image vide cyberacteurs
image vide

archive : Refusez de cracher au bassinet

Quatre enquêtes publiques ont déjà eu lieu pour un programme de 41 retenues dans le bassin du Clain et quatre arrêtés préfectoraux les ont autorisées.
Dans le cadre de ces procédures, pas un seul débat en présence du porteur de projet n’a été organisé.
Rien n’a été fait pour informer le public des enjeux vitaux de santé publique et de préservation de la ressource en eau. Ces enjeux politiques ont été noyés dans des dossiers rendus illisibles par la masse des données techniques.

[ Voir l'archive ]

42 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 


Les lois sont faites pour êtres respectées, le fait du prince n'a pas sa place dans une démocratie (enfin, presque)

Voisin Jean-François
05/01/2019 - 11:08:36

UNE FOIS DE PLUS LES DETENTEURS DE POUVOIRS MASQUENT LEUR DETERMINATION VERS UN PROJET A INTERET PUREMENT LUCRATIF (POUR CERTAINS).

C26108
01/01/2019 - 12:16:37

Stop à tout ce gaspillage de l'eau, dans le Var les fleuves comme l'Argens sont mis à sec afin de gaver d'eau les plantations de maïs qui n'ont pas leur place dans des départements trop secs et ensoleillés. Peu importe, on vide la nappe phréatique et les poissons, écrevisses, meurent, tout l'écosystème est fortement dégradé.

Tempier Jean-Claude
31/12/2018 - 18:19:42

Le jour où cela fera trop mal on cessera peut-être de marcher sur la tête !

BERNARD
31/12/2018 - 15:06:08

Il semble que toutes les données du problème aient été volontairement soustraites afin que le projet puisse aboutir !
Ceci est inadmissible, il faut donc sévir et introduire une action judiciaire afin que la vérité soit établie d'une façon certaine !
Et malheur aux responsables qui n'ont pas voulu de débat public ! On va où là ?

Berthe
02/10/2018 - 09:06:47

Comment encore considérer que seulement une quantité infime d'agriculteurs au regard de la grande majorité de citoyens puissent prétendre à s'accaper une richesse commune. Il devient urgent de modifier notre système politique source de tous nos maux. Là démocratie doit être non pas un voeu pieux mais une réalité. Les enquêtes d'utilité publique se révèlent très souvent un leurre démocratique destiné à faire avaler des couleuvres au plus grand nombre. Les copains et les coquins veillent pour conserver leur pouvoir décisionnaire.

Michel78
02/10/2018 - 07:59:31

Participant au Projet de Territoire pour le Bassin Versant du Tescou où nous défendons une alternative agricole respectueuse de la terre et des hommes face au projet de retenue à Sivens.
Pour les alternatives ce sont :
1. Plutôt que multiplier les retenues déjà nombreuses, rétablir des sols vivants qui ont la capacité de stocker l’eau dans le sol supprimant les besoins d’irrigation pour certaines cultures ou les réduisant fortement pour celles qui en ont besoin comme le maraîchage.

2. Soutenir les cultures qui nourrissent le territoire avec des semences adaptées au territoire, plutôt que les cultures destinées à l’exportation qui ruinent les paysans et le tissu social des pays qui en sont destinataires et les obligent à s’exiler.

3. Soutenir une agriculture paysanne qui crée de l’emploi rural, plutôt qu’une agriculture hyper mécanisée et qui empoisonne les humains, la nature et l’environnement et qui pousse à l’agrandissement des exploitations, à la désertification des campagnes et à l’entassement des humains dans les villes

Bien à vous
Christian et Françoise

un anonyme
01/10/2018 - 12:29:26

surtout pour la chasse aux oiseaux d'eau de nuit

Rannou
15/06/2018 - 09:40:25

Mais quand comprendront-ils qu'il faut changer de système, que nous allons dans le mur en continuant ainsi ?

Daniel DANIEL
15/06/2018 - 01:46:55

L'eau est un bien commun qui ne peut être détourné au seul profit de quelques-uns qui en plus sont les pollueurs !!

Sylviane Murat
14/06/2018 - 18:12:09

L'eau est très mal gérée par les grands groupes qui ne pensent qu'au fric ! C'est pourtant un bien public !!!

un anonyme
23/05/2018 - 10:38:14

Irrigation : avis défavorable pour les retenues de substitution sur la Boutonne en Charente-Maritime
https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/charente-maritime/la-rochelle/irrigation-avis-defavorable-bassines-charente-maritime-1476633.html  

Alain UGUEN
21/05/2018 - 19:13:34

La préservation de l'eau est vitale, elle nous concerne tous, y compris les élus, qui comme nous, en ont besoin. Aucune concession ne devrait être faite pour en préserver la qualité.

Nathalie Renault Gloppe
22/03/2018 - 21:52:20

Encore un projet non réfléchi sur les autres possibilités et notamment la plus importante, un changement de modèle agricole, un changement de mode de production, un changement de mode de vie

un anonyme
21/03/2018 - 09:43:56

il est plus claor que jamais que les gouvernements NÉOLIBÉRAUX OU PSEUDO SOCIALISTES S EN FICHENT DE LA DSANTÉ PUBLIQUE

roselis batista Ralle
20/03/2018 - 22:45:28

L'eau n'appartient ni aux administrations ni aux agriculteurs ni aux entreprises, nous sommes tous concernés?

Chabin Chantal
20/03/2018 - 21:42:42

pas informé puisque pas au courant ... Elles serviront à qui et pourquoi ces "bassines " ?

Payrebesse A
20/03/2018 - 18:40:24

https://www.youtube.com/watch?v=PS23JKJScmg&feature=youtu.be   SUR FR3

une carte postale de dimanche....

MARY 79
19/03/2018 - 19:02:09

Levée de boucliers à Migné-Auxances contre le projet de construction de bassines
Plus de 500 opposants à la construction de bassines ont manifesté ce dimanche à Migné-Auxances dans la Vienne. Ils ont marché jusqu'à Cissé pour protester contre un projet de construction d'une quarantaine de nouvelles réserves de substitution sur le bassin du Clain.
https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/vienne/poitiers/levee-boucliers-migne-auxances-contre-projet-constructions-bassines-1442519.html  

Alain UGUEN
19/03/2018 - 09:17:56

L'eau devrait être entièrement publique et échapper aux convoitises de Véolia, Suez ou Saur; ils se gavent sur notre dos d'usagers, remplissent les poches de leurs actionnaires et comble, ne font pas toujours correctement le travail qui leur est délégué!!! CF "Cash Investigation" d'il y a qques jours...

cactus de plus en plus irrité
16/03/2018 - 15:37:09

ras le bol des irrigants qui monopolisent les aides PAC et celles de l'état!

noel vivion
15/03/2018 - 08:13:54

Hola Annie,
Ce n'est pas de l'eau de pluie...mais principalement des nappes phréatiques.
Les rivières se retrouvent rapidement à sec, car elle sont connectées au nappes supérieures.
PS; L'eau de pluie qui tombe directement dans la bassine, ne compense même pas l'évaporation.

Phil COQ
15/03/2018 - 00:58:23

Alors, rendez-vous le 18 mars, c'est la fête à Migné-Auxances !

Phil COQ
15/03/2018 - 00:53:56

Comme dans beaucoup de domaine, pour aller vite, le gouvernement n'informe personne.c'est une vrai monarchie.

Bernard CHEVRIER
14/03/2018 - 17:00:56

Toute cette eau (même de pluie !) pour juste quelques gros agricultures qui en plus pollue avec les pesticides et les désherbants !!!! L'argent serait mieux placé pour "chercher" de nouvelles cultures peu gourmandes en eau !!!!!

Annie MOYNE
14/03/2018 - 10:02:14

Non au gâchis de l'argent public et à celui de la nature.

Rosemberck Charles
14/03/2018 - 08:33:14

@J-P Reillon: merci de nous sauver de la banqueroute en nous donnant l'idée lumineuse qui va tout changer! Si quelque chose coûte cher et est inutile, supprimons-le. Exemples: la justice coûte cher et ne sert à rien (pas de condamnation des gros bonnets, entassement de personnes en attente de jugement ou d'inculpation dans les prisons aux frais du contribuable, etc.; supprimons la justice! Les prisons coûtent cher et ne servent à rien (les mêmes en sortent et recommencent ou font pire); supprimons les prisons. L’État coûte cher et ne sert à rien (des PDG font mieux avec moins); supprimons l’État. Etc. Vraiment, qu'est-ce qu'on irait mieux en suivant ce conseil si simple!

Philippe LEBOURG
13/03/2018 - 20:49:30

gardons l'eau des nappes qui est la plus potable pour les humain et non pour le mais
il faut changer les modes de culture

didier
13/03/2018 - 20:15:43

Scandaleux!

Pierre Caillou
13/03/2018 - 18:22:58


Vouloir pomper dans les nappes est effectivement la confirmation de ce que cette agriculture prévoit de consommer plus d'eau que la pluie ne va en fournir pour ses besoins.
Autrement dit, plutôt que de courir un risque financier individuel, ces accapareurs font augmenter le risque de manque d'eau collectif, mais avec les bénéfices à leur seul profit.

Hervé Autret
13/03/2018 - 17:40:39

Raser les bocages, épuiser les nappes phréatiques à leur seul profit, polluer les sols et les eaux et s'imaginer que c'est nécessaire pour nourrir le monde... ces céréaliers soutenus par le syndicat hégémonique, sont décidément détestables.

Daniel DANIEL
13/03/2018 - 15:01:09

Nous savons tous que nous allons droit dans le mur. Chirac lui-même l'avait dit (qu'a-t-il fait pour autant ?!)
Nous savons tous que l'eau potable devient un grave enjeu. Nous savons tous que l'agriculture est un véritable fléau dans ce domaine. Allons-nous longtemps supporter les diktats des pollueurs. Faudra-t-il ressortir les fourches? Elles ne sont plus utilisées par les agriculteurs, elles sont donc disponibles !!!

Marie CLAUX
13/03/2018 - 14:53:28

Le MaIs est un soiffard !

Le Sorgho lui est sobre et peut le remplacer. Reconversion et changement de paradigme, inventivité !

Renémo
13/03/2018 - 12:22:10

on se demande à quoi servent les enquêtes publiques puisqu'il n'en est jamais tenu compte.
même les commissaires enquêteurs ne servent à rien, leur avis défavorable n'est pas reconnu, autant faire des économies en les supprimant.

Jean-Pierre Reillon
13/03/2018 - 11:58:32

L'eau est l'affaire de tous, les décisions la concernant aussi!

farfalle
13/03/2018 - 11:37:53

Je souffre quand je vois les exploiteurs agricoles pomper une eau qui ne leur appartient pas plus qu’à Nous pour arroser leurs cultures plus que médiocres ( pour rester correct !)
Pourquoi la préfecture dit oui ?

Ko
13/03/2018 - 11:31:56

Nous avons un réseau fluvial important, l'eau s'écoule dans les océans, pourquoi ne pas faire des retenues, afin de pouvoir utiliser cette eau dont nous allons avoir besoin ? sans enjeux politiques, et en choisissant des endroits pratiques De toutes façons, il va falloir trouver des solutions...mais surtout qu'elles soient "intelligentes" ça nous changera !

berthine
13/03/2018 - 11:04:30

Ce que je ne comprends pas, c'est le fait que nous avons beaucoup de rivières et fleuves, dont l'eau va dans les océans... Pourquoi ne fait-on pas des retenues de cette eau pour pouvoir l'utiliser en toute tranquillité? de toutes façon, il va falloir trouver des solutions puisqu'on nous allons manquer d'eau, il serait donc temps de nous y mettre ! il est déjà bien tard !

un anonyme
13/03/2018 - 11:01:31

Les "bassines" envahissent nos départements : de l’eau détournée dont l'usage est incontrôlé et en prime des subventions pour leur création (Agence de l'eau, département...)pour produire toujours plus mal, plus dangereux pour la santé publique et pour la terre
Défendons l'agriculture saine, soyons des consommateurs avisés en boycottant les produits de l'agro alimentaire industrielle.

Jean-Claude Rossignol
13/03/2018 - 10:57:22

Avant de créer des Bassines coûteuses à tous, " changeons de paradigme" et favorisons des cultures économes en eau.

bLA
12/03/2018 - 19:08:25

on veut pas de nucléaire,pas d'éolien ,pas de charbon, pas de mazout...il faut bien faire u choix!!!!
moi j'ai choisi:c'est éolien,photovoltaïque et houille blanche.
allez voir au portugal,il y a des barrages partout...

dudu
12/03/2018 - 17:18:00

L'eau est un bien commun, indispensable à tous.

Nicole CREMEL
12/03/2018 - 16:44:09

[ Voir l'archive ]

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !