actualité écologie

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

SPAM etc...

2023 l'année des droits

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Les amis des 150

météo

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

22 V'là les acteurs des transitions

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

2024 année délicate

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Dénonçons une mise en pause du plan écophyto

Des scientifiques, les ONG de défense de l’environnement, les agriculteurs bio, les apiculteurs, des associations de riverains, des spécialistes du droit de l'environnement dénoncent la mise en pause du plan Ecophyto, annoncée le 1er février par le premier ministre qui contredit l’objectif de réduction de l’usage des pesticides.

[ 2 731 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 09 février 2024

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Premier Ministre

Elle prendra fin le : 09 mai 2024

Plus d'infos

ecophytoPesticides : « Nous, chercheurs et chercheuses, dénonçons une mise au placard des connaissances scientifiques »

En 2021 et en 2022, nous avons présenté les conclusions de trois synthèses des connaissances scientifiques sur les impacts des produits phytopharmaceutiques (« pesticides ») et les solutions alternatives. Conduits dans le cadre du plan Ecophyto à la demande du gouvernement pour éclairer sa prise de décision, ces travaux, coordonnés par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae) et l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) sont inédits par la centaine d’experts mobilisés et les plus de 11 000 publications analysées.

Nos expertises scientifiques collectives ont démontré l’ampleur des impacts des pesticides sur la santé humaine et l’environnement, et mis en évidence des alternatives agroécologiques capables de répondre aux enjeux environnementaux tout en préservant la production agricole. Nos travaux ont aussi identifié les verrous socio-économiques et institutionnels qui limitent le déploiement des alternatives, et les leviers pour les dépasser. Nos conclusions ont alimenté des travaux parlementaires soulignant le besoin de renforcer le plan Ecophyto, car il n’a pas permis de réduire l’usage des pesticides. Pourtant, le gouvernement a choisi de suspendre ce plan pour apaiser le conflit avec une partie du monde agricole.

Nous, chercheurs et chercheuses, manifestons ici notre inquiétude face à cette décision, symptomatique du traitement disjoint des enjeux agricoles et environnementaux. Nous dénonçons une mise au placard des connaissances scientifiques et réaffirmons la nécessité d’une politique multisectorielle d’envergure et de long terme, en faveur d’une agriculture économiquement viable et respectueuse de la santé et de l’environnement.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2024/02/07/pesticides-nous-chercheurs-et-chercheuses-denoncons-une-mise-au-placard-des-connaissances-scientifiques_6215195_3232.html  

La suspension du plan Ecophyto, un « signal désastreux », selon les ONG de défense de l’environnement
https://www.lemonde.fr/planete/article/2024/02/01/la-suspension-du-plan-ecophyto-un-signal-desastreux-selon-les-ong-de-defense-de-l-environnement_6214293_3244.html  

Pesticides : la « mise à l’arrêt » du plan Ecophyto contraire à la justice, selon les spécialistes du droit de l’environnement
https://www.lemonde.fr/planete/article/2024/02/08/pesticides-la-mise-a-l-arret-du-plan-ecophyto-contraire-a-la-justice-selon-les-specialistes-du-droit-de-l-environnement_6215448_3244.html  

Arrêt du plan Écophyto, miels importés… : colère et inquiétude chez les apiculteurs
https://www.ledauphine.com/environnement/2024/02/06/arret-du-plan-ecophyto-miels-importes-colere-et-inquietude-chez-les-apiculteurs  

Pesticides : des associations de riverains dénoncent la mise en pause du plan Ecophyto
https://www.europe1.fr/Environnement/pesticides-des-associations-de-riverains-denoncent-la-mise-en-pause-du-plan-ecophyto-4228968  

Interpellons le premier ministre.

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à premier-ministre@cab.pm.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Pour une agriculture respectueuse
  • Message : Madame, Monsieur,
    Inquiet face à une décision contraire au droit, symptomatique du traitement disjoint des enjeux agricoles et environnementaux je dénonce une mise au placard des connaissances scientifiques,et réaffirme la nécessité d’une politique multisectorielle d’envergure et de long terme, en faveur d’une agriculture économiquement viable et respectueuse de la santé et de l’environnement.
    Le 9 juin je saurai me souvenir de vos décisions d'ici là

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

46 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

La santé ne peut pas être sacrifiée pour satisfaire le lobby de l'agriculture industrielle.

Georges CINGAL
21/02/2024 - 14:30:03

Et vive les intérêts de la FNSEA ! D'abord,l'argent et après moi,le déluge !
Si les gros industriels n'avaient pas seulement leurs intérêts immédiats en tête, ils prendraient conscience que l'empoisonnement de la nature et de tout ce qui en découle concerne AUSSI leurs proches. Si quelques-uns menaient encore plus loin leur réflexion, la réalité de leurs pratiques à moyen et long terme leur sauterait à la figure, et ils seraient alors confrontés à leur immense responsabilité.

Michèle VUILLEMAIN
21/02/2024 - 14:24:21

Nous le savons, l'agriculture moderne doit utiliser des moyens rapides pour lutter contre les acteurs naturels pour produire encore et toujours plus... Les acteurs de la filière agricole n'ont plus le choix et les CONsommateurs doivent avaler le poison et continuer à sa diffusion par l'eau ! Les générations futures sont déjà condamnées cette mesure INACEPTABLE les condamnes définitivement avec l'aval de l'Europe qui a maintenu l'usage de produits reconnus dangeureux pour la nature et les humains... INDIGNONS nous il ne nous reste plus que ce moyen et LUTTONS à la diffusion de la vérité !

Bernard TAULEIGNE
20/02/2024 - 07:39:25

Plan Ecophyto. Travailler ou vivre en bonne santé ? L'insoutenable dilemme pour les agriculteurs
https://www.lepelerin.com/ecologie/lactualite-environnement/plan-ecophyto-l-insoutenable-dilemme-pour-les-agriculteurs-travailler-ou-vivre-en-bonne-sante-9067  

Alain UGUEN
18/02/2024 - 07:58:08

Allergies aux pollens : les trois quarts de la France sont en alerte rouge
https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-billet-vert/allergies-aux-pollens-les-trois-quarts-de-la-france-sont-en-alerte-rouge_6339928.html  

Alain UGUEN
16/02/2024 - 11:20:16

Spécial Crise Agricole ! Votre invitation personnelle
C’est la question qui sera au centre du prochain live que nous organisons mardi 27 février à 19h, en plein salon de l'agriculture.
https://ce629ba9.sibforms.com/serve/MUIFAHo-NY5r9nr25tarO9Fg86SnNMiaiCa4OWh1S3rLNVrAhq5FmAAGDO-4NSSXC7pxmmJwNDWJjoOSqMB16dE4cPCdTkqBD79JinUnlI2vlw9VWfchiVgf4sS1sLqD7ejLGnSCyS6aIUA_n2x9QNOwk1Mzt_P9bVOD0ejiwPX5virxphdUklBJnPIP4ySyCNCyClhfeum6I5kv?  

Alain UGUEN
16/02/2024 - 11:13:14

Déclaration commune des organisations COS ECOPHYTO du 12 février 2024
https://www.generations-futures.fr/wp-content/uploads/2024/02/declaration-commune-des-organisations-cos-ecophyto.pdf  

Alain UGUEN
16/02/2024 - 09:02:54

ECOPHYTO : CASSER LE THERMOMÈTRE NE FERA PAS BAISSER LA FIÈVRE !
https://fne.asso.fr/actualites/ecophyto-casser-le-thermometre-ne-fera-pas-baisser-la-fievre  

Alain UGUEN
16/02/2024 - 09:02:20

Je suis très déçue de ce retour en arrière.
Je pense que tous les agriculteurs ne soient pas en accord avec cela,ce n’était pas une demande de tous ,ça va arranger surtout les gros industriels ,en France c’est toujours comme ça ,quand ça touche les gros,on revient en arrière,au détriment de la santé des citoyens

Franfran
15/02/2024 - 14:45:10

tout de la merde,marre de se faire empoisonner

Stéphoto
14/02/2024 - 18:32:26

Un gouvernement à la botte de la FNSEA et de l'industrie agroalimentaire qui ne craignent pas d'empoisonner les sols, de polluer les rivières, de nuire à la santé es consommateurs. Incroyable mépris pour l'environnement (A quoi sert le ministre ?)

LAVOUE Alain
14/02/2024 - 18:23:39

marre de se laisser empoisonner

Bruno ROUX
14/02/2024 - 10:08:08

Une urgence : soutenir massivement Terre de Liens pour permettre l'installation de paysans et paysannes qui travailleront dans le respect des sols, de la ressource en eau et du vivant

Danièle Cour
14/02/2024 - 09:09:24

Treize mutuelles appellent à une agriculture française et européenne sans pesticides
https://basta.media/appel-treize-mutuelles-agriculture-francaise-europeenne-sans-pesticide-amiante-maladies-chroniques-prevention-reparation-prejudices  

Alain UGUEN
14/02/2024 - 09:06:31


Le débat sur l'indicateur n'est pas qu'une question technique mais c'est bien un enjeu politique. Remettre en question l'indicateur NODU, c'est s'attaquer à l'objectif même de réduction de l'usage des pesticides, un pilier central du plan Ecophyto depuis 15 ans.
Démonstration : entre 2011 et 2021 le choix du NODU (indicateur actuel de référence et celui qui est utilisé depuis le lancement du plan) indique une hausse de 3 % de l'usage des pesticides alors que le HRI 1 (celui que souhaite nous imposer la FNSEA et le gouvernement) serait lui à la baisse de …32% pendant la même période !

Flip
14/02/2024 - 08:25:07

Pour mieux comprendre les raisons de ce désastre, je vous suggère la lecture du bouquin de Nicolas LEGENDRE : Silence dans les champs. Remarquable enquête sur le système agro-industriel breton. 300 témoignages d'aveux, de cris de colère ou de désespoir, de propositions d'alternatives à l'efficacité largement prouvée. Aussi passionnant qu'un roman. Sidérant,révoltant, très soucieux d'objectivité mais pas désespérant. https://www.arthaud.fr/silence-dans-les-champs/9782080280886  

Daniel DANIEL
13/02/2024 - 13:17:12

Gisèle Garreau, l’ancienne agricultrice malade des pesticides
https://www.letelegramme.fr/bretagne/gisele-garreau-lancienne-agricultrice-malade-des-pesticides-6524547.php  

Alain UGUEN
13/02/2024 - 08:22:40

Contre ce lobby de la mort

JLC
13/02/2024 - 08:15:44

Plan Ecophyto : huit associations écologistes claquent la porte d’une réunion avec le gouvernement
https://www.huffingtonpost.fr/environnement/article/plan-ecophyto-huit-associations-ecologistes-claquent-la-porte-d-une-reunion-avec-le-gouvernement_229717.html  

Alain UGUEN
13/02/2024 - 07:43:16

Ecoutez les vrais agriculteurs, les plus nombreux, ceux qui savent déjà les dégâts causés par l'appauvrissement des sols dus aux intrants chimiques et autres pesticides. Pas ceux qui ne cherchent qu'à faire du profit sur le dos du vivant quitte à l'empoisonner et le rendre stérile.
Ecoutez les scientifiques du GIEC. L'heure est grave, plus possible de repousser!

Gisèle M
13/02/2024 - 02:21:57

la politique gouvernementale prévisible suit ses objectifs

à nous de suivre le notre de manière claire et responsable en accord avec nos idées à défendre

mondo
12/02/2024 - 22:29:53

C'EST TOUT BONNEMENT INSUPPORTABLE pour TOUT le MONDE sauf pour les ACTIONNAIRES de l’Agro-industrie et des Banques

Claude Fustier
12/02/2024 - 21:03:20

Ecophyto a été un échec, parce que le mieux disant par rapport à l'Europe n'est pas passé avec la FNSEA, qui dénonce la concurrence déloyale d'autres pays Européens qui utilisent les produits interdits chez nous. C'est donc bien au niveau européen que le problème doit être résolu. Mais en attendant, Ecophyto avait toute sa raison d'être pour prouver que l'on peut produire en réduisant, et même en supprimant les pesticides. Il n'y a pas de miracles, c'est par les rotations longues de plusieurs espèces, par des désherbages mécaniques, par l'implantation de haies, vecteur d'insectes intermédiaires qui viennent au secours des paysans. Ecophyto est un outil, alors ne le détruisons pas, car qu'est-ce qui le remplacera en attendant ?

christophe davy
12/02/2024 - 20:59:29

Le RIC serait bien une solution à cet état de faits. Mais qui veut du RIC? Et surtout qui est prêt à s'investir pour le faire aboutir? culture-ric.fr

Philippe LEBOURG
12/02/2024 - 19:44:05

En cas d'invasion de nuisibles : insectes, mousses, lichens, ...
Organiser une consultation entre représentants des paysans, représentants de l'écologie, scientifiques, représentants du ministère en charge des protections sanitaires et du ministère en charge des problèmes d'alimentation nationale, pour savoir si une dérogation d'utilisation de produits est nécessaire.

Michel Decollogne
12/02/2024 - 19:18:45

J'ai présidé l'assoc SPRA (Sauvegarder son Patrimoine en Région Agroviticole) de 2010 à 2020 dans le Sud de l'Aisne.
Ce que je constate me rend malade. 2 pas en avant et 3 pas en arrière.

Liliane DEVILLERS
12/02/2024 - 17:41:33

Cher Gabriel, cher petit maître,

J'aimerais pouvoir me promener dans les champs, la truffe au vent, sans courir le risque de choper un lymphome ou des tumeurs au cerveau, des polypes dans la vessie, des nodules au foie.
Tant qu'à faire, je préfèrerais attraper les jolis Paons du jour, les Citrons et Machaons qui volent, s'il y en avait encore.
Signé : ta chow-chow chouchou

PS : Je sais que tu te fiches des "deux-pattes", mais pense au moins à moi !

Volta
12/02/2024 - 17:35:20

Sommes-nous étonnés ? Nous attendions-nous à autre chose ? Pour citer la "pensée complexe" : "Qui aurait pu prévoir ?" Pfff... La vie est un éternel recommencement, le problème c'est qu'au bout d'un moment, ça commence à bien faire et les gros céréaliers de la FNSEA ne seront peut-être pas les derniers à bouger. L'autre problème, c'est que ça risque de faire des dégâts, et que cette façon de cracher sur les citoyens "ordinaires" va finir par faire déborder le crachoir...

Anne
12/02/2024 - 17:29:26

Comprenez bien que les élites ne sont pas là pour votre bien, mais tout le contraire (pesticides, vaccin, junk-food, etc.).

david barrillon
12/02/2024 - 15:38:17

La pratique du coup de force , l'absence totale d'opposition
voire le soutien des forces de police , prouve que l'état et
la fnsea se moquent bien des citoyens et pratique l'enfumage
à grande échelle .
Répondre avec les mêmes moyens c'est prendre le risque de la guerre civile ......
Va pour une pétition de plus .Mais que peuvent alors les agriculteurs engagés dans l'AB , par exemple quand certains de leurs sont encore moins bien payés que ceux de qualité ( et pas seulement du point de vue de la santé ) déplorable ;
vive la consomaction !

Petite laurent
12/02/2024 - 15:33:58

la mise en pause du plan Ecophyto permet une alliance stratégique entre le gouvernement et Arnaud ROUSSEAU (FNSEA) pour d'une part éviter d'accorder des revenus supplémentaires aux agriculteurs et d'autre-part, de trouver un bouc émissaire autour des normes : les écolos qui dérangent les grands projets agro-industriels et lobbyistes...

Régine VALO
12/02/2024 - 15:19:21

L aFNSEA, une structure par trop étatique.
Des complices bien riches de destructionde l'agriculture

Patrice PETIT
12/02/2024 - 14:47:55

Contre ce lobby de la mort

Patrice PETIT
12/02/2024 - 14:47:04

NON à la pause du plan écophyto, que vont devenir nos enfants?

pitchounnette
12/02/2024 - 14:28:43

Je suis très déçue de ce retour en arrière.
Je pense que tous les agriculteurs ne soient pas en accord avec cela,ce n’était pas une demande de tous ,ça va arranger surtout les gros industriels ,en France c’est toujours comme ça ,quand ça touche les gros,on revient en arrière,au détriment de la santé des citoyens

Franfran
12/02/2024 - 13:49:48

Les victimes habituelles de ce gouvernement sont ceux du bas de l'échelle sociale et l'environnement.

Michel Simoni
12/02/2024 - 13:49:07

Pour le bien des Agriculteurs et non de l’agro-industrie, pour le bien de tous.

Mathieu Bodin
12/02/2024 - 11:48:32

Toujours la loi du plus fort, notamment de la FNSEA qui représente avant tout les intérêts des grands céréaliers et des industriels de l'agroalimentaire auxquels ils sont liés et qui n'en ont que faire de la santé des consommateurs et des travailleurs de l'agriculture.
OUI, il faut dénoncer ce recul en arrière – qui va durer combien de temps encore ? – non seulement auprès du ministère qui fera sans aucun doute la sourde oreille, mais aussi informer les consommateurs, partout sur les marchés, aux abords des grandes surfaces avec des tracts d'infos faciles à lire comme ceux que Cyberacteurs publie.

Lise Bouzidi Vega
12/02/2024 - 11:39:29

Encore une fois, des effets d’annonce, encore fois de plus un recul (glyphosate,déclin des espèces, soutien de l'agriculture paysanne...). Le gouvernement cède encore aux lobbys de l'agriculture industrielle, de la chimie et à la FNSEA. Ce gouvernement n'est pas à la hauteur des enjeux de la crise climatique, il n'en a d'ailleurs jamais eu l'intention.

aaron
12/02/2024 - 11:04:13

qu'espérer d'un gouvernement qui est à droite et en même temps à droite, voire extrême-droite ? Qui prend ses ordres à la FNSEA, qui cajole les chasseurs et qui n'écoute que les lobbyistes de l'industrie, de la pêche industrielle et de tout ce qui fait que la majorité de la population s'appauvrit alors que l'argent ruisselle dans les poches sans fond des actionnaires ? Et qui détourne l'attention on nous parlant de l'immigration...

Laurent PAGANI
12/02/2024 - 10:27:41

Très déçue par ce retour en arrière qui s'éloigne de l'écologie, de la nourriture non polluée, et de nos espoirs d'aller de l'avant vers un avenir moins pollué...

béatrice jung luijken
12/02/2024 - 10:02:48

En fait, est mis en pause tout ce qui dérange l'agro-industrie, c'est à dire que les producteurs d'intrants chimiques qui empoisonnent et nos agriculteurs et notre alimentation et notre air et notre eau et notre terre, sont ceux qui dictent les lois qui régissent ce pays et d'autres, et curieusement, ils sont justement les mêmes que les labos qui nous vendent des vaccins pourris etc etc. La boucle est bouclée, celle de la toute-puissance qui remplit quelques fouilles et vide toutes les autres. Nos ministres et gouvernants sont leurs laquais.

Odile Bouchet
12/02/2024 - 09:49:49

Est ce qu'on peut croire le président de la FNSEA?

Louise
12/02/2024 - 08:54:09

Arnaud Rousseau (FNSEA): "Les annonces, on les veut avant le salon de l'agriculture"
https://fr.news.yahoo.com/arnaud-rousseau-fnsea-annonces-veut-173120456.html  

Alain UGUEN
12/02/2024 - 08:03:23

A votre santé, Monsieur le Premier Ministre !

La mise sur pause du plan Ecophyto est certes la mesure la plus anti écologique parmi les 10 annonces de Gabriel Attal. A cela s’ajoutent la mise sur pause de la protection des zones humides et des tourbières, la réduction de la protection des haies, le coup de pouce aux autorisations de curage des cours d’eau, la mise sous tutelle de l’OFB, etc...
Passons sur le dénigrement systématique et la cible mise dans le dos des défenseurs de la nature qu’ils soient simples associatifs, experts scientifiques ou fonctionnaires assermentés.
Avec ce palmarès, ce n’est plus Attal qu’il s’appelle ce Gabriel-là, mais Attila. Où il passe, l’herbe ne repousse pas. D’ailleurs le Hun fait la une du Charlie de cette semaine (7 février) . Gros titre : "Pesticides, Attal paye sa tournée !"
Voir aussi l’édito incisif de Riss en page 3.

Frawald
09/02/2024 - 13:19:39

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !