actualité écologie

météo

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

2023 l'année des droits

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

AG Cyberacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

2024 année délicate

Les amis des 150

Journal des Bonnes Nouvelles

vacances de votre animateur

22 V'là les acteurs des transitions

SPAM etc...

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : législation européenne spécifique à l’aquaculture

Mise en ligne du 09/04/2024 au 09/06/2024

Trois projets de très grands élevages hyper-intensifs de saumons atlantiques menacent de sortir de terre en France. Welfarm s’y oppose et demande un moratoire sur ce type d’élevages pour qu’ils ne puissent pas voir le jour tant que le bien-être des poissons n’y sera pas garanti.

Bilan de la cyberaction :

1926 participants

Présentation de la cyberaction :

Ces projets sont à l’étude sur les communes de Plouisy, en Côtes-d’Armor ; Le Verdon-sur-Mer, en Gironde ; et Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais. Welfarm soutient ainsi le combat des collectifs d’opposition qui se sont constitués dans chacune des trois communes depuis plusieurs années.

Qu’est-ce que l’élevage piscicole exclusivement en RAS ?

La pisciculture exclusivement en RAS est un mode de production intensif qui pose de nombreux problèmes en matière de bien-être animal et d’environnement.
L’acronyme RAS signifie « Recirculating Aquaculture Systems ». En français on parle aussi de systèmes recirculés ou de circuits fermés – par opposition aux circuits ouverts. Le terme « recirculation » signifie qu’une proportion plus ou moins grande de l’eau est recyclée au sein de l’élevage : l’eau qui sort du circuit est récupérée, subit divers procédés d’assainissement, puis est réinjectée dans l’élevage.
Les trois projets auxquels Welfarm s’oppose représentent une production prévisionnelle de 27 000 tonnes de saumons par an dans des bassins terrestres surpeuplés. À titre de comparaison, la production piscicole française, toutes espèces confondues, s’élevait en 2020 à 46 700 tonnes !
Ces fermes-usines infligeront une vie de souffrances aux saumons :
– densités extrêmes, indispensables pour atteindre la rentabilité économique, les poissons sont privés de l’espace nécessaire à leur bien-être ;
– risques de mortalité de masse. La survie des saumons dépend du bon fonctionnement des équipements. En 2021, dans un élevage RAS de l’entreprise Atlantic Sapphire, en Floride, 500 000 saumons sont morts à la suite d’une panne du système de filtration ;
– conditions de vie difficiles. Ce mode d’élevage implique des risques pour le bien-être et la santé des saumons, notamment des difficultés de gestion de la qualité de l’eau et des pathogènes (difficultés techniques pour utiliser des antibiotiques en cas de besoin).
Welfarm exige donc l’arrêt pur et simple de ces projets d’élevages hyper intensifs.
Des millions de poissons sauvages pêchés pour nourrir les saumons d’élevage
D’autre part, les saumons étant carnivores, nourrir des centaines de milliers d’entre eux implique l’utilisation d’huiles et farines de poissons sauvages pêchés par millions. Cette pêche minotière pose de nombreux problèmes en matière de souffrance animale, d’environnement et de justice sociale.

Impact environnemental

À l’heure où le Gouvernement prône la sobriété énergétique et demande des efforts aux Français, le fonctionnement de telles fermes-usines nécessite une consommation énergétique ahurissante pour faire fonctionner tous les équipements de traitement et de contrôle des paramètres de l’eau.

Demande de moratoire

Welfarm demande également la création d’un moratoire interdisant la création de ce type de fermes-usines aquacoles tant que le bien-être des animaux aquatiques n’y sera pas garanti. Il est du devoir des responsables politiques de se saisir de ce problème, à l’heure ou une majorité des citoyens se prononcent pour une sortie progressive de l’élevage intensif (84 % selon un sondage IFOP publié en 2024).
https://www.ifop.com/publication/les-francais-et-le-bien-etre-des-animaux-3/  
Une pétition est en ligne pour que les citoyens soutiennent cette demande.
https://welfarm.fr/welfarm-lance-sa-campagne-ras-tout-a-signaler-pour-dire-non-aux-fermes-usines-de-saumons/  

Sensibilisation du grand public

La campagne « RAS : Tout à signaler» vise également à sensibiliser le grand public à la sentience des saumons et aux différentes pratiques d’élevage. De nombreuses actions en ce sens sont prévues jusqu’à ce que ces trois projets soient mis à l’arrêt et qu’un moratoire sur le sujet soit adopté.
https://welfarm.fr/welfarm-lance-sa-campagne-ras-tout-a-signaler-pour-dire-non-aux-fermes-usines-de-saumons/  

BIEN-ÊTRE ANIMAL DÉGRADÉ ET IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX : LE SAUMON D'ECOSSE VISÉ PAR UN NOUVEAU RAPPORT
https://www.agrociwf.fr/actualites/2021/03/bien-etre-animal-degrade-et-impacts-environnementaux-le-saumon-decosse-vise-par-un-nouveau-rapport  

Saumon fumé : écossais ou norvégien ? D’élevage ou sauvage ?
https://www.super-marmite.com/blog/saumon-fume-ecossais-ou-norvegien-elevage-ou-sauvage/  

Cyberaction précédente
NON au projet d'usine à saumons de Plouisy
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=4337  

Le moratoire sur ce type d'élevage en France risque de favoriser les exportations sans régler les problèmes posés. C'est pourquoi nous vous proposons de profiter de la campagne des européennes pour réclamer une législation européennes spécifique à l'aquaculture.

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,
Trois projets de très grands élevages hyper-intensifs de saumons atlantiques menacent de sortir de terre en France. Outre un moratoire sur ce type d’élevages pour qu’ils ne puissent pas voir le jour tant que le bien-être des poissons n’y sera pas garanti je demande une législation européenne spécifique à l’aquaculture pour de nombreux aspects liés au bien-être des animaux et à l’impact environnemental.
Croyez en ma vigilance sur vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

16 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Ces élevages sont un total désastre à tous points de vue, les saumons sont tous malades et bourrés de toxines, à peu près infects et impropres à la consommation, et tout cela pour qu'un "patron" s'en mette plein les poches !!
Voilà des années que je pratique le boycot du thon et du saumon, vu les méthodes d'élevage ou de pêche dévastatrices

Jonquille
Le 22/05/2024 à 17:30:44

Ecoeurement et désespérance du capitalisme à tout crin. Si la guerre ne nous tue pas, la nourriture actuelle y parviendra !

Alain BENOIST
Le 21/05/2024 à 16:51:09

C'est dégueux ce que les capitalistes continue de faire inexorablement pour faire du fric : souffrances humaine set animales conjuguées, pour nous faire accroire que nous avons toujours plus de besoins !

Lucky THIPHAINE
Le 21/05/2024 à 16:06:57

Élevage de saumons : « une bombe écologique et sociale », dénonce un rapport
https://reporterre.net/Elevage-de-saumons-une-bombe-ecologique-et-sociale-denonce-un-rapport  

Alain UGUEN
Le 20/05/2024 à 07:46:32

"Pure Salmon" est dirigé par ce promoteur au sourire huileux et gourmand d'adjectifs louangeurs. Il projette trois énormes fermes à saumons en Gironde, dans les Côtes d'Armor et dans le Pas de Calais. Plouisy accueillera des milliers de saumons condamnés d'avance à cause des bactéries, de la densité des bêtes et des accidents de filtration (cf accident en Ecosse). Dans les Côtes d'Armor où on connaît toutes les formes d'usines monstrueuses pour bestiaux le site va être réquisitionné. Verdon, en Gironde, va apprendre comment les saumons meurent le ventre en l'air. Les saumons carnivores risquent de se croquer les uns et les autres. Le boss va acheter à bas prix en Afrique de l'huile et des farines pour nourrir les futurs squelettes. Boulogne va devoir employer des chômeurs qui vont dépérir en voyant l'état des écailles. L'Ecosse envisage un moratoire. Que cela se fasse partout ailleurs.
Cessez de manger du saumon et n'en servez pas en EHPAD.

Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
Le 20/04/2024 à 17:28:13

Bien, en France un tiers des calories consommées sont des calories de trop et on jette 40% de la nourriture que l'on achète. Pourquoi, donc, avons nous besoin de faire souffrir de millions de saumons de plus ?

Tim Legg
Le 15/04/2024 à 21:24:55

stupide et ridicule comme tout ce qui se décide en ce moment, on en rirait si le bien être des animaux n'était pas en cause ! le serpent (pardon le poisson - qui se mord la queue : pêcher du poisson sauvage par tonnes pour nourrir des poissons d'élevage !!!! aussi pervers que de donner à manger des farines animales à des herbivores ........

maripachats
Le 15/04/2024 à 16:16:22

@sylvie henry reant
L'aquaculture bio est une grande dévoreuse des réserves halieutique : une véritable catastrophe pour les océans et les mers...

Flip
Le 15/04/2024 à 15:41:52

Trois projets de très grands élevages hyper-intensifs de saumons atlantiques. Je suis OK pour des élevages en bio ( et uniquement en bio),avec des saunons naturels (cad, qui ne sont pas génétiquement modifié, comme cela se fait ailleurs, où la qualité de l'eau est régulée en pH - rH2-W de Vincent.. Cela permet un élevage de qualité, sans perte d'eau, sans médicaments et des animaux en bonne santé.
Si nous voulons être indépendant alimentairement, il faut une production française de qualité : exigeons la qualité , qui peut parfois rimer avec quantité. Il faut réfléchir avant de dire non systématiquement.

sylvie henry reant
Le 15/04/2024 à 09:35:14

Nous pensions que les documentaires éclairaient les décideurs. Apparemment ce n'est pas le cas sinon les porteurs de projets ne s'empresseraient pas de les solliciter.

Georges CINGAL
Le 14/04/2024 à 16:10:18

Comment ces projets risquent-ils de "sortir de terre" ?! Les saumons ne sont-ils pas des poissons, vivant donc dans l'eau ? Auquel cas il faudrait dire : sortir de l'eau ou sortir de la mer. J'ai donc modifié le texte et écris : projets qui risquent d'être réalisés. Ou : de voir le jour ...

Rémy GILLET-CHAULET
Le 14/04/2024 à 09:31:56

Au delà du bien être des saumons, se pose aussi des questions sur la gestion de l'eau avec une nouvelle fois une forte consommation pour une agriculture intensive (modèle agricole productiviste délétère pour la santé de la planète donc des humains)
voir le dossier et la pétition du collectif qui s'oppose à un tel projet au Verdon sur Mer:
 www.eauxsecoursagissons.com.  

Flip
Le 13/04/2024 à 10:02:53

NON, c'est non, mille fois non

maripachats
Le 12/04/2024 à 18:20:33

Le projet de loi fixant la nouvelle orientation agricole favorise clairement les grandes exploitations et l'industrialisation. Rien d'étonnant à ce qu'il en soit de même pour les élevages de poissons.
Pauvres salmonidés, personne ne les entend crier au fond de leurs bassins surpeuplés et invivables ! En revanche, on entend beaucoup les tanches en ce moment.
Et quand les plus grosses tanches du pays se mettent à parler "d'économie de guerre", j'ai envie de leur demander si ces trois nouveaux méga élevages de saumons serviront à pourvoir en poissons fumés les soldats qui fêteront Noël sur le front (?!)


Frawald
Le 12/04/2024 à 14:03:29

A Plouisy, le collectif Douriou Gouez lutte contre l'implantation d'une telle usine à saumons.
Contact : https://douriou-gouez.fr/?Contacts  

Sylvie BOURBIGOT
Le 12/04/2024 à 09:29:30

À Boulogne-sur-Mer, mobilisation contre un élevage intensif de saumons
https://www.cyberacteurs.org/quotidien/equotidien.php?id=9978  

Alain UGUEN
Le 09/04/2024 à 10:09:46

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !