actualité écologie

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

vacances de votre animateur

SPAM etc...

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

2024 année délicate

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Journal des Bonnes Nouvelles

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

2023 l'année des droits

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

22 V'là les acteurs des transitions

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

météo

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Les amis des 150

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : RECONNAISSANCE FACIALE ATTENTION DANGER

En France, l’utilisation des technologies de surveillance connaît une croissance rapide. La prochaine étape ? La reconnaissance faciale, une perspective qui suscite de réelles inquiétudes.

[ 1 763 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 05 juillet 2024

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président
En soutien à Amnesty Internationale Belgique Francophone


Elle prendra fin le : 05 octobre 2024

Plus d'infos

reconnaissance facialeLA LÉGALISATION DE LA VIDÉOSURVEILLANCE ALGORITHMIQUE LORS DES JEUX OLYMPIQUES DE PARIS

À l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris, la France a franchi une nouvelle étape en légalisant la vidéosurveillance algorithmique. Concrètement, des caméras alimentées par l’intelligence artificielle analyseront en temps réel les mouvements afin de détecter des situations "anormales". Cette loi, adoptée en procédure accélérée sans véritable débat public, positionne la France comme le premier État membre de l’Union européenne à légaliser ce type de surveillance à titre expérimental. Cela représente un tournant majeur qui ouvre la voie à l’utilisation de technologies encore plus intrusives telles que la reconnaissance faciale.

DES EXPÉRIMENTATIONS DE SURVEILLANCE PARTOUT EN FRANCE MAIS AUSSI EN BELGIQUE

La reconnaissance faciale dans un stade à Metz, la vidéosurveillance algorithmique à la Gare du Nord à Paris, la reconnaissance faciale dans un lycée à Marseille... Les expérimentations se multiplient sur tout le territoire français.
En Belgique, la coalition #Protectmyface, qui rassemble huit associations bruxelloises de défense des droits humains, a été auditionnée par le Parlement bruxellois en 2023. Elle demandait aux député·es de se positionner contre l’usage de la reconnaissance faciale à Bruxelles. Bien que pas encore légale, cette technologie a déjà été testée par la police fédérale à plusieurs reprises.

LES MENACES DE LA RECONNAISSANCE FACIALE SUR NOS DROITS

L’utilisation de la reconnaissance faciale pour identifier des personnes dans l’espace public constitue une menace sérieuse pour nos droits. Cet outil porte atteinte à notre vie privée, menace nos libertés fondamentales et accentue les discriminations.

Face à l’intérêt croissant des autorités françaises pour ces technologies de surveillance, il est à craindre un déploiement rapide de la reconnaissance faciale, sauf si des mesures fortes sont adoptées pour l’empêcher.

Nous demandons aux parlementaires d’adopter dès maintenant une loi interdisant la reconnaissance faciale à des fins d’identification dans l’espace public. Seule une interdiction totale, sans exception, permettra de garantir la préservation de nos libertés individuelles et collectives.

Agissez avant que la reconnaissance faciale ne devienne une réalité en France

Amnesty Internationale Belgique francophone
https://www.amnesty.be/veux-agir/agir-ligne/petitions/reconnaissance-faciale  

Monsieur le Président de la République,
Les technologies permettant la surveillance de masse portent atteinte au droit à la vie privée, limitent considérablement le droit à la liberté de réunion pacifique et à la liberté d’expression et peuvent avoir un impact disproportionné sur des groupes déjà marginalisés, contrevenant au principe de non-discrimination. Aucune mesure de protection technique ou juridique ne saurait totalement éradiquer ces risques.
Pourtant, le recours à ces outils semble devenir la réponse systématique de la France aux questions liées à la sécurité.
Nous vous demandons, Monsieur le Président de la République de garantir que la France :
 Mette fin au dispositif de vidéosurveillance algorithmique prévu dans la loi JO 2024.
 Interdise le recours aux technologies de reconnaissance et de catégorisation biométriques.
 Se mobilise au sein de l’Union européenne en faveur d’un règlement sur l’intelligence artificielle qui protège véritablement les droits humains et interdise les technologies permettant la surveillance de masse et la surveillance discriminatoire ciblée.?
 Soutienne au niveau mondial l’appel à l’interdiction de l’utilisation, du développement, de la production, de la vente et de l’exportation des systèmes de reconnaissance faciale à des fins d’identification tant par les organismes d’État que par les acteurs du secteur privé.
Je vous prie de recevoir, Monsieur le Président de la République l’expression de ma très haute considération.

--------------------------------------
La reconnaissance faciale au centre du développement de certaines agences d’intérim
https://www.lemonde.fr/emploi/article/2024/07/05/la-reconnaissance-faciale-au-centre-du-developpement-de-certaines-agences-d-interim_6246987_1698637.html  

Interpellé à tort à cause de la reconnaissance faciale, un Américain obtient 300.000 dollars
https://www.20minutes.fr/faits_divers/4099048-20240701-interpelle-tort-cause-reconnaissance-faciale-americain-obtient-300-000-dollars  
Reconnaissance faciale: des experts demandent des normes nationales
https://www.latribune.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2024/06/30/des-experts-demandent-une-reglementation-de-lusage-de-la-reconnaissance-faciale-FYQJWT4FUFC3BGNFK3N4DS2VTE/  

Le nouveau Front Populaire veut tordre le cou à la reconnaissance faciale aux législatives 2024
https://www.numerama.com/politique/1760474-le-nouveau-front-populaire-veut-tordre-le-cou-a-la-reconnaissance-faciale-aux-legislatives-2024.html  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à petitions@elysee.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Reconnaissance faciale : danger
  • Message : Monsieur le Président,
    Les technologies permettant la surveillance de masse portent atteinte au droit à la vie privée, limitent considérablement le droit à la liberté de réunion pacifique et à la liberté d’expression et peuvent avoir un impact disproportionné sur des groupes déjà marginalisés, contrevenant au principe de non-discrimination. Aucune mesure de protection technique ou juridique ne saurait totalement éradiquer ces risques.
    Je vous demande de garantir que la France soutienne au niveau mondial l’appel à l’interdiction de l’utilisation, du développement, de la production, de la vente et de l’exportation des systèmes de reconnaissance faciale à des fins d’identification tant par les organismes d’État que par les acteurs du secteur privé.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

6 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Je confirme ma signature

Nour makka Khalil
14/07/2024 - 13:24:56

En route vers le crédit social, les pass en tous genres (pass sanitaire, pass des J.O., etc.) ?

Il est temps de se réveiller et de désobéir !

david barrillon
07/07/2024 - 14:10:59

nos dirigeants peuvent toujours critiquer la Chine, ils s'en inspirent beaucoup .............

maripachats
05/07/2024 - 19:08:36

Prochaine étape : Bienvenue à Gattaca ou le traçage ADN ?
Les JO, comme les guerres ou les épidémies, sont des occasions de mettre en place des lois liberticides et de développer des moyens de "flicage" toujours plus performants.
On n'ose imaginer ce qui arrivera quand les robots humanoïdes développés par les Américains (Boston Dynamics, Tesla, Apptronik) et les Chinois (Xiaomi, Fourier Intelligence, Unitree) arriveront sur le marché dans cinq ans. Ils feront d'excellents substituts aux Brav-M ou à la SDAT, tant il est facile de remplacer un robocop humain par une machine. Mais trêve de cauchemar.
Comme le fait remarquer Eugène, l'espace public est déjà sous surveillance vidéo. Même nos petits villages en sont équipés. Il n'y a plus ni postes, ni écoles, mais il y a des caméras. Pourtant ces dispositifs espions n'empêchent ni les actes de délinquance ni les attentats terroristes (cf. le camion tueur de Nice en 2016). A quoi, à qui servent-ils ? Tout bon démocrate devrait se poser ces questions.

Frawald
05/07/2024 - 13:55:58

Il est par ailleurs à noter que les erreurs d'interprétation sont fréquentes dans ces nouvelles technologies, qui ne sont donc pas fiables.

Anne
05/07/2024 - 12:12:57

La multiplication exponentielle des caméras sur l'espace public, sous le prétexte de l'insécurité journalière est déjà une forme d'atteinte à la liberté, comme si toute personne était par définition un délinquant en puissance!...
Avec le reconnaissance faciale, une étape supplémentaire est franchie!!!
Dans la situation politique où nous nous trouvons en ce moment, le risque est encore aggravé.
La Chine a devancé tout le monde... mais c'est aussi une dictature féroce!... C'est ce qui nous pend au nez?...
C'est consternant.

eugène ravenet
05/07/2024 - 12:03:51

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !