actualité écologie

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

22 V'là les acteurs des transitions

AG Cyberacteurs

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

SPAM etc...

météo

2023 l'année des droits

Journal des Bonnes Nouvelles

Les amis des 150

2024 année délicate

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Pas de triche avec Reach

Mise en ligne du 03/11/2022 au 24/02/2024

Malgré les pressions et les attentes des citoyens et des ONG de défense de l'environnement et de notre santé, la révision de la règlementation européenne sur les produits chimiques va être repoussée, sans doute après 2024. Les lobbies de l'industrie chimique gagnent de nouveau du temps pour continuer de fabriquer et vendre leurs produits chimiques dangereux.

Bilan de la cyberaction :

2514 participants

Présentation de la cyberaction :

REACH est un règlement européen (règlement n°1907/2006) entré en vigueur en 2007 pour sécuriser la fabrication et l’utilisation des substances chimiques dans l’industrie européenne.
https://www.ecologie.gouv.fr/reglementation-reach  

Le 25 avril 2022, la Commission européenne présentait sa « feuille de route » pour éliminer les substances chimiques les plus dangereuses pour la santé et l'environnement des produits de grande consommation à l'horizon 2030. A l'époque, les ONG de défense de l'environnement saluaient cette initiative tant attendue et la stratégie chimique proposée.

A l'échelle de l'Union européenne (UE 27), environ 270 millions de tonnes de substances chimiques sont produites chaque année par l'industrie. Or,  les 3/4 sont considérées comme « dangereuse pour la santé ou l'environnement » par l'Agence européenne pour l'environnement
https://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php?title=Archive:Chemicals_production_statistics/fr&oldid=315220  

L'exposition aux toxines environnementales pourrait être à l'origine de troubles neurologiques
https://www.slate.fr/story/235282/exposition-toxines-environnementales-troubles-neurologiques-pollution  

La révision de "Reach" repoussée: "Les profits de l'industrie chimique sont plus importants que la santé des Européens"
https://www.lalibre.be/archives-journal/2022/10/20/la-revision-de-reach-repoussee-les-profits-de-lindustrie-chimique-sont-plus-importants-que-la-sante-des-europeens-RFAQEQZWWVDFXGVUT6XFTACBNY/  

Substances toxiques : l’Europe capitule face aux lobbies
https://reporterre.net/Substances-toxiques-l-Europe-capitule-face-aux-lobbies  

La révision de la réglementation européenne sur les produits chimiques dangereux est repoussée
https://www.rfi.fr/fr/europe/20221019-la-commission-européenne-repousse-la-révision-d-une-directive-sur-les-substances-chimiques  

Les personnes les plus pauvres sont plus exposées aux inégalités environnementales, selon un rapport
https://www.ouest-france.fr/economie/social/quand-inegalites-sociales-et-environnementales-se-cumulent-41f62ee0-3503-11ed-919d-c96701fa2e2f  

Nous vous proposons d'interpeller la Présidente de la commission européenne (médecin de formation) et le Directeur de Cabinet de la Première Ministre (ancien directeur de l'ARS Ile de france)

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur
C’est avec une énorme déception et une grande inquiétude que j'apprends que la révision de la réglementation européenne sur les produits chimiques, sous pression des lobbies risque d’être repoussée .
Vous le savez, la révision de ces réglementations est cruciale, elles doivent permettre une meilleure protection de la santé et de l’environnement des européens 
Je ne peux croire que vous renonciez à voir cette révision se faire rapidement
bien cordialement

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

20 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Je suis reconnaissante aux associations qui nous alertent et en colère contre les dirigeants qui n'ont pas conscience de l'urgence à agir pour assainir notre environnement.

Geneviève BOISSON
Le 12/06/2023 à 11:22:15

Lettre ouverte : Il faut une révision rapide du règlement Reach
38 organisations écrivent à Elisabeth Borne pour l’inciter à agir en faveur d’une révision rapide de REACh, le règlement européen phare sur les produits chimiques.
Contexte
Depuis plusieurs mois, nos organisations agissent pour que soit adoptée une révision rapide du règlement européen sur les produits chimiques #REACh. REACh est le règlement qui encadre la fabrication et l’utilisation des substances chimiques au sein de l’Union européenne (UE). Entré en vigueur en 2007, de nombreuses failles limitent son efficacité et témoignent de l’importance de le réviser au plus vite pour protéger la santé et l’environnement des Européens. Alors que la proposition de révision devait être publiée en 2022, elle a été reportée plusieurs fois. Ce retard est inquiétant compte tenu des futures élections européennes de 2024 : si la révision de REACH n’est pas présentée avant l’été, il y a un risque que la future Commission ne reprenne pas le dossier et une incertitude quant à la prochaine composition du Parlement européen, qui risquerait d’être moins engagé sur le sujet.

38 organisations écrivent à la Première Ministre, E. Borne pour l’appeler à agir !
Les organisations dont WECF France ont écrit mardi 18 avril à la Première Ministre, Elisabeth Borne, et lui demandent de faire valoir une position française claire, forte et ambitieuse auprès de la Commission européenne, et notamment auprès du commissaire Thierry Breton, afin de finaliser au plus vite cette réforme. En effet, depuis plusieurs mois, différents journaux (Contexte, Mediapart, Le Monde) et des associations dénoncent une proximité problématique entre le commissaire européen au marché intérieur et les lobbies de l’industrie chimique qui a pour conséquence d’induire un retard de la mise en œuvre de la révision de REACh.

Reach : Un retard qui serait catastrophique et incompréhensible
Ce retard, s’il se confirmait, serait catastrophique car les enjeux sanitaires et environnementaux concernés par cette révision sont immenses. En France, la médiatisation de la pollution des PFAS, polluants éternels retrouvés dans tous les milieux dont notre eau potable, en est un exemple. Il est plus que temps de protéger la santé des citoyen·nes européen·nes et des français·es. Près de 90% des citoyen·nes français·es s’inquiètent de l’impact des produits chimiques sur leur santé et l’environnement (Eurostat, mars 2020, Eurobaromètre), et à raison : une étude récente de l’agence environnementale européenne affirme que 10% des cancers dans l’UE pourraient être empêchés car en partie dus aux pollutions dans le cadre de vie et partiellement imputables aux substances chimiques trouvées dans l’air ou dans les objets de consommation. Un tel retard serait d’autant plus incompréhensible alors même que de grandes entreprises, des mutuelles, des médecins, des chercheurs, appellent de leurs vœux cette réforme.
https://wecf-france.org/lettre-ouverte-il-faut-une-revision-rapide-du-reglement-reach/  

Alain UGUEN
Le 04/05/2023 à 09:17:44

Sans compter les nanotubes ou nanoparticules toxiques, trop petites pour être prises en compte

Monique et Michel Sanciaud
Le 17/11/2022 à 21:48:46

L'Europe et sa commission + que libérale, a de la "tendresse" pour le capital et ce qui l'identifie: la grosse industrie, l'agriculture intensive....la croissance en général
qui en engendrant des catastrophes, grossit ainsi le PIB!!!
Il a fallu des dizaines d'années pour que l'amiante soit prohibé (encore, en-extrayons-nous pour des pays en développement!), de la même manière pour les pesticides (l'Europe à ce propos tolère des situations différentes d'un pays à l'autre)
Alors REACH: "sincère ou pipo"

Eugène-François Ravenet
Le 09/11/2022 à 14:02:38

J'ai bien rigolé au début de ce débat sur un jeu de mots en anglais. Maintenant, en voyant la multiplication des remarques à ce propos, j'ai envie de vous dire : "Si on arrêtait de regarder le doigt et si on s'intéressait un peu à la Lune ?"
Vingt bois comtois et tonnerre de Brest breton, quand la cause est bonne, on peut bien utiliser le javanais pour la défendre, pourvu qu'on soit compris ! :-[

Frawald
Le 09/11/2022 à 09:12:19

Correction de mon propre commentaire pour gommer les coquilles.
Je Suis de l'avis d'un certain nombre de commentateurs du titre. Je suis très agacée de la propension au franglais et aux sigles voulant évoquer des mots (ce qui n'est pas de votre fait, j'en conviens). Quant à la petite phrase de l'Assimil que vous paraphrasez ironiquement et que je connais depuis l'âge de 7 ans (bien avant que l'anglais n' entre dans l'enseignement primaire français) grâce à mon père, si elle est désuète dans le contexte social actuel, elle fait référence à une méthode efficace d'apprentissage en autodidacte, souvent imitée depuis.
Pour moi, ce n'est pas une bonne accroche. Je n'adhère pas et ne signe pas. Texte trop peu précis. Quels produits? Comment s'en passer sans renoncer à quelque chose d'utile. Les importerons-nous s'ils sont nécessaires?

Nota- le titre a été changé, c'est déjà mieux. Dans le précédent il y avait, de plus, "futur" au lieu de future. Et une notation macabre en arrière-plan (No future) malgré le méli-mélo anglais-français. Oui le nouveau titre est meilleur, plus expressif. Pas emballant, mais très acceptable.

buriti
Le 09/11/2022 à 09:09:08

Suis de l'avis d'un certain nombre de commentateurs du titre. Je suis très agacée de la propension au franglais et aux sigles veulant évoquer des mots (ce qui n'est pa de votre fait, j'en conviens). Quant à la petite phrase de l'Assimil que vous paraphrasez ironiquement et que je connais depuis l'âge de 7 ans (bien avant que l'anglais n' entre dans l'enseignement primaire français) grâce à mon père, si elle est désuète dans le contexte social actuel, elle rait référence à une méthode efficace d'apprentissage en autodidacte, souvent imitée depuis. Pour moi ce n'est pas une bonne accroche. Je n'adhère pas et ne signe pas. Texte trop peu précis. Quels produits? Comment s'en passer sans renoncer à quelque chose d'utile. Les les importerons-nous s'ils sont nécessaires?

buriti
Le 08/11/2022 à 11:38:04

Je vis dans une commune où nous avons un problème de santé publique majeur. Face au Havre, dans l'Estuaire de la Seine , où nous recevons les pollutions de la pétrochimie havraise, celle qui vient de Port Jerome par le couloir de la Seine, nous avons un taux de surmortalité prématurée largement supérieur à la moyenne Régionale. Le nombre de décès des moins de 65 ans n'a jamais cessé. Un rapport a été rédigé par l'ARS, la Région et le centre hospitalier de criqueboeuf, en 2019. Mais rien ne se passe...... Et j'ai oublié de vous dire que les centaines de milliers de véhicules des 5 millions deux cent mille touristes nous font suffoquer , sans oublier la pollution des épandages agricoles du plateau de Gonneville/Ablon, les milliers de camions qui viennent livrer les commerçants et les usines , et surtout les pollutions des 60 paquebots annuels et des 120 bateaux de croisière fluviale en centre ville. Et que fait la mairie ? RIEN RIEN RIEN, seuls comptent les revenus du tourisme au détriment des habitants. C est un véritable scandale

Niouchka
Le 07/11/2022 à 18:50:50

Arrêtons de tergiverser !

Michel Decollogne
Le 07/11/2022 à 18:50:07

Lionel Bécus
Merci à vous.
Alain,
Il ne s'agit pas d'un manque d'humour. Plutôt d'un désir de défendre ma langue maternelle. Celle qui nous unit en portant une Histoire et des Valeurs. Le "modèle" capitaliste qui nous fait signer tant de pétitions ici est un "modèle" qui cherche par tous les moyens de détruire - oui détruire! - les cohésions au sein des peuples qu'il veut dominer. Son "souci" premier est d'annihiler leur Histoire et leur Culture en s'attaquant à la langue, vecteur de transmission essentiel. Ce combat n'est pas un combat d'arrière garde.
Cela ne m'empêche pas d'affirmer qu'il est dans ma nature d'être REACH.

Louis
Le 07/11/2022 à 14:19:20

Merci Jean-Yvon de l'avoir signalé le très bon jeu de mot de Francine qui est devenu du coup le titre de cette action pour répondre positivement aux attentes exprimées dans ces commentaires concernant le recours à une langue étrangère à l'UE ;o)

Merci à Marianne pour son sujet de message
Reach Vs 'enreachissement' des lobbies ;o)

L'occasion de rappeler que chacune et chacun peut modifier le message et le sujet du message qu'il ou elle fait partir.

Alain UGUEN
Le 07/11/2022 à 13:53:50

Alain : tu n’as pas vu que ci-dessous un jeu de mot en français a été trouvé : Pas de triche avec REACH
Tou·te·s (Blanquer compris) : vous pouvez modifier le texte

Bibi
Le 07/11/2022 à 13:27:13

Vivent les industries chimiques, crève l'humanité! du moment qu'il y a des dollars à la clé! C'est une honte absolue. On ne pouvait cependant pas s'attendre à des miracles car il n'en faudrait pas moins pour que les instances européennes prennent en compte l'intérêt collectif! Evidemment, je ne crois pas aux miracles, mais je ne crois pas non plus à tous ces savants discours "économiques" qui nous ont toujours conduits droit dans le mur, sur tous les plans.

geronimo
Le 07/11/2022 à 13:25:37

Il y en a marre de cette langue anglaise qui nous envahi, les auteurs ont-ils conscience que plein de mots français ne sont plus utilisés à cause de ces idioties ?
Rien que le mot coach, qui ne veut rien dire,à éliminer combien de noms de métiers ? Pour simplifier ou par manque de vocabulaire ?
pour parler que de celui-ci

Lionel Bécus
Le 07/11/2022 à 12:08:26

Louis,

Je suis désolé que ton souhait de défendre notre langue te rende insensible à mon humour au second degré et à mon goût immodéré pour les jeux de mots. ;o)

Alain UGUEN
Le 07/11/2022 à 09:55:10

Bonjour, s'il vous plait, parlons français. Merci. "My nature is" est vraiment de trop.

Louis
Le 07/11/2022 à 09:25:42

Ouiche! il serait bien temps de revoir les réglementations, M'dame von der Leyen et consorts. N'attendez pas 2024, vous avez déjà des décennies de retard, voyous européens et chimistes de tout poil.
Mettez le nez dans la paperasse, tapotez ou glissez vos doigts crochus sur vos claviers pour nous sauver, bêtes, agriculteurs et Eclairés.
Ce ne seront pas des soupes de cucurbitASSEZ qui éclabousseront les tableaux de maîtres, mais des ruches dans vos cheminées, des ossements d'oiseaux sur vos gazons, et des conteneurs pleins d'insectes pollinisateurs dans vos piscines.
Manquerait pas que Bayer soit nobélisé un de ces quatre (comment dit-on ça en anglais?)
Ils sont nombreux les lanceurs d'alerte et malgré tout, les vicelards continuent d'avancer (Tiens, ça me rappelle une chanson de Allwright).
Allez on bouge, l'UE.
Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
Le 06/11/2022 à 11:36:30

Pas de triche avec REACH quand notre santé et notre environnement sont en jeu. Ne repoussez pas la révision des accords, SVP. No se anden con dilatorias, por favor.
Fuck the lobbies (désolée, mais là c'est tellement plus concis en Anglais...) ;-)

Frawald
Le 04/11/2022 à 17:52:18

Odile,

Je suis désolé que ton souhait de défendre notre langue te rende insensible à mon humour au second degré et à mon goût immodéré pour les jeux de mots.

La première phrase de la méthode assimil anglaise "my taylor is rich" ne fonctionne pas en allemand "mein Schneider ist reich" et je ne possède pas les autres langues.

Mais je suis heureux de voir que cette réticence ne t'a pas empêché de participer à la cyberaction.

Bien à toi.

Alain

Alain UGUEN
Le 03/11/2022 à 11:11:00

Je trouve juste regrettable qu'on ne s'exprime pas dans notre langue pour dire des choses qui nous concernent et que nous pouvons parfaitement exprimer... sans mépris pour l'anglais qui est une langue comme une autre, mais les Anglais, au moins une grosse partie, n'ont plus voulu faire partie de l'Europe et de fait, aucun n'en fait désormais partie et donc, ces décisions ne se prendront pas dans leur langue ni pour eux. Vous auriez mieux fait de jouer avec des mots allemands ou italiens, lituaniens ou portugais, grecs, ce que vous vouliez le choix ne manquait pas, ça aurait été plus justifié!

Odile Bouchet
Le 03/11/2022 à 10:51:34

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !