actualité écologie

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Les amis des 150

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

2024 année délicate

22 V'là les acteurs des transitions

Journal des Bonnes Nouvelles

2023 l'année des droits

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

météo

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

SPAM etc...

image vide cyberacteurs
image vide

  #TER   #



Cyberaction : Pour le TER au prix du Covoiturage

Le plein tarif des TER est deux fois plus cher que le covoiturage. Les voyageurs sans réduction ont tendance à se reporter sur l’automobile, qui réalise 80 % des déplacements. La voiture est le principal concurrent du TER et le covoiturage est la référence des prix. Pour que le TER soit enfin attractif, nous demandons le « TER au prix du covoiturage » !

[ 1 425 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 25 mars 2024

Proposée par Cyberacteurs
En soutien à Oui aux trains de nuit


Elle prendra fin le : 25 juin 2024

Plus d'infos

TER Pourquoi faut-il agir maintenant ?

Les prix des Trains Express Régionaux (TER) sont souvent incompréhensibles pour les usagers et plus encore pour les non-usagers. Certains usagers experts ou les abonnés payent parfois un prix attractif. A l’inverse, les voyageurs « occasionnels » sont confrontés au « plein tarif », environ deux fois plus cher que le covoiturage : « Je suis allé à la gare et, vu le prix du billet TER, finalement j’ai pris ma voiture », témoigne un habitué de l’automobile.

Le covoiturage est la référence des prix

En France 83 % des courtes distances se font en voiture individuelle. Dans la ruralité et sur les villes moyennes l’usage de la voiture est la norme et le principal concurrent du train. Pour ceux qui recherchent une alternative, la référence est donc le covoiturage. Pour que les voyageurs se reportent vers le train, le prix a besoin d’être compétitif avec le covoiturage.

Le prix est le critère n°1 pour un grand nombre d’usagers

D’autres points sont aussi à améliorer, comme les fréquences des trains, l’amplitude horaire jusqu’en fin de journée, ou encore l’accessibilité des gares en particulier en vélo et en transports en commun. Toutefois, plusieurs études ont montré que, pour un grand nombre d’usagers, le prix est le critère n°1.

Améliorer l’équilibre économique en remplissant les trains

Le prix du covoiturage est déjà le prix de vente moyen du TER. Le généraliser permettra de proposer un tarif attractif et de remplir les TER pour mieux couvrir les coûts fixes élevés du ferroviaire et améliorer ainsi l’équilibre économique.
La moitié des voyageurs sont des occasionnels et ils génèrent les 3/4 des recettes
Actuellement, les voyageurs occasionnels payent bien trop cher : bien qu’ils ne représentent que la moitié des usagers, ils génèrent à eux seuls les 3/4 des recettes. Cependant, depuis 20 ans, ils ont tendance à fuir le TER en particulier à cause du prix. [
infos à venir sur https://blogs.mediapart.fr/ouiautraindenuit  

Agir pour la transition

Actuellement si 80 % des Français utilisent peu le TER, c’est parce qu’ils prennent la voiture. Réduire les prix pour les voyageurs occasionnels facilite le report modal depuis la route, ce qui apporte un bénéfice fort pour la transition écologique dans les transports. 

A l’étranger, des trains régionaux sont déjà « au prix du covoiturage » 

A l’étranger, certains réseaux de trains régionaux sont déjà « au prix du covoiturage » par exemple en région Catalogne, où le train régional est dans la pratique peu concurrencé par le covoiturage, ou encore en Italie. 

La complexité tarifaire génère des barrières d’entrée

Pour tenter de pallier le manque d’attractivité du « plein tarif », les régions, qui sont décisionnaires sur les TER, proposent une multitude d’autres tarifs promotionnels. Cependant, la complexité des réductions qui varient d’une région à l’autre est une barrière d'entrée pour les non-initiés. 

Promouvoir l’accès au service public ferroviaire pour tous

Les TER sont un service public financé par les pouvoirs publics. Le contribuable paye environ 70 % des coûts des TER. Le passager paye les 30 % restant. La solidarité pour l’accès pour tous au service public du TER passe donc déjà par la fiscalité. Pour des questions de préservation de la vie privée, il n’est guère souhaitable de varier en doublon la tarification en fonction des revenus exacts de chacun. D’ailleurs les plus riches ne sont pas non plus disposés à payer plus cher, d’autant qu’ils ont accès à la voiture individuelle. Par ailleurs, les « tarifications sociales » sensées atténuer l’impact du « plein tarif » se heurtent au « non recours au droit » à cause là aussi de la complexité des démarches administratives pour accéder aux cartes TER à tarification sociale. Au final « le TER au prix du covoiturage » améliorera l’accès au service public du TER pour tous. 

Inclure la ruralité

La ruralité manque de solutions de transports, comme le rappelle la révolte des « gilets jaunes ». Au moment où les prix du carburant augmentent pour les automobilistes, il est important que le service public ferroviaire soit clairement perçu comme accessible à tous. 

De nombreux résidents des petites villes et de la ruralité, surtout s’ils sont éloignés des gares, ont besoin de prendre le train à une fréquence d’une dizaine de voyages par an, ce qui ne justifie pas un abonnement. Les tarifs ont d’ailleurs tout particulièrement besoin d'être inclusifs aussi pour tous les usagers très occasionnels qui pour l'instant sont éloignés du train. 

Faire payer plus cher ceux qui prennent peu le train a pour effet de renforcer le sentiment de dépendance à la voiture, très présent dans la ruralité et sur les villes moyennes.

Nous demandons aux régions de : 
* réaliser une étude pour savoir quel prix du TER serait attractif pour les voyageurs occasionnels. et pour les nombreux français qui pour l'instant ne prennent pas le TER. 
* lancer une tarification TER s’approchant progressivement du « prix du covoiturage », pour tous, sans barrières d'entrée. 

A l’État et la SNCF : 
* de promouvoir l’émergence des tarifications simples et attractives pour les trains TER. 

Retrouvez plus d'informations sur https://ouiautraindenuit.wordpress.com/investigation  

La cyberaction vise le ministère de la transition écologique. Nous vous proposons d'envoyer le même message à partir de votre propre messagerie à votre Conseil Régional qui a la compétence transports (rail et route) sur son territoire.

Dans l'encadré « signez » cochez la case "je souhaite recevoir une copie de ce message" que vous pourrez renvoyer à la présidence de votre conseil régional ci-dessous

Bretagne : presidence@bretagne.bzh.  
Pays de la Loire : presidente@paysdelaloire.fr.  
Nouvelle Aquitaine : alain.rousset@nouvelle-aquitaine.fr.  
Normandie : herve.morin@normandie.fr.  
Hauts de France : xavier.bertrand@hautsdefrance.fr.  
Ile de France valerie.pecresse@iledefrance.fr.  
Centre Val de Loire francois.bonneau@centrevaldeloire.fr.  
Grand Est franck.leroy@grandest.fr.  
Bourgogne Franche Comté secretariat.marieguitedufay@bourgognefranchecomte.fr.  
Auvergne Rhone Alpes Laurent.wauquiez@auvergnerhonealpes.fr.  
Région Sud renaud.muselier@maregionsud.fr.  
Occitanie carole.delga@laregion.fr.  
Corse contact@isula.cors.   ica

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à presse@ecologie.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Pour le TER au prix du Covoiturage
  • Message : Madame, Monsieur,
    Pour que le TER soit compétitif par rapport à la voiture, je vous demande de promouvoir l’émergence des tarifications simples et attractives pour les trains TER.
    Croyez en ma vigilance sur vos décisions

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

6 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Bien sûr il faut réduire le tarif des TER mais en même temps si on n'augmente pas le réseau des petites lignes, les nombreux changements de trains infligés rallongent la durée du trajet, rendant le covoiturage plus attractif. Exemple personnel: pour aller de Challans en Vendée à Niort dans le département voisin, plus de 4 h en car/train avec de nombreux changements, seulement 1h30 en covoiturage. Le choix est vite fait.

Liliane Girard
13/04/2024 - 00:44:27

C'est vrai que les TER plus chers que les déplacements en voiture empêchent nombre de personnes de prendre de train.
Cela contribue à empêcher la transition écologique. DOMMAGE!

Marie-Christine Lanaspèze
11/04/2024 - 17:23:28

J'habite en Occitanie où nous avions la carte Libertio à 20€ l'année, qui donnait droit à 25% de réduction en semaine et 50% les WE, jours fériés et vacances scolaires sur tous les TER et pour toutes et tous sans critère d'âge ni de ressources.Elle a été supprimée en catimini ! Je l'ai appris au guichet au moment de la faire refaire... Quand aux billets à 1€, ils se font de plus en plus rares... Le train est trop cher ! Pour un voyage d'1h aller-retour à tarif plein : 36€ !

Martine Rouch
07/04/2024 - 19:41:05

Passe rail : « toutes les régions » finalement d’accord pour cet été, annonce le gouvernement
https://www.ouest-france.fr/economie/transports/sncf/passe-rail-toutes-les-regions-finalement-daccord-pour-cet-ete-annonce-le-gouvernement-26c6bb06-f1d3-11ee-bc38-55f66082c1a5  
La mise en place d’un passe rail? aura bien lieu cet été, a annoncé ce mercredi 3 avril le ministre délégué aux Transports Patrice Vergriete. Un plus tôt dans la journée, il avait mis en suspens cette offre réservée aux moins de 27 ans, faute d’accord.

Alain UGUEN
04/04/2024 - 16:49:27

Et l'autoroute DOIT être plus chère que le TRAIN, merci !

Jean-Marc CONVERS
25/03/2024 - 21:33:52

un peu de bon sens, serait très très utile !!!! mais ce n'est pas à la mode

maripachats
25/03/2024 - 19:29:36

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !