actualité écologie

météo

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les amis des 150

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

2023 l'année des droits

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

2024 année délicate

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

22 V'là les acteurs des transitions

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

SPAM etc...

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : IL FAUT SAUVER LES CRAPAUDS DE PONT AUDEMER

Mise en ligne du 01/04/2022 au 12/01/2023

La ville de Pont Audemer est construite sur une zone humide labellisée Ramsar. L’une des dernières population d’amphibiens de Pont-Audemer se reproduit sur la zone de St Ulfrant.

Bilan de la cyberaction :

1997 participants

Présentation de la cyberaction :

Depuis 6 ans, ce site fait l’objet d’une étude scientifique dont le but est de quantifier les espèces protégées (Crapauds commun, Triton palmé, Grenouille agile, …) . Cette étude démontre que les amphibiens sont en grande régression. Cette zone économique va accueillir un nouveau projet industriel qui pourrait bien être un coup fatal aux populations d'amphibiens. L’implantation de cette entreprise questionne la pérennité de la biodiversité du site, notamment avec l’intensification de la circulation routière que cela va générer.

Nous voulons sauver les crapauds de Pont Au et toutes les autres espèces protégées de la zone de Saint Ulfrant !! Nous exigeons l'abandon du projet de construction sur la zone de migration.

Suivez l'évolution du projet sur instagram: les_crapauds_de_pontau


FNE Normandie a décidé de soutenir le collectif « Les Crapauds de Pontau » après qu’une dérogation autorisant la destruction d’espèces protégées et de leur habitat ait été accordée à l’entreprise Société Normande de Viande et Courtage (SNVC). Cette dernière envisage la création d’un nouvel atelier de découpe de viande sur un terrain constituant la dernière parcelle de prairie de la ZA Ecopôle de Pont- Audemer (27). Le collectif s’est récemment constitué pour empêcher le saccage irréversible d’une zone abritant a minima dix-huit espèces protégées d’amphibiens, reptiles et oiseaux. Comme souvent, nous déplorons qu’entreprises et élus locaux fassent primer le profit aux dépens des enjeux environnementaux dans un contexte mondial inquiétant pour la biodiversité.

Le projet porté par la SNVC a pour principal objectif de moderniser son activité afin d’augmenter sa production. Le bâtiment actuel ne correspond plus aux exigences de la grande distribution et sa modernisation aurait un coût trop élevé. Si le maintien de l’emploi dans le bassin local ne peut être ignoré, d’autres solutions d’implantation auraient dû être envisagées face aux impacts environnementaux du projet. Le site est en effet situé dans une zone humide et à proximité immédiate d’une zone Natura 2000 entre deux réservoirs de biodiversité. Au moins dix-huit espèces protégées ont été inventoriées sur le
site, dont quatre pour lesquelles l’habitat serait fortement impacté. La quantité d’espèces observées en seulement une journée d’inventaire démontre une réelle richesse et l’absolue nécessité de préserver ce lieu.

Nous regrettons que ces données, pourtant identifiées par le Parc Naturel Régional Boucles de la Seine Normande (PNRBSN) et l’étude d’impact fournie par le pétitionnaire, n’aient pas pesé plus lourd dans la décision du Préfet de l’Eure. Bien que des mesures de compensation soient proposées, leur mise en œuvre et leur effectivité semblent incertaines. Par ailleurs, des opérations de fauchage auraient déjà eu lieu début mars, en pleine période de migration des batraciens, et ce, en dehors des prescriptions préfectorales.
Alors que des études pointant le mauvais état de conservation des écosystèmes de France sont publiées régulièrement par le Ministère de la Transition Ecologique1, FNE Normandie constate avec amertume que les élus locaux ne s’approprient toujours pas cette variable si importante dans leurs décisions.

Nous n’entendons pas nous opposer systématiquement au développement local, mais simplement remettre en perspective ce que cela implique pour la biodiversité. Notre combat se fonde sur des arguments scientifiques, motivés à la fois par l’érosion de la biodiversité et par l’accélération de l’artificialisation des sols.

Pour toutes ces raisons, FNE Normandie soutient le combat du collectif « Les Crapauds de Pontau » pour que les espèces bénéficient effectivement de la protection qui leur est due.
https://fne-normandie.fr/2022/03/31/les-crapauds/  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur
Je veux sauver les crapauds de Pont Au et toutes les autres espèces protégées de la zone de Saint Ulfrant !!
J'exige l'abandon du projet de construction sur la zone de migration et son transfert dans une autre zone qui ne mette pas en cause un réservoir de biodiversité.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

14 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


A la suite de notre communiqué de presse de soutien au collectif des crapauds de Pontau en date du 31 mars, nous vous informons que France Nature Environnement Normandie a déposé un recours à ce jour devant le Tribunal administratif de Rouen.

Celui-ci a été déposé contre l'arrêté par lequel le Préfet de l'Eure a accordé une Dérogation espèces protégées à la SNCV. Cette dérogation autorise la destruction, l'altération et la dégradation de sites de reproduction d'espèces protégées, et la destruction et la perturbation intentionnelle d'espèces protégées - notamment plusieurs espèces d'amphibiens, de reptiles et d'oiseaux.

FNE Normandie
Le 09/04/2022 à 07:52:41

la destruction du vivant continue malgré les mises en garde depuis des dizaines d'années. les pandémies en sont une des conséquences. detruisons le capitalisme. changeans de systeme. depossédons ceux qui en profitent. non le responsable n'est pas "tout le monde", les profits des plus riches ne cessent d'augmenter, et leur impact sur le vivant est écrasant.

jeanne de sedouy
Le 06/04/2022 à 12:50:59

Comme d'habitude, c'est du n'importe quoi....
Pourtant le GIEC dit bien que s'il faut agir c'est maintenant, il nous reste 3 ans.....après c'est trop tard.
Donc sauver les crapauds comme les autres espèces est important pour la planète et pour nous

Stéphoto
Le 05/04/2022 à 23:30:20

Il faut sauver tous les crapauds. Sans ségrégation :)
et toute la biodiversité.
Y compris les moustiques qui nourrissent les amphibiens ;)

Marie CLAUX
Le 05/04/2022 à 18:10:53

Ceci démontre l'importance de suivre les modifications et révisions des PLU et SCOT votées par les élus .Ceci sont des docuements d'urbanisme qui donnent l'autorisation de construire ensuite sur des zones naturelles forestières et agricoles .
Nous faisons ce travail au niveau de la Métropole de Rouen et pouvons conseiller si besoin
Site : Bouillons Terres d'Avenir

Philippe Vue
Le 05/04/2022 à 13:33:50

Selon l'UICN, liste 2019, 40% des 8100 espèces d'amphibiens répertoriées au niveau mondial sont en voie d'extinction. En France métropolitaine, les 45 espèces présentes, réparties entre Anoures (grenouilles et crapauds) et Urodèles (Salamandres et Tritons) sont protégées.
En Macronie, il en va tout autrement : on ne protège que le profit et l'économie à court terme, quelles que soient les conséquences pour l'avenir. Triste pays où les dirigeants et représentants de l'Etat semblent, à l'instar des grillons parasités par le ver Paragordius tricuspidatus, être irrésistiblement enclins à l'autodestruction ! Ont-ils eu aussi un petit ver dans la tête ???

Frawald
Le 05/04/2022 à 11:16:44

Sauver les crapauds, les grenouilles et empêcher que la faune dite sauvage soit encore plus menacée est une absolue urgence!...
C'est nous sauver nous-même pauvres humains qui sommes arrivés les derniers dans la longue évolution du monde et
qui avec l'intelligence que nous prétendons avoir, avec la parole, n'avons que celle de nous détruire, l'es exemples actuels ne manquent pas pour en avoir ou en prendre conscience...
Par exemple, la guerre chaude d'Ukraine, comme toutes les guerres devraient être hors la loi et pas seulement les crimes de guerre.
Je ne vais pas développer davantage, ce serait trop long.... L'ONU a encore du boulot et pas assez de pouvoir!!!

eugène ravenet
Le 04/04/2022 à 16:12:32

vous, Décisionnaires, avez le DEVOIR de protéger la nature et la biodiversité, car, ce faisant, ce sont aussi les humains que vous protégerez. Les zones humides sont des richesses pour la biodiversité, et donc il faut protéger les crapauds de cette zone de Bretagne

maripachats
Le 04/04/2022 à 16:12:16

Je n'étais pas au courant pour ces pauvres crapauds, mais ça ne m'étonne pas. La bétonisation va bon train à Pont-Audemer, pour un enlaidissement de la ville chaque jour plus présent. Quel dommage ! A l'origine Pont-Audemer était charmante.

Dominique Tugayé
Le 04/04/2022 à 15:27:17

Pitié sauver ces pauvres crapauds totalement innocents et si utiles à la biodiversité merci pour eux !!!

brandeau
Le 04/04/2022 à 12:51:46

L’effondrement de la biodiversité est l’indicateur le plus révélateur des atteintes environnementales consécutives à l’activité humaine. L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) estime qu’actuellement 40000 espèces sont menacées d’extinction. Les premières causes sont la destruction des habitats, les pollutions généralisées des écosystèmes et les destructions directes des espèces. Face à l’irréversibilité des phénomènes en jeu, il est urgent d'agir.

Coudraies
Le 04/04/2022 à 12:32:06

Sauver les crapauds, les grenouilles et empêcher que la faune dite sauvage soit encore plus menacée est une absolue urgence!...
C'est nous sauver nous-même pauvres humains qui sommes arrivés les derniers dans la longue évolution du monde et
qui avec l'intelligence que nous prétendons avoir, avec la parole, n'avons que celle de nous détruire, l'es exemples actuels ne manquent pas pour en avoir ou en prendre conscience...
Par exemple, la guerre chaude d'Ukraine, comme toutes les guerres devraient être hors la loi et pas seulement les crimes de guerre.
Je ne vais pas développer davantage, ce serait trop long.... L'ONU a encore du boulot et pas assez de pouvoir!!!

eugène ravenet
Le 04/04/2022 à 11:23:42

A la mairie de Pont Audemer près Saint-Ulfrant, là où les amphibiens ont bien du mal à survivre.

Quelle tristesse d'apprendre que M. Le Préfet et les édiles municipaux de la zone en danger autorisent l'implantation d'une industrie où on découpe de la viande sur une surface
de terrain en zone humide.
Tous les animaux des environs seront sacrifiés.
On déduit que ce coin de Normandie est maudit puisque dédié à la Mort:
découpe de viande, éradication des amphibiens, oiseaux et reptiles.
Béton en lieu et place de parcelles herbues, assèchement des eaux, trafic automobile, main basse sur des terres jouxtant un parc Natura 2000 et autres trésors naturels.

Pas de passe-droit, point de dérogation préfectorale et municipale, pas de précipitation (il parait qu'on fauche déjà là-bas) pas de terrain gorgé de cadavres d'animaux.
Faites un choix qui vous honorera,
Aïchat Nussy

colette Nusbaum Vallet
Le 03/04/2022 à 16:53:37

sauvons la biodiversité!

JEAN-PAUL SITTER
Le 01/04/2022 à 21:21:51

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !