actualité écologie

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

météo

2023 l'année des droits

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les amis des 150

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Ne laissez pas vos appareils en veille

22 V'là les acteurs des transitions

SPAM etc...

2024 année délicate

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Dire la vérité n'est pas un crime

7 scientifiques et activistes en procès pour avoir alerté sur la crise écologique au cours d’une conférence-occupation au Muséum national d’histoire naturelle dans la soirée du 9 au 10 avril 2022.

[ 2 113 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 27 novembre 2023

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à MHNH
En soutien à scientifiques et activistes en procès

Plus d'infos

dire la véritéNous personnes étudiantes, chercheuses, employées du Muséum national d’histoire naturelle ou d’autres établissements d’enseignement supérieur et de recherche, soutenons les 8 membres de Scientifiques en Rébellion et d'Extinction Rébellion en procès ce jeudi 30 novembre au Palais de Justice de Clichy pour avoir alerté sur la crise écologique et les conséquences de l’inaction gouvernementale lors d’une « conférence-occupation » dans la galerie de paléontologie du MNHN le 9 avril 2022.
https://scientifiquesenrebellion.fr/textes/presse/des-scientifiques-en-proces-pour-avoir-alerte/  

Plutôt que de faire résonner plus haut et plus fort ce cri d’alerte, l’administration du Muséum a décidé de porter plainte et demande un dédommagement de 950 €. Nous sommes consternées par cette réaction de la part d’une institution qui se donne pour mission de protéger la biodiversité ainsi que de produire et de diffuser des savoirs en ce sens.

Face aux enjeux de transformation écologique et sociale, de protection de la biodiversité, de justice environnementale et face à la destruction délibérée du vivant, 1000 scientifiques publiaient un appel à désobéir en février 2020, dans le journal Le Monde.
https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/02/20/l-appel-de-1-000-scientifiques-face-a-la-crise-ecologique-la-rebellion-est-necessaire_6030145_3232.html  

Dans cette lignée, nous considérons que l’action de désobéissance des scientifiques est légitime.

Comme les lanceuses d’alerte qui depuis plus de 50 ans ne sont pas écoutées, ils et elles fondent pourtant leurs propos sur des résultats de recherches solides et largement documentés.
https://www.ipcc.ch  

« Dire la vérité n’est pas un crime » : c’est ce qu’on pouvait lire sur leur banderole pendant l’action. Pourtant, la répression des scientifiques ne cesse de croître. En signant cette pétition*, nous appelons plutôt à lutter contre celles et ceux qui détruisent délibérément les écosystèmes et les conditions d'habitabilité de la Terre et nous soutenons les scientifiques et les citoyen·ne·s qui sonnent l’alerte.
collectifdesetudiant.e.sdumnhn@proton.me.  

Plutôt qu'une pétition sur un site d'une multinationale nord-américaine qui vit de la revente des données de ses signataires, nous vous proposons d'interpeller le MNHN directement au travers de cette cyberaction.

Effondrement de la biodiversité : Élisabeth Borne veut des résultats radicaux, mais sans « brutalité »
https://www.leparisien.fr/environnement/effondrement-de-la-biodiversite-elisabeth-borne-veut-des-resultats-radicaux-mais-sans-brutalite-27-11-2023-UAXC6O5OWRATNNDLSBPPVT7U7M.php  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à presse@mnhn.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Dire la vérité n’est pas un crime
  • Message : Madame, Monsieur
    J'appelle à lutter contre celles et ceux qui détruisent délibérément les écosystèmes et les conditions d'habitabilité de la Terre et je soutiens les scientifiques et les citoyens et citoyennes qui sonnent l’alerte.
    Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

17 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

RÉBELLION
Belle initiative que cette banderole au Musée national d'histoire naturelle. Vous avez raison, vous les huit scientifiques en rébellion et extinction, vous avez le cran de tout gars qui a passé du temps en fac et qui vit sur terre avec les sauriens et autres en souffrance.
Quant à vous, les vilains arracheurs de dents en or, vous soutirez 950 euro à des lanceurs d'alerte qui ouvrent les yeux et les esgourdes aux amorphes quasi momifiés.
Libérez les scientifiques rebelles et ne touchez pas à leur poche, ils sont les gardiens des dinosauriens.
Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
20/12/2023 - 18:04:04

Si au moins il y avait la possibilité de discuter de nos vérités avec des arguments "armés", c'est à dire compatibles avec des données à caractère scientifiques et pas seulement sur la base de croyances politiciennes...
Merci aux activistes qui savent ce qu'est la et les vies.

jean-marie hubert
07/12/2023 - 16:24:10

Je suis avec tous ceux qui réagissent devant la destruction de notre belle Terre.Merci à eux et à elles.Bon courage.

Claire Dubois
05/12/2023 - 12:37:02

Huit scientifiques et activistes ont été jugés le 30 novembre à Paris pour avoir occupé le Muséum national d’histoire naturelle en 2022. L’affaire a été mise en délibéré et le jugement sera rendu le 15 janvier.

../....« Il n’y a pas eu d’effraction », observe la présidente
.../...le procureur n’a pas retenu la notion d’état de nécessité. « Peu importe l’intention », a-t-il tranché. Il a toutefois requis la relaxe des prévenus, car il estime que l’infraction n’est « pas constituée » : « Je ne peux pas vous apporter la preuve que ces personnes avaient connaissance des horaires de fermeture de ce musée au public, a-t-il dit. À aucun moment elles n’auraient vu un panneau à l’entrée leur signalant les horaires et personne n’est venu leur signaler, alors le doute doit leur profiter. »

https://reporterre.net/En-rebellion-pour-la-biodiversite-des-scientifiques-finissent-au-tribunal  

Alain UGUEN
03/12/2023 - 09:59:05

Le bâillon ne passera pas

Alain
30/11/2023 - 15:20:37

Madame, Monsieur,

J'appelle à lutter contre celles et ceux qui détruisent délibérément les écosystèmes et les conditions d'habitabilité de la Terre et je soutiens les scientifiques et les citoyens et citoyennes qui sonnent l’alerte.

Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt...
L'occupation, pour une conférence "improvisée", des locaux du MNHN n'est rien en regard des atteintes à l'environnement et de l'inaction des pouvoirs publics dénoncés par les Scientifiques en Rébellion et les membres d'Extinction Rébellion.
C'est pourquoi je vous demande de retirer votre plainte à l'encontre des organisateurs de la "conférence-occupation".
Je voudrais aussi exprimer ma grande colère :
Membre LPO, je participe, depuis 11 ans, au programme STOC qui fournit des données de terrain au MNHN.
Si vous adoptez une position de représailles contre les lanceurs d'alerte, à quoi sert alors mon implication assidue dans ce programme de science participative ???
A compter les oiseaux qu'il n'y aura plus dans cinq ans parce que rien n'aura été fait pour les préserver et que les voix qui s'élèvent auront été bâillonnées ?
SVP, les acteurs de terrain se donnent du mal, alors essayez de faire en sorte que "ça suive derrière".
Mesdames, Messieurs du MNHN, un peu de courage, un peu de bon sens, un peu de logique. Merci !
Salutations citoyennes.

Frawald
30/11/2023 - 10:09:16

"L'improbable est toujours possible" souhaitons que les juges se lèvent du bon pied

Claude Fustier
29/11/2023 - 21:46:18

La FNSEA peut faire et dire ce qu'elle veut, elle ne sera pas inquiétée. Pas étonnant, ses intérêts sont ceux de la grande industrie agro chimique. En revanche, on n'a pas le droit de défendre la vie. Etonnant, non ?

ODILE METRA
29/11/2023 - 18:59:13

OUF ils ont viré cette odieuse écriture inclusive de la pétition originelle.

Sophie lavorel
29/11/2023 - 18:20:18

Je reste sans voix devant une pareille réaction, de la part de certains dont on aurait pu s'attendre à ce que, au contraire, ils soutiennent, tant ils sont (en théorie ?) partie prenante dans cette cause de la protection la vie en général, des habitats, des ressources, ils auraient été dans leur rôle.
Alors, une question, qui s'adresse à eux, celles et ceux qui, semble-t-il souhaiteraient que l'on continue comme depuis des décennies à mettre sous le tapis tout ce que l'on sait sur la dégradation des écosystèmes, pour surtout n'avoir rien à décider et continuer : S'il vous plait, pouvez-vous formuler et décrire le plus précisément possible ce qui motive votre réaction face à une action plus que légitime ? On ne doute pas que cela doit relever de la plus haute importance, mais laquelle ? Nous vivons un étrange monde, dans lequel ceux qui en sauvent d'autres, ou dénoncent des dangers pour protéger leurs semblables sont sanctionnés, et où par un étrange glissement on arrive à faire passer pour coupables ceux qui se sentent responsables de devoir parler. Coupables aujourd'hui, seront-ils les héros de demain, dans 50 ans ? Même s'il y a 50 ans (et plus), certains dénonçaient déjà les risques encourus pour tout à cause du mode de vie occidental, et prévenaient en vain de la nécessité de faire autrement ?

JACQUELINE LOMBARD
29/11/2023 - 15:30:32

je suis profondément choquée par le dépôt de plainte émanant de l’administration du MNHN et je soutiens totalement cette action non violente d’Extinction Rébellion.

MURIEL PERROT
29/11/2023 - 13:29:42



au monde de l'absurdie les travailleurs ne travaillent plus
les chercheurs ne cherchent plus
les humains ne pensent plus
vive le royaume du père UBU!!

comme nous ne sommes pas dans ce monde les scientifiques et activistes, les citoyens travailleurs de ce pays réalisent ce qu'ils ont à faire non pas en pleine conscience mais en toute responsabilité

mondo
29/11/2023 - 12:24:04

Le rôle des scientifiques c'est de faire des recherches ET d'alerter.
Nous citoyens, leur faisons confiance et comptons sur eux.

Il est aberrant de les poursuivre.
Renée Courtiade

Renée COURTIADE
29/11/2023 - 11:44:42

Merci aux courageux scientifiques lanceurs d'alertes. Leur rôle est déterminant pour la survie de l'humanité.

Daniel DANIEL
29/11/2023 - 11:12:03

une nouvelle image de la macronie

Dominique RANNOU
29/11/2023 - 10:50:21

« Le 1er qui dit la vérité il doit être exécuté »
La chanson était-elle précurseur d’un avenir du politiquement correct devenu dictature de la pensée ?!!

kathrine Fogarty
29/11/2023 - 10:34:22

La censure de la parole n'est pas admissible!... Celle de scientifiques qui dénoncent l'immobilisme de nos gouvernants est tout à fait justifiée....
A qui portent-ils préjudice? Aux lobbies industriels? Il n'y a pas calomnie, juste un rappel utile.
De quoi nous parlent les infos le matin: de calotte glaciaire arctique qui ne gèle pas en hiver, de stations de ski qui n'ouvrent pas actuellement faute de froid et de neige.
A part deux ou trois jours de gelée à l'heure qu'il est du côté de Béziers, les jours précédents voyaient encore des températures de 15 à 20°C l'AM et des feuilles d'arbres qui ne tombaient pas.
Que l'on foute la paix aux scientifiques qui disent la vérité... Que l'on s'occupe plutôt des climato-sceptiques, il n'en manque pas!!!

eugène ravenet
29/11/2023 - 09:50:34

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !