actualité écologie

SPAM etc...

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

2024 année délicate

météo

Les amis des 150

AG Cyberacteurs

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

2023 l'année des droits

Ne laissez pas vos appareils en veille

vacances de votre animateur

Journal des Bonnes Nouvelles

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

22 V'là les acteurs des transitions

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Haro sur le commerce international des cuisses de grenouilles

Des ONG, dédiées à la conservation de la biodiversité et au bien-être animal, s'inquiètent du rôle prédominant de l'Union européenne dans les importations de cuisses de grenouilles et demandent de prendre les mesures appropriées pour réduire l'impact écologique de ce commerce et la somme des cruautés qu'il provoque.

[ 1 938 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 11 mars 2024

Proposée par Cyberacteurs | à vos euro députés

Elle prendra fin le : 11 juin 2024

Plus d'infos

grenouillesEn particulier, il est urgent que l'Union européenne propose des inscriptions en Annexe II (contrôle du commerce international) de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) des espèces des genres Fejervarya et Limnonectes importées d'Indonésie et du Vietnam et des espèces du genre Pelophylax importées de Turquie et d'Albanie.

Le commerce international des cuisses de grenouilles n'est pas contrôlé à ce jour. Les espèces importées en Europe ne sont pas inscrites à la CITES et les statistiques douanières se contentent de la dénomination "cuisses de grenouilles congelées" sans aucun détail sur l'espèce. En conséquence, il n'y a aucune mesure en place pour s'assurer de la durabilité de ce commerce.

Les études récentes 1 2 3 confirment les faits suivants :
• L'importation annuelle dans l'Union européenne des cuisses de grenouilles dépasse les 4000 tonnes, ce qui correspond à 81 – 200 millions de grenouilles (selon la taille de l'espèce).

Depuis des décennies, la très grande majorité des grenouilles est capturée dans les milieux naturels, contribuant dans tous les pays au déclin des populations de grenouilles sauvages.

La Belgique est le principal importateur pour le marché de l'Union européenne (environ 70%) mais la France est encore, et de loin, le plus gros pays consommateur.
Dans le passé, l'Inde et le Bangladesh étaient les principaux fournisseurs du marché européen. Ces deux pays ont obtenu l'inscription de deux espèces en Annexe II de la CITES en 1985 (Euphlyctis hexadactylus et Hoplobatrachus tigerinus) et ont interdit les exportations en 1987 et 1989 compte-tenu de l'effondrement de leurs populations de grenouilles et de la prolifération consécutive d'insectes et ravageurs qui a entraîné un usage intensif de pesticides.

La surexploitation s'est reportée sur les populations de grenouilles d'autres pays, notamment l'Indonésie, la Turquie et l'Albanie. Ces populations subissent à leur tour un déclin alarmant. En Turquie, selon les biologistes, les espèces comestibles de grenouilles endémiques sont menacées d'extinction d'ici 2032 si l'exploitation continue au rythme actuel.

Des analyses génétiques des cuisses de grenouille offertes à la vente sur le marché français montrent que l'espèce la plus recherchée par les consommateurs pour la taille de ses cuisses (Limnonectes macrodon) a d'ores et déjà disparu des rayons. Une surveillance attentive du marché montre que le flou est à dessein entretenu par les distributeurs sur l'origine et l'identification des espèces.

Les méthodes de mise à mort sont particulièrement cruelles : la plupart des cuisses de grenouilles sont coupées aux ciseaux ou avec d'autres outils tranchants sans que les grenouilles soient anesthésiées. La partie supérieure (comprenant le cerveau) est jetée dans un état agonisant tandis que les cuisses commencent à être préparées pour l'exportation.

Bien que la capture de plusieurs espèces de grenouilles à des fins commerciales soit interdite dans l'Union européenne sauf dérogation (Directive de l'Union européenne 92/43/CEE du 21 mai 1992 concernant la conservation des habitats naturels ainsi que des espèces de la faune et de la flore sauvages), l'Union est responsable de l'exploitation à grande échelle de grenouilles sauvages à l'extérieur de ses frontières. Elle est également responsable du déséquilibre des écosystèmes dans les pays tiers exportateurs, notamment à cause de la prolifération des moustiques et des cicadelles brunes du riz dont les grenouilles sont d'importants prédateurs. D'une certaine manière, l'état sanitaire des populations humaines dépend aussi de la sauvegarde des grenouilles puisque les moustiques sont vecteurs de maladies comme la malaria et la dengue 4.

L'importation massive de grenouilles sauvages en provenance de pays tiers est incompatible avec les objectifs de protection de la biodiversité définis dans la Stratégie Biodiversité 2030 de l'Union européenne. L'Union ne peut avoir comme ambition de protéger dans son périmètre la biodiversité tout en la surexploitant hors de l'Union.

Enfin, de nombreux articles récents dans les médias internationaux, européens et notamment français confirment que la société civile est de plus en plus attentive au sort des amphibiens et notamment des grenouilles5 6 7 8 9 10 11 12 13 14.

En conséquence, nous vous demandons de proposer lors de la prochaine Conférence des Parties à la CITES en 2025 l'inscription à l'Annexe II des espèces de grenouilles importées en Europe à des fins culinaires. Nous demandons également au gouvernement français de suspendre les importations de cuisses de grenouilles dont les méthodes de mise à mort ne sont pas acceptables dans l'Union européenne et ne sont pas conformes à la réglementation française15.

Dans l'attente de vous lire,
https://www.aves.asso.fr/wp-content/uploads/2024/01/Lettre-commune-42ONG-grenouilles-FR-25-janv-2024-copie.pdf  

"UNE RESPONSABILITÉ PARTICULIÈRE": PLUS DE 500 SCIENTIFIQUES DEMANDENT À LA FRANCE DE FREINER LES IMPORTATIONS DE CUISSES DE GRENOUILLES
https://www.bfmtv.com/animaux/une-responsabilite-particuliere-plus-de-500-scientifiques-demandent-a-la-france-de-freiner-les-importations-de-cuisses-de-grenouilles_AN-202403090160.html  

VOSGES: DES ÉCOLOGISTES DÉNONCENT LA TRADITIONNELLE FOIRE AUX GRENOUILLES DE VITTEL
https://www.bfmtv.com/animaux/vosges-des-ecologistes-denoncent-la-traditionnelle-foire-aux-grenouilles-de-vittel_AN-202304220235.html  

1 “Deadly Dish – Role and responsibility of the European Union in the international frogs’ legs trade”. Rapport de Pro Wildlife & Robin des Bois (eds), 28 pp., disponible sur https://robindesbois.org/wp-content/uploads/FROGS-LEGS-report-16-June-2022.pdf  

2 Auliya, M. et al. (2023): The European Market Remains the Largest Consumer of Frogs’ Legs from Wild Species. Conserva-on 2023, 3, 53–58. https://doi.org/10.3390/conservation3010004.   https://www.mdpi.com/2673-7159/3/1/4/pdf  

3 Çiçek, K. et al. (2020). Unsustainable harvest of water frogs in southern Turkey for the European market. Oryx 55(3): 364-372. https://rb.gy/siev  

4 Springborn, et al. (2022) ‘Amphibian collapses increased malaria incidence in Central America *’, Environmental Research LeHers, 17(10), 104012 https://doi.org/10.1088/1748-9326/ac8e1d  

5 https://reporterre.net/Plusieurs-especes-de-grenouilles-menacees-a-cause-de-notre-appetit-pour-leurs-cuisses  

6 https://www.liberation.fr/environnement/biodiversite/importation-massive-de-cuisses-de-grenouilles-il-y-a-de-quoi-bondir-20231208_7YS6URRFQJD2NCNA5RDTJXWFMU/  

7 https://www.leparisien.fr/environnement/faut-il-arreter-de-manger-des-cuisses-de-grenouille-23-06-2022-U7JBQHYRV5EWLJUZU4PBOUHTJQ.php  

8 https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/vosges/la-foire-aux-grenouilles-de-vittel-fait-scandale-350-000-animaux-amputes-vivants-a-l-autre-bout-du-monde-2758606.html  

9 https://www.lemonde.fr/planete/article/2023/12/07/souffrances-animales-et-declin-des-amphibiens-la-face-cachee-de-la-consommation-de-cuisses-de-grenouilles_6204359_3244.html  

10 https://www.politico.eu/article/stop-eating-frogs-ngos-robin-de-bois-pro-wildlife-criticism-france-christmas/  

11 https://www.nationalgeographic.com/animals/article/eu-frog-leg-trade  

12 https://www.scmp.com/news/asia/southeast-asia/article/3229561/france-loves-its-frogs-legs-indonesia-and-vietnam-thats-becoming-problem  

13 https://www.spiegel.de/panorama/froesche-verzehr-von-froschschenkeln-in-der-eu-gefaehrdet-arten-a-c394f650-6392-4de5-8286-94b9769236cf  

14 https://www.thecanary.co/global/world-analysis/2023/01/25/eu-under-pressure-to-act-over-extinction-risk-from-its-massive-frogs-legs-trade/  

15 Réglementation sanitaire applicable à la production de cuisses de grenouilles destinées à la consommation humaine.
https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/instruction-2019-380  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à ursula.von-der-leyen@ec.europa.eu
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Cuisses de grenouilles
  • Message : Madame, Monsieur,
    Pour réduire l'impact écologique du commerce des cuisses de grenouilles et la somme des cruautés qu'il provoque, je demande l'inscription à l'Annexe II des espèces de grenouilles importées en Europe à des fins culinaires. Je demande également de suspendre les importations de cuisses de grenouilles dont les méthodes de mise à mort ne sont pas acceptables dans l'Union européenne.
    Dans cette attente, croyez en ma vigilance sur vos décisions

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre euro-député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

12 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Un véritable scandale !

Stéphane Ballandras
03/04/2024 - 17:32:41


L'Union doit interdire les entrées de cuisses de grenouilles que les coupeurs de tête ont cisaillées au dessus des poubelles où palpitent les cerveaux. Encore un boulot épanouissant.
L'Indonésie, le Vietnam, la Turquie et l'Albanie vous font le plaisir de déguster les guibolles qu'ont toujours détestées les Britanniques.
Espérons qu'Erdogan ne fasse pas subir aux Kurdes le même sort.
Quelle fierté pour les Belges et les Français d'avaler goulument des cuisses de grenouilles alors que d'antan les gamins à béret n'attrapaient rien avec un tissu rouge.
Ursula VDL, le deuil de son poney fini, doit maintenant interdire le trafic des batraciens dont les pays cisaillent énergiquement les terminaisons. Dans les pays qui se vident d'amphibiens les moustiques porteurs de dengue et de malaria aiguisent leur pompe à sang.
On les décérébrait ou pas en cours de science naturelle, cela nous avait épouvantées. Quand donc les suceurs vont ils s'étouffer avec les jambes de grenouilles nouées autour de leur luette.

Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
16/03/2024 - 12:48:53

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, dans les abattoirs ils se passe régulièrement le même genre d'horreur : des vaches, des agneaux,.. démembrés découpés alors qu'ils sont encore conscient.

Paco
13/03/2024 - 18:41:47

Frenchies but not froggies.

Chasseur de grenouilles, gueule de gargouille, tu seras bredouille :
41% des amphibiens (grenouilles, crapauds, salamandres...) sont menacés d'extinction. Bien sûr à cause du réchauffement climatique, auquel s'ajoute la destruction de leurs habitats ainsi que l'émergence de maladies et mycoses.
De plus, il est vrai que les méthodes d'arrachage ou de coupe des cuisses sont particulièrement cruelles.
Le mieux, c'est d'arrêter d'en acheter et d'en manger, surtout quand il s'agit d'animaux prélevés dans la nature.

PS : Aux écureuils, la noisette ; aux grenouilles, la gadouille... et aux dinosaures, la comète !

Frawald
13/03/2024 - 13:53:29

Il y a 50 ans je suis tombée par hasard sur les poubelles d'un restaurant. Dedans une vingtaine de pauvres bêtes démembrées cherchaient leur souffle! Depuis 50 ans, je n'ai plus mangé une seule fois des cuisses de grenouilles!!!! Ils les assomment sommairement mais elles continuent à vivre ... et à souffrir! Une honteà l'époque et je ne suis vraiment pas sûre qu'un gros changement ait été fait!

DENISE MOUTIN
13/03/2024 - 13:17:41

Grenouilles sauvages ???
je me demande dans quelle mesure c'est vraiment des prélèvements dans la nature de grenouilles sauvages. J'ai du mal à croire que les volumes cités soient le seul fruit de la capture. Quelle proportion représente l'élevage industriel dans tout ça ?

A titre de comparaison je pense à nos truites, où j'imagine que plus de 99 % des volumes sont issus d'élevages et le reste des pêcheurs amateurs qui ont du temps à perdre et de la patience pour capturer les truites dans leur milieu naturel.

Daniel
12/03/2024 - 15:59:31

IL FAUT QUE NOTRE ESPECE DE PREDATEURS COMPRENNE QUE TUER DES GRENOUILLES C EST PERTURBER LA CHAINE ALIMENTAIRE !! ELLES MANGENT LES MOUSTIQUES ET AUTRES INSECTES !!! APRES ON PULVERISE ET ON ATTRAPE LE CANCER ??? OU EST LA LOGIQUE ET L INTELLIGENCE ???

ALINE
12/03/2024 - 12:45:16

Il faut aussi prendre en compte l'empreinte carbone de ce commerce : faire venir ces cuisses de grenouilles de l'autre bout du monde génère des tonnes de CO2.

Xavier Duchatelet
12/03/2024 - 11:22:26

Pratique barbare complètement ignoble, indigne de sociétés civilisées !

JEAN LAPORTE
11/03/2024 - 21:07:00

la 1ère et dernière fois que j'en ai mangé, j'avais 19 ans, très vite j'ai su comment elles sont traitées, et je n'ai plus jamais voulu en manger; il faut cesser cette destruction et cesser d'en manger

maripachats
11/03/2024 - 19:29:05

de plus, et sauf erreur de ma part, elles sont coupées "vivantes"

sylvie
11/03/2024 - 18:13:40

Cette barbarie doit cesser !

Lionel Bécus
11/03/2024 - 14:03:54

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !