actualité écologie

22 V'là les acteurs des transitions

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les amis des 150

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

SPAM etc...

Journal des Bonnes Nouvelles

météo

AG Cyberacteurs

2023 l'année des droits

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

vacances de votre animateur

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

2024 année délicate

image vide cyberacteurs
image vide

archive : Reconnaissance de l'Etat Palestinien

A de nombreuses reprises*, nous avons mené campagne en faveur de la paix au Moyen Orient. Dans le prolongement de son vote favorable pour l\'admission de la Palestine à l\'Unesco. (pour lequel nous avions oeuvré*, la France doit reconnaître d’urgence l’Etat de Palestine.

[ Voir l'archive ]

11 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Faire cesser ce génocide sur le peuple palestinien
qu'Israel redonne aux palestinien la place qui est
la leur :le droit de vivre sur leur terre .Pour cela, il faut qu'Israel cesse d'agir en colonisateur, qu'il cesse de batir encore des maisons, pour occuper tout l'espace. Qu'l abatte ce
mur de la honte, qui partage et enferme les habitants de la Palestine.
Et surtout que les habitants de Gaza, cette prison
à ciel ouvert,ne soient plus massacrés,et qu'ils
soient libres de vivrent . M.C.

cheneval monique
12/12/2014 - 13:32:04


ce n'est qu'une étape pour une paix future, c'est une reconnaissance qui aboutira un jour à devenir un état libre et démocratique.
la paix ne se décrète c'est un état d'esprit.

un anonyme
11/12/2014 - 11:50:52

La Palestine existe depuis longtemps, ce n'est que reconnaitre la réalité historique et la primauté du Droit International sur la force de la guerre.

ROBERT-ROMPILLON
09/12/2014 - 10:12:25

absurde et anti historique
il y a assez de frontières dans cette région pour une même éthnie !
surtout que ladite ethnie s'appuie sur un obscurantisme barbare et ignoble avec strictement aucun respect pour la vie et ne parlonbs guère des animaux...

on est en droit de se demander quelle culture peuvent avoir des élus qui proposent cette solution inique...

reith
05/12/2014 - 20:39:15

L'assemblée adopte la résolution pour la reconnaissance de la Palestine
À 339 votes pour et 151 contre, la proposition de résolution socialiste pour la reconnaissance de l'État palestinien a été largement approuvée dans l'hémicycle.


Démarrer
C'était attendu. À une très large majorité, les députés ont adressé un signal fort à la Palestine en adoptant la résolution non contraignante qui «invite le gouvernement français à reconnaître l'État de Palestine en vue d'obtenir un règlement définitif du conflit». Alors que 339 députés ont voté pour le texte, 151 ont voté contre, et 16 se sont abstenus. 68 élus n'ont pas pris part au scrutin.
La quasi-totalité des élus de gauche se sont prononcés pour. Un seul élu du groupe SRC, René Rouquet, a voté contre. Cinq socialistes se sont abstenus: Laurent Cathala, David Habib, Monique Iborra, Armand Jung et François Pupponi. Le groupe écologiste a voté à l'unanimité pour. Elisabeth Guigou, qui a porté la résolution socialiste, a parlé d'un vote «historique» à l'issue du scrutin.
http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/decryptages/2014/12/02/25003-20141202ARTFIG00351-l-assemblee-adopte-la-resolution-pour-la-reconnaissance-de-la-palestine.php  

Alain Uguen
05/12/2014 - 08:59:07

Madame CABON,

Vous avez bien voulu attirer mon attention sur la question de la reconnaissance par la France de l'Etat de Palestine et je vous en remercie.


Je vous informe qu'un projet de résolution relatif à la reconnaissance de l’Etat de Palestine sera débattu au Sénat le 11 décembre prochain.

Plus précisément, le groupe des Sénateurs Socialistes a inscrit dans son ordre du jour réservé une proposition de résolution qui sera débattu en lieu et place des autres projets de résolution déposés par d’autres groupes parlementaires.

A la fois à titre personnel et en tant que membre du groupe socialiste du Sénat, je soutiens cette proposition dont la formulation me semble à la fois ambitieuse et équilibrée.
Sensibilisé de longue date sur les difficultés du peuple palestinien, je me réjouis de ce signal politique fort qui sera donné et qui préfigurera, dans les meilleurs délais je l’espère, la reconnaissance par notre pays d’un Etat de Palestine au côté de l’Etat d’Israël, avec Jérusalem comme capitale partagée.

Espérant avoir répondu à votre interrogation, je reste à votre entière disposition pour tout complément d’information.

Je vous prie d’agréer, Madame, l’expression de mes salutations distinguées. M. Yannick BOTREL
Sénateur des Côtes d'Armor

Yannick BOTREL
01/12/2014 - 18:29:42

Non, je ne signerai pas. J’aurais peut-être signé un appel similaire autrement positionné. Car une question aussi grave traitée en quelques mots sans réflexion argumentée, ce n’est pas satisfaisant. Enfin le contexte de l’appel est gênant, quand jamais il n’y a eu de pétition pour condamner l’idéologie du Hamas et le choix du terrorisme. Il est peut-être souhaitable que l’Etat palestinien virtuel soit reconnu pour que des négociations réelles deviennent possibles, et certains Israéliens le pensent. Il est sans doute légitime d’exprimer un positionnement critique au sujet de choix et de stratégies du gouvernement israélien (colonisation poursuivie, Jérusalem Est, etc.). Avoir réagi aux bombes sur Gaza c’était émotionnellement et éthiquement justifié. Mais ces bombes ont suivi les attaques incessantes avec des lancements répétés de roquettes. (On peut se demander pour quelle stratégie réelle, et avec quels effets prévisibles dramatiques pour Gaza, et au bout du compte pour les deux peuples et l’impossibilité de la paix. Effets souhaités ? Volonté de sacrifier son propre peuple, les Gazaouis, au nom de buts politiques peu clairs, avec la volonté effective de rendre la paix impossible, car la paix signifie la reconnaissance d’Israël, ce qui n’est pas le choix du Hamas. Des commentateurs peu hostiles aux Palestiniens ont posé ces questions, et il faut se les poser. Car quel Etat indépendant veut-on défendre ? Celui d’un peuple écrasé, d’un univers dictatorial et haineux, de femmes soumises à des lois abjectes?). Si on doit appeler à la reconnaissance de l’Etat palestinien, il faut le faire autrement, en acceptant de prendre en compte la réalité complexe du conflit, en ne ménageant ni un pouvoir ni un autre, et en respectant les deux peuples et leur droit à l’existence. L’aversion univoque est suspecte quand il y a matière à critique de part et d’autre. Notre rôle, à nous, étrangers de fait, est de tenter de pacifier le dialogue, de donner la parole à ceux qui, tant Israéliens que Palestiniens, agissent pour des solutions pacifiques et dialogiques. Il n’est pas, sous prétexte d’intervention urgente, de poser des choix polémiques, facteurs de haine et donc de guerre. La France a-t-elle à se positionner seule, sans réflexion européenne préalable ? C’est loin d’être évident. D’ailleurs l’urgence avancée comme argument est discutable : de nombreux pays ont déjà reconnu l’Etat palestinien, et cela n’a rien changé pour l’instant.
Des centaines d’Israéliens ont soutenu cet appel à reconnaître la Palestine. Mais ils le font dans une perspective dialogique, comme manière d’agir politiquement en envoyant un avertissement à la droite israélienne qui impose des choix critiquables, mais en rappelant les bases d’un accord possible qui respecterait les deux peuples. Lire leur appel, sur le site de La Paix Maintenant : http://www.lapaixmaintenant.org/L-Assemblee-nationale-francaise-et  

MC SJuan
30/11/2014 - 00:53:53

En finir avec une injustice internationale

un anonyme
29/11/2014 - 07:18:57

J'ai signé cette cyber-action, mais je suis partagé sur cette question. Au vu de l'incapacité palestinienne à s'unir contre l'occupation israélienne, de l'hégémonie politique de l'extrême-droite colonialiste et religieuse en Israël, et de la nécessité de contrer les intégrismes de quelque religion qu'ils soient, n'est-il pas temps de plaider pour un Etat unique, réunissant israéliens et palestiniens au sein d'un système démocratique et non ségrégationniste ?

(Ça fait un moment que je suis plutôt sur cette position, et apparemment, je ne suis pas le seul à me poser la question de l'Etat unique : http://www.telerama.fr/monde/charles-enderlin-un-etat-palestinien-n-est-plus-possible,119498.php   )

Tataria
27/11/2014 - 16:31:56

Bonjour j'ai déjà envoyé une lettre (AFPS)à tous les députés

un anonyme
27/11/2014 - 12:32:30

Il faut qu'il un etat palestinien,pour arriver peut-etre a' la paix,avec l'etat d'israel..
Marie the.

guillet
27/11/2014 - 00:41:01

[ Voir l'archive ]

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !