actualité écologie

OPÉRATION

AG Cyberacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Avion

Mise en ligne du 15/01/2013 au 03/04/2013

Attaqué en justice par Areva , et menacé de disparition, l'Observatoire du nucléaire exige la vérité de la part de l'Etat français, et écrit pour cela à l'Élysée, à Matignon, et au ministre EELV du Développement

Bilan de la cyberaction :

4923 participants


21/01/15 Areva accusé de corruption: l'Observatoire du nucléaire relaxé
http://www.romandie.com/news/Areva-accuse-de-corruption-lObservatoire-du-nucleaire-relaxe/557267.rom  


Malgré les différents courriers et la cyber @ction relayée efficacement par Cyberacteurs, le gouvernement français - premier responsable puisque Areva est détenue par l'Etat - s'est bien gardé de répondre aux questions, de façon à renforcer la position d'Areva lors du procès.

L'audience a donc eu lieu au Tribunal de grande instance de Paris le 1er février 2013 mais, comme on pouvait le penser dans le cas d'une citation directe, le fond n'a pas été abordé et une nouvelle date a été fixée : le... 20 décembre 2013 !

A l'approche de cette date, il sera possible de faire une nouvelle action et, si possible, d'appeler à un rassemblement de soutien. Enfin, le 9 mars 2013, l'AFP a publié une dépêche qui rend compte scrupuleusement des déclarations d'Areva qui s'autorise à réécrire l'histoire à sa façon : le fameux "don" au gouvernement du Niger viserait désormais à compenser les mesures prises pour sécuriser la région...

A suivre. Merci à toutes et tous pour votre aide.
Stéphane Lhomme
Observatoire du nucléaire

Présentation de la cyberaction :

Le 1er février 2013, sous prétexte de diffamation, Areva assigne à comparaître l'Observatoire du nucléaire. Ce dernier, par communiqué du 11 décembre 2012, a en effet accusé Areva de corruption pour avoir fait un curieux "don" de 17 milliards de Francs CFA (environ 26 millions d'euros) au budget d'un Etat supposé souverain, le Niger.

Qui plus est, divers éléments montrent que ce don était pré-affectée à l'achat d'un nouvel avion pour le Président du Niger, M. Issoufou, qui est par ailleurs ancien directeur… d'une filiale d'Areva (une société d'exploitation de l'uranium).

Interrogé par l'AFP (dépêche du 12 décembre 2012), le président du groupe parlementaire du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNSD, au pouvoir), M. Zakari Oumarou, reconnaît que "Areva a accordé au Niger une aide budgétaire de 17 milliards FCFA"
Bien qu'il ait ajouté qu'il s'agissait d'une "aide sans conditions et non ciblée", il est clair pour l'Observatoire du Nucléaire que, "en tentant de désamorcer la polémique, M. Oumarou a de fait reconnu l'existence du versement d'Areva au budget du Niger !"

Par ailleurs, l'opposition parlementaire à l'Assemblée nationale du Niger, regroupée dans l'Alliance pour la réconciliation nationale, avait déjà donné des éléments précis dès le 3 décembre 2012 (*).

Pourtant, Areva nie avoir effectué ce versement et, se prétendant diffamée, veut obtenir la disparition de l'Observatoire du nucléaire en demandant à la justice de le condamner à payer de lourdes sommes.

L'Observatoire du nucléaire a donc absolument besoin que soit attestée la réalité du versement de 17 milliards de Francs CFA par Areva au budget du Niger. Areva étant une société d'Etat, l'Observatoire du nucléaire exige que la vérité soit dite par les représentants de l'Etat français, à savoir le Président de la République, le Premier ministre et le ministre du Développement.

L'absence de réponse de leur part reviendrait lâchement à laisser Areva, par le mensonge et la dissimulation, faire disparaître une association qui agit pour faire connaître la vérité sur les activités de l'industrie nucléaire.

Nous vous proposons d'interpeller le Président de la République pour réclamer la vérité sur Areva et le Niger

Alain Uguen Association Cyber@cteurs


(*) Extrait du Communiqué du 3 décembre 2012 de l'Alliance pour la réconciliation nationale : "Par lettre N 1938/MF/CAB du 29 novembre 2012, le Ministre des Finances a saisi directement la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée Nationale, à l’effet de modifier le projet de loi de finances 2013", précisant qu'il s'agissait d' "une aide budgétaire de 17 054 882 000 FCFA de la société AREVA dont dix milliards de FCFA sont affectés à l’acquisition d’un avion présidentiel"

En savoir plus

Un document confidentiel exceptionnel montre
 l'emprise d'Areva sur le Niger et confirme les
 accusations de l'Observatoire du nucléaire
http://observ.nucleaire.free.fr/com-doc-confid-areva-niger.htm  

courrier à Hollande, Ayrault et Canfin
http://observ.nucleaire.free.fr/com-et-courrier-hollande-ayrault-canfin.htm  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président de la République

Par communiqué du 11 décembre 2012, l'Observatoire du nucléaire a dénoncé une bien curieuse "aide financière" versée par la société nucléaire Areva au budget du Niger, somme pré-affectée à l'achat d'un avion pour le Président Issoufou (par ailleurs ancien directeur d'une filiale d'Areva).

En réaction, Areva va tenter de faire disparaître l'Observatoire du nucléaire en l'attaquant en justice, le 1er février 2013 au Tribunal de grande instance de Paris, sous prétexte de "diffamation" et en niant avoir effectué un tel versement.

Areva étant une société d'Etat, nous vous demandons instamment de bien vouloir confirmer ou infirmer la réalité de ce versement d'Areva au budget du Niger.

En vous en remerciant par avance, nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, en l’assurance de notre très haute considération.

 

27 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Plus les 2 milliards. Pour l'achat de mines d'uranium vide . On comprend pourquoi l'électricité augmente aussi fort. si il reste de l'argent dans les caisses pensez à moi pour la prochaine distribution.

Chantal Glarner
Le 22/01/2015 à 14:18:45

Bonjour, voici une info que je trouve "par hasard" sur le site de l'Institut Pasteur. Êtes-vous au courant ?
Quel humanisme et quelle ironie économique !
http://www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/actualites-l-institut-pasteur/la-fondation-areva-partenaire-fidele-l-institut-pasteur  

Mélaine
Le 12/11/2014 à 16:52:34

Espérons qu'enfin la vérité sera dite et qu'une association qui dénonce ce qui doit l'être ne sera pas dissoute.

PREISS Michèle
Le 10/11/2014 à 20:45:11

Les lobbies sont en terrain conquis partout où ils le veulent, ça c'est l'ancienne version, leur pouvoir va, par l'information fondre comme neige au soleil et l'individu bien plus fort quand il est en groupe reviendra sur le devant de la scène. Tout naturellement, c'est le changement de paradigme qui le veut...
Restons groupés et informés
Bonne journée
Xavier

Xavier CLAUDE
Le 10/11/2014 à 20:44:21

Comme d'habitude ce sont les prédateurs qui accusent les lanceurs d'alerte !

Nicole ERNEST
Le 10/11/2014 à 19:18:44

AREVA au Niger, c'est 80% de l'uranium de nos centrales nucléaires : des travailleurs nigériens mal protégés, l'eau des nappes phréatiques qui sera irradiée. On prépare une guerre de l'eau pour dans 15 ans...
C'est la France à fric qui continue

Hennion Bernard
Le 10/11/2014 à 17:57:53

La honte suprême

un anonyme
Le 10/11/2014 à 10:44:01

La preuve en est faite : la liste pirate reseau.sdn pompeusement surnommée "Forum démocratique des groupes adhérents au Réseau" est censurée.
Les faits :
- Hier 7/02/2013, insulte publique sur ce site par SL qui me traite d'ordure.
- Aujourd'hui 8/02/2013 à 16h09 je demande un droit de réponse et envoie le gentil mais pointu texte ci-dessous pour qu'il soit diffusé. Rien. En milieu de soirée, je leur fais un rappel, comme quoi 5 heures de "modération" c'est déjà long. Maintenant à minuit, toujours rien. Il est évident que ces grands "démocrates" ont jugé le texte un peu trop dérangeant à leur goût (et pour l'image de leur gourou) et refusent de le diffuser.
- Une liste modérée est une liste où on limite l'irrespect par avertissements d'abord ; et exclusion s'il le faut.
- Une liste censurée autorise les copains à insulter mais interdit un droit de réponse même poli à l'insulte si jugé pas assez en accord avec leur ligne de pensée.

Désertons donc ce site bâton de merde spécialisé dans la relation humaine incorrecte !
Je me demande d'ailleurs pourquoi il a encore le droit d'opérer avec le nom du réseau SDN alors qu'il dessert surtout la même petite clique de chiâleurs systématiques...

Je vous demande à vous de diffuser ce droit de réponse dans vos réseaux et sur toutes les listes auxquelles vous avez accès. Marc, sur liste débats ?
AndréL

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

-------- Message original -------- Sujet: (Droit de réponse) Un mot sans impolitesse et presque tendre > Merci de diffuser
Date : Fri, 08 Feb 2013 15:29:13 +0100
De : Andre LARIVIERE
Pour : reseau.sdn@ml.free.fr.   , Solaire 2000

A MON LAPIN, STEPHANE !
(qui vient de me traiter d’ordure ! *
Pas grave ! Je t’aime quand même !)°

Si, si ! Je parle bien de toi, Stéphane Lhomme.

Tu ne te souviens pas ? jusqu’à fin automne 2009 , juste avant l’explosion de la grosse crise dans le microcosme des antinuk du Rézo SDN français, on s’appelait « Mon lapin ! ».

Te rappelles-tu aussi que Philippe Brousse et toi étiez pendant des années de bons copains militants qui se visitaient à la maison et étaient prêts sans cesse aux 400 coups ? Je sais, tu as failli vomir sur ton ordi (est-ce encore celui que tu as refusé de rendre au Rézo à la fin de ton contrat de travail ?) en lisant cela.

Car entre temps, ton disque dur interne est très saturé des mots que tu as répété 10,000 fois : Brousse (sans prénom pour bien exprimer le mépris > quelque peu infantile comme comportement !), directateur, putsch, jaunes, etc.) sans rien changer d’un iota depuis 3 ans et demi.

Ce qui commence à me faire douter de l’agilité et de la souplesse de ton esprit.

Tout comme aussi je m’inquiète de la qualité de ton vieillissement qui, comme chacun le sait, vient bien plus vite qu’on croit. « Du printemps à l’hiver, c’est comme le bond d’un chat » dit la chanson Yiddish.

Quand on est jeune, on se sent une carapace d’énergie jusqu’à aimer donner et recevoir des coups durs. Mais en vieillissant, la vulnérabilité nous atteint. Tout fait plus mal, plus vite, plus facilement ; et on récupère moins vite. Et d’autant plus si on s’est vautré pendant des années dans la hargne, la haine, la colère, l’amertume, le mépris ; toutes vibrations très négatives qui ne font pas de bons vieux. Et n’est-ce pas important de vieillir sainement et en douceur ?

Je te l’avoue, j’aimerais te voir bon vieux débonnaire avec qui il fait bon rigoler gentiment.

Pour cela, ça prend un peu de distanciation et de relativisation face aux situations, même difficiles, que l’on vit.. Un des premiers signes que l’on commence à y arriver, c’est le sens de l’humour (aussi avec ses adversaires) et l’auto-dérision.

Mais si tu n’acceptes pas de décrocher de tes grandes phobies monomaniaques, je crains que tu n’y arrives pas. Et comment encore déguster la vie quand on est trop aigri ??



Je ne t’ai pas contacté depuis deux ans et demi. A ta dernière bordée d’insultes, j’avais répondu « Spam et amen ». Ce fut notre dernier contact. Je ne sais toujours pas si j’ai eu raison de te remballer comme ça. Toute patience a ses limites et j’avais atteint les miennes en ce moment-là à force de t’entendre vociférer insultes, menaces et diffamations.

Je t’avoue ici qu’en cette période j’avais même envisagé de te proposer une balade de quelques jours ensemble dans les Pyrénées pour causer relax. J’en avais parlé à quelques-uns pour entendre leur avis. Ils m’avaient prévenu : « Prends garde ! Il risque d’utiliser après coup ce que tu auras dis ». Peut-être aurais-je dû risquer cela quand même… ? Pas clair pour moi. T’arrive-t-il à toi aussi, mon lapin, de douter de tes choix, abstentions et rejets ?



Souffre pour quelques minutes que je te propose (même si ça ne te fait pas plaisir) une autre grille de lecture sur ce gros conflit dans le microcosme antinuk que celle que tu as officiellement adoptée et martelée depuis. Je ne prétends pas que c’est la vérité absolue. Seulement ma vision du psycho-drame :

- Automne 2009 : SL (c’est toi) s’improvise et s’impose de plus en plus comme « commissaire politique » du rézo SDN. Un commissaire politique, c’est quelqu’un qui sait c’est quoi être un vrai et pur anti-nucléaire ; et qui en conséquence s’arroge le droit d’admonester (sinon engueuler) les collègues ainsi que les ONG (surtout les grandes) qui font partie du Rézo. Une partie du CA est devenu son fan club. Non, je n’exagère pas : 2 des administrateurs du CA de ce temps-là (dont une qui sévit encore sur les listes aujourd’hui) m’ont dit être des fans « inconditionnels » de SL. « Inconditionnels » est le mot qui fut littéralement employé ; ce qui veut dire que tout ce que le maître dit et fait est bien par définition et qu’on renonce à sa propre réflexion et jugement. Grave !

- Je me rappelle d’ailleurs (parce que j’étais salarié comme toi dans les années avant) qu’on arrivait difficilement à te virer d’une réunion CA où tu jugeais avoir ta pleine place d’un bout à l’autre…

- Résultat en cet automne 2009 : le CA va jusqu’à voter 4 ou 5 fois sur la même décision car le « commissaire politique » revenait sans cesse à la charge tant que la décision ne tombait pas en son sens.

- Début 2010 : A l’AG, tous constatent que le CA est paralysé depuis des mois. Et 12 salariés (c’est pas rien) sur 14 font grève simplement pour que SL (c’est toi mon lapin !) soit obligé de respecter les mêmes règles de respect que les autres salariés.

- A cette AG, d’un côté la majorité des groupes adhérents (les putschistes dans ta version) avec la caution de l’avocat du Rézo qui garantissait qu’on avait le droit de le faire, ont voulu re-brasser les cartes complètement. L’ancien CA fut donc dissous. Mais tous avaient le droit de se représenter ; en plus des nouveaux candidats. Un seul de ta tendance dans l’ancien CA s’est re-présenté ; mais il n’a hélas pas été réélu. Je dis « hélas » avec sincérité car même si je me présentais moi-même sur ce nouveau CA, j’avais voté pour lui plutôt que pour moi tant je trouvais important qu’il y ait continuité aussi dans ta direction. Je n’ai jamais pu le lui dire car à chaque fois que j’ai essayé, il fuyait immédiatement.

- De l’autre côté, le « commissaire politique » dont le Rézo n’avait pas réclamé les services (car il n’en avait pas besoin) fut écarté. Ce qui le mit dans une grande et sainte (?) colère, jusqu’à insulter, menacer, diffamer, harceler pendant des mois ; ce qui justifia alors de le congédier. Notons que certaines menaces très physiques inquiétèrent les autres salariés au point d’aller déposer une main courante à la police.

- SL devint alors « le grand gourou de la querelle » qui trouva sans trop de difficulté des adeptes pour sa secte ; question de tempéraments. Et il continue depuis en nous proposant surtout, comme grille d’analyse du conflit, une grande bataille de coqs. Côté gauche, le bon et vrai sauveur de l’antinuk français qui sait ce qui est bien et ce qu’il faut faire. Et coin droit, le vilain méchant canard Brousse qui a tout faux depuis toujours et qui ne pense qu’à s’approprier le gros lot.

- Pourtant, pour avoir pas mal pratiqué les deux, je peux dire que autant PB est sans cesse dans l’écoute et l’ajustement (sinon on ne reste pas coordonnateur d’un mouvement pendant 15 ans) > ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il est parfait, autant SL (toi mon lapin !) fait plutôt dans le genre franc tireur > Euh ! combien de collaborateurs dans l’Observatoire du nucléaire ??

- Remarque que ces deux fonctions peuvent être assez bien complémentaires… quand le franc tireur garde ses obus dans les bonnes directions pour les vrais adversaires. Autant je t’ai admiré quand tu confrontais Lauvergeon, autant je t’ai trouvé nul et détestable quand tu tapais sur de jeunes collègues de travail qui cherchaient encore leurs marques.

- Soit dit en passant, je conçois que les blessures de fierté soient les plus longues à fermer et cicatriser. Ce pourquoi me manquent aussi certains anciens administrateurs qui sont très bien et qui ont beaucoup donné au Rézo.

- Comme je dois aussi reconnaître que dans ce conflit, deux choses surtout m’ont déçu :

1) que les gens, même au Rézo, soient encore tant en recherche d’un maître à penser ; sinon d’un gourou, même quand c’est celui de la querelle.

2) que l’irrespect (tant dans l’attitude que la parole), quand désaccord, soit considéré par les plus belliqueux comme allant de soi et presque naturel.



- Avant de te lâcher la grappe, mon lapin, peut-être pour le reste de la vie, une dernière explication de mon côté. Je me positionne d’instinct contre ceux :

1) Qui utilisent leur temps/énergie presque autant contre les alliés antinuk que contre les adversaires (pro-nuk)

2) Qui excellent dans l’irrespect et la relation humaine incorrecte par mensonges, tromperies, insultes, menaces, diffamations, harcèlements, etc.

Et là, je dois dire que toi et tes acolytes, dans le genre, vous avez facilement gagné le pompon !



Pour terminer, simplement par curiosité (car cela ne devrait pas m’empêcher de dormir),

Si tu pouvais me dire, mon lapin, quelle est la définition d’une ordure et comment on le devient. Peut-être cela pourrait-il m’aider à un peu m’améliorer, en changeant ce qu’il faut, avant mon dernier souffle.





AndréL, ton lapin de fin 2009
Et accessoirement, bénévole pendant de nombreuses années (dans la décennie 90),
salarié pendant 6 ans et au CA pendant 2 ans ; et patati et patata !

P.S. « A la fin d’une vie, ce qui importe, ce n’est pas ce qu’on a vécu : mais LA MANIERE dont on l’a vécu. »

* Le 07/02/2013 17:09, Stéphane Lhomme a écrit :

Larivière est une ordure et Mativet un corrompu. Joli joli...

AndréL
Le 12/02/2013 à 18:23:43

Pour le suivi info :

Entretien RFI/Le Monde du Président Nigérien

Mahamadou Issoufou sur RFI: «Le MNLA n’est pas représentatif du peuple touareg»

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Aide/p-21810-Aide-a-la-lecture-des-videos.htm  

Sur l'uranium

« L'uranium ne rapporte pas suffisamment au peuple du Niger, il faut rééquilibrer le partenariat avec Areva »

----------------

Complément du verbatim (Agence Ecofin)

« Notre objectif c'est de diversifier les partenaires de l'exploitation de l'uranium. Il n'y a pas de raison qu'au niveau du (gisement) d'Imouraren on ne puisse pas associer d'autres pays qui souhaitent coopérer avec nous » a ajouté le chef de l’Etat nigérien.

« Nous avons une relation stratégique depuis plusieurs décennies avec la France à travers Areva. Nous souhaitons que cette relation stratégique se poursuive mais nous souhaitons qu'elle soit équilibrée (…) Le Niger reçoit du secteur de l'uranium à peine 100 millions d'euros par an. Cela représente 5% à peine de notre budget, ce n'est pas admissible», a affirmé M. Issoufou


Patrig k
Le 05/02/2013 à 23:15:12

A nouveau monsieur qui se nomme Niger ..

Je vous cite [ ...//.. EDF qui est le distributeur final de ce produit a fait un chiffre d’affaire d’environ 20 milliard d’euros… ...//...]

Une fois encore, vos affirmations sont totalement à cotéde la plaque. Votre environ c'est un pu plus que cela ...

EDF réalise un CA de 65 miliards € en 2011, pour un ésultat net de 3.5 Mds€ , et une dette de 33.3 Mds€ ... Elle produit environ 22% de l'électricité en Europe,

-75 % de nucléaire >>> soit un CA de 49 Mds€ en relation avec le nucléaire, et très sommairment indexé ...

En comparaison, ce qu'il faut note :

10,45 milliards de dollar US à cette même date. L'agriculture occupait 39 %, le secteur tertiaire 44 % et le secteur industriel 17 % du PIB en 2001. L'agriculture est aussi le secteur économique qui mobilise le plus de population (90 %). Le PIB par habitant est de 700 dollar US.

10.45 MdsUs >> 8.36 Mds € (exchange 1.25€=1 DolUs.. EDF à donc un CA Nua d'environ de 5.83 le PIB du Niger.

Patrig k
Le 01/02/2013 à 15:29:30

Au monsieur qui se nomme Niger..

Je vous cite Les faits : [ ...//...En 2009 Areva prospecte et découvre dans le nord Niger un site d’exploitation uranifère. Il obtient un permis d’exploitation et donc un devoir d’exploitation de ce site d’Amouraren ...//...]

Votre connaissance de ce dossier, est totalement erronée, et discrédite le reste de votre commentaire :

Ce qu’il faut svoir :

Le gisement d’Imouraren : Il est découvert par les équipes du CEA en 19661.

Deux études de faisabilité sont conduites en 1974 et 1983 préparant le site à une future exploitation. Le projet est arrêté suite à la chute brutale des cours mondiaux de l’uranium. Leur faiblesse persistante pendant deux décennies empêchera toute mise en exploitation économiquement viable du gisement. »

La donne change dans les années 2000 avec la flambée des cours de l'uranium et la peur d'une possible pénurie.

Après l'obtention d'une concession d'exploitation, le chantier de mise en exploitation est lancé le 4 mai 2009.

Pour ce projet, les investisseurs comptent investir au moins 1,2 milliard d'euros au Niger, qui fournit déjà plus du tiers du combustible utilisé dans les centrales nucléaires françaises.

Selon l'AIEA, les travaux de construction de la mine d'Imouraren représentent un investissement initial de plus de 1,6 milliard de dollars.

La structure de joint venture propriétaire de l'exploitation est composée de8 :

• Société du patrimoine des mines du Niger (SOPAMIN) (33,35 %),

• Areva (France) (56,65 %)

• Kepco (Corée du Sud) (10 %).

De plus : Le projet de mine à ciel ouvert couvre une surface de 200 km2, qui contient « une grande quantité d’uranium, mais de faible teneur (0,8 kg d’uranium par tonne de minerai en moyenne) et à des profondeurs importantes (entre 110 et 170 m) »

Le retard payé au Niger par AREVA, est lié :

1 à l’état des finances de ce groupe endetté qui est dans l’impossibilité d’investir de telles sommes

2 à la suite de la catastrophe de Fukushima, le Yellow Cake a encore perdu de la valeur , ce qui remet en cause son exploitation, à cette date.

Patrig k
Le 31/01/2013 à 21:32:43

Explication de texte, mot par mot:

La Tribune: "35 millions d'euros : le cadeau d'Areva au Niger"

(http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20130113trib000742175/35-millions-d-euros-le-cadeau-d-areva-au-niger.html)  

Thierry
Le 21/01/2013 à 12:22:06

Puisqu’il vous faut une explication de texte mot par mot, je vous invite, Thierry, à lire ces deux articles qui vous feront comprendre la position du Niger :
http://economie.jeuneafrique.com/component/content/article/293-afrique-subsaharienne/13358-face-a-areva-le-niger-simpatiente.html  
et
http://economie.jeuneafrique.com/index.php?option=com_content&view=article&id=15100  
Ces liens marchent, eux…

Quant à Gwen, Je tiens à vous informer que, en 2011, le Niger a reçu en paiement de l’Uranium exporté par Areva la somme d’environ 450 million d’euros. Cette même année EDF qui est le distributeur final de ce produit a fait un chiffre d’affaire d’environ 20 milliard d’euros…
La vraie question à se poser n’est pas de savoir s’il faut faire des « économies » sur le dos d’un des pays les plus pauvres du monde « 2 milliard d’euros de PIB en 2011) ; Ou chercher à savoir à qui profite le crime…

Merci et Bonne journée

Niger
Le 19/01/2013 à 10:23:58

Pffff, quel scandale, et le gouvernement qui fait des pieds et des mains pour que la France fasse "des économies", une honte !!!!!!

Gwen
Le 19/01/2013 à 01:50:25

Stéphane l'Homme président, même d'areva ça me va!
avis aux amateurs pour se porter volontaires du stockage des déchets radioactifs dans leur jardin...peut être Jean?

christian
Le 18/01/2013 à 20:13:39

Niger,
quand on se donne pour projet de faire de l'information complète, on dit tout et on biaise pas.
Et notamment:
contrairemant à ce que vous affirmez, il n'y a pas eu de "versement contractuel d’Areva à la République du Niger", c'est le gouvernement qui l'affirme puisque curieusement il a démenti qu'il y ait eu un "protocole d'accord", et affirmé en conférence de presse qu'il s'agit d'un "cadeau" !!!(http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20130113trib000742175/35-millions-d-euros-le-cadeau-d-areva-au-niger.html).  
Un cadeau !! Expliquez-nous !

Thierry
Le 17/01/2013 à 08:21:49

salut jean,
pourriez vous nous dire pour qu'elle raison vous ne soutenez plus st&phanne lhomme.
merci

caillaux
Le 16/01/2013 à 18:12:14

Il y a énormément de choses à dire sur les pratiques de Areva dans le cadre de ses activités au Niger.
Ici n'est pas le propos
L'Observatoire du Nucléaire a pris le parti d'analyser de manière partiale et irresponsable un versement contractuel d’Areva à la République du Niger. Cette association se retrouve par la même accusée de diffamation par Areva. En l’occurrence cette situation n’est due qu’à l’irresponsabilité de ses déclarations
Les faits :
En 2009 Areva prospecte et découvre dans le nord Niger un site d’exploitation uranifère
Il obtient un permis d’exploitation et donc un devoir d’exploitation de ce site d’Amouraren
En 2010 des collaborateurs français d’Areva sont enlevés sur le site d’Arlit
Ils sont toujours retenus au Mali
En 2010-2011 un coup d’état républicain réinstaure une démocratie en perte de vitesse au Niger. Des élections libres, transparentes amènent au pouvoir un homme intègre et honnête: le Président Mahamadou Issoufou.
La politique volontariste de la nouvelle majorité a besoin de fonds pour aboutir. Les enjeux sont énormes : Nourrir les Nigériens, Amener l’électricité partout au Niger, Création d’un hôpital digne de ce nom, Mise en place de formations, Lutte contre la corruption, j’en passe tellement la tâche est immense.

Il est vrai (Ni Areva ni la République du Niger ne le nient ni ne le cachent) qu’Areva a versé la somme d’environ 15 millions d’euros au Niger. Cette somme est le premier versement d’Areva en vertu d’un accord de versement de Pénalités de retard liée à la perte à gagner pour l’état nigérien de la non mise en activité du site précité. Cet accord porte sur une somme totale d’environ 30 millions d’euros et a été conclu en décembre 2012.
Dans le même accord Areva s’engage à réaliser les travaux de viabilisation des routes utilisées par ses transporteurs pour évacuer son uranium vers la France et celles utilisées par les forces de sécurité régionales.

Quant à l’histoire de l’avion…
Propriétaire de ses liquidités l’état du Niger peut à sa guise l’utiliser comme bon lui semble. En l’occurrence l’avion présidentiel appelé « Mont Bagazam » est aujourd’hui un des plus vieux avions présidentiels du monde. Il a fait son premier vol en 1980. Pour comparaison les appareils d’Air France sont reformés après 8 à 10 ans de service…

Les références de l’Observatoire du Nucléaire sont elles aussi entachées de partisanisme. L’ARN, qu’elle cite, est une coalition des partis d’opposition qui, pilotés par l’ancien président Tandja, ont tenté le coup d’état constitutionnel de 2009 avec le risque que celui-ci faisait subir à la démocratie nigérienne. Quant à l’autre référence, Mr le député Oumarou ne fait qu’exposer les faits en disant que Areva a payé une partie de ses dettes issues de l’accord de décembre 2012 et en présentant une partie de la ventilation de cette entrée d’argent dans les caisses de l’état nigérien.

Il est très décevant que l’Observatoire du Nucléaire se soit laissé manipuler par la coalition ARN qui a fait ses preuves en tant que formation liberticide, antidémocratique et corrompue. Il serait bon de la même manière vous fassiez une contre-expertise de chaque cyber action que vous proposez.

Je tiens à dire à Mr Lhomme que je trouve injurieux et surtout injuste de cibler pour corruption sur le même courrier SEM le Président Issoufou homme intègre s’il en est et le dictateur Nazarbaev. A pérorer des absurdités on prend le risque de se faire trainer en justice pour diffamation car c’est de cela qu’il s’agit. La cause de l’Observatoire du Nucléaire est juste et louable. Cette association s’est grillée toute seule en tirant sur l’ambulance et en réglant peut être des comptes qui ne sont peut-être pas les siens.

Niger
Le 16/01/2013 à 16:48:33

Que vous ne souteniez pas l'Observatoire du Nucléaire, c'est une chose que je pourrais comprendre mais l'information est de taille. Croyez-vous qu'il serait plus judicieux, Jean, de ne voir que le sujet. Ces coûts externes ajoutés au coût du nucléaire officiel, avec le coût de la guerre au Mali maintenant, et bien d'autres, devraient augmenter le coût de l'électricité et il n'en est rien.... qui paie ? vous et moi ? et en plus nos vies sont menacées par le nucléaire de toute part.
Les pro-nucléaires utilisent avec ravissement nos divergences sans importance devant le fait que Le Nucléaire, nous sommes bien tous d'accord, nous n'en voulons pas !

Danyelle
Le 16/01/2013 à 15:42:06

Attention au dénommé Roger Nymo, c'est un flic spécialisé dans la déstabilisation des mouvements militants.

Et en plus il mets des liens Paypal pour voler votre argent !!!!

Etienne
Le 16/01/2013 à 11:46:22

Stéphane Lhomme ne cesse de clamer :

"Le nucléaire est moribond !"

En attendant, il s'inquiète pour le financement de son CDD de directeur de son entreprise "Observatoire du nucléaire" et pour sa "carrière" antinucléaire que des "moribonds" précarisent.

Route 138, Aline Pauchard, l'entreprise "Observatoire du nucléaire" semble atteinte de cécité chronique.

Nous devons tous faire la promotion urgente de notre collecte pour permettre à Aline Pauchard, en nos noms, de croiser juridiquement le fer avec l'empoisonneur international AREVA !

Si nous ne le faisons pas nous perdrons l'opportunité unique d'accéder au dossier d'expertise technique du grave accident de 2008 au site nucléaire du Tricastin.

[...]

La guerre c'est maintenant avec François Hollande !

Roger NYMO
Le 16/01/2013 à 11:33:50

Et voilà, on paiera encore un peu plus d'impôts et on aura encore un peu plus d'augmentations sur nos factures d'électricité pour que ces parasites se prennent pour les rois du monde. Vous ne trouvez pas qu'il serait grand temps de se réveiller, car c'est dans tous les domaines qu'on nous prend pour des gogos déficients, juste bons à payer, payer, payer ........

Sylvianne
Le 16/01/2013 à 11:20:13

Il est navrant de lire un post aussi négatif que celui de Jean: Areva qui cherche à diviser pour régner a de beaux jours devant elle!
Il suffirait si la haine personnelle détermine sa militance de ne pas signer sans en faire état ne serait-ce que par reconnaissance pour le courage et la ténacité d'un homme dans ce combat tandis que beaucoup s'en lavent les mains ou ne lèvent le petit doigt que sur un clavier.

alombredune
Le 16/01/2013 à 10:47:45

L'Observatoire du nucléaire est soutenu par Stéphane Lhomme? Une raison de plus de signer cette pétition... pour un citoyen digne de ce nom, bien sûr. Les autres, à la poubelle de l'Histoire. Pas les décroissants, cela va de soit.

NATUROC
Le 16/01/2013 à 10:36:09

Bonjour Jean,
Drôle de façon de se dire antinucléaire.
Je partage l'avis de Catherine.
En fait vous êtes pour mais pas contre.

jacky
Le 16/01/2013 à 09:59:24

@jean,
Ah bon? votre désapprobation à l'égard d'une personne vous empêche de participer à une action qui porte sur un pbe de fond?
Dommage.

Catherine82
Le 16/01/2013 à 09:34:37

Bonjour
Bien que anti nucléaire de base, je ne signerai pas cette pétition, car provenant de l'Observatoire du nucléaire dirigé par Stéphane Lhomme que je ne soutiens plus

Jean
Le 16/01/2013 à 09:27:24

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !