actualité écologie

SPAM etc...

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

AG Cyberacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

22 V'là les acteurs des transitions

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

2023 l'année des droits

Les amis des 150

2024 année délicate

météo

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Auchan : le textile sans engagement

Mise en ligne du 09/10/2023 au 23/02/2024

Les supermarchés Auchan se fournissent au Bangladesh et au Pakistan, mais refusent de signer deux accords internationaux qui permettraient de réduire les risques d’accidents et d’améliorer les conditions de travail dans les usines concernées.

Bilan de la cyberaction :

1799 participants

Auchan : affaire classée ...mais pas enterrée

L'affaire s'est conclue sur un jugement de non-lieu, faute d'éléments de la part du Bangladesh et le rejet du pourvoi en cassation en décembre. Actionaid-Peuples solidaires continue à interpeller l'entreprise qui n'a pas daigné signer le nouvel accord pour la sécurité et la santé dans les usines du Bangladesh et du Pakistan.

Présentation de la cyberaction :

Plus jamais ça !

Le 24 avril 2013 à Dacca, la capitale du Bangladesh, l’immeuble du Rana Plaza s’est effondré. La chute de ce bâtiment de 8 étages, qui abritait plusieurs ateliers de confection, a tué 1 138 personnes et en a blessé plus de 2 000.

La plupart d’entre elles fabriquaient des vêtements Benetton, Primark ou... Auchan. En 2019, la moitié des survivant·e·s contacté·e·s par ActionAid Ban- gladesh étaient toujours sans emploi, en raison de séquelles physiques ou psychologiques.
Le 12 avril 2023, un nouvel accident meurtrier s’est produit chez un fournisseur d’Auchan au Pakistan. L’incendie de l’usine Usman & sons, à Karachi, a fait 4 morts et 13 blessé·e·s.

Combien faudra-t-il encore de vies brisées pour que les supermarchés Auchan acceptent de participer à la sécurisation des usines ?

UN ACCORD QUI SAUVE DES VIES

En 2013, la vague d’indignation soulevée par l’effondrement de plu- sieurs usines textiles a contraint les grandes marques du secteur à signer un Accord pour la sécurité des bâtiments dans l’industrie textile au Bangladesh.

Progressivement signé par plus de 200 entreprises, 10 syndicats et 4 ONG « témoins », cet accord est remarquable, car il engage juridiquement les entreprises qui se fournissent dans le pays, et implique les salarié?e?s dans la détection des problèmes de sécurité.

Grâce à des inspections régulières, menées par des ingénieur?e?s indépendant?e?s dont les rapports sont publics, et grâce à la partici- pation financière des entreprises signataires, cet accord a permis de réels progrès. Des milliers de défaillances techniques ont été détectées et réparées chaque année, et le nombre d’accidents a beaucoup diminué.

Malgré l’hostilité des propriétaires d’usines, et du gouvernement ban- gladais qui les soutient, un nouvel Accord international sur la santé et la sécurité dans l’industrie textile et la confection a été conclu le 24 août 2021. Ce nouvel accord pro- longe le processus de sécurisation des usines et devrait permettre d’autres améliorations dans le quo- tidien des ouvrières*.

Le 14 décembre 2022, un accord équivalent a été signé au Pakis- tan, où se fournissent également beaucoup d’entreprises impliquées au Bangladesh.
* plus de 60% des personnes employées dans les usines de prêt-à-porter sont des femmes.

POURQUOI INTERPELLER AUCHAN

À ce jour, 198 entreprises ont signé le nouvel Accord au Ban- gladesh, et 73 l’ont fait au Pa- kistan**. Des marques comme Primark et Benetton, mais aussi Carrefour et Lidl, acceptent de participer à la mise en sécurité des ouvrières.
Les supermarchés Auchan, de leur côté, font la sourde oreille alors qu’ils continuent de se fournir dans ces deux pays et d’y faire produire, par exemple, les vêtements de la marque In Extenso.

Le groupe avait pourtant signé l’accord de 2013. D’autre part, il est soumis à la loi française sur le devoir de vigilance des entreprises, qui l’engage à prévenir les risques d’abus et d’accidents en lien avec ses activités.

Cependant la justice française, après l’accident de 2013, a fini par juger notre plainte contre Auchan ir- recevable en décembre 2022, faute d’éléments de la part des autorités du Bangladesh. Dix ans après l’ef- fondrement des usines fournissant Auchan, il est de moins en moins question de sa responsabilité dans les médias... et sa motiva- tion semble émoussée.
Ainsi, la fondation créée en 2014 pour venir en aide à des ouvrières du textile – « Weave our Future », c’est-à-dire « Tissons notre ave- nir » – a fusionné avec la Fondation Auchan, pour favoriser « une bonne alimentation accessible »... et finan- cer, par exemple, la prévention des anémies dans les usines de textiles indiennes !
La sécurité de celles et ceux qui produisent les vêtements ou le linge vendus dans ses rayons ne semble plus une priorité. Dans ces condi- tions, les ouvrières du Bangladesh et du Pakistan ont plus que jamais besoin de nous.

Ne laissons pas l’entreprise se dérober sans lui rappeler ses engagements passés !
** ce chiffre date du 15 septembre : cleanclothes.org/campaigns/protect-progress/brand-tracker
Sur son site internet, Auchan Retail présente son souhait de « devenir un concepteur-sélec- tionneur d’une offre unique, juste et responsable »... Demandons-lui d’assurer, avant tout, la sécurité des personnes qui travaillent dans sa chaîne d’approvisionnement !

Signez notre carte-pétition et adressez-la dès que possible à M. Arnaud Poisson, directeur des opérations d’approvisionnement du groupe

Auchan Retail France lance le Mois Solidaire
https://www.auchan-agit.fr/nos-actualites/auchan-lance-son-sac-cabas-en-textile-recycle-pratique-et-francais  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur,
À ma connaissance, le groupe ELO et sa branche Auchan Retail n’ont pas signé l’Accord de 2021 pour la santé et la sécurité dans les usines textiles du Bangladesh, ni l’accord équivalent au Pakistan, en vigueur depuis le 1er janvier 2023.
Dans l’espoir que vous vous engagerez pour le respect de la vie et de la santé des ouvrières qui fournissent vos supermarchés, je vous prie de croire en l’assurance de ma considération

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

8 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Mais si vous ne voulez pas protéger vos employés, si vous vous contentez de verser une larme sur les cadavres d’un effondrement, si vous faites semblant de vérifier la sûreté des locaux et le salaires de vos ouvriers Pakistanais et Bengladais, vous devez quitter les pays où vous vous enrichissez, car vous aurez la réputation d’un rapace. Osez revenir en France, le pays de votre foyer fiscal, celui où vous serez bien accueilli par le ministre. Même si vous vous dites « responsable », le populo et même vos amis qui vous connaissent fort bien ne croient pas une minute à cette bonne blague.
Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
Le 13/10/2023 à 10:44:00

ne plus acheter chez Auchan et autre enseignes de supermarché, les secours populaire, catholique, la croix rouge, emmaüs et autres, ont des boutiques de revente de vêtements d'occasion soigneusement triés : acheter chez eux !

maripachats
Le 12/10/2023 à 09:13:23

je boycote le groupe auchan depuis que j'ai appris que ce groupe continue a travaille en russie qu'il a donne pour 2 millions d'euros de materiel a l'armée á ce même pays.,,, que ce me groupe se moque du sort des gens qui consolident sa fortune dans les pays corrompus aux salaires de misere´
Noël



´´

NOEL HOLZER
Le 11/10/2023 à 17:27:37

Qu'on se le dise à Auchan :
Plutôt à poil qu'habillé(e) au prix du sang !

Frawald
Le 11/10/2023 à 08:35:25

scandaleux ! honteux ! toujours prendre plus pour donner de moins en moins en profitant de la précarité de ces ouvriers obligés de faire ce dur travail...
Je n'irai plus jamais chez Auchan, car cet exemple montre bien l'attitude minable du meilleur profit sans contrepartie, et surement dans d'autres produits que le textile!

béatrice jung luijken
Le 10/10/2023 à 18:06:51

Allez, les vampires, un petit effort quoi !

philippe lyonnet
Le 10/10/2023 à 09:42:23

Mais tant que tout le monde se précipitent dans leurs magasins.........

Robert BOIS
Le 10/10/2023 à 09:12:11

Ah la famille Mulliez ! c'est Auchan, Decathlon, Boulanger,etc .... des chateaux pour leurs enfants, une famille richissime du nord de la France qui a oublié d'où elle vient comme tant d'autres et qui maintenant ne defend que ces propres intérêts, ne fait pas de bruit mais tire bien ds ficelles.

Robert BOIS
Le 10/10/2023 à 09:11:11

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !