actualité écologie

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

OPÉRATION

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

La Terre vue depuis l’espace

Les 10 jours verts Transacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : LGV Bordeaux-Toulouse: projet inutile et désastre environnemental imposé !

Mise en ligne du 27/02/2018 au 14/06/2018

Le projet de LGV Bordeaux-Toulouse est un Grand Projet Inutile Imposé fortement destructeur de l’environnement. Massivement rejeté par la population dans toutes ses composantes, il a fait l'objet d'un avis défavorable de la Commission d'enquête publique. Une étude indépendante a montré que la modernisation de la ligne existante permettrait une réduction satisfaisante des temps de parcours, une amélioration de la sécurité et une meilleure desserte des territoires traversés, ceci pour un budget trois fois moindre.

Bilan de la cyberaction :

4571 participants

20/06/18
Le tribunal administratif de Toulouse donne raison aux anti-LGV
Le tribunal administratif de Toulouse vient d'annuler la déclaration d'utilité publique de la ligne LGV Bordeaux-Toulouse. Une avancée de plus pour les anti-LGV.
https://actu.fr/societe/lot-garonne-tribunal-toulouse-raison-anti-lgv_17360914.html  
Un serpent de mer que cette ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse qui n’en a pas fini avec les tribunaux.
L’association Alternative LGV a vu le tribunal administratif de Toulouse prononcer l’annulation de cette ligne LGV jugée dispendieuse. Elle confirme ainsi le jugement du tribunal administratif de Bordeaux, rendu le 29 juin 2017 pour les mêmes raisons, mais qui avait valu un recours en Conseil d’Etat, gagné par l’Etat en avril 2018.


«Le tribunal juge disproportionné le coût de cette ligne à grande vitesse par rapport au service qu’elle rendra» commente Raymond Girardi, co-président de Alternative-LGV avec Jean-François Garrabos, maire de Feugarolles.

Tous deux prônent l’aménagement de la ligne existante bien moins coûteuse, tout aussi rapide une fois aménagée et qui aurait le mérite de desservir Agen, écarté du projet LGV… 
Par ailleurs, la bonne nouvelle pour l’association est qu’elle est reconnue par le tribunal pour défendre ses droits et donc ceux des anti-LGV. 

* * * * * * * * *
Projets de LGV Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse : les opposants vont saisir les juridictions européennes
"La bataille de l'opinion gagnée" 
Même si ces deux projets de LGV ont été reportés aux calendes grecques - La LGV Bordeaux-Dax au delà de 2037, celle vers Toulouse réalisée en plusieurs tronçons, mais pas avant 10 à 20 ans - même si le financement de ces infrastructures n'est toujours pas assuré, ces associations estiment qu'il est important de continuer à se battre.
On a la conviction d'être dans le sens de l'histoire, et si nous poursuivons ce combat, c'est pour défendre les territoires ruraux, qui ne doivent plus être oubliés. — Daniel Delestre, président de la SEPANSO Gironde https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/projets-de-lgv-bordeaux-dax-et-bordeaux-toulouse-les-opposants-vont-saisir-les-juridictions-1526563242  

Présentation de la cyberaction :

Ce projet de Lignes Nouvelles a néanmoins été reconnu comme prioritaire dans la hiérarchie des infrastructures à réaliser par le Conseil d'Orientation des Infrastructures dans son rapport du 2 février 2028!
Sa réalisation entraînerait pourtant des dommages environnementaux irréversibles. Elle artificialiserait près de 5.000 hectares - dont 1.240 ha de terres agricoles et 2.865 ha de forêt - impactant de nombreuses zones humides et milieux naturels riches en biodiversité, installant notamment un triangle ferroviaire au cœur de la Vallée du Ciron, en zone Natura 2000, à proximité d'une hêtraie relique vieille de plus de 44.000 ans unique en Europe

Bordeaux, le 22 février 2018

Lettre ouverte



Monsieur le Ministre d'État,

Les associations de protection de la nature, de l'environnement et du cadre de vie du Sud-Ouest sont inquiètes. Elles observent avec vigilance et intérêt la phase actuelle de la politique des mobilités initiée par Madame la Ministre chargée des transports et viennent de prendre connaissance des propositions formulées par le Conseil d'Orientation des Infrastructures sur la base desquelles des décisions vont intervenir par la voie législative.
Le Grand Projet du Sud-Ouest (GPSO) de création de lignes ferroviaires à grande vitesse a été reconnu comme prioritaire dans la hiérarchie des infrastructures à réaliser, tout au moins dans sa partie Bordeaux-Toulouse. Ce projet avait pourtant fait l'objet d'un rejet massif du public et d’un avis négatif de la part de la commission d'enquête publique qui avait mis en exergue ses dommages environnementaux ainsi que le peu d'appétence qu'il suscitait, y compris dans les milieux économiques. Néanmoins, poussé par quelques grands politiques régionaux, le Secrétaire d'État aux transports de l'époque, élu landais, a signé le 2 juin 2016 la Déclaration d'Utilité Publique du projet, ceci au mépris du processus de démocratie participative engagé depuis le premier débat public de 2005. Cette DUP fait l’objet de six recours administratifs devant le Conseil d’État.
Vous avez déclaré, Monsieur le Ministre d’État, que vous appeliez l'ensemble des élus territoriaux à faire attention aux projets de gigantisme – parfois inutiles – mais que surtout, dorénavant, vous alliez être très ferme dans la lutte contre l'artificialisation des sols et notamment des terres agricoles. « A l'avenir, je serai plus rigoureux » avez-vous dit.
Or, la prise en compte du volet environnemental dans la réflexion puis les préconisations du COI est inexistante : un projet à la nocivité environnementale avérée pourrait donc être retenu par la Ministre sur la seule base de sa faisabilité technique et financière. Tel semble être le cas du GPSO qui artificialiserait près de 5.000 hectares dont 1.240 ha de terres agricoles et 2.865 ha de forêt, fragmentant l’espace rural du Sud Gironde, des Landes, du Lot-et-Garonne et du Tarn-et-Garonne et qui détruirait de nombreuses zones humides et milieux naturels riches en biodiversité.
Les associations du Sud-Ouest s’inquiètent pour les sites Natura 2000 menacés, notamment le site à chiroptères du Vallon du Cros dans les Landes, ainsi que pour la Vallée du Ciron, en Gironde, durement impactée par un tracé recoupant le cours d’eau et une trentaine de ses affluents.

Elles vous demandent donc, Monsieur le Ministre d'État, de faire en sorte que la dimension environnementale, seule garante du futur, soit repositionnée au cœur du processus d'élaboration de la décision à venir.

Elles vous invitent à venir vous rendre compte par vous-même, in situ, des aberrations qui pourraient se commettre au cœur de ce qu'il est convenu d'appeler le triangle ferroviaire du Ciron, en zone Natura 2000 à Bernos-Beaulac, Escaudes, Cudos, à proximité d'une hêtraie relique vieille de plus de 44.000 ans, unique en Europe.

Espérant avoir le plaisir de vous accueillir prochainement sur le terrain, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre d'État, en l'expression de notre très respectueuse considération.

Signataires :
Aquitaine :
Fédération SEPANSO Aquitaine (fédération regroupant 41 associations de protection de l’environnement adhérentes ou affiliées),
Fédération Aquitaine Alternatives
Occitanie :
Alternative LGV Midi-Pyrénées (regroupant 12 associations),
Association Actival
Lot-et-Garonne :
Coordination 47 (regroupant 10 associations),
Association Très Grande Vigilance en Albret,
Association Très Grande Vigilance du Bruilhois et de l'Agenais
Association de Sauvegarde des Landes et Coteaux de Gascogne
Landes :
Association Les Amis de la Terre Landes,
Association de Coordination des Citoyens et Riverains Landais (ACCRIL)
Pays Basque :
Collectif des Associations de Défense de l’Environnement (CADE) (regroupant 58 associations de défense de l'environnement du Pays basque et du sud des Landes).
Gironde :
Association Les Amis du Barthos,
Association Landes Environnement Attitude (LEA),
Association Landes Graves Palus Environnement (LGPE),
Association Sauvons notre Espace de Vie et notre Environnement (SEVE),
Association Vive la forêt,
Association Naturjalles,
Association Bassin d'Arcachon Ecologie.


Nicolas Hulot interpellé sur les ravages que causeraient les LGV Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse sur l'environnement
https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/nicolas-hulot-interpelle-sur-les-ravages-que-causeraient-les-lgv-bordeaux-dax-et-bordeaux-toulouse-1519576294  

LGV Bordeaux-Toulouse : les députés En Marche pas tous sur la même ligne
https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/20/2746045-lgv-bordeaux-toulouse-deputes-marche-tous-ligne.html  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Ministre
Je me joins aux associations qui vous invitent à venir vous rendre compte par vous-même, in situ, des aberrations qui pourraient se commettre au cœur de ce qu'il est convenu d'appeler le triangle ferroviaire du Ciron, en zone Natura 2000 à Bernos-Beaulac, Escaudes, Cudos, à proximité d'une hêtraie relique vieille de plus de 44.000 ans, unique en Europe.
Les espaces naturels se réduisent très rapidement et ne sont pas infinis. Il convient de les ménager en appliquant aux infrastructures de transport les principes de l’économie circulaire visant à recycler l’existant plutôt que créer du neuf en artificialisant des milliers d’hectares et en détruisant de précieux refuges de biodiversité.
Je vous prie de croire en ma Très Grande Vigilance sur vos décisions.

 

69 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Ce projet est concrètement inutile

Chretien
Le 05/11/2018 à 19:41:15

Je ne vois pas l'intérêt pour le public.

Le Dû
Le 21/06/2018 à 13:13:22

Non seulement destructrice la LVG sera en fin de compte inabordable aux gens de peu, aux gens de rien, aux fainéants comme dit notre Jupin

jean-claude DE CAT
Le 20/06/2018 à 16:48:32

je suis contre ce projet





georges Malartre

malartre
Le 20/06/2018 à 14:58:54

Scandale ! Il suffit d'améliorer l'existant, c'est possible.200 km/h, n'est ce pas une vitesse raisonnable ?
Cordialement
Gégé78

Gégé78
Le 16/06/2018 à 09:34:45

Toujours la même hypocrisie 'en même temps" ! On affirme protéger la nature et le climat tout en assurant l'intérêt général, alors qu'en fait on s'acharne à détruire des espaces naturels et détraquer le climat en réduisant la qualité des services ferroviaires pour le plus grand nombre.
"On" est un con !

Georges Cingal
Le 28/05/2018 à 08:49:31

La LGV Rhin Rhône où 2,4 Milliards d’€ pour gagner 20 minutes sur un parcours Besançon Paris !
20 minutes, mais c’est génial !
En fait très cher pour mettre plus longtemps, car pour se rendre à la gare LGV située à Auxon Dessus, il faut dans le meilleur des cas 40 minutes de plus que pour se rendre du centre de Besançon à l’ancienne gare Viotte.
Ne parlons même pas des terres agricoles expropriées pour créer ces 135 Km de voies, et encore moins des tritons & autres espèces animales qui ont été délogés de leur milieu naturel !
Mais là aucun pseudo écolo, et encore moins aucun zadiste n’est venu protester.
A croire que contrairement à ceux du futur aéroport de Notre Dame des Landes, les terres agricoles & les tritons Francs Comtois n’étaient pas dignes d’intérêt.
A croire également que 2,4 Milliards d’€ pris dans le poche des contribuables Comtois et autres ont moins de valeur que les 580 millions nécessaires pour NDDL
Etrange quand même cette écologie à deux vitesses de certains pseudos défenseurs de la nature et des intérêts des contribuables
Jean-Claude FLAJOULOT 26 mai 2015

un anonyme
Le 23/05/2018 à 11:14:40

Tout comme le gâchis actuel des lignes de métro du Grand Paris, les dépenses et le gâchis environnemental fatigue de plus les gens qui y sont confrontés…

N'oublions pas, si eux l'oublient, que les édiles sont nos employés, et ce avec un CDD…

Aucune raison de se laisser imposer des stupidités coûteuses, style NDDL…

ArnaudCDLC
Le 22/05/2018 à 18:22:43

projet inutile et catastrophique pour l 'environnement

jean paul thomas
Le 22/05/2018 à 18:18:53

Il y a encore des truands qui vont s'enrichir sur notre dos!

PHILIPPE
Le 22/05/2018 à 17:22:20

le président Macron n'a pas dis qu'il voulais entretenir le réseau ?
La sécurité c'est pas intéressant!
oui mais c'est plus utile

cath
Le 22/05/2018 à 17:11:27

Projets de LGV Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse : les opposants vont saisir les juridictions européennes
https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/projets-de-lgv-bordeaux-dax-et-bordeaux-toulouse-les-opposants-vont-saisir-les-juridictions-1526563242  

Alain UGUEN
Le 22/05/2018 à 08:35:42

Le Conseil d'Etat rejette les recours des opposants aux LGV Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse
https://www.francebleu.fr/infos/transports/lgv-bordeaux-dax-le-conseil-d-etat-rejette-les-recours-des-opposants-1523454388  

un anonyme
Le 25/04/2018 à 14:47:44

LGV Bordeaux-Toulouse : comment un terrain de 75 mètres carrés sème la discorde
https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/lgv-bordeaux-toulouse-comment-terrain-75-metres-carres-seme-discorde-1449501.html  

Complément d'enquête : nos très chers trains
https:/ www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/complement-d-enquete/complement-d-enquete-du-jeudi-29-mars-2018_2669772.html.  


Le conseil d'Etat examine ce mercredi les recours des opposants aux LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax
https://www.francebleu.fr/infos/transports/le-conseil-d-etat-examine-ce-mercredi-les-recours-des-opposants-aux-lgv-bordeaux-toulouse-et-1521560015  

Alain Uguen
Le 24/04/2018 à 16:28:35

NON A LA GRANDE VITESSE DESTRUCTRICE DE L'ENVIRONNEMENT ET DE LA COHESION SOCIALE.

Contre la GRANDE ACCELERATION , il faut DECELERER.

Roger LUCE
Le 26/03/2018 à 10:18:42

A qui va profiter de cette nouvelle-ligne? à peu de gens - Qui va polluer cette terre encore très riche? les plus riches! préservons notre patrimoine - Oui au chemin de fer plus sur que les cars Macron! oui au train car moins polluant que la voiture et plus collectif- oui pour une rénovation de la ligne existante toulouse -bordeaux.

baleine
Le 24/03/2018 à 20:34:09

A bas le TGV...!Vive le train pendulaire...!
Concurrent direct du TGV,il a fait l'objet d'un "racket" par Alstom,qui ne valait-selon
le 1er ministre de l'époque,Mr Balladur-pas
plus d'1€...!!!Pourtant,plusieurs pays euro péens l'ont déjà installé:l'Espagne,l'Italie
,l'Autriche,l'Allemagne,et même la Russie...
Qu'est-ce qu'a donc fait l'Europe pour évi ter ça...?D'autant que le TGV ne pénètre pas
en Allemagne;à peine en Suisse et ne fait que traverser la Belgique pour aller aux
P-B...Si Siemens avait "digéré" Alstom,peut
-être le projet de TGV aurait-il pu prendre
un autre virage...?D'autant plus que la mo
dernisation des chemins de fer russes se
fait-à la "bonne grâce de Mr Poutine-par
un consortium de 6 sociétés exclusivement françaises(dont Alstom,Vinci,Eiffage...)...
Les bureaux d'études de ces sociétés sont en
Russie;et la SNCF croûle sous les dettes pro
duites par la politique du tout TGV...Mais
que fait donc l'Europe pour protèger ses
"fleurons industriels"...et développer une
politique des transports ferroviaires qui
réduisent la politique exubérante et pollu
ante du tout-routier...?

stoppeur
Le 23/03/2018 à 18:25:29

Une LGV entre Bordeaux et Toulouse pour réduire le temps de trajet de 30 minutes ce serait un immense gâchis économique, écologique et sociologique pour satisfaire l'égoïsme de quelques uns.

CB
Le 18/03/2018 à 13:55:49

Je suis contre la ligne tgv : bordeaux-Toulouse car ceux qui la veulent n'ont jamais pris le train ....

Pierre FRAPPRIE
Le 16/03/2018 à 15:29:48

Les petits élus régionaux veulent tous leur LGV ou TGV sans aucune étude rationnelle de rentabilité. Pourquoi la SNCF et élus politiques ne veulent-ils pas mettre le train pendulaire qui serait plus approprié pour les lignes régionales, qui roulerait sur les rails existants améliorés et coûterait 10 fois moins cher que le LGV ? D'autre pays voisins l'ont fait.

jc82train
Le 15/03/2018 à 12:06:01

Si seulement c'était pour en finir avec le transport routier ! Même pas.

Fred
Le 11/03/2018 à 11:55:45

tout à fait ok!!!!!

yorel
Le 10/03/2018 à 15:15:08

Assez des arguties foireuse des furieux pro-LGV
J.M. FAYE

un anonyme
Le 09/03/2018 à 11:28:16

Le rapport Spinetta a mis en lumiere les raisons qui ont mene a cette situation du ferroviaire en France.
Les 2/3 des lignes nouvelles LGV sont deficitaires et ont plombe les comptes du ferroviaire cela fait l'unanimite et n'est pas conteste
Il est incomprehensible qu'aujourd'hui encore des "Grands Elus" s'accrochent encore a ces chimeres issues d'un autre siecle pour ne pas dire d'un autre millenaire.
Manquent-ils donc tant que ca de discernement pour ne pas se rendre compte que les temps ont change?

un anonyme
Le 09/03/2018 à 10:15:37

Les assos ont oublié de noter que LGVEA était dans le m^me combat depuis l'origine.
Cela est-il un simple oubli ou bien volontaire...?
A titre d'information, je suis le vice- président pour ceux qui ne savent ou ne s'en souviennent pas...

michel33650
Le 08/03/2018 à 15:54:41

Nicolat Hulot en 1995 dénonçait la folie dévastatrice de ces nouveaux grands projets de LGV ou d'Autoroues. Il serait temps qu'il mette ses aidées en pratique maintenant qu'il est au gouvernement. On compte sur sa cohérence pour en finir avec le GPSO et les autres GPII

Dany Neveu
Le 08/03/2018 à 14:09:44

Dérive dispendieuse, captation de l'argent public (de nos enfants et petits enfants) par quelques élus au profit de géants du btp et ce, forcément au détriment de projets prioritaires...
1KM de LGV = 1 collège flambant neuf
3 KM = 1 hopital dernier cri
EDIFIANT !!!

gg82
Le 07/03/2018 à 12:32:10

La région doit aller au bout de sa conversion écologique; renoncer aux grands projets qui saccagent et étudier les alternatives moins chères, mieux partagées et finalement plus modernes. Et tant pis pour VINCI et consorts

un anonyme
Le 07/03/2018 à 10:57:26

Il est imprudent de detruire des espaces boisés pour gagnier une petite 1/2 heure sur Le trajet Bordeaux Toulouse et ce pour un cout astronomique pour les finances et l environment . L enquete publique avait bien cerné ces contradictions et avait donné un Avis negatif qui n a pas ėté pris au serieux par des grands elus qui veulent Toujours passer en force pour imposer leur solution

Simonnet
Le 06/03/2018 à 21:18:57

Épargnons la nature en modernisant l' existant et en utilisant des équipements et trains performants en lieu et place de l' existant actuel.

LOU PÉDESCAU
Le 06/03/2018 à 16:17:44

Il me semble beaucoup plus judicieux d'utiliser la ligne existante et l'améliorer plutôt que d'en construire une nouvelle et de détruire tous ces paysages !!! Le gain de temps serait appréciable et surtout le coût serait bien moindre...
Je ne comprends pas pourquoi cette solution n'a pas été retenue depuis le début, pourquoi les politiques s'acharnent-t-ils à vouloir à tout prix cette LGV ?

Marie
Le 06/03/2018 à 15:19:40

Non seulement on détruirait tout l'environnement pour réaliser ce projet inutile mais de plus, chez nous à Oloron il est question d'un projet sur 261 ha de forêt protégée pour exploiter des carrières afin d'extraire le ballast nécessaire à ce projet de LGV.C'est désastreux,ce n'est pas pour le bien de la population mais pour enrichir encore plus les acteurs du CAC40 et autres...Pour voir également nos soucis liés à cette pétition :  www.foret-bager.fr.   avec aussi notre pétition sur le site.

un anonyme
Le 06/03/2018 à 12:31:57

tapez lgv sur votre moteur de recherches favori et regardez les actualités les plus récentes.
vous verrez combien les territoires transpercés par ces lignes à grand vitesse sont heureux de ce "modernisme" imposé.
les grands élus s'en foutent, ils n'en perçoivent que les bénéfices !

caputsylvarum
Le 06/03/2018 à 11:45:27

ici dans les deux sèvres la poupée Ségolène à imposé la LGV Paris bordeaux sans que l'on puisse rien faire ? (les dégats sur l' environnement désastreux ) le premier à raler Mr Juppé trop lent lors de le neige récente lors bon courage pour la pétition ( et dans le futur direction l'Espagne)

jean
Le 06/03/2018 à 11:01:48

Aski da. Geldi proiektu kaltegarriak!

Pruden
Le 06/03/2018 à 10:02:01

La LGV fragmente irréversiblement un territoire sans procurer d'intérêt pour ses habitants : un faible gain de temps et aucune déserte locale.

un anonyme
Le 06/03/2018 à 09:38:09

Assez de projets nouveaux autrement plus coûteux que le réaménagement de ce qui existe déjà, qui ne sont pas adressés en faveur de la collectivité mais en direction d'intérêts beaucoup moins avouables et bien plus personnels.

EMILE IRAZOQUI
Le 06/03/2018 à 07:31:34

Pourquoi les gens riches seraient-ils plus pressés que les autres ?

Daniel DANIEL
Le 06/03/2018 à 00:18:48

Est ce qu'un jour, nos politiques (que nous avons élus), redescendront sur terre pour étudier enfin les dossiers. Ils pourraient, ainsi, comprendre la différence entre le rêve éveillé et la réalité du terrain.

Roland LEGROS
Le 05/03/2018 à 23:05:41

Arrêter les projets inutiles pour gagner 2 mn respecter notre terre et entretenez l'existant préservée les transports locaux à des prix abordables en respectant l'environnement

un anonyme
Le 05/03/2018 à 22:37:24

Acteur économique du tourisme de plein air, : oui au TER et à la dynamisation des lignes existantes. Oui aux voies vertes Vélodyssée et à la préservation des espaces naturels, à la transformation des terres agricoles "intensives et stériles " en terres agricoles raisonnées et nourricières. Essayons de redresser la barre et de ne pas foncer dans le mur. Pensons à long terme, à la vie, à l'avenir de nos enfants et des suivants.

Claire BECRET
Le 05/03/2018 à 21:54:16

Au moment où tous nos dirigeants redoublent de beaux discours sur la perte de biodiversité, comment certains osent-ils encore soutenir des projets aussi dévastateurs ?
Qu’ont-ils à y gagner ?

Lou Gascoun
Le 05/03/2018 à 21:42:04

plutôt que de passer les heures diurnes dans un TGV, fusse-t-il rapide, je préfère le maintien de la formule wagon-lits, ce qui permet de faire sa nuit et de partir de chez soi à Toulouse avant de se coucher et de se réveiller le matin en plein coeur de Paris.
Et laisser ainsi les hêtres et les êtres, batraciens, paysans et vaches tranquilles entre Bordeaux et Toulouse.

Didier HAUGUEL
Le 05/03/2018 à 21:38:56

Ça a trop duré

Wegner
Le 05/03/2018 à 21:23:04

Et la SNCF appartiendra bientot à des groupes privés.
TFUE Art 121
https://fr.wikisource.org/wiki/Trait%C3%A9_sur_le_fonctionnement_de_l%E2%80%99Union_europ%C3%A9enne#Article_121  

Edmond Dobryk
Le 05/03/2018 à 20:35:39

Des murs anti bruits a plus d'un million les 500m

De qui se paye ton la tete et les sous?

Dani33
Le 05/03/2018 à 19:12:58

Bonsoir Messieurs,
Que penser d'une liaison tgv Brest Quimper.ou Quimper Brest. Je n'ose imaginer tous les avantages que pourrait avoir cette liaison. Curieusement personne n'en parle. Pourquoi???
Cordialement de Lorient

Paul
Le 05/03/2018 à 18:11:57

Perte d'argent, destruction de l'environnement. Tâchons de mieux utiliser nos ressources.

Erwan Monteil
Le 05/03/2018 à 17:44:54

C'est en tant qu'occitan et occitaniste que je vous donne mon avis sue la question de la LGV Bordeaux-Toulouse. C'est une totale aberration , issue des élucubrations de la technocratie parisienne. Nous préconisons une liaison Nice-Bordeaux par la voie existante modernisée et améliorée en vue d'une desserte à 220/240km, ce qui diminuerait grandement le temps de parcour de cette liaison (actuellement catastrophique !)out en évitant le saccage des terres agricoles occitanes.
Reinat Matalòt

un anonyme
Le 05/03/2018 à 14:54:12

Bonjour,
En tant qu'ancien cheminot je ne peux que souscrire à l'abandon d'un projet couteux et inutile je vois que les leçons du passé n'ont toujours pas été comprises il faut moderniser cette ligne en desservant les territoires ruraux les villes moyennes faut il systématiquement pour l'égo de certains élus à chaque fois massacré l'environnement du TGV il y a assez de lignes construites pensons empathie sobriété ralentissement et respect de l'environnement!

fraternel
Le 05/03/2018 à 14:52:20

Un peu marre du TGV, pas si confortable que ça quand on voyage en 2ème, et puis, souvenons nous des années 70 : il existait le Capitole (Paris Limoges Brives Toulouse, paris limoges en 2 h 40, si, si, et le Drapaud : Paris Bordeaux, très rapide lui aussi, et le Mistral : Paris Marseille, de même) alors zut pour un soi-disant progrès qui ravage nos campagnes, je suis contre en brave Limousine exilée en R.P. De plus, on abandonne les petits trajets régionaux utiles et non polluants pour cet chose rapide qui est à la mode = la mode c'est ce qui se démode !beaucoup de bruit pour pas grand'chose

maripachats
Le 05/03/2018 à 14:37:58

je suis évidement contre

un anonyme
Le 05/03/2018 à 14:12:06

On veut nous mettre 80 km/h sur les nationales alors pourquoi voir faire du T.G.V partout qui ensuite ne s'arrête nulle part?

Simple question de bon sens?.

J.F.Pellissa

un anonyme
Le 05/03/2018 à 13:44:49

Je ne suis pas fondamentalement opposé au projet de LGV Bordeaux-Toulouse alors que j'ai toujours été plus réticent en face du projet de LGV Tours-Bordeaux : en fait je considère que la LGV Bordeaux-Toulose est un premier pas indispensable vers une LGV transversale Bordeaux-Perpignan et Bordeaux-Marseille qui permettraient de connecter la côte atlantique à la côte méditerranéenne et l'Europe SANS PASSER PAR PARIS !
Une condition indispensable pour arriver à développer vraiment l'économie de nos régions qui autrement resteraient tributaires de Paris.

joanluc
Le 05/03/2018 à 12:35:25

halte aux gaspillage inepte...puisqu'il n'y a pas d'argent en France!!!

un anonyme
Le 05/03/2018 à 12:03:27

La recherche éperdue et frénétique de la vitesse est un poison qui conduit à des solutions néfastes, massacre de l'environ-nement, expropriations, etc. alors que d'autres solutions plus écologiques peuvent s'appliquer.

Bernadette MORA
Le 05/03/2018 à 11:38:29

stop au béton

Michèle Goossens
Le 05/03/2018 à 11:29:22

il faut éviter des investissements démesurés;
entretenir les voies existantes est plus raisonnables surtout lorsqu'on est surendetteraisonnables surtout lorsqu'on est surendetté

un anonyme
Le 05/03/2018 à 11:20:31

c'est comme pour Notre Dame des landes. Quand bien meme tout est contre eux, ils le veulent quand meme ... leur jouet. Sauf que aujourd'hui il faut entretenir avec les subvention et non construire !!!

cath
Le 05/03/2018 à 11:00:39

Respesctons la nature

Elisabeth Furtado
Le 05/03/2018 à 10:49:12

Veuillez dépenser à bon escient les deniers publics....4 à 5 milliards de plus pour 10 à 15 minutes en moins....Est-ce raisonnable?

GénérationHenri4
Le 05/03/2018 à 10:45:40

pour une économie plus raisonnée et de bien évaluée cette technologie (gain de temps)qui ne va satisfaire la plupart des gens ordinaires comme moi

christian despaux
Le 05/03/2018 à 08:28:02

non aux bétonneurs

christian despaux
Le 05/03/2018 à 08:21:15

Pour gagner une petite heure, combien de destructions écologiques irréversibles !
NON au tout-TGV et pour l'entretien et la rénovation des lignes existantes.

Frawald
Le 05/03/2018 à 07:30:53

Aller vite en TGV c'est sauter les villes intermédiaires et donc nuire à l'activité locale; en fait le TGV est réservé aux hommes d'affaires ou aux friqués qui ne circulent que de grosse agglo à grosse agglo ! Et comme la Sncf supprime systématiquement la liaison TER qui double la liaison TGV, les autochtones sont lésés. Avec risque de désertification des campagnes du pays au moment où nous en avons le plus besoin pour préserver notre sécurité alimentaire !

Christian Rozé
Le 03/03/2018 à 15:30:12

Halte aux atteintes à l'environnement, à la disparition des terres agricoles notamment. Où est le courage politique?

Thézie VANPOULLE
Le 03/03/2018 à 11:28:30

Je constate avec effroi que des élus sont déconnectés des réalités économiques, sociales et écologiques.
La "motion des Landes" (pro GPSO-LGV) est tellement tractée par les gros acteurs économiques qu'on peut se demander si les élus signataires de cette motion ne sont pas tenus par la barbichette. Ne découvrirons-nous pas un de ces jours une "affaire" ?

Georges Cingal
Le 02/03/2018 à 20:55:48

Bonjour. La sortie du nucléaire est un impératif climatique et éthique. Il faut fermer des centrales, apprendre à se satisfaire de puissances plus faibles, donc réduire la puissance de nos équipements et la SNCF n'échappe pas à la règle.
Baisser la vitesse par deux réduit la quantité d'énergie nécessaire à l'accélération par quatre, et l'énergie de maintien de cette vitesse par deux.
Les lignes grande vitesse étaient de jolies vitrines technologiques, comme le France ou le Concorde, mais l'avenir nécessite sobriété à la consommation et à la production. Il est donc beaucoup plus visionnaire de développer des trains à basse vitesse, offrant des services bureautiques, de restauration ou même de couchage, que de poursuivre cette course folle climaticide, écocide, et sans éthique.

Daniel LAMBEAUX
Le 02/03/2018 à 19:22:35

un TGV Bordeaux-Toulouse est inutile, très coûteux, destructeur de riches terres agricoles.
Nous voulons dans le Gers le maintien et l'amélioration de la ligne Toulouse-Auch et la réouverture de la ligne Agen-Auch.
Renée Courtiade

un anonyme
Le 02/03/2018 à 17:39:08

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !