actualité écologie

Journal des Bonnes Nouvelles

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Les amis des 150

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

22 V'là les acteurs des transitions

2023 l'année des droits

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

SPAM etc...

2024 année délicate

météo

AG Cyberacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Non à une relance nucléaire basée sur des mensonges

Mise en ligne du 07/09/2023 au 24/02/2024

Le mensonge est une pratique récurrente des responsables de l’industrie nucléaire. En voici deux exemples récents, particulièrement grotesques et choquants, prononcés sous serment devant une commission d’enquête parlementaire.

Bilan de la cyberaction :

1867 participants

Présentation de la cyberaction :

Mensonges nucléaristes et corruption de la démocratie
François Vallet – Ingénieur en génie climatique, énergétique et environnement

À la demande du groupe parlementaire Les Républicains, l’Assemblée nationale a organisé, entre octobre 2022 et mars 2023, une «commission d’enquête sur les raisons de la perte de souveraineté et d’indépendance énergétique de la France».

L’examen de la présentation des objectifs de cette commission met en évidence une orientation biaisée par l’a priori du Président Schellenberger : l’énergie nucléaire serait un facteur favorable à « l’indépendance » et à « l’autonomie » énergétique de la France, deux notions que les membres de la commission n’ont pas définies. Sans ces définitions et sans vérification du bien-fondé de l’a
priori du Président, la porte était grande ouverte aux mensonges nucléaristes. Et l’énoncé de ceux-ci, par des personnes ayant prêté serment de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité, n’a suscité aucune volonté de vérification à la hauteur des mensonges.

Premier mensonge couvert par une présentation fallacieuse des statistiques officielles

Lors de son audition ouverte à la presse, le 19 janvier 2023, le Directeur Exécutif du Groupe EDF en charge de la Direction du Parc Nucléaire et Thermique, indiquait aux député-e-s : « Alors que la France dispose de très peu de ressources énergétiques fossiles exploitées sur son territoire, le développement du programme nucléaire a permis de fortement limiter la dépendance énergétique de notre pays. En effet, notre taux d’indépendance est ainsi passé de 23,9 % en 1973 à 55 % en 2021. »1.
Page 4, 2ème paragraphe du compte-rendu d’audition :
https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/comptes-rendus/ceindener/l16ceindener2223028_compte-rendu.pdf  

Pourtant, tout l’uranium nécessaire au fonctionnement des réacteurs nucléaires français, est importé depuis 2003. Les seules sources d’indépendance énergétique sont désormais les énergies renouvelables. Entre 1973 et 2021, le taux d’indépendance énergétique de la France est passé de 23,9% à 13,5%, soit une division par 1,77. Le Président et le Rapporteur de la Commission d’enquête en avaient été informés dès le 7 décembre 2022 par l’envoi d’un document
détaillé dont ils avaient accusé réception2.

Document envoyé par courriel au Président et au Rapporteur de la Commission d’enquête parlementaire, accessible en ligne depuis le 8 décembre 2022 sur le site de Mediapart
https://blogs.mediapart.fr/francois-vallet/blog/081222/points-de-vue-independance-energetique-et-politique-electronucleaire-de-la-france  

Et le bilan énergétique de la France pour 2020, en ligne sur le site du ministère de la transition écologique3, comporte un encadré qui explique très bien le détournement de toute logique qui permet de faire passer l’indépendance énergétique de la France de 14% (valeur réelle pour 2020) à la valeur fictive de 55,5% pour la même année.
https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/edition-numerique/bilan-energetique-2020/10-21-le-taux-dindependance-energetique  

L’audition des responsables de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) par la commission d’enquête, le 17 novembre 2022, avait d’ailleurs confirmé ce fait indiscutable : la France est dépendante à plus de 80% des importations d’énergie.
Les députés présents ce jour-là n’ont sans doute pas entendu ou pas compris. Et ceux présents le 19 janvier n’ont sans doute pas osé demander, au Directeur exécutif d’EDF, par quelle mystérieuse transmutation la branche de l’entreprise qu’il dirige transforme de l’uranium importé en totalité en production d’énergie nationale. Ils se sont contentés de le questionner sur des sujets sans rapport direct avec l’objet de la commission d’enquête parlementaire.

Deuxième mensonge couvert par l’ignorance des député-e-s

Le même Directeur indiquait ensuite aux député-e-s : « Un phénomène inédit, à savoir la corrosion sous contrainte des tuyauteries de circuits auxiliaires du circuit primaire, perturbe depuis plus d’un an le fonctionnement du parc nucléaire et pèse fortement sur sa disponibilité ».4
Page 7, 4ème paragraphe du compte-rendu d’audition (voir le lien de la note N°1).

Et il ajoutait, suite à une demande de précisions du Président de la Commission : « Enfin, la troisième opération concerne la corrosion sous contrainte, qui correspond à un événement totalement inédit. Il n’a aucun lien avec le vieillissement de la centrale et avec le grand carénage.
Il s’agit d’un problème tout à fait sérieux et d’un défaut générique redouté depuis l’origine par notre maison. En effet, notre parc est très standardisé. Dès lors, lorsque surgit un défaut qui n’avait pas été prévu, il est possible qu’il se retrouve sur chacun de nos réacteurs.».5 (Page 9, 2ème paragraphe du compte-rendu d’audition (voir le lien de la note N°1).

Si ce problème est redouté depuis l’origine par la « maison » c’est donc qu’il était prévisible, notamment parce qu’il a été décrit dans des publications états-uniennes, datant des années 1970, et que la plupart des réacteurs en service actuellement en France ont pour modèles des réacteurs américains conçus et construits par la société Westinghouse. Ce n’est donc pas un « phénomène
inédit » ni imprévisible, juste un « aléa » qu’EDF n’a pas jugé nécessaire d’anticiper.

Ce phénomène a bien été identifié il y a de nombreuses années. Un dossier de l’association Global Chance, publié en juin 2022 indique à ce propos : « Il est frappant de constater la similitude des interrogations et incertitudes manifestées en 1975 aux Etats-Unis et celles que nous pouvons constater en France en 2022. ».6 http://www.global-chance.org/Fissures-dans-des-circuits-de-sauvegarde-de-reacteurs-du-parc-nucleaire-d-EDF  

Un dossier de « La Gazette nucléaire », publication du Groupement de Scientifiques pour l'Information sur l'Énergie Nucléaire (GSIEN), fait également le point dans son N° 296 d’avril 2022 sur ce « phénomène » qui n’a rien d’inédit.7
https://gazettenucleaire.org/2022/296/dossier-corrosion-ris-analyse-gsien-le-point-des-experts.html  

Le Directeur Exécutif du Groupe EDF ne pouvait ignorer tout cela et a donc menti aux député-e-s.

Conséquences de ce type de mensonges

La « monoculture nucléaire » pratiquée par la France depuis les années 1970 pour sa production d’électricité et la cécité sur les risques qui l’accompagne, provoquent des catastrophes industrielles. La combinaison d’une pandémie mondiale et de « défauts génériques » sur les réacteurs nucléaires a conduit à l’indisponibilité de plus de la moitié de la puissance du « parc » nucléaire français, pendant une grande partie de l’année 2022.

Heureusement les réseaux électriques interconnectés à l’échelle européenne permettent à la France de disposer d’une partie de la production d’électricité de nos voisins européens (ils disposent de marges de puissance que nous n’avons pas). Cette production plus sûre, plus fiable et plus prévisible que le nucléaire a permis à la France de passer sans encombre l’hiver 2022- 2023. Il faut dire que la relative douceur de l’hiver a limité le pic d’appel de puissance hivernal dû à
la présence massive du chauffage électrique.

Mais le Président et le Rapporteur de la commission d’enquête se moquent des faits et de la double dépendance à une énergie entièrement importée et aux aléas prévisibles de technologies en partie importées. Ils préfèrent rester dans leur bulle nationaliste et nucléariste, ignorer les mensonges des nucléocrates et rêver à voix haute à la « relance » du nucléaire. L’indépendance énergétique étant inatteignable avec cette énergie elle devient sous leur plume une « notion
utopique »8
Dossier de presse – 6 avril 2023 :
https://www2.assemblee-nationale.fr/static/16/presse/DP_re-souverainete-energetique.pdf  

qu’il convient de remplacer par « la notion de souveraineté énergétique, [qui] a
montré tout son sens et tout son intérêt, entendue comme la liberté de définir sa politique et de choisir ses options énergétiques, la réduction de nos dépendances, la résilience de notre système énergétique face aux crises. ».

Lorsque des représentants de la nation transforment ainsi la réalité il y a bien corruption de la démocratie.

Non à une relance nucléaire basée sur des mensonges

Rappel la tribune initiée par le Can Ouest depuis novembre 2022. Plus de 50 organisations représentant des milliers de citoyens appellent à protester contre la relance du nucléaire et le verrouillage démocratique. 6 raisons argumentées y sont données.
https://www.can-ouest.org/tribune-la-relance-du-nucleaire-surtout-pas/  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,

Je conteste la légitimité de « représentants du peuple » qui pratiqueraient la politique du mensonge pour justifier la « relance du nucléaire » comme instrument de notre « souveraineté énergétique ».

1/ Avec un taux d’indépendance énergétique de la France réduit de 23,9% en 1973 (année du « programme Messmer ») à 13,5% en 2021 (année précédant l’annonce du « programme Macron »).
2/ avec une technologie aussi risquée et peu fiable et par une industrie qui a fait la preuve de son incapacité à anticiper des « aléas » tout à fait prévisibles (par ex les « corrosions sous contrainte ») puisqu’ils ont été identifiés de longue date.
3/ par de nouveaux EPR impossibles à construire correctement, à exploiter de manière sûre et d’un coût économique et environnemental incommensurable.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

25 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Nouveaux EPR de Penly : EDF appelée à revoir l’étude d’impact environnemental 14.11.23
L’Autorité environnementale a recommandé à EDF de nettement revoir sa copie sur l’étude d’impact des travaux préparatoires à la construction de deux nouveaux réacteurs de type EPR2 sur le site de Penly (Manche) et de leur exploitation, selon un avis publié vendredi.
https://www.goodplanet.info/2023/11/13/nouveaux-epr-de-penly-edf-appelee-a-revoir-letude-dimpact-environnemental/?idU=1  

Alain UGUEN
Le 16/11/2023 à 11:26:25

j'ai la même ...( colère ) ...Brigitte !, pourquoi les français votent ils toujours pour les pires représentants qui se présentent ???

Melba
Le 25/10/2023 à 09:40:50

Les déchets nucléaires... je me suis toujours demandé pourquoi ils ne les envoyaient pas sur Mars au lieu de les enfouir sous terre ou de les laisser s'échapper dans les rivières. Ils ont tous les moyens techniques pour le faire.
Il faut fermer toutes les centrales nucléaires. Les risques ont augmenté à cause du dérèglement climatique et des tremblements de terre inédits.
On n'aura pas besoin d'une bombe pour éliminer une partie de l'Europe, l'accident d'une simple Centrale suffira...
et quand je pense que Macron a décidé non pas seulement de les arrêter mais de les accentuer, vous pouvez imaginer ma colère... ?

Brigitte Bécavin
Le 09/10/2023 à 12:08:39

Ces politiques veulent pourrir la Terre pour l'Eternite avec la radioactivité au nom d'une autonomie energetique avec de l uranium venu du Niger ou de Russie.
Problèmes restants :
Déchets
eaux contaminées de Fukushima
Démantelement
Approvisionnement en uranium
ETC....

Jacques Leray
Le 04/10/2023 à 08:21:36

stop aux relances du nucléaire, assez de gaspillage et des surcoûts et d'incidents cachés au public.

Dominique Morin
Le 02/10/2023 à 16:15:20

A quand un refférendum sur la poursuite de ces investissements,type EPR & co, engageant l'argent public en trompant l'opinion sur leur coût véritable, plusieurs fois supérieurs à ceux des énergies renouvelables en comptant les coûts futurs des déchets recyclables ou non.
La dangerosité et le coût économique exorbitant du nucléaire sont des sujets jamais débatus démocratiquement mais par des campagnes de presse biaisées au nom de la lutte contre le CO2, alors que les centrales nucléaires rejettent des quantités phénoménéles de vapeur d'eau chaude et réchauffent aussi les fleuves.
Assez de mensonges !!!

Jean Louis SUSTRAC
Le 02/10/2023 à 12:58:48

Et voilà le pompon !!!
Investir des milliards dans 'l'éternité toxique et nous prendre pour des cons !
Voilà, voilà ! et on est au XXIème siècle ! L'Ere de la plus grosse connerie en concours partout dans le monde !
Et nous, on n'existe pas, on a droit qu'aux mensonges !
C'est fatigant cette stupidité idiote sans fin !

béatrice jung luijken
Le 20/09/2023 à 17:35:00

Électricité : le coût du nucléaire revu à la hausse
https://reporterre.net/Electricite-le-cout-du-nucleaire-revu-a-la-hausse  

Alain UGUEN
Le 20/09/2023 à 10:38:03

Boiteux (EDF), Foccart (Fraçafrique) et qq autres pour l'industrialisation de l'agriculture et du tout bagnoles...
De "grands" hommes de l'ombre ont plongé la France dans l'obscurantisme (à l'exact opposé des ... Lumières) :
déni des voies démocratiques érigé en règle absolue par le secret d'Etat permanent sur des politiques publiques de premier plan.
C'est le triste héritage du système militaro-industriel gaullo-pompidolo-chiraco-mitterandio-macronien de la 5éme, dont certains veulent encore se goinfrer, au mépris des impératifs planétaires, dans la continuité de la culture du déni absolu, enrichi au travestissement des données.

Pedro moro del mundo
Le 19/09/2023 à 20:11:18

Emile Blutch a fait un bilan assez exhaustif de la problématique du nucléaire. Il démontre que le "tout électrique" voulu par Macron est totalement "hors sol", puisque la consommation électrique triplerait. Trois fois plus de consommation, c'est trois fois plus de réacteurs, et compte tenu de l'état déplorable du parc nucléaire actuel, ce serait pas moins de 180 nouveaux réacteurs à construire.
Il dénonce aussi les Trolls qui, se drapant dans une pseudo écologie, descendent en flamme les énergies renouvelables avec des arguments qu'il démontre comme étant fallacieux.
Il fait aussi le bilan de toutes les alternatives écologiques à la folie des nucléocrates.
son livre: L'Impasse nucléaire, disponible chez Amazon

Reynald Masini
Le 18/09/2023 à 19:47:56

C'est curieux. Dans le nucléaire, on évite soigneusement d'intégrer les coûts de l'importation de l'uranium et le problème des déchets.

Roland COMTE
Le 18/09/2023 à 17:14:09

à l'écoute des commentaires de Marcel Boiteux, il nous revoir la signification de "responsabilité"

axelle saury
Le 18/09/2023 à 11:53:46

Aveu de Marcel Boiteux, PDG d'EDF, du rejet de plutonium dans la Loire lors de l'accident de 1980
https://www.youtube.com/watch?v=FWIfAY5Lv44  

Comment avoir confiance ?

Brigitte Martin
Le 18/09/2023 à 10:55:17


Les LR parmi lesquels M. Wauquiez et M. Bertrand, les as des as, pensent qu’il faut plus de nucléaire sur le sol français. Ainsi nous vivrions en autarcie, enfin. Quelle blague! Qui va épuiser la tune des citoyens qui ne financeront aucune centrale puisqu’elles seront en panne.
EDF aidé de M. Macron et tous les nukes de tout poil courent après la catastrophe: les vieilles centrales rempilent pour une décennie,les travaux ailleurs s'enlisent et les micro EPR ne fatigueront pas le BTP car tout sera à cette date cramé, noyé ou ravagé par les guerres.
Vous les ingénieurs et le petit fretin, n’oubliez pas d’éteindre la lumière et faites fissa.

Colette Nusbaum Vallet
Le 17/09/2023 à 17:54:32

Jeudi 7 septembre, le groupe EDF a annoncé la mort, mercredi, de son ancien PDG Marcel Boiteux à l'âge de 101 ans...

Aveu de Marcel Boiteux, PDG d'EDF, du rejet de plutonium dans la Loire lors de l'accident de 1980
https://www.youtube.com/watch?v=FWIfAY5Lv44  

A propos des accidents de St Laurent et les rejets radioactifs associés, je vous recommande la lecture de deux articles publiés dans la Gazette nucléaire:
N° 292/293 Rejets délibérés de plutonium en Loire
https://www.gazettenucleaire.org/2020/Gazette-292.pdf  

N° 298/299 La politique du mensonge
https://www.gazettenucleaire.org/2023/Gazette-298.pdf  

Alain UGUEN
Le 15/09/2023 à 15:05:15

petit ajout personnel au texte :

4/parce que la gestion des déchets produits par cette industrie (combustibles radioactifs mais aussi matériaux d'infrastructures et matériels irradiés) ne connait toujours pas de solution technique durable dans le temps nécessaire à cette gestion.
En vous priant de croire à mon extrême vigilance et mon désir de transparence sur les décisions qui seront prises et la responsabilité qui en découle

Flip
Le 13/09/2023 à 21:09:33

Le nucleaire assure notre independance energetique? Il parait que oui bien sur, avec de l'Uranium importe a 100%, acheté au Niger, au Kazakhstan, et meme en Russie!

Les centrales thermiques fonctionnent avec de la vapeur produite en faisant bouillir l'eau avec du charbon, du fuel, du gaz, et aussi de l'énergie nucleaire. La fission de l'Uranium comme la combustion du charbon ne sert qu'a faire bouillir de l'eau. Toutes ces centrales ont un rendement deplorable. C'est la loi (incontournable) de Carnot. Pour produire 1kWh d'électricite, il faut rejeter 3 ou 4 kWh dans la nature (en general dans les fleuves). S'il reste encore un peu d'eau, on pourra bientôt pêcher du poisson pré-cuit!

Les EPR prévus par la France ne fonctionneront au mieux qu'en 2040. Elles ne serviront à rien puisqu'à cette date ce sera trop tard, le climat aura deja basculé. Elles n'auront servi qu'à engloutir 40 ou 50 fois les credits qui nous auraient permis d'etre autonomes en électricité solaire et éolienne comme en Ecosse et ailleurs dans le monde.

Et je pourrais continuer la liste
FH, ingenieur et physicien

Francois Louchet
Le 11/09/2023 à 19:16:23

Bonjour, comment se fait-il que le dispositif horaire Hiver/Été ait été mis en place arbitrairement en 1976, en même temps que la méga extension du parc nucléaire?

LA MERIDIENNE
Le 11/09/2023 à 16:17:59

On peut signer plusieurs fois?....Bon! je rigole!

DENISE MOUTIN
Le 11/09/2023 à 11:04:20

Je crois que c'est à Churchill qu'on attribue ce mot : je ne crois qu'aux statistiques que j'ai moi-mêmes manipulées.

Pour donner une idée de la manipulation : si vous vous chauffiez au fioul, vous êtres selon la statistique française et à juste titre dépendant à 100 % d'importations de pétrole.
Si vous remplacez votre chaudière fioul par un grille-pain électrique et vous alimentez le grille-pain par un groupé électrogène, vous allez consommer la même énergie finale. Mais vu le rendement vous allez consommer environ 4 fois plus de fioul, toujours entièrement importé.
Pour le commun des mortels, c'est nettement pire.
Pour le statisticien biberonné à l'influence des nucléo-idolâtres, vous êtes devenus subitement 100 % indépendant de l'étranger car ô miracle, ce fioul 100 % importé est vu comme de l'électricité 100% produite en France.

Je ne sais si les députés sont abusés par ces pseudo-statistiques ou s'ils en sont complices. Je ne sais ce qui me rassure.

@Frawald, si tu comprends ce que j'ai dit, tu peux signer la cyber@action. Voir l'adapter pour y mettre tes mots. Mon parcours professionnel légitime mes propos ;-). Ceci dit ta réserve est à ton honneur.

Bibi
Le 10/09/2023 à 16:14:19

Le 1er grand danger est le mensonge.
Celui des nucléocrates aux politiques, lesquels sont pire qu'incompétents (très très NULS)
celui des politiques à la population.

le 2eme danger : la radio-activité, invisible, quasi infinie dans le temps, en inexorable augmentation (malgré la diminution temporelle).

mais tout va bien
ILS continuent...

normal en dictature

jean
Le 09/09/2023 à 20:27:50

le mensonge est érigé en sport national en ce qui concerne les "hautes sphères"........

maripachats
Le 09/09/2023 à 12:41:54

Le mensonge fait parti de l'ADN des défenseurs du système nucléaire en France particulièrement.

Claude Fustier
Le 09/09/2023 à 10:38:22

Elle a bonne mine notre indépendance énergétique, avec des sites d'extraction au Niger, à quelques kms de la frontière du Mali.
A ce propos, quels seront les prochains partenaires de la "souveraineté" française ? Au choix : les sympathiques mercenaires russes, les joyeux putschistes armés, les gais barbus djihadistes. Que du beau monde.
Comme je l'ai déjà expliqué, à cause de mon parcours professionnel je n'ai pas légitimité pour signer, mais il me semble que la politique ultra nucléariste de Macron est de plus en plus à contre-courant. A contre-courant quand l'eau vient à manquer, il faut le faire ! Elles ne se sont pas posé la question, nos têtes d'ampoule : Comment parviendront-elles à faire fonctionner les centrales sans eau ?! Elles urineront dans les tubulures mal soudées ?
Enfin, que cette politique soit basée sur le mensonge n'étonne personne.

Frawald
Le 08/09/2023 à 14:45:22

Canicule : EDF va réduire la production de deux centrales nucléaires ce week-end
https://www.20minutes.fr/planete/canicule/4051757-20230906-canicule-direct-meteo-france-place-44-departements-vigilance-jaune  

Alain UGUEN
Le 08/09/2023 à 09:02:48

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !