actualité écologie

météo

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

2023 l'année des droits

Les amis des 150

AG Cyberacteurs

SPAM etc...

vacances de votre animateur

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

2024 année délicate

22 V'là les acteurs des transitions

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : L'evapotranspiration au lieu des bassines.

Mise en ligne du 29/03/2023 au 24/02/2024

« S’il ne pleut pas dans le désert, c’est parce qu’il n’y a pas d’arbres, et non l’inverse ! »

Bilan de la cyberaction :

1559 participants

Présentation de la cyberaction :

Le dérèglement climatique impose chaque année des étés de plus en plus chauds : depuis 2015, les températures mondiales n’ont cessé de croitre. En ville, les canicules à répétition provoquent de nombreux dégâts, en particulier sur la santé humaine.

Canicules : la couverture végétale pourrait éviter un tiers des décès

Des milliers de décès liés à ces températures extrêmes sont ainsi enregistrés chaque année. Pourtant, ce phénomène n’est pas inexorable : une nouvelle étude estime qu’un tiers des disparitions attribuables à la chaleur estivale pourrait être évité. La solution ? Augmenter la couverture végétale des villes pour atteindre 30% de surface arborée.

Un dossier mrmondialisation
https://mrmondialisation.org/canicules-ce-qui-pourrait-eviter-un-tiers-des-deces/  

Selon le dernier rapport de l’Institut européen Copernicus, les huit dernières année ont été les huit plus chaudes jamais enregistrées. Durant cette période (2015-2022), la température moyenne annuelle était supérieure de 0,3°C à la période de référence 1991-2020, ce qui équivaut à environ 1,2°C de plus que la période 1850-1900, précédant l’industrialisation. Ces chiffres ne sont pas étonnants : ils corroborent malheureusement les constats cinglants dressés par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) depuis 1990.
https://climate.copernicus.eu/sites/default/files/2022-09/C3S_MonthlyMaps_August%202022_FR.pdf  

« S’il ne pleut pas dans le désert, c’est parce qu’il n’y a pas d’arbres, et non l’inverse ! »

Eau : Pierrick Berthou, éleveur, veut ouvrir le débat
avec une leçon clé : il nous faut réapprendre à connaître le cycle de l’eau et favoriser le phénomène d’évapotranspiration pour empêcher les sécheresses.
https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimperle-29300/eau-pierrick-berthou-eleveur-veut-ouvrir-le-debat-7e322ca8-2228-11ed-99b0-b0233d5ce3c2  

La Maurucie était une région prospère, peuplée de nombreux arbres, les pluies étaient abondantes et régulières. La terre était riche, grasse, profonde. A leur arrivée, les Romains voulurent en faire le grenier à grain de Rome. Dès lors, débuta la déforestation, le labour et l’implantation des céréales. Cela perdura bien au-delà de l’effondrement de l’empire Romain.

Les sécheresses, les canicules et les inondations ne sont pas une fatalité. Avec quelques principes bien ciblés, nous pouvons inverser la situation, tels que le ralentissement du ruissellement, favoriser l’infiltration de l’eau partout où cela est possible avec toutes sortes de techniques (bassins de rétention, tranchées d’infiltration, baissières etc), plantation massive d’arbres, végétalisation verte de notre environnement, campagnes et cités, pour remettre en route l’ évapotranspiration.

Mark Shepard, agriculteur américain, de la New Forest Farm dans le Wisconsin nous dit : « il faut faire en sorte que chaque goutte d’eau de pluie qui tombe sur votre ferme y reste le plus longtemps possible ».

« Ces techniques sont simples et peu onéreuses, appliquons-les. N’attendons pas que la France et même l’Europe deviennent la Maurucie. Aujourd’hui, la Maurucie s’appelle le Sahel.»
Pierrick Berthou

Conflits d’usage de l’eau en France : Va-t-on devoir se priver d’eau pour « nourrir » les méthaniseurs ?
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/commentaires.php?id=188  

Un été sans eau
https://reporterre.net/Un-ete-sans-eau  

Des Vosgiens obligés de boire l’eau du lac
https://reporterre.net/Des-Vosgiens-obliges-de-boire-l-eau-du-lac  

Dans le Var, «c’est chacun pour soi»
https://reporterre.net/Dans-le-Var-c-est-chacun-pour-soi  

Le pouvoir des arbres : l'évapotranspiration
https://www.onf.fr/vivre-la-foret/+/14a1::le-pouvoir-des-arbres-levapotranspiration.html  

Notre planète ne serait pas habitable sans les forêts
Tribune de 850 chercheurs·es, professeurs·es, ingénieurs·es, techniciens·nes et étudiants·es dans le secteur forestier
https://reporterre.net/Notre-planete-ne-serait-pas-habitable-sans-les-forets  

D’où vient le pouvoir rafraîchissant des arbres en ville ?
https://theconversation.com/dou-vient-le-pouvoir-rafraichissant-des-arbres-en-ville-199906  

Que sont les « puits de carbone » et comment peuvent-ils contribuer à la neutralité carbone en France ?
https://theconversation.com/que-sont-les-puits-de-carbone-et-comment-peuvent-ils-contribuer-a-la-neutralite-carbone-en-france-201420  

Nous vous proposons d'interpeller votre maire

en cochant je souhaite recevoir une copie de ce message avant de cliquer sur signer, cela vous permettra ensuite de transférer cette copie à votre Agence de l'eau.

Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse (Lyon) contact.com@eaurmc.fr.  
Agence de l'eau Loire-Bretagne (Orléans) contact@eau-loire-bretagne.fr.  
Agence de l'eau Rhin-Meuse (Châtel-Saint-Germain) cdi@eau-rhin-meuse.fr.  
Agence de l'eau Seine-Normandie (Nanterre) rocard.sandrine@aesn.fr.  
Agence de l'eau Artois-Picardie (Douai) contact@eau-artois-picardie.fr.  
Agence de l'eau Adour-Garonne (Toulouse) ac@eau-adour-garonne.fr.  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur

Les sécheresses, les canicules et les inondations ne sont pas une fatalité.

Une étude estime qu’un tiers des disparitions attribuables à la chaleur estivale pourrait être évité. Avec quelques principes bien ciblés, tels que plantation massive d’arbres, pour atteindre 30% de surface arborée pour remettre en route l’ évapotranspiration, ralentir le ruissellement, favoriser l’infiltration de l’eau partout où cela est possible...
Comptant sur votre mobilisation, je vous prie de croire en ma vigilance sur vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

21 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Deux-Sèvres. Le permis d'aménager de la bassine de Priaires suspendu 
https://reporterre.net/Megabassine-de-Priaires-les-travaux-suspendus-temporairement  

Alain UGUEN
Le 10/11/2023 à 14:47:46

Haute-Savoie : La Clusaz : le Conseil d’État confirme l’interdiction du déboisement de la montagne pour des canons à neige
Nouvelle victoire cruciale pour les associations et citoyens engagés dans la lutte contre le projet de retenue d’eau collinaire du plateau de Beauregard censée approvisionner les canons à neige. Ce mardi, le Conseil d’État a rejeté les recours de la commune de La Clusaz (Haute-Savoie) et du ministère de la Transition écologique qui voulaient commencer les travaux.
https://lareleveetlapeste.fr/la-clusaz-le-conseil-detat-confirme-linterdiction-du-deboisement-de-la-montagne-pour-des-canons-a-neige/  

Alain UGUEN
Le 13/10/2023 à 14:58:56

mais la France et les banquiers favorisent sans honte ni vergogne la destruction des foret qui donneraient de l'eau a la planète

CHANTAL HACALA
Le 17/07/2023 à 17:02:22

Les restrictions d’eau devraient rythmer l’été
https://reporterre.net/Les-restrictions-d-eau-devraient-rythmer-l-ete  

Alain UGUEN
Le 15/07/2023 à 12:27:44

Le pompage dans les nappes phréatiques assèche les nappes et rend les couches géologiques plus perméables, mécaniquement moins plastiques et auto-cicatrisantes, assèche les cours d'eau, les nappes avoisinantes, retire les réserves naturelles saines, pour les exposer à l'évaporation et aux pollutions. Cette capture du bien-commun par les privés pour échapper aux règles de partage, est indigne. Si les raisons sont en plus de faire pousser des aliments pour les animaux, l'élevage carniste étant beaucoup plus climaticide que le transport mondial, ces dispositifs sont alors shadockiens aberrants, en plus d'être écocidaires, et non-citoyens.

Daniel LAMBEAUX
Le 26/04/2023 à 21:57:03

planète à vau l(eau, non merci!

Patricia Morillon
Le 12/04/2023 à 18:26:48

Evidemment qu'il faut planter des arbres, des haies, des cactus mais aucun résineux qui héberge des champignons et des scolytes. Plantons toutes les graines qu'on récupère après les coups de vents. Bouturons à tout va.
Que l'ONF arrête de délirer quand elle devient esclave des industriels et qu'elle refuse d'employer des agents. Les forestiers sont ceux qui sont sur le terrain et analysent les causes du dépérissement. Eux ont de la sève dans les artères, et quand ils croisent un cheval lourd traînant un tronc, ils saluent le bucheron qui boude Caterpillar.
Evitez les incendies en libérant toutes les eaux, ouvrez les barrages, supprimez les canons à neige, ne creusez plus de bassines qui vont finir en vase au dessus desquelles les moustiques tigres voletteront, éclairez les paysans obsédés par le maïs, le soja d'ailleurs et les parcelles sulfatées. Si M. Fesneau s'évaporait ce serait une divine nouvelle qui nous ferait verser des larmes aux pieds des jeunes pousses.

Colette Nusbaum Vallet
Le 11/04/2023 à 11:17:55

contre les bassines oui pour la plantation d'arbres

geraldine crapuche
Le 03/04/2023 à 19:21:12

Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent. François René de Chateaubriand

François de BERNARDON
Le 03/04/2023 à 09:12:12

Merci à Bibi pour son humour.
A propos des bassineurs de la FNSEA :
Le 13 avril prochain, Christiane Lambert va être remplacée par Arnaud Rousseau, agrobusiness man, patron du groupe Avril, qui se fait du blé dans les céréales et les protéagineux.
Voilà une nouvelle qui nous en touche... pour la suite voir à #Jacques Chirac-citations.
Dans cette affaire la seule note amusante, c'est qu'on va pouvoir chanter :
"Je suis tombée par terre, c'est la faute à Lambert,
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau."
Amusant, mouais... Tomber le nez dans un ruisseau complètement asséché, parce que les bassineurs auront trop pompé dans la nappe en hiver, risque d'être douloureux.
Aïe les cailloux !
Il va falloir que les arbres transpirent et aspirent beaucoup pour compenser tout ça !

Frawald
Le 01/04/2023 à 15:19:59

Sans oublier Tony Rinaudo et sa pratique de régénération naturelle assistée (RNA) qui a fait l'objet d'1 documentaire, cet hiver, sur Arte.
https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/niger/cop27-qui-est-tony-rinaudo-l-homme-surnomme-le-faiseur-de-forets_5471442.html  

monique kaiser
Le 30/03/2023 à 09:53:24

Le formateur en Permaculture Andrew Millison s'est rendu en Inde pour filmer l'incroyable travail du concours "Water Cup" de la Fondation Paani. Nous visitons là le village de Garavadi, dans le Maharashtra, qui a concouru dans la session de 2019 des plus grands aménagements de collecte d'eau de pluie en 45 jours. Guidé par un responsable de la Fondation Paani, le Docteur Avinash Pol, nous visitons les travaux réalisés et observons les effets d'une régénération des nappes phréatiques à l'échelle d'un bassin versant qui ont fortement améliorer la vie, l'économie, l'écologie et la stabilité de ce village,... en seulement 45 jours !
https://www.youtube.com/watch?v=-8nqnOcoLqE  

Alain UGUEN
Le 30/03/2023 à 09:09:23

Méga-bassines et retaites ont un point commun : ils nous bassinent et nous les pompent.
La différence entre Macron et le temps ? Le temps n'est pas toujours bouché. Bon, en fait il n'y a peut-être pas de différence, mais la preuve n'a pas encore été donnée.

Bibi
Le 29/03/2023 à 22:02:28

> Une étude estime qu’un tiers des disparitions attribuables à la chaleur estivale pourrait être évité
peu clair.
disparition de quoi ?

Bibi
Le 29/03/2023 à 21:56:03

Des scientifiques russes, Anastassia Makarieva et Victor Gorshkov *, se sont penchés sur la provenance des pluies qui arrosent la Chine et sont arrivés à ces conclusions plus générales :
En temps normal, expliquent-ils, les précipitations décroissent de manière exponentielle à mesure que l’on s’éloigne de la mer. A quelques centaines de kilomètres, les nuages se sont vidés, les pluies sont taries. Du moins, en l’absence de forêts.
Là où il y a de grandes forêts, la situation est très différente. Elles pompent littéralement l’air humide à l’intérieur des continents, créant des sortes de fleuves aériens, avec une telle puissance que les deux savants ont qualifié ce phénomène de véritable « pompe biologique ».
Même à des milliers de kilomètres des côtes, il n’y a pas de diminution des précipitations au-dessus des grandes forêts naturelles. Si l’on déboise et remplace les forêts par des herbages et terres agricoles, les précipitations accusent une baisse qui peut aller jusqu’à 90%.
Voilà pourquoi, depuis le début des années 2000, l’Amazonie connaît des épisodes récurrents de sécheresse.

* « Biotic pump of atmosphere moisture as driver of the hydrological cycle on lands » (in Hydrology and Earth System Sciences – 2007)
Cité dans "La Promesse des Arbres" de Peter Wohlleben – éd. Les Arènes 2021

PS : A propos des bassines, peut-être avez-vous remarqué que les mots arrosage et aspersion ont disparu des communiqués officiels et des commentaires médiatiques pour être systématiquement remplacés par le terme « irrigation » qui, bien que correct pour désigner un apport en eau sur de grandes surfaces, évoque davantage les canaux alimentant les cultures au Maghreb ou les levadas de Madère que les immenses rampes ou les gros tourniquets peu économes de la ressource qui arrosent les champs de la FNSEA. Au fait, on n'a guère entendu tonner la Grosse Lambertha suite aux horreurs de Sainte-Soline. Mieux vaut pour son matricule faire comme si rien de nouveau n'est arrivé à l'Ouest !

Frawald
Le 29/03/2023 à 21:08:56

Salut !
Le ruissellement des eaux de pluie sur les surfaces imperméabilisées (macadam, enrobés, béton…) est aussi responsable d'une partie du problème : est-on capable d'accepter un coût supérieur pour faire des routes avec des revêtements perspirants ? Et de modifier le revêtement des routes en général pour permettre à l'eau pluviale de rejoindre les nappes phréatiques ? Là encore, investissement ô combien nécessaire, mais…

Anne
Le 29/03/2023 à 17:26:16

Je sais bien qu'une pétition n'est qu'une goutte d'eau mais je sais aussi que des milliard de gouttes d'eau font un océan
continuez & bon courage

CHANTAL HACALA
Le 29/03/2023 à 17:08:41

l'arbre , c'est la vie à moyen terme.
la forêt c'est la vie à plus long terme

Bernard VOEGELE
Le 29/03/2023 à 16:01:03

Des arbres partout, et vite, ce sont eux qui nous amènent l'humidité, qui nous protège des rafales de vent, qui nous ombragent, en fait leur vie et nos vies sont liées

BruMe
Le 29/03/2023 à 14:51:43

Les dominants sont des prédateurs très dangereux : exemples des pires : Mao,Staline,Xi Jinping, poutine et tant d'autres. Le monde est dominé par des abrutis dénués de connaissances comme les sciences humaines, la psychologie, l'écologie. De par leur inculture, ils méprisent l'humain, les peuples. De plus pour faire les horreurs qu'ils ont fait et continuent de faire, ce sont des psychopathes extrêmement dangereux. L'illettrisme est l'état d'une personne qui a été instruite (par scolarisation ou un autre moyen, mais qui ne maîtrise pas ou plus la lecture, l'écriture et le calcul. Il l'interprète à sa manière pour ses propres intérêts. L'illettrisme est une forme particulière de l'analphabétisme.

bernard connoué
Le 29/03/2023 à 12:04:27

Qu'est-ce qu'ils vont pomper dans la nappe phréatique ces quelques "agro entrepreneurs!" obsédés du maïs alors qu'il ne pleut pas l'hiver!!!
Ces bassines stupides représentent un gaspillage d'eau, l'occupation de terres productives soustraites à la production....
La conversion de l'agriculture est absolument "NECESSAIRE": fin de la monoculture, assolement large, apports de matière organique (fumier...) d'où élevage, diversification des cultures....etc.
La FNSEA y est-elle prête? pas sûr, même peut probable!

Eugène-François Ravenet
Le 29/03/2023 à 10:19:11

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !