actualité écologie

2024 année délicate

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

2023 l'année des droits

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

météo

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Les amis des 150

Ne laissez pas vos appareils en veille

22 V'là les acteurs des transitions

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

SPAM etc...

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : CO2 Réduction Act 2024

Gabriel Attal n’exclut pas de taxer les plus riches, mais réclame «qu’on lui dise quoi faire»

[ 1 459 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 29 mars 2024

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Premier Ministre | à votre député

Elle prendra fin le : 29 juin 2024

Plus d'infos

CO2 ReductionGabriel Attal n’exclut pas de taxer les plus riches, mais réclame «qu’on lui dise quoi faire»
https://www.liberation.fr/economie/gabriel-attal-nexclut-pas-de-taxer-les-plus-riches-mais-reclame-quon-lui-dise-quoi-faire-20240327_5GH6SSPTPVAVVHUKBD3EWCYK6I/    

L'an dernier nous avions fait une cyberaction adressée à la présidente du Parlement européen et aux euro-députés ?

Taxer les riches et accroitre la dette au niveau européen pour financer la transition
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=5275  

Puisque le premier ministre demande quoi faire nous proposons de reprendre la proposition pour la lui adresser.

Avec l’Inflation Réduction Act de 2022, les Etats-Unis sont prêts à dépenser sans compter pour décarboner leur économie tout en protégeant leurs entreprises de la concurrence étrangère et en s’affranchissant des règles de l’OMC. Vouloir de ce côté-ci de l’Atlantique courir tous les lièvres à la fois, n’est-ce pas se tirer une balle dans le pied et se condamner à l’immobilisme ?

Le gouvernement a fait des annonces climatiques qui vont dans le bon sens. Le rapport Pisani-Mahfouz lui rappelle les conditions à remplir s’il veut être crédible.

RAPPORT 
Climat : les riches vont-ils devoir passer à la caisse?
https://www.alternatives-economiques.fr/climat-riches-devoir-passer-a-caisse/00107132      

Le relèvement des prélèvements obligatoires est un passage obligé. Mais son consentement exige qu’il soit affecté à la transition et qu’il corrige en même temps les inégalités au lieu de les aggraver et provoquer une nouvelle révolte des Gilets jaunes. Il faut, dans une France où l’empreinte carbone des 10 % les plus riches (45 tonnes de CO2 par an et par ménage) est trois fois plus élevée que celle des 10 % les plus pauvres (15 tonnes), que la contribution à l’effort soit proportionnée.

Taxe sur les plus riches

D’où la proposition des auteurs, dont l’un fut le rédacteur du programme économique du candidat Macron en 2017, d’un prélèvement dédié et temporaire assis sur le patrimoine financier des ménages les plus aisés. Leur rapport indique à titre d’exemple qu’un prélèvement forfaitaire exceptionnel de 5 % pour les 10 % les plus fortunés payé sur 30 ans rapporterait 150 milliards, soit 5 milliards par an.
Mais d’autres vont plus loin. L’économiste Lucas Chancel estime qu’un taux d’imposition progressif sur les patrimoines supérieurs à 1 million d’euros, s’échelonnant de 0,5 % à 3 %, pourrait lever 20 milliards d’euros chaque année en France.

Toutefois, jugent les auteurs, une hausse temporaire des prélèvements obligatoires, en plus du redéploiement des dépenses publiques, notamment pour diminuer les dépenses brunes (la défiscalisation du gazole routier par exemple) au profit des subventions vertes, ne suffira pas.
Il faudra aussi, autre préconisation orthogonale à la doxa actuelle, accroître l’endettement public, et ce d’autant plus que les gains économiques des investissements à consentir ne devraient pas être perceptibles sur cette décennie.
Au risque de froisser les marchés financiers et de faire exploser les taux d’intérêt ? « On peut convaincre les marchés. Cet endettement est légitime et il y a un rendement en face », répond Jean Pisani-Ferry. La principale difficulté est de faire tomber les barrières intellectuelles, et au niveau français, et au niveau européen.
L’UE, et principalement l’Allemagne, rechigne à assouplir les règles de déficit public pour favoriser l’effort climatique, comme elle l’a pourtant fait pour répondre à la crise du Covid.

Jean Pisani-Ferry et Selma Mahfouz écrivent ainsi :
« En l’état actuel des discussions, les politiques budgétaires des Etats dont le déficit public est supérieur à 3 % du PIB ne bénéficieront d’aucune marge de manœuvre additionnelle par rapport à la situation présente. En particulier, aucun traitement de faveur n’est envisagé pour l’investissement vert. »
Il en va de même pour la politique monétaire. Cette période de transition vers la sortie des fossiles devrait être marquée par une inflation plus importante, en raison non seulement des investissements massifs, mais aussi de prix de l’énergie relativement plus élevés et instables.
Dans ce contexte, observe le rapport, caler l’intervention de la Banque centrale européenne sur une cible d’inflation de 2 % et resserrer le robinet du crédit au-delà risque d’être contreproductif.
Au final, questionnent les auteurs, l’Europe (et la France) peut-elle à la fois s’engager à être championne du climat, championne de l’orthodoxie budgétaire et championne du multilatéralisme ?

POLLUTAXE CARBONE ET REVENU CLIMAT SOLIDAIRE
il est possible de créer une taxe plus juste, qui pèserait moins sur les plus modestes.
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=4171.    

Jean Pisani-Ferry appelle dans un rapport à financer plus équitablement la transition climatique
Dans une étude remise lundi à Matignon, l’économiste souligne que la France a devant elle une décennie d’efforts, et plaide pour un impôt spécifique sur le patrimoine des plus aisés.
https://www.lemonde.fr/politique/article/2023/05/22/jean-pisani-ferry-appelle-dans-un-rapport-a-financer-plus-equitablement-la-transition-climatique_6174327_823448.html.  

Rapport Pisani-Ferry : évaluer les incidences économiques de l'action pour le climat

En conclusion, le rapport Pisani-Ferry met en garde contre les défis considérables auxquels la société doit faire face dans sa lutte contre le changement climatique. Il souligne la nécessité de prendre en compte les incidences économiques de l'action pour le climat et appelle à une prise de décision informée et équilibrée pour guider cette transition.
https://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/2023-incidences-economiques-transition-climat-rapport-de-synthese_0.pdf    

Climat : "On va devoir faire beaucoup d'investissements pour décarboner l'économie", alerte l'économiste Jean Pisani-Ferry
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/crise-climatique/climat-on-va-devoir-faire-beaucoup-d-investissements-pour-decarboner-l-economie-alerte-l-economiste-jean-pisani-ferry_5841203.html  

Dans le débat sur la transition écologique, EELV peine à faire entendre sa voix
https://www.lemonde.fr/politique/article/2023/05/26/transition-ecologique-eelv-peine-a-faire-entendre-sa-voix_6174997_823448.html  

ISF vert : faire payer la transition écologique aux riches, "une évidence" ou "une très mauvaise idée" ?
https://france3-regions.francetvinfo.fr/centre-val-de-loire/indre-loire/tours/isf-vert-faire-payer-la-transition-ecologique-aux-riches-une-evidence-ou-une-tres-mauvaise-idee-2783154.html  

Esther Duflo, prix Nobel d’Economie : "Une taxe sur les 3 000 milliardaires les plus riches pourrait rapporter 200  milliards de dollars par an"
https://www.lalibre.be/economie/conjoncture/2024/03/24/esther-duflo-prix-nobel-deconomie-une-taxe-sur-les-3-000-milliardaires-les-plus-riches-pourrait-rapporter-200-milliards-de-dollars-par-an-DRUBIUPXONHSVKWRE2RKWNSNM4/  

Pour mettre ce débat au cœur de la campagne des européennes de juin 2024 interpellons Gabriel Attal

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à premier-ministre@cab.pm.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : CO2 Réduction Act
  • Message : Monsieur le Premier Ministre
    L’Inflation Réduction Act de 2022, par lequel les Etats-Unis sont prêts à dépenser sans compter pour décarboner leur économie doit trouver son pendant en Europe. L’UE se doit d'assouplir les règles de déficit public pour favoriser l’effort climatique, comme elle l’a fait pour répondre à la crise du Covid.
    Le relèvement des prélèvements obligatoires affecté à la transition doit corriger en même temps les inégalités par un impôt spécifique sur le patrimoine des plus aisés.
    Dans cette attente recevez mes salutations vigilantes

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

6 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Un prélèvement exceptionnel sur les milliards de bénéfices des grandes entreprises ces trois dernières années devrait permettre à la France de rembourser son énorme dette !

Yvette Rouxel
15/04/2024 - 16:00:52

Il est scandaleux que l'on émette autant de CO2 !

Stéphane Ballandras
03/04/2024 - 17:25:51

@frawald,Swiss Re n'est qu'un des réaussureurs. Par contre oui, il s'agit bien du coût global.

Bibi
02/04/2024 - 21:59:07

il demande qu'on lui dise quoi faire ? et il est 1er ministre !!!!!!!!!!!quelle décadence, quels petits esprits, désastreux

maripachats
02/04/2024 - 18:08:47

Si en première mesure l'état mettait réellement en place un plan de récupération (et de barrage absolu) à l'évasion fiscale, la part de fiscalité récupérée pourrait participer au comblement partiel de bien des faiblesses budgétaires dans notre pays.
Toucher aux rendements de l'actionnariat ne peut être une solution dans notre système mondial d'économie libérale.

Tous les régimes totalitaires actuels qui survivent ont démontrés, malgré leur acharnement à toujours se parer dans leur idéalisme, sont ceux qui ont appliqué les principes économiques du capitalisme mondialisé.

jacques pasquini
02/04/2024 - 16:53:52

En 2023, les catastrophes naturelles mondiales ont engendré des pertes financières estimées à 280 milliards de dollars par le "réassureur" (l'assureur des assurances) Swiss Re. Les assurances ont remboursé 108 milliards.
https://www.ledevoir.com/economie/809711/catastrophes-naturelles-ont-coute-108-milliards-assureurs-2023-selon-swiss-re  
Si nos gouvernants amorcent de lâches reculades chaque fois qu'une mesure prise en faveur du climat et de la biodiversité entame les intérêts immédiats d'une corporation égoïste et puissante ou d'un lobby rapace et influent, si les quelques actions mises en oeuvre n'affectent que les plus défavorisés d'entre nous, ceux qui ne peuvent se défendre et sont accusés à tort de coûter "un pognon de dingues" : le coût des catastrophes engendrées par l'accélération anthropique du changement climatique deviendra abyssal. Mais au delà des conséquences financières, il y a les conséquences sur le Vivant. Nous n'irons plus très loin sur le chemin de la vie si les puissants freinent toutes les initiatives positives et continuent à soutenir les projets destructeurs.
Les ultrariches se voient comme le gratin de nos sociétés, les meilleurs parmi les Hommes : qu'ils le prouvent en participant à hauteur de leurs moyens aux reconversions nécessaires et changements salvateurs.
Nous avons besoin de ces personnes. Nous avons besoin de leur force, de leur capacité à entreprendre... et de leur argent.
Merci pour votre attention.

Frawald
30/03/2024 - 09:17:01

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !