois fois la Tour Eiffel», rien que pour l'Europe
https://www.liberation.fr/terre/2020/11/04/dechets-nucleaires-l-equivalent-d-un-terrain-de-foot-haut-comme-trois-fois-la-tour-eiffel-rien-que-p_1804595  

Nucléaire : le coût du grand carénage revu à la hausse
https://www.actu-environnement.com/ae/news/revision-cout-grand-carenage-parc-nucleaire-edf-36414.php4  


L'Etat réfléchit au financement de nouveaux réacteurs nucléaires, selon Contexte
https://www.usinenouvelle.com/article/le-gouvernement-etudierait-le-financement-de-nouveaux-reacteurs-nucleaires-en-france.N1024469  

Alain UGUEN
05/11/2020 - 14:53:21

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !