actualité écologie

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

OPÉRATION

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

AG Cyberacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

victoire pour Gabriel Dufils

Les 10 jours verts Transacteurs

La Terre vue depuis l’espace

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Chroniques de catastophes annoncées : Mimizan en prend bien le chemin .....

Mise en ligne du 28/12/2019 au 24/01/2020

La commune de Mimizan (40200) s’est engagée sur un chemin mortifère avec des projets d’urbanisation successifs qui ne cessent d’être votés.

Bilan de la cyberaction :

2257 participants

Enquête terminée

Présentation de la cyberaction :

Dans son enquête publiée le 3 décembre dernier, France Info alerte sur les conséquences désastreuses que provoquent les politiques d’urbanisation à outrance menées par les communes dans le département du Var.

Des journalistes remontent le temps pour montrer l’étendue de cette bétonisation sans limite qui finit par imperméabiliser les sols et empêche l’eau d’être naturellement absorbée par la terre. Comme à : Roquebrune-sur- Argens, La Garde, Saint-Raphaël, Hyères où on paye actuellement "les décisions des années 1970 à 1990" = « ... On construit beaucoup. Donc forcément, on a des inondations qu'on n'aurait peut-être pas eues il y a une dizaine d'années, parce qu'il n'y avait pas de
constructions à ces endroits-là, détaille Paul Marquis, prévisionniste à Météo 13, auprès de France 3. On passe d'une sécheresse à de très fortes pluies, on a donc des phénomènes qui vont être aggravés sur le ruissellement urbain notamment".

L'urbanisation imperméabilise les sols et empêche l'eau d'être naturellement absorbée par la terre.
France info remonte le temps pour vous montrer l'étendue des constructions dans
le Var. » source :
https://www.francetvinfo.fr  

La commune de Mimizan (40200) s’est engagée sur ce chemin mortifère avec des projets d’urbanisation successifs qui ne cessent d’être votés, des délibérations prises au mépris de toute concertation citoyenne, des décisions qui mettent en péril de fragiles équilibres naturels et qui posent sérieusement question quant à de possibles prises illégales d’intérêts… tout cela le plus souvent avec l’aval d’instances et le silence assourdissant de politiques qui devraient au
contraire se saisir de ces sujets écologiques et environnementaux !

Si nous voulons éviter de voir de telles catastrophes se produire dans les prochaines années,
si nous voulons laisser à nos enfants, un patrimoine naturel riche et de qualité,
si nous voulons protéger notre environnement qui est notre atout de vie, disons STOP aux projets dangereux !
Chacun peut agir. Par exemple en exprimant son opposition au défrichement de 16
hectares pour réaliser une zone d’aménagement concerté (Parc d’Hiver) dans le cadre de l’enquête publique qui se terminera le 23 janvier 2020.

La SEPANSO Landes appelle à la mobilisation des citoyens responsables pour faire arrêter cette course folle à l’urbanisation et à la destruction de nos écosystèmes naturels !

27 décembre 2019
Georges CINGAL
Président Fédération SEPANSO Landes
Secrétaire Général Fédération SEPANSO Aquitaine

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur ,
Pour arrêter la course folle à l’urbanisation et à la destruction de nos écosystèmes naturels, je tiens à affirmer mon opposition au défrichement de 16 hectares pour réaliser une zone d’aménagement concerté (Parc d’Hiver)
Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

33 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Stop le beton et préservation de l'environnement.

BL
Le 24/01/2020 à 21:48:42

quel dommage de gâcher cet endroit

Coco vertigo
Le 24/01/2020 à 12:51:21

La préservation de l’environnement, des espaces naturels est une urgence absolue.

Emanuquetal
Le 24/01/2020 à 12:18:47

Je suis contre ce bétonnage excessif, contre la déforestation à outrance.
Nos pins sont indispensables pour l impact carbone
Agissons !

Md
Le 22/01/2020 à 08:01:17

Notre action est dans notre vote !!
VOTEZ VOTEZ VOTEZ pour arrêter cette folie des élus sur tous les territoires de France et de Navarre

Nous n'avons plus que ce pouvoir là !! et celui de s'impliquer dans des associations de défense de notre patrimoine foncier...

Certains y sont arrivés, nous aussi dans les Landes si on se fédère tous au travers d'un refus de bétonnage qui, avec le changement climatique, est une catastrophe majeure annoncée et certaine pour ce département côtier en dessous du niveau de la mer puisque lagunaire avant le massif forestier!!

Regardez la plage de Biscarrosse après l'hiver et vous serez édifiés !! mais on prévoit la gestion d'un trait de côte, la belle affaire !! quand les zones dunaires disparaissent c'est la forêt qui tombe et c'est déjà trop tard !!

eve et Charles jacquet
Le 13/01/2020 à 12:16:46

Stop le béton partout !

Raimbault
Le 08/01/2020 à 19:55:41

nos enfants paieront ces errement urbains ;bien que....., ca puisse nous toucher plutot par exemple l entretient la refection de la digue nord du courant, qui a ete pose sur le quartier des pecheur pour construire des immeubles sur le trait.
apres mimizan se resume a 6500 hab dans les annees 60 et environs 7300 actuellement la population francaise a double

david bourdin
Le 08/01/2020 à 10:26:15

Préservons le courant et sa flore sauvage

Emmanuelle
Le 07/01/2020 à 22:58:09

Bonjour,
Il y a eu des collectifs de citoyens qui se sont rassemblés pour racheter des forêts communales pour les transformer en sanctuaires, pour qu'elle ne soient pas urbanisées, et interdites à la chasse... Une piste à creuser ? ;)

Chrystelle
Le 07/01/2020 à 16:05:27

Mimizan est déjà saturé en locations saisonnières, et saccager encore de l'espace naturel est une hérésie. Natif de Mimizan Plage, je regrette le bétonnage toujours plus important par des promoteurs. En 60 ans, c'est une catastrophe !

Marc Dumon
Le 07/01/2020 à 14:25:40


Monsieur le Commissaire Enquêteur,
Nous désirons vous faire part de nos objections contre le projet d’urbanisation (PLU) au Parc d’Hiver.

Objections économiques :
Il s’agit d’un projet de spéculation foncière au détriment de la commune et de la population de Mimizan.
• La Commune perdra un patrimoine précieux.
• La suroffre fait déjà chuter les prix du foncier et de l’immobilier à Mimizan, alors qu’ils explosent partout ailleurs.
• Les propriétaires privés rencontrent de plus en plus de difficultés pour louer aux touristes parce que les grands acteurs sur le marché, comme Néméa, cassent les prix et drainent les clients.
• Le dynamisme promis est illusoire. Pour attirer des touristes et de nouveaux résidents il faudrait investir dans l’entretien du centre de la Plage, où il y a de l’architecture historique à mettre en valeur par un entourage plus soigné. La voirie y est dans un état déplorable, un réseau de pistes cyclables inexistant, la circulation automobile mal réglée et l’infrastructure déficitaire. Des investissements dans le centre éventuellement projetées auront peu d’effets, si en même temps, on crée un quartier résidentiel après l’autre.

Objections écologiques :
La dune boisée du Parc d’Hiver était déclarée zone fragile dans le passé et servait à la protection. Ni la technologie actuelle, ni la nature et les intempéries nous autorisent à croire qu’on n’a plus besoin de protection.
• La loi qui protège la rive du courant est déjouée, si on construit quelques mètres plus loin un quartier résidentiel très dense.
• La rangée de villas prévue sur la crête qui sera déboisée à cet effet servira des intérêts monétaires de courte durée. La dune sera déstabilisée avec des risques majeurs pour les maisons existantes des deux côtés du courant.
• Une étude sur la nappe phréatique dont on attend encore les résultats est insuffisante. Il faudrait une expertise hydrographique détaillée d’un institut scientifique. La pente abrupte côté Courant et la crête, très humides même par temps sec, ainsi que le pied marécageux sont maintenues dans un équilibre fragile grâce aux arbres bien enracinés. Par grande marée l’eau du courant arrive jusqu’au pied de la dune.
• Une deuxième expertise sur les impacts des courants à cet endroit et la protection par la pinède s’impose.
• L’ONF a cédé cette forêt à la commune avec l’obligation de l’utiliser exclusivement dans un intérêt commun, un quartier résidentiel était exclu. Pourquoi ne pas revenir sur l’idée d’un Musée du Bois?


fy
Le 07/01/2020 à 13:41:01

Quand on constate les méfaits de l'urbanisation à outrance au niveau d'Arcachon et du Pays Basque j'espère que Mimizan restera un minimum préservée.
C'est une des rares cité de la côte atlantique à avoir conservé son charme sauvage, authentique, familial et chaleureux. Ne détruisez pas ça. Biscarrosse, Arcachon, St Jean de Luz, etc ont déjà vendues leur âme et à quel prix...
La papeterie est déjà une plaie et la commune doit déjà en tirer des bénéfices...C'est déjà beaucoup, ne cherchez pas plus "loin". Protégez cette forêt !!

Laurent
Le 07/01/2020 à 11:56:19

Quand les Landes ne seront plus qu'un souvenir dans la tête de ceux qui les ont aimées, quand il n'y aura plus que des parkings et du béton vertical, alors peut être on se rendra compte de l'étendue des dégats et encore une fois TROP TARD !!!!!

sophie
Le 07/01/2020 à 09:31:22

bonjour. Le profit et l'enrichissement communal est souvent le moteur premier à ce genre de projet. De très nombreuses municipalités Landaises, ont cédé à la pression immobilière sans tenir compte des réalités environnementales. Nous sommes encore une fois dans ce cadre.

BENOIT BADETZ
Le 07/01/2020 à 07:49:12

A un moment il va falloir arrêter la courses à celui qui sera le plus idiot. On a besoin de biodiversité, de nature, de vie !
Pensez simplement qu'on vous rendra responsable alors que vous saviez parce que maintenant vous ne pouvez plus ignorer les danger que nous courrons tous à éliminer le vivant de cette planète. Tous les lieux de nature sont importants dorénavant.
Nous sommes venus habiter mimizan parce qu'il y a de la nature. Nous repartirons si vous construisez une ville bétonnée et nous ne serons pas les seuls. Cette ville est géniale ne l'abîmez pas !

dune
Le 06/01/2020 à 21:23:25

Etant souvent venue au Parc d hivers pour de longs séjours je m élève contre ce projet de construction qui va détruire l environnement de ce beau site calme et sauvage.Cela va apporter des nuisances irréversibles.

Gautier Christiane
Le 04/01/2020 à 20:29:31

chers cyberacteurs
meilleurs vœux , unissons nous faites circuler massivement cette pétition contre cette déforestation massive de 17 hectares qui profitera aux promoteurs immobiliers et détruira la biodiversité

JCD
Le 04/01/2020 à 19:45:33

C'est inadmissible et aberrant de vouloir raser une forêt pour construire des appartements locatifs, alors que les locations sont loin d'être tout rempli pendant l'été.
Peut-être pour enrichir quelques promoteurs.
avez-vous pensé aux dégâts que feront les tempêtes à venir quand il n'y aura plus d'arbres pour protéger l'intérieur des terres.
Étant pépiniériste et élagueur depuis 35 ans je pense savoir de quoi je parle.

Dury
Le 04/01/2020 à 17:40:18

Il faut arrêter la stérilisation de notre planète.
Une urbanisation outrancière fera fuir les touristes, et ce n'est pas l'effet escompté. De plus il faudra augmenter les capacité d’assainissement, agrandir les stations d'épuration, mettre encore plus de macadam pour des nouveaux parkings et chemins d'accès, etc. ...

Gilbert
Le 04/01/2020 à 15:37:09

Arrêtons le massacre ! Partout.

Colette Pince
Le 01/01/2020 à 18:47:12

Courage, camarades ! Ici dans le var c'est effectivement pareil : notre Terre est réduite à l'état de marchandise, le m2 et l'hectare sont des objets de magnifiques spéculations !
Quand les élus, soumis aux "opérateurs" (appelez-les comme vous voulez), restant apparemment dans la légalité tant qu'on ne prouve pas le contraire (pas possible dans une petite commune), prennent des décisions carrément anti-démocratiques ( secrètes !) et illégitimes, souvent même soutenues par les instances judiciaires, qu'est-ce-que NOUS, citoyens, pouvons faire ? Epuisés (finances et temps) par nos actions légales (souvent recours jusqu'au Conseil d'Etat), ne sommes-nous pas justifiés à utiliser des moyens tout aussi illégitimes ?
Ici c'est manif' défilés die-in etc ... bref : occupation de NOTRE territoire. (et beaucoup de courriers aussi, pour soutenir entre autres quelques fonctionnaires qui font leur boulot - la MRAe semble chez vous se battre aussi !)
Nous ne défendons pas la Nature, nous sommes la Nature que se défend !
Courage, les irréductibles Gaulois !

Fargadem
Le 30/12/2019 à 19:28:51

Je suis tout à fait d'accord ,il est complètement inconcevable de détruire ce bel endroit pour mettre des constructions à la place ,ce site est merveilleux et je pense que les Landes sans les pins ce n'est plus les Landes et la population fuira cette ville pour aller dans un endroit plus nature et moins polue.....9

Drabik Martin
Le 30/12/2019 à 19:10:19

Je suis tout à fait d'accord ,il est complètement inconcevable de détruire ce bel endroit pour mettre des constructions à la place ,ce site est merveilleux et je pense que les Landes sans les pins ce n'est plus les Landes et la population fuira cette ville pour aller dans un endroit plus nature et moins polue.....9

Drabik Martin
Le 30/12/2019 à 18:48:28

Décidément, l'urbanisation n'a pas bonne presse! Au moins les gens ordinaires, électeurs de base, ont du bon sens....
Les élus, dont certains se pensent "tout puissants" devraient en tenir compte, notamment pour la prochaine échéance électorale de 15 et 22 Mars 2020.

cactus
Le 30/12/2019 à 17:45:03

Trop de maires acceptent volontiers les promoteurs d'urbanisme parce qu'ils pensent que l'augmentation de la population de leur commune est une bonne chose (plus d'activités locales, plus d'importance et/ou de rayonnement de la commune). Ce sont lç de vieilles idées ou recettes complètement obsolètes pour ne pas dire stupides au moment où la lutte contre le réchauffement climatique devrait être la priorité absolue si on respecte nos descendants.

Christian Rozé
Le 30/12/2019 à 15:28:23

Que dire devant tant d'imbécilités liées au profit immédiat dans le mépris le plus absolu de l'équilibre écologique ?

Alain Facon
Le 30/12/2019 à 14:47:11

certes, l'urbanisation sans frein est le principal vecteur de la non absorption des eaux pluviales, mais quand - enfin - seront entretenues les rivières et leurs berges ???

maripachats
Le 30/12/2019 à 12:48:35

Qu'est-ce que ce "parc d'hiver"?
L'urbanisation inévitable (?) peut se faire plus écologiquement avec des règlements de lotissement bien étudiés et bien respectés ! Mais dans les régions où le foncier est cher, les communes ont aggravé les risques d'inondations en abandonnant le système séparatif des pluviales pour urbaniser les terrains marécageux où elles s'épandaient, souvent pour ne plus entretenir le fossé jusqu'à la rivière ! Les Centres Commerciaux refusaient de planter des arbres (avec terre autour) sur les parkings, des maires aussi, sur les places publiques et le long des rues ! Des particuliers cimentent leur jardin ! Des entreprises aussi !

Pierre BESNARD
Le 30/12/2019 à 12:21:09

Les politiques n'ont que le mot Pognon dans leurs têtes
Il serait grand temps de changer toux ces personnages débiles ou inconscients
J'espère que les habitants comprendront pour qui ne pas voter dans quelques mois
Je ne compte pas sur un préfet (sans majuscule) pour comprendre les risques !

Lionel Bécus
Le 30/12/2019 à 12:08:03

Le Var, Mimizan, mais pas seulement, bien des communes, comme Pézenas par exemple sont confrontées à ce délire de l'extension urbaine, avec un maire réfractaire à toute écoute!!! Et même des avis venant par exemple du SCOT du Biterois qui recommande "normalement" de limiter l'extension urbaine, mais qui trouve le projet municipal de Pézenas de Saint Christol (35 Ha bétonnés quand même! comme une vérue à l'extérieure de la ville) cohérent avec les critères de cette noble assemblée!!!

Cherchez l'erreur......

cactus
Le 30/12/2019 à 11:47:16

@Annie : nulle par il n'est dit que Mimizan est dans le Var, c'est la Sepanso Landes qui est à l'origine de l'action, le code postal est bien dans les Landes. Oui les journalistes ont enquêté sur les conséquences dans le Var. On ne va pas travestir la réalité pour coller plus au terrain. N'est-ce pas justement parce que Mimizan est moins urbanisé que les journalistes n'y ont pas fait d'enquête ?

Bibi
Le 30/12/2019 à 10:19:14

Effectivement, Mimizan est situé dans les Landes. Cette précision faite, l'imperméabilisation des sols par l'urbanisation, dénoncée depuis des décennies, malgré ses conséquences catastrophiques ne préoccupent pas les élus qui "distribuent" des permis de construire ou installent des ouvrages d'art en dépit du simple bon sens, quelquefois sur des terrains inondables. Mais que peut-on attendre de "décideurs" qui ont groupé des établissements nucléaires dans une faille -le sillon rhodanien- avec de gros risques sismiques où en sus, le vent dominant, le mistral,qui essaimera les "becquerels", souffle en direction d'une région à fort peuplement?

Mireille
Le 30/12/2019 à 09:29:12

Mimizan c'est dans le département des Landes ce n'est pas dans le var :votre présentation prête à confusion !

Annie MILLOT
Le 29/12/2019 à 10:21:27

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !