actualité écologie

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

La Terre vue depuis l’espace

OPÉRATION

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Les 10 jours verts Transacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

victoire pour Gabriel Dufils

AG Cyberacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Journal des Bonnes Nouvelles

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Le label AB avec ou sans pesticides et OGM ?

Mise en ligne du 17/02/2016 au 17/03/2016

Le label bio européen ne voudrait plus rien dire. Les produits pourront contenir des pesticides et des OGM même avec un label AB ou BIO. Ils seront globalement bio mais avec des présences d'OGM et pesticides et ils auront le label qui trompera les consommateurs qui achèteront plus cher pour une qualité attendue qui ne sera plus présente.
La certification bio européenne va-t-elle être affaiblie ? C’est la crainte de certains dans le secteur après le vote des députés de la commission agriculture du Parlement européen.

Bilan de la cyberaction :

8286 participants

L'enfer est pavé de bonnes intentions.

Sur la foi d'une information émanant de Nature et Progrès Belgique une cyber @ction a été mise en place avec Biocoop Quimper comme partenaire faute d'un examen suffisamment attentif de notre part.

Suite à un commentaire de Dominique Marion adhérent de Cyberacteurs et ancien président de la FNAB, la cyberaction a été retirée de notre site puis mise en archives puisque ne correspondant pas aux positions de nos partenaires historiques que sont aussi bien la FNAB que le réseau BIOCOOP.

Nous tenons à présenter à ces partenaires comme à nos abonnés que la présentation d'une position minoritaire en Europe aura pu abuser toutes nos excuses pour ce malentendu et nous réaffirmons notre soutien inconditionnel à toute la filière bio dans sa revendication d'une certification de tout le processus de production (qualité des sols, non-emploi de produits chimiques, bien-être animal...) plutôt qu'à une obligation de résultat sur des critères très spécifiques qui pourrait aussi être une porte ouverte au greenwashing.

Espérant que cet épisode regrettable n'entachera pas les relations que nous souhaitons entretenir avec toute la filière bio que nous souhaitons soutenir au travers du projet ACTES (Alliance Citoyenne pour une Transition Ecologique Solidaire) pour donner à tous les professionnels, associations, collectivités, consomacteurs engagés dans cette transition écologique les moyens de toucher le grand public et de présenter une alternative durable aux lobbies auxquels nous sommes confrontés dans tous les domaines.

Présentation de la cyberaction :

Le fameux logo « AB » qui certifie les produits issus de l’agriculture biologique pourrait dans un avenir proche devenir plutôt synonyme de « globalement bio, à quelques pesticides près ». C’est en tout cas le danger que fait courir la proposition de révision d’un règlement européen qui fixe le «cahier des charges» de l’agriculture biologique, les conditions de production, de certification et de mise sur le marché, avec le fameux logo « AB ». Le Parlement européen vient de détricoter certains éléments essentiels proposés par la Commission.

Entre autres abandons, celui du dispositif de « décertification » de produits bios dans lesquels on aurait détecté des pesticides ou des produits OGM. Actuellement, même si c’est rare, un produit « contaminé » lors d’un transport, du stockage ou d’une pulvérisation voisine peut perdre le label AB si l’on détecte au-delà d’un certain seuil des produits chimiques ou manipulés génétiquement. Le Parlement supprime ces seuils, introduisant de facto une tolérance aux pesticides, s’étrangle-t-on chez les associations qui y voient une manœuvre des importateurs, certificateurs et transformateurs de produits bio.

L’Europe met en danger la certification bio
http://geopolis.francetvinfo.fr/bureau-bruxelles-france2/2016/02/12/quand-le-parlement-europeen-veut-transformer-le-bio-en-presque-bio.html  

Le nouveau label bio européen pourrait tolérer la présence d’OGM et de pesticides
http://www.euractiv.fr/section/agriculture-alimentation/news/le-nouveau-label-bio-europeen-pourrait-tolerer-la-presence-d-ogm-et-de-pesticides/  

En France, la commission filières biologiques de Coop de France a estimé que la fin de la mixité allait« fragiliser le développement des conversions AB et ralentir l’essor de l’agro-écologie ».

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président,

la commission, que vous présidez, a adopté une proposition de révision du cahier des charges de l’agriculture biologique ouvrant la porte à un assouplissement de la certification AB ou Bio.

A une époque où les consommateurs européens sont de plus en plus séduits par de produits AB ou Bio, il est plus que nécessaire de consolider la réglementation européenne en sanctuarisant le développement d'une agriculture bio non contaminée par des pesticides ou des OGM.

Votre proposition va à l'encontre de ce développement, je vous demande donc de revoir votre position.

Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations les plus cordiales.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

186 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Il y a quelques années il était question "déjà" de créer un label bio plus exigeant, ne laissant pas passer les "0,0... et des poussières autorisés alors par l’Europe. Pourquoi ne pas le créer de façon indépendante au vu du peu d’exigences de la France et de l'Europe. Pour ma part "Nature et progrès" reste LA référence. Et, oui, je trouve une dérive dans la filière bio où des chaines de magasins s'installent dans le sud avec plus une intention de profit que de valeur

Marinette
Le 23/05/2018 à 10:39:50

Je ne veux pas manger de la m ! Et ma fille et nos enfants non plus ! Du bio avec des pesticides ! Noooonnn ce n'est plus du bio !

Lanka133
Le 30/04/2018 à 00:01:09

Bonsoir

Nous ne devons pas autoriser de près ou de loin une dérive de l'agriculture Biologique et encore moins se laisser fléchir par L'Union Européenne . Nous devons absolument défendre le logo AB et pas le logo Européen qui ne voudra plus rien dire . De plus il faudrait une double certification comme cela se faisait avec NATURE et Progres . Ecocert rest un organisme peu fiable et trop de souplesse dans les contrôles et cela est INACCEPTABLE ! Il faut réagir et vite . Ne nous laissons pas berner par de bonnes paroles et mensonges qui gravitent au niveau Européen .

Back
Le 08/02/2018 à 18:14:38

ras le bol de crever à petit feu pour que certains puissent s'en mettre plein les poches. Il y a des limites à ce que le monde peut supporter ( la Terre comme mes humains); je veux du BIO et de vrai pas une pâle copie

vp
Le 17/02/2017 à 13:03:18

Un label bio a ceci de particulier : permettre aux professionnels d'être reconnus, et rémunérés .
dans un environnement et un système économique qui défend une autre agriculture ; et qui garantit une alimentation saine .
Les lobbys ça suffit .. pas d'ogm ni de pesticides sous le label bio

lavieduraille
Le 22/12/2016 à 13:28:05

c'est scandaleux de faire une telle chose quand on voit le nombre de maladies qui ne cesse d'augmenter et pas assez de traitements on nous vend du chimique en permanence bien sur quand on veux se remplir les poches on ne s'en soucie pas j'espère que tout le monde et d'accord avec ça le bio doit être vendue sans pesticide et aucun produits chimique!

myriam
Le 07/12/2016 à 09:54:54

C est un vrai monde de corruption generalise'

Pech jacques
Le 04/06/2016 à 22:34:53

Complètement OK avec votre courrier adressé au Président ...
Merci pour votre action .

Marie-Léa LEMAIRE
Le 05/04/2016 à 19:08:57

En tant que membre du raiseau FNAB je puis vous assurer que nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour tirer la réglementation vers le haut mais c'est parce qu'il est plus difficile d'être influencé à ce niveau d'instance publique dominé par des politiques néo libérales que nous avons crée Bio Cohérence dans le cadre de l'économie sociale et solidaire
Alain DELANGLE

un anonyme
Le 23/03/2016 à 10:49:49

"Un anonyme", je suis d'accord avec un consensu européen, mais à une seule condition, c'est de ne pas niveler les critères de l'agriculture BIO vers le bas.
Il faut aller vers le haut de l'échelle, sinon ce sera toujours mi-figue, mi raisin, et j'entend aussi par la figues et raisins traités aux pesticides, que ce soit mi-traité ou bien plus encore. les agriculteurs drogués par la chimi ne decideront pas d'eux-même, les peutits peut-être, les gros, non, ils sont bien trop assouffés de capital au détriment de le vraie et bonne nourriture. quant à leur syndicat chéri, la FNSEA, c'est un des plus grand promoteur de marde à la botte des industries agro-chimique.

dany voltz
Le 23/03/2016 à 09:45:23

Je n'ai jamais dis madame que je souhaitais l'assouplissement des règles Européennes mais qu'il était nessessaire d'avoir un consensus Européen
Ce ne vous empêchant pas de venir nous rejoindre a Biocoherence pour compléter ce qui nous manque au travers de ce règlement Européen

un anonyme
Le 22/03/2016 à 20:16:07

L'assouplissement du cahier des charges AB tel que vous le présentez, Monsieur le Président, va à l'encontre des convictions de la consommatrice que je suis.

le 22 mars 2016

DUBOIS Madeleine
Le 22/03/2016 à 17:05:38

Décidément, l'Europe est de plus en plus décevante.
En tant que Suisse, j'avais voté pour l'entrée de mon pays dans l'Europe.
Aujourd'hui, je voterais non. Le mot "démocratie" n'y a plus beaucoup de sens. Triste et alarmant.

Fred
Le 21/03/2016 à 19:39:26

Pas question d'avoir un label AB

SIMON Elisabeth
Le 21/03/2016 à 13:39:34

Il faut absolument arrêter cela! Le bio c'est du sans pesticides, point a la ligne!!! On a droit au sain et au naturel, la vie de tous et des futures generations sont en jeu! L'argent et le profit ne peuvent que faire des dégâts sans prises de conscience, ne soyez pas des ignorants de cela svp. Merci de me lire vous les décideurs des lois et qui êtes sensés oeuvrer pour un monde meilleur.

mellyta
Le 25/02/2016 à 23:47:18

bonsoir a tous , s'il vous plait , lisez , si le livre existe encore le livre du DR LOUIS BROUWER :LES MAFIAS POLITICO-ECONOMIQUES QUI DIRIGENT LE MONDE OU LES VRAIS MAITRES DE LA PLANETE . LE CFR , LA ROUND TABLE , LES BILDERBERG, LA COMMISSION TRILATERALE ,L'EMPIRE ROCKEFELLER , etc .IL A ECRIT AUSSI NOUS SOMMES TOUS DES COBAYES , l'imposture de la biologie et de la medecine , et d'autres livres .

ROMARIN
Le 25/02/2016 à 21:55:04

une fois de plus, l'industrie agro-alimentaire a dû grassement soudoyer les députés !
INADMISSIBLE ! SCANDALEUX

un anonyme
Le 25/02/2016 à 21:00:17

bonjour a tous et en particulier a crabe . il s'agit bien d'un GENOCIDE PERPETRE CONTRE L'HUMANITE , LES LOBBIES ONT INFILTRE LES PARLEMENTAIRES DE BRUXELLES .les allemands ont perdu la guerre , mais la c'est la mort a petit feu pour tous ! pierre RABHI a dit : quelle planete laisserons nous a nos enfants ? mais aussi : quels enfants laisserons-nous a notre planete ?

ROMARIN
Le 24/02/2016 à 21:34:09

Je suis scandalisée par les révélations de cette pétition sur l'absence totale de morale et de conscience des parlementaires européens qui ne respectent pas la liberté de se nourrir BIO c'est à dire vivant,sain des personnes responsables de leur Santé et de leur Vie.
Ces parlementaires préfèrent être les otages de l'industrie agro alimentaire et chimique qui empoisonnent les animaux et les humains dans une sorte de génocide sournois et hypocrite en toute impunité.

Crabe
Le 24/02/2016 à 19:43:33

J'ai l'habitude de me servir auprès de petits producteurs locaux qui eux me garantissent du 100% sans OGM sans Pesticides mais tout ceci a un prix!!
mais j'épargne aussi la planète car ils viennent
sur un marché près de chez moi et je peux y aller à pieds ou en vélo vive l'écologie !!!!

CLAIRE NOEL
Le 24/02/2016 à 18:51:19

Les députés européens voudraient-ils discréditer un peu plus l'Europe ?

On a de plus en plus vraiment l'impression qu'il y a une cinquième colonne qui agit pour le compte des lobbies.

Georges Cingal
Le 24/02/2016 à 18:41:00

Marchands de Cancer, passez votre chemin !!

Je veux du + que Bio. C'est à dire sans aucun Pesticide ou engrais de quelque sorte que ce soit.

Pascal Poot prouve que c'est possible..

http://www.lepotagerdesante.com/videos/pascal-poot-explications-et-demonstration.html  

Flore34
Le 24/02/2016 à 08:37:27

sans commentaires

un anonyme
Le 24/02/2016 à 07:03:46

Comment,insidieusement, discréditer et banaliser le bio qui explose et faire de l'ombre aux grands semenciers/chimistes...
Dans une démocratie "normale", une enquête immédiate serait lancée pour chercher à savoir qui se cache derrière cette tentative d'EMPOISONNEMENT
et traquer les lobyistes et briseurs de ce progrès inexorable.

gerard cayrou
Le 23/02/2016 à 19:54:12

bonjour a tous . suite a mon message d'hier soir .pour les personnes interessees , voici l'adresse pour se procurer le livre : DR RATH EDUCATION SERVICES BV B V POSTBUS 656 6400AR HEERLEN NETHERLANDS . TEL : 0031 457 111 229 . Vous reglez a reception , il y a des brochures gratuites si le document : LE PROGRAMME DE CHEMNITZ EXISTE ENCORE ? IG FARBEN ET LE CAMP DE CONCENTRATION D'AUSCHWITZ!! autre message destine aux dames : j'espere que les femmes presentes ici savent que 85% des tampons hygieniques (TAMPAX)sont contamines par le ROUND-UP ! OUI , coton OGM venant sans doute de l'INDE ! les personnes qui traitent ces GOSSYPIUM (nom du cotonnier) decedent dans l'indifference TOTALE . bien sur BRUXELLES SAIT ! si ce n'est pas un ACTE CRIMINEL , c'est quoi ??? pour ceux qui veulent vraiment savoir la VERITE , abonnez vous a la revue CONTR'INFOS DE MICHEL DOGNA . ALORS LA ! vous allez realiser !

ROMARINS
Le 23/02/2016 à 08:07:47



R E V O L U T I O N !

C'est pour bientôt ?

geni
Le 22/02/2016 à 22:45:40

Mais où vont-ils s'arrêter dans leur bétise ?
Nos parlementaires devraient bien au contraire être très vigilants.

mimix
Le 22/02/2016 à 22:44:03

je ne vois pas le nombre de signataires?

un anonyme
Le 22/02/2016 à 22:02:52

bonjour a tous , s'il vous plait , lisez le livre LES RACINES NAZIES DE L'UNION EUROPEENNE DE BRUXELLES . page 61 , je lis les heritiers des architectes d'AUSCHWITZ sont devenus les promoteurs principaux de l'Union Europeenne de Bruxelles . Angela merkel executante politique du cartel allemand , nicolas sarkozy , executant politique du cartel francais . page 62 , je lis la planete est au bord d'une dictature mondiale, et de la troisieme guerre mondiale ! je lis page 78 WALTER HALLSTEIN l'architecte principal de L'union europeenne de bruxelles d'aujourd'hui .en clair les descendants d'IG FARBEN VONT nous obliger a avaler OGM , produits chimiques , medicaments = POISONS . ils vont imposer leurs produits brevetes pour conquerir le monde . LA MORT A PETIT FEU . essayez de vous procurer le livre ( PAS EN FRANCE ) je l'ai fait venir des PAYS BAS !!! bon courage .

ROMARIN
Le 22/02/2016 à 21:21:25

Mesdames et Messieurs les députés européens, apparemment vous avez perdu le sens des mots ?! Faut-il vous rappeler le sens du mot "biologique"? Comment voulez vous qu'on vous fasse confiance ? Une fois de plus ce mot veut dire pour vous "rendement financier","conflits d'intérêts , etc... toujours les mêmes abus de confiance et de pouvoir. Ca va juste nous pousser à plus acheter local. Pauvres de vous !

Dominique LOZAR
Le 22/02/2016 à 19:17:33

Du bio presque bio?

No comment……

Plumee
Le 22/02/2016 à 17:48:58

No comment…

Plumee
Le 22/02/2016 à 17:45:32

N'importe quoi s il y a des pesticides et des OGM c'est plus des produits Bio un point c'est tout, il faudra créer un nouveau label "super bio" à nous de nous battre...maintenant que le bio prend de l'ampleur les industriels de l'agro attaquent...

Josy
Le 22/02/2016 à 14:43:36

La politique devient monstrueuse à l'égard de la Vie des citoyens,seule la défense de la Finance devient et reste la priorité absolue,quelque soient les conséquences.Encore une fois on voit qu'ils ne comprennent rien...c'est lamentable.
.

gedlegrand
Le 22/02/2016 à 14:36:29

Le bio est totalement incompatible avec toutes formes de pesticides et OGM. C'est encore une atteinte à nos libertés que de supprimer aux consommateurs le choix. La BONNE IDEE ce serait à l'inverse d'obliger les agriculteurs à LIMITER l'utilisation de pesticides dans l'agri non bio, pas l'inverse, bande de nazes.

Valou
Le 22/02/2016 à 13:08:59

non merci pour toutes ces saloperies ,cela a déjà fait trop de dégâts et jusqu'à quand ??,les océans, la terre ,l' atmosphère en sont déjà plus qu'un imprégnés ,alors ou va t on???

saratatouille
Le 22/02/2016 à 10:29:52

CA SUFFIT!

axer
Le 22/02/2016 à 10:12:23

Si nous n'avons plus confiance au logo AB nous créerons un nouveau logo indépendant
Aux armes consomacteurs !!

mussot
Le 22/02/2016 à 09:28:31

ceux qui gouvernent sont tous des criminels

Félix Grimaldos
Le 22/02/2016 à 00:29:47

Le bio est déjà sous représenté en France. L'agriculture productiviste va dans le mur (crise du porc, du lait entre autres).Il faudrait aider les agriculteurs à se réorienter vers le bio ou à minima vers une agriculture "raisonnée". Notre pays importe des fruits et légumes bio d'Italie, d'Espagne et d'ailleurs alors que nos cultivateurs pourraient les produire ! On marche sur la tête ! Encourageons le bio pour tous.

CHANTAL RINGOTTE
Le 21/02/2016 à 19:17:45

Encore une atteinte à nos libertés de choix de vie. En ce qui concerne les agriculteurs bio pourquoi ce sont eux qui doivent payer lorsque les "conventionnels" polluent leurs productions, ce devrait être au pollueur d'être sanctionné !

un anonyme
Le 21/02/2016 à 15:12:44

Le seul Bio encore fiable serait-il celui pratiqué en France avec les contrôle Ecocert?

un anonyme
Le 21/02/2016 à 12:00:02

l'homme est son propre "prédateur"...ne restons pas dans l'ignorance,agissons pour nos enfants et petits enfants!

Micheline LONCHAMPT
Le 21/02/2016 à 10:06:34

Signez la pétition pour que le bio ne devienne pas du biOGM

philos31
Le 21/02/2016 à 06:23:55

Au lieu de mesures complètement irresponsables eut égard aux bouleversements écologiques dévastateurs qui sont à notre porte aidez nos agriculteurs à opérer une conversion vers des modèles qui respectent le vivant, comme le permet par exemple la permaculture. Voilà une solution ambitieuse! Les associations intelligentes de plantes, la biodiversité, feront bien plus en terme de rendement durable que n'importe quel intrant chimique. Car oui la permaculture permet un rendement surprenant, à long terme puisque sans poison!!! Allez voir le film "Demain", porteur de magnifiques projets, respectez-vous ainsi que vos enfants et proposez nous une vision européenne qui ne nous fasse pas honte.

Sophie
Le 21/02/2016 à 01:10:58

Comme le dit Quievreux, allons nous encore supporter des décisions prises par des gens qui n'ont jamais été élu, qui ne pense qu'à l'argent, nous amène à un ultra libéralisme qui feront de nous que des comptes bancaires en perpétuel mouvement pour alimenter un élitisme qui n'aura comme conviction que de gagner plus sans se soucier, avec un tel manque de respect, de toute cette merveilleuse vie qui foisonne sur notre planète à tous. Dîtes moi, on va où, quel avenir on veut? Loi sur le travail qui feront de nous des "objets" qu'on exploite et qu'on jette quand le bénéfice sera moindre...Pas que je mélange tout mais que tout se rejoint! On pourrai parler de tout ce qui ne va pas et qui nous conduit droit dans le mur et pour lequel nous devons nous lever, nous opposer, car ma vie, votre vie n'est pas à négocier! Je ne veux pas qu'on abîme cette planète plus qu'on ne l'a déjà fait... que la vie soit notre priorité! Bougeons nous!

Tommy
Le 20/02/2016 à 23:27:13

APPOSER " AB " sur un produit c'est le mériter et être validé par des contrôles rguliers le certifiant officiellement et SANS AUCUNE MERDE comme celles produites par On les appelle les «BIG 6» : Monsanto, Syngenta, Dupont, Bayer, BASF et Dow Chemical.

CHRISTIAN LETERTRE
Le 20/02/2016 à 22:47:32

Du grand n'importe quoi ! Un label Bio est une garantie de qualité d'un produit. Alors si maintenant ce produit peut contenir des OGM, des pesticides ... Ou va t-on ? De quoi semer la confusion et dégoûter tout le monde. Le Bio prend de l'élan alors c'est un moyen pour jeter le discrédit sur cette appellation ! Et bien sur tout cela à la botte de l'agrochimie !!!

Soutenons l'agriculture paysanne, Bio et locale !

un anonyme
Le 20/02/2016 à 20:03:47

Allez, mesdames et messieurs les Politiques un peu de courage et de grandeur pour niveler par le haut en durcissant les normes afin de produire des produits de qualité qui deviennent de plus en plus,malgré vous, la préférence des consommateurs. Est ce cela qui vous contrarie ?

Francis
Le 20/02/2016 à 19:30:43

Faudra-t-il une action aussi épouvantable que la "Terreur" engendrée par la révolution française pour nous débarrasser des hordes de magouilleurs pourris qui nous assassinent en empoisonnant l'agriculture et la planète?

quievreux
Le 20/02/2016 à 16:58:24

Encore une fois, il ne faut rien attendre "d'en haut", c'est à nous, petits citoyens d'agir à notre niveau et si possible de faire pousser nos propres légumes ou d'aller à la rencontre du maraîcher du coin qui fait en bio (car vous le connaissez et vous lui faites confiance)... à ce rythme là, le pétrole va devenir écolo... allez, on reste motivé, on visionne le film "Demain" pour se redonner bon moral et... on agit du mieux qu'on peut!

Madeline
Le 20/02/2016 à 14:37:15

Lorsque, il y a déjà bien longtemps,je participais à la rédaction du cahier des charges de l'A.B. j'avais demandé (entre autres sujets) que l'agriculture biologique porte le non de ORGANIQUE, afin d'éviter des situations de confusion, ce fut refusé dommage, cette appellation était plus facilement commercialisable hors de nos frontières.
Il aurait été souhaitable, comme je l'avais proposé d'inscrire une obligation de résultat. Refusé, trop lourd à gérer, financer, etc.. et pourtant!
Ce que dit BIO COHERENCE me paraît inintéressant et permettrait de pouvoir répondre à une harmonisation européenne sous conditions d'une très grande vigilance, d'un nouveau cahier des charges.

JACQUES MAIROT
Le 20/02/2016 à 13:28:26

je suis écœuré par toutes ces magouilles qui démontre encore une fois qu'il n y a que le fric qui compte HONTE à ces gens là

manu
Le 20/02/2016 à 12:18:23

je suis écœuré par toutes ces magouilles qui démontre encore une fois qu'il n y a que le fric qui compte HONTE à ces gens là

manu
Le 20/02/2016 à 12:17:39

Attention à ne pas scier la branche sur laquelle repose un espoir de changement du modèle agricole.
Le label bio Européen repose sur un consensus entre tous les états membres de l'union Européenne et c'est une change formidable d'avoir à ce niveau aussi large un langage commun au travers de la bio qui va permettre de faire basculer le modèle agricole actuel. Nous sommes loin d'avoir une harmonie du même type pour la fiscalité, pour la vie sociale etc...
Il y a de ce fait deux combats à mener, celui de participer comme le font les producteurs au travers du réseau FNAB et plus largement d'IFOAM au maintien de ce langage commun, mais il y a aussi d'autre possibilité de militer. Si les AMAP et les filières courtes font parti de ces actions, chacun d'entre nous peut aussi agir pour la construction de filières plus longues mais au combien complémentaires aux filières courtes.
Je suis depuis un an élu à la présidence de Bio Cohérence et invite chacun d'entre vous à participer à l'écriture de la bio en France autour de règles et d'une communication commune, identifiant une démarche de progrès et la relocalisation de l'économie (sens à donner à l'ensemble des filières alimentaires qui va au delà de la seule économie locale). Bio cohérence permet aussi et surtout, en associant producteurs, transformateurs, distributeurs et consommateurs la mise en place d'un commerce équitable Nord nord. Chaque membre, sur les principes d'un homme une voix, peut agir pour l'élaboration du Cahier des charges (Une consultation en ce moment même donne la parole à chacun des membres). Dans les jours qui viennent, et parce que nous savons à quel point l'actualité nous oblige à changer d'échelle, tout citoyen qui le souhaite pourra répondre à cette consultation pour faire de Bio Cohérence un outil utile au plus grand nombre.
Le système alimentaire actuel est en train de montrer toutes ses faiblesses. L'urgence pour tous ceux qui souhaitent un avenir pour nos enfant est de construire l'alternative.

DELANGLE
Le 20/02/2016 à 12:16:12

D'où l'importance de soutenir une agriculture paysanne, bio et locale.

MORE
Le 20/02/2016 à 10:51:43

c'est toujours pareil.. ce sont les multinationales qui dictent leurs lois et nos politiciens qui baissent leurs pantalons... où est la démocratie la dedans ?

patouche
Le 20/02/2016 à 10:22:08

Le Label AB doit être dans les normes les plus stricts- il n'est pas question d'y déroger tout ce qui se passe est tellement grave, la finance qui dirige le tout mange
B I O ces personnes qui sont à la tête de ces lobbys ne le font même plus pour l'argent il y en a tellement c'est juste pour "le frisson"
c'est tout simplement abject.

un anonyme
Le 19/02/2016 à 22:40:18

j’achète bio,c'est un peu plus cher et j'apprends que rien n'est sur !c'est une honte !élus réveillez vous !

jojo
Le 19/02/2016 à 20:28:45

Nous sommes sans cesse sollicités d'appels aux dons par des associations pour la recherche médicale et lutte contre le cancer.Que ces associations s'adressent à nos dirigeants pour les inciter à stopper tous ces produits chimiques qui nous empoisonnent!

béa
Le 19/02/2016 à 17:45:53

j'ai travaille en atelier bio contrôle sévère et que les normes restent

lombet j-m
Le 19/02/2016 à 17:38:04

Nous nous sommes fait avoir avec la commission de Bruxelles : les commissaires européens ne sont pas élus, ils sont nommés ; Par qui, je ne sais pas. Et quand je pose la question, personne ne sait.
La commission européenne dit : "le bio est trop contraignant" Mais pour qui ? Personne n'oblige les agriculteurs bio à faire du bio ...
Et achète bio qui veut.

Qui a donc intérêt à discréditer le bio ? a suivre ...

100% d'accord avec Christian Lucas : "Plus que toujours, achetons bio local et discutons avec le producteur"
Nous avons découvert le système des AMAP par une amie il y a 5 ans (Association Pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) Nous nous fournissons à une amap biologique avec un système de panier toutes les semaines. Nous en sommes très satisfaits.
C'est la seule manière concrête d'agir efficacement :
- agriculture de proximité (les maraichers sont à moins de 50 km)
- visite des champs et des installations par les adhérents
- emploi local préservé
- limitation du transport donc moins de polluants
- petites exploitations sans aucun intermédiaire
- relation humaine avec les maraichers
- et aujourd'hui Amap fruits, pain, oeufs et poulet

Soyons clairs :
L'AVENIR EST AUX PETITS PRODUCTEURS, soutenons-les !
C'est à nous de construire notre avenir, notre destin, notre pays.
Les firmes agro-alimentaires internationales ne sont plus que des "machins" informes sans âme. Limitons de jour en jour nos achats de ces produits industriels qui affaiblissent notre santé de jour en jour.
Limitons nos achats dans les grandes surfaces qui nous coûtent chers en intermédiaires (plate-formes de stockage frigorifiques, semi-remorques frigo, ...)
Hélas les pétitions n'ont plus guère de valeurs aux yeux des hommes politiques d'aujourd'hui.
D'ailleurs, ont-ils encore la possibilité de piloter le pays qu'il dirigent ?
Qui leur donnent les ordres ?

Seule solution : SOUTENIR LES PETITS

Antoine
Le 19/02/2016 à 16:36:03

Ainsi nous voyons à quel pont les lobbys sont puissants et arrivent à manipuler nos politiques. À quand une politique séparée des vices de l'argent ?

victor
Le 19/02/2016 à 15:48:31

Nous nous sommes fait avoir avec la commission de Bruxelles : les commissaires européens ne sont pas élus, ils sont nommés ; Par qui, je ne sais pas. Et quand je pose la question, personne ne sait.
La commission européenne dit : "le bio est trop contraignant" Mais pour qui ? Personne n'oblige les agriculteurs bio à faire du bio ...
Et achète bio qui veut.

Qui a donc intérêt à discréditer le bio ? a suivre ...

100% d'accord avec Christian Lucas : "Plus que toujours, achetons bio local et discutons avec le producteur"
Nous avons découvert le système des AMAP par une amie il y a 5 ans (Association Pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) Nous nous fournissons à une amap biologique avec un système de panier toutes les semaines. Nous en sommes très satisfaits.
C'est la seule manière concrête d'agir efficacement :
- agriculture de proximité (les maraichers sont à moins de 50 km)
- visite des champs et des installations par les adhérents
- emploi local préservé
- limitation du transport donc moins de polluants
- petites exploitations sans aucun intermédiaire
- relation humaine avec les maraichers
- et aujourd'hui Amap fruits, pain, oeufs et poulet

Soyons clairs :
L'AVENIR EST AUX PETITS PRODUCTEURS, soutenons-les !
C'est à nous de construire notre avenir, notre destin, notre pays.
Les firmes agro-alimentaires internationales ne sont plus que des "machins" informes sans âme. Limitons de jour en jour nos achats de ces produits industriels qui affaiblissent notre santé de jour en jour.
Limitons nos achats dans les grandes surfaces qui nous coûtent chers en intermédiaires (plate-formes de stockage frigorifiques, semi-remorques frigo, ...)
Hélas les pétitions n'ont plus guère de valeurs aux yeux des hommes politiques d'aujourd'hui.
D'ailleurs, ont-ils encore la possibilité de piloter le pays qu'il dirigent ?
Qui leur donnent les ordres ?

Seule solution : SOUTENIR LES PETITS

Antoine
Le 19/02/2016 à 15:37:07

Cette histoire c’est vraiment du grand n’importe quoi, parti d’un CP de Nature et Progrès Belgique la semaine dernière, dont la ligne était en gros « il faut défendre le vrai bio contre le Parlement européen qui veut défaire les standards avec le soutien d’IFOAM, qui représente l’industrie qui importe du bio ».

Dans les faits, il n’y a pas de seuil de décertification automatique pour les pesticides dans les produits bio au niveau européen, c’est la Commission qui a proposé ça et le secteur bio est fondamentalement contre cette approche qui reviendrait à mettre en place un principe de « pollué-payeur » et à punir les agriculteurs bio pour une pollution dont ils ne sont pas responsables. Dans le bio c’est le processus de production qui est certifié, et le secteur tient à garder cette approche.

Seuls trois pays, l'Italie, la République tchèque, et justement la Belgique, ont une législation nationale qui inclut un seuil de décertification. Donc Nature et Progrès défend leur législation nationale, et en pratique le seuil appliqué est plus élevé que ce propose la Commission. N&P en Belgique n’est pas membre d’IFOAM EU, et ils représentent un très petit nombre de producteurs. SEPOCO (« collège des producteurs » wallons) relaie cela aussi mais ils ne sont pas non plus membres d’IFOAM EU car ils représentent en majorité des producteurs conventionnels.
Nature et Progrès France sont membres d’IFOAM France et jusqu’à présent ils sont sur la même ligne que la FNAB, qui est aussi celle d’IFOAM EU : pas de seuil de décertification automatique. C’est aussi la position du Parlement et du Conseil.

Bioforum Flandres défend aussi la législation nationale belge, mais ils se sont abstenus d’intervenir dans le débat public par respect pour la position commune élaborée au sein d’IFOAM EU.

Ci-joint la position du secteur bio sur un seuil de décertification sur les pesticides.

Et ci-dessous le lien vers la position sur la révision du règlement en général:
http://www.ifoam-eu.org/sites/default/files/ifoameu_reg_roadmaporganicsector_positionpaper_updated_20150115.pdf  
Mettre en place des seuils et des critères pour le produit final conviendrait très bien à l'industrie conventionnelle, qui est en mesure de proposer des produits "pesticide-free", alors qu'ils ont été utilisés dans le processus de production, et donc balancés dans l'environnement. C'est pour cela que le secteur bio tient tellement à l'approche "systémique", à la certification de tout le processus de production (qualité des sols, non-emploi de produits chimiques, bien-être animal, etc.) plutôt qu'à une obligation de résultat sur des critères très spécifiques, qui pourrait aussi être une porte ouverte au greenwashing.

Donc non le label bio européen ne va pas être affaibli, comme l’affirme la pétition, et le secteur est contre un tel seuil.

marion
Le 19/02/2016 à 15:32:00

Le la bel doit s'étendre, non se restreindre

Gabriel Poulard
Le 19/02/2016 à 15:06:42

Alors là c'est le comble !!! OGM ! Pesticides! et compagnie....meme dans les produits BIO ? c'est pas possible !!!Mais que font nos responsables????Je viens de regarder un reportage sur les pesticides enrobant du soja OGM venant d'amérique du sud que nos animaux mangent (vaches.Porcs.Volailles..).et probablement nous . Edifiant . C'est un scandale .Le fric le fric à tout prix . Pourquoi et pour qui vote on ? Elus de tous bords ,réveillez vous,soyez courageux !

Françoise
Le 19/02/2016 à 15:01:59

Si c'est nécessaire faisons un nouveau Label par région et ne consommons plus que les produits locaux.

Andrich
Le 19/02/2016 à 12:52:29

Bonjour,
Je suis atteinte d une maladie génétique qui réagit aux perturbateurs endocriniens.
Si ce projet du parlement est adopté, je ne pourrai tout simplement plus me nourrir.
Je ne peux pas être en auto suffisance avec mes légumes et n ai pas la capacité d élever des animaux.
Je devrai quitter la france

Tara
Le 19/02/2016 à 12:50:08

La MACRONnisation des esprits est en bonne voie :
au nom du FRIC, de l'ENTREPRISE et du Sacro-Saint LIBÉRALISME !
AMENne ton FRIC te dis-je !!!

Philippe FEUILLERAT
Le 19/02/2016 à 11:34:33

bonjour , quelle honte !! TOUT EST FAIT POUR NOUS FAIRE CREVER ! s'il vous plait , lire absolument le livre de paul anthony taylor , matthias Rath : LES RACINES NAZIES DE L'UNION EUROPËENNE DE BRUXELLES !! LES HERITIERS DES ARCHITECTES D'AUSCHWITZ SONT DEVENUS LES PROMOTEURS PRINCIPAUX DE L'UNION EUROPEENNE DE BRUXELLES , BRUXELLES CA SIGNIFIE : CARTEL DU PETROLE , DES MEDICAMENTS , DES PRODUITS CHIMIQUES , OGM , PRODUITS AGRICOLES, ADDITIFS ALIMENTAIRES SYNTHETIQUES , BUT DU CARTEL : LA DICTATURE MONDIALE . LES ALLEMANDS ONT PERDU LA GUERRE .MAIS LA , ILS VONT GAGNER EN NOUS FAISANT CREVER A PETIT FEU ! BAYER , BASF , SANOFI . TOUTES CES FIRMES QUI FINANCENT LES PARTIS POLITIQUES , COMME CELA , QUAND IL Y A UN ACCIDENT DU A DES MEDICAMENTS , CIRCULEZ , IL N'Y A RIEN A VOIR . DEPECHEZ VOUS DE VOUS PROCURER LE LIVRE ! IL N'EST PAS EN VENTE EN FRANCE . JE L'AI FAIT VENIR DES PAYS BAS . BONNE CHANCE !

ROMARIN
Le 19/02/2016 à 11:06:49

On marche sur la tête, deux émissions de suite sur le service public sur les méfaits des pesticides, et Bruxelles veut discréditer la bio, dont le logo est suffisamment mis à mal par ces néo agro bio industriels qui font n'importe quoi.
Production bio totale et distribution en circuits courts en respectant le rythme des saisons.

BELLENFANT Joël
Le 19/02/2016 à 11:06:33

Faisons signer et connaitre la petition.
Alertons nos politiques puisque actuellement ce sont eux qui nous manipulent
N'élisons donc pas sans engagement de leur part Mais utilisons notre droit de vote , de parole dans tous les lieux
ouverts

un anonyme
Le 19/02/2016 à 10:01:25

Il ne nous rese plus qu'à recréer un nouveau logo pour le bio

philippe rodembourg
Le 19/02/2016 à 09:23:35

avant j'étais pro-européen mais je sens que je vais devenir un peu anti-européen, ça ne peut pas faire de mal après tout.
Dès lors pourquoi aller aux urnes pour des crétins irresponsables,achetés ou vendus aux multinationales.
Avant ils étaient moins cons, puis ils se sont dit qu'un peu de connerie devait être admissible et faciliterait bien des choses en attendant mieux.

auguste
Le 19/02/2016 à 09:08:07

C'est just une question de conscience, d'appreciation du vivant et de la vie qui est trop méprisée au profit de l'économie ... Vivre n'a plus de sens dans cette perspective . tout est chamboulé, voire dangereux dans ce Temps limité qui nous est donné à exister . Que dire et que faire pour nos enfants si ce n'est s'opposer à l'envoutement diabolique de la société capitaliste qui tend à nous empoisonner gravement sur tous les plans , Stop aux abus des compromis de marchés !... Ouvrez vos Esprits et lachez vos égos d'arrogance qui nous polluent . Laissez nous vivre en Paix , avec Respect et le Bonheur sera au rendez vous ! Prenez exemple sur l'Uruguay car c'est possible de faire autrement !!! Ne nous obligez pas à nous nourrir de vos saloperies à l'origine de tant de maladies cancéreuses ! à croire que c'est volontairement que vous cherchez à éradiquer une partie de la population par peur d'être dépassé par le nombre croissant de "terriens" que nous sommes au présent et à l'à venir . C'est Honteux, scandaleux !!!! ... Quelle hypocrisie . Ce monde est un vrai fiasco sans les honnêtes personnes qui vivent simplement ! et à ce propos, Merci à Pierre Rabhi et à Terre humanisme & mouvement colibri et tous ceux qui agissent en ce sens d'être le contrepoids de l'ignorance inacceptable !

YACA
Le 19/02/2016 à 09:07:38

Le POUVOIR ET LE FRIC....ce sont les seules choses qui les motivent. Notre santé et surtout celle de nos enfants ??? Ils s'en tapent. Leur seule préoccupation c'est l'augmentation de leurs indemnités et les intérêts de leurs capitaux (planqués sur des comptes offshore. Bien sûr. ). BIO ils ne savent même pas ce que c'est !!! Trop habitués à festoyer dans leurs restos étoilés....

MM08
Le 19/02/2016 à 09:05:00

OUI, DU N'IMPORTE QUOI !!! et OUI, je suis en rogne !
Réagissons au vote des députés de la commission agriculture du Parlement européen, qui voudraient assouplir le protocole AB- BIO en permettant aux produits labellisés AB/BIO de contenir un " petit " pourcentage de pesticides ou d'OGM... Quand on sait la difficulté, et le temps qu'ont les producteurs pour obtenir ce label. C'est honteux !
Alors signons en masse si comme moi vous voulez continuer à retrouver une agriculture qui devrait s'appeler "normale", celle de nos parents ou grands parents - celle d'avant, avant que l'on ne lui déverse dessus ces saloperies qui nous empoisonnent... à vos clics les amis... faisons réagir sainement et avec un peu de bon sens et d'intelligence ces parlementaires européens, nous n'ignorons point que là encore c'est une question de gros sous !
Je signe plutôt cent fois qu'une !

Nicole THOMAS-JAMMES
Le 19/02/2016 à 09:00:52

Il suffit ! arrêtons de faire semblant et agissons dans le bon sens, la terre nous le demande !!!

un anonyme
Le 19/02/2016 à 08:52:49

Stop à l'incohérence

Christophe VILLEMONT
Le 19/02/2016 à 08:29:05

Au lieu de servir le peuple qui les a élus pour les représenter, certains ne servent que des intérêts privés. On pourrait se demander pourquoi.

Bernard Hallée
Le 19/02/2016 à 07:40:03

Alimentation : bientôt des pesticides autorisés dans le bio ?!
http://www.bioaddict.fr/article/alimentation-bientot-des-pesticides-autorises-dans-le-bio-a5276p1.html  

cyberacteurs
Le 19/02/2016 à 06:57:50

je vois que les politiques, ne sont vraiment pas prêts à faire avançer la planète, a quoi peuvent bien servir des cop 20 21 jusqu'a COP 50 si vous voulez, tant que vous cederez aux lobby financiers, ah l'argent bien plus important que la vie, que la biodiversité, attention la catastrophe est bien proche.

JB

jacky berthomé
Le 19/02/2016 à 00:26:43

30.000 lobbyistes à Bruxelles. Ceci explique cela. Alors indignons-nous et résistons à cette mainmise des lobby de l'agrochimie sur la commission européenne.

Christine VIRON
Le 19/02/2016 à 00:22:51

Il est absolument indispensable de ne pas souiller ce label qui signe la qualité d'une production.
AB = biologique et rien que ça.

dany voltz
Le 19/02/2016 à 00:02:53

de mieux en mieux; Il n'y plus qu'à se rabattre sur les labels Nature et Progrès et Demeter avant de créer un nouveau label: le bio ne veut plus rien dire. Abandonnons ce terme pour un plus radical; le bio sera phagocyté par les industriels.
Steph

Stéphane WAROT
Le 18/02/2016 à 23:49:24

il ne faut pas abandonner, mettons toute notre énergie sur ce que nous voulons voir advenir dans ce monde
MERCI !

Jean François Bousquet
Le 18/02/2016 à 23:13:34

ou va t'on?

bilou4307
Le 18/02/2016 à 23:10:49

ceci est une atteinte au libre choix de manger sain, c'est une honte que l'on nous impose des poisons !!!

florence
Le 18/02/2016 à 22:49:17

Plus que toujours, achetons bio local et discutons avec le producteur.

Christian Lucas
Le 18/02/2016 à 22:14:49

Encore un exemple ou le Parlement Européen va lécher les bottes des multinationales avec le plus grand mépris pour la santé de leurs administrés et pour l'environnement.

christine
Le 18/02/2016 à 21:53:51

arretons les conneries, encore de l'emploisonnement!!!

un anonyme
Le 18/02/2016 à 21:46:01

Tout simplement inadmissible.

un anonyme
Le 18/02/2016 à 20:00:10

La fin du système approche si la société continu à tout orienter vers les interets du marché .

papybio
Le 18/02/2016 à 19:39:51

décisions scandaleuses! ma famille exige la liberté de manger bio ,sans OGM , sans pesticides .

un anonyme
Le 18/02/2016 à 19:34:17

Le pouvoir est dans chacunes de nos mains:consommons en toute intelligence et conscience,pour le respect de la nature et de l'humain.

Zouzounette
Le 18/02/2016 à 19:07:34

j'achète du bio pour échapper aux OGM et aux pesticipes, et pour cela, je paye plus cher.
après avoir vu "Le monde selon Monsanto", et le dernier Cash investigation, comment peut-on encore céder aux injonctions du lobby des pesticides et des OGM ?
Le législateur est un élu de la république, élu pour porter la voix de ses électeurs et non pour céder aux sirènes (et aux cadeaux ..) des lobbies..

isacop
Le 18/02/2016 à 18:56:46

C'est Pour préparer le terrain aux produits Bio contenant du nucléaire aussi, un peu d'OGM par-ci , un peu de pesticide par-là , un peu d'irradiation au micro-onde pour les aliments préparés pour allonger la conservation, un peu d'additif indispensable pour la conservation des aliments et dont on ne connait pas les effets, un peu de nucléaire, du Pouding à l'arsenic et c'est fait, à table! Des potions magiques pour vous mettre en plein forme faits spécialement par l'ordre de Morgane la sorcière!
Car Maintenant, il n'y a plus que les OGMS et les pesticides qui menacent notre santé dans nos assiettes, mais les aliments contaminés radioactifs aussi et les produits label Bio déjà présents qui sont irradiés (car pourquoi sinon des saumons et viandes en plats préparés label BIO dans les rayons et pas dans les congélateurs ou à isolement froid?) Déjà qu'on a renoncé pour les produits Bio de compter la pollution venant de la pluie acide industrielle qui pollue nos légumes malgré eux.
Selon une étude scientifique, les OGMS stériliseraient l'humanité au bout de 3 générations http://www.sante-nutrition.org/etude-russe-prouve-les-ogm-steriliseront-lhumanite-au-bout-3-generations/  

Or les OGMS ont été introduits pour la première fois en 1995. Combien de générations se sont écoulés depuis 1995?
Une ou Deux à peine pas plus. Et encore, c'est surtout maintenant qu'il y a des OGMS partout, et qu'on peut commencer à déclencher le chronomètre:http://www.ogm.org/sites/ogm.org/files/uploads/files/evolution-surface-de-culture5-2014.png  

De toute façon, c'est déjà fait depuis longtemps, ils ont juste officialisé les choses. Car j'ai déjà vu des labels Bio et en regardant les ingrédients, qui contiennent des additifs de toute sorte dans les produits cosmétiques il y a même paraben, enfin bref et amidon de mais ou amidon de riz, cela veut dire OGM en langage latéral?

un anonyme
Le 18/02/2016 à 18:05:25

L'animal loup vaut-il mieux que l'animal mouton ?
Quand on voit dans quel état le loup met les moutons ,pauvres bêtes qui agonisent.Et que dire des autres qui ont assisté à la boucherie,on sait que les animaux ressentent la détresse comme les humains.Faudra-t-il donc ne trouver que du mouton de Nouvelle-Zélande pour cuisiner ? Quel est celui qui ne réagirait pas si quelqu'un venait lui déchirer ses billets quand il vient de les retirer au distributeur? Pensons un peu au travail de ces bergers qui nous permettent aussi de profiter d'une nature nettoyée.

luronne
Le 18/02/2016 à 18:01:33

La démocratie et la liberté n'ont pas de prix .....

Ben visiblement pour les politiques si -_-

Colibri42
Le 18/02/2016 à 17:09:33

Pas touche au label AB et BIO.
manger bon, manger bien, manger bio !
C'est déjà assez difficile comme ça de convaincre les copains de manger bio, car souvent ils disent "ouais mais pas si bio que ça", alors qu'en sera-t-il si ces labels "s'assouplissent" du mauvais côté ?

bellelurette
Le 18/02/2016 à 17:00:32

Sans voix!

Giorgio Milesi
Le 18/02/2016 à 16:09:34

Dès qu'un "nouveau" marché se crée,malgré les freins mis en place par les "conventionnels",si une espérance de gain se fait jour,une nuée de vautours se précipite pour essayer de capter les eventuels avantages...et avec des moyens dont ils sont les seuls détenteurs..dont les lobbies européens...un rouleau compresseur pour faire disparaître tout ce qu'ils ne dominent pas,sans tenir compte d'une autre façon de vivre qui rendrait un peu d'humanité à une agriculture trop perturbée.

jakez
Le 18/02/2016 à 16:00:02

Bravo ! Merci ab. Comme tu le dis "consommer est un acte militant", citoyen. Chaque humain devrait avoir le devoir de vivre en harmonie avec la nature, pas contre elle. Assez de charger la machine pour que le système ne s'effondre pas. Breveté le vivant, le vivant appartient aujourd'hui à des compagnies privées, ils seront demain les maîtres du monde mais les maîtres de pas grand chose au fond, car il ne restera rien !

ghislaine mourey
Le 18/02/2016 à 15:40:02

Pour que perdure le système et au diable l'être humain

ghislaine mourey
Le 18/02/2016 à 15:30:00

1) Avec des pratiques culturales ou d'élevage respectueuses de l'environnement, l'utilisation des OGM est inutile, et m^me un surcoût;
2) Je ne discuterai pas d'éventuels effets des OGM ou pesticides sur la santé, mais sur les terres agricoles, qui peut les réfuter;
3) et qui s'en met dans les poches?...

al1209
Le 18/02/2016 à 14:22:45

Nos parents se sont battus pour la liberté en 45 et en plus ils ont créés le C.N. R. (Conseil National de la Résistance) qui a mis en place beaucoup de systèmes mutualistes. Pour eux s’était « les jours heureux ».
Allons- nous nous laisser faire, tout laisser casser au nom du libéralisme et de « l’Argent Dieu » ?



Pierre GIRARD-MADOUX
Le 18/02/2016 à 14:20:31

Ben voilà, encore le pouvoir des lobby du pesticide au détriment de la santé humaine !!!
Ils se foutent de nous!!!

NADEGE TERRASSE
Le 18/02/2016 à 14:19:21

C'est à nous de boycotter ces productions industrielles mortifères, car ce ne sont pas les soi-disant élus qui le feront, ils ne sont que des collabos du pouvoir agro-alimentaire et pharmaceutique, ou plutôt leur laquais. A nous d'agir !

un anonyme
Le 18/02/2016 à 14:00:11

Les labels AB et BIO doivent rester un gage de qualité et respecter ceux qui essaient de vivre sainement

un anonyme
Le 18/02/2016 à 13:42:08

On est de plus en plus nombreux à avoir compris que consommer peut être un acte militant et çà dérange les lobbys de l'agroalimentaire.
Les dirigeants Européens nous prenne pour des cons et sont à la botte de ces multinationales, les "Evil Corp" qui veulent discréditer le BIO et semer la confusion pour continuer à vendre leur poison tout en brevetant les semences naturelles sans qu'aucun de nos représentants ne s'y oppose !
J'espère vraiment qu'il y a une justice divine car ici bas la justice est du côté des puissants.

ab
Le 18/02/2016 à 12:47:45

La commission européenne, le Parlement européen devraient être les garants de l'éthique et protéger le bio au lieu de l'anéantir au profit comme toujours des puissances d'argent !

Notre monde se meurt de ces comportements égoïstes, mercantiles toujours pour le profit à court terme à l'heure où les pays ont signé la COP 21 !
Quel SCANDALE HONTEUX !!!

JP
Le 18/02/2016 à 12:43:31

Interdisons l'accès du parlement et de nos parlementaires, à tous ces lobbyistes patentés, pour qui l'avenir ne se mesure qu'en terme de rendement financier, et sans payer d'impots si possible !

Fabrice Oppenlander
Le 18/02/2016 à 12:26:02

La Démocratie est morte!Quand les citoyens donnent leur avis les élus s'assoient dessus.Il y a bien longtemps que les représentants du peuple ne représentent plus que les lobbies de la finance et des multinationales.Serons-nous un jour assez forts,nous citoyens,pour reprendre le pouvoir qu'ils ont usurpé?Ce serait un grand moment de l'Histoire et j'espére que les jeunes générations seront capables de réaliser cela.

Ecrins 05
Le 18/02/2016 à 12:17:40

Que l''Europe', si elle n'est qu'une organisation non-démocratique, disparaisse.
Inféodée aux lobbys qui l'organisent comme un marché pour les multinationales et font la loi en leur faveur; elle n'a plus lieu d'être.
Moi, pro-Européen, je viens de franchir le cap qui consiste a penser que si elle n'évolue pas, il vaut mieux qu'elle disparaisse.( l'accord TAFTA sera la cerise sur le gâteau).
Il faudra aussi se battre pour maintenir le label Français, plus rigoureux sur le cahier des charges du BIO.

Claude HEURTEBIS
Le 18/02/2016 à 12:12:41

C'est tout bonnement un scandale, les politiciens sont déconnectés à ce point là des réalités de la vie et des attentes des citoyens ?

Entre la puissance des lobbies et l'incompétence (manque de conscience ?) des ces "décideurs"... où va le monde...

Jarty
Le 18/02/2016 à 11:53:40

Quand les lobbies de l'agroalimentaire et des multinationales prennent le pas sur la législation en place et la font modifier pou leur intérêt et leurs profits, au détriment de la santé publique, c'est la démocratie qui est en danger ainsi que les droits des citoyens.

un anonyme
Le 18/02/2016 à 11:29:08

QUAND ON FAIT DU blé bio et que l'on passe du désherbant dans le champ: c'est prendre le consommateur pour un con.....Allons nous tolérer longtemps que l'on massacre la nature à ce point...(zones industrielles, lotissements, arrachage de haies et d'espaces boisés, autoroutes....) quand prendrons nous concirnce que nous empoisonnons tout ce que nous absorbons (eau, aliments, fruits, légumes...)?
A terme l'argent ne servira plus à rien.....A MEDITER?

dudu
Le 18/02/2016 à 11:24:36

C'est quoi cette Europe de merde ??!??
A qui faire confiance ? Le mieux, c'est de supprimer le label AB.

Gégé78
Le 18/02/2016 à 11:04:56

Un scandale de plus !!! Décidément, l'union européenne est une vaste fumisterie

un anonyme
Le 18/02/2016 à 11:02:31

Ne permettez pa à l'Europe de saccager le droit de chacun à choisir ce qui lui est nécessaire pour sa santé

Thierry GROULT
Le 18/02/2016 à 10:41:31

arrêtons de dévaluer les produits BIO en semant la confusion!

Jean-Paul DESCHARMES
Le 18/02/2016 à 10:40:37

Les membres de cette commission devraient être condamnés pour homicide volontaire pour crime par empoisonnement de l'humanité.

BRET
Le 18/02/2016 à 10:33:05

La lâcheté de nos dirigeants est exécrable ! Tous à plat ventre devant les lobbies de l'agro-industrie, prêts à manger de la M. et à nous obliger de la manger aussi ! Que les OGM et les pesticides fassent des dégats sur la population civile, ils s'en tapent complètement, du moment que eux ils ont les poches pleines !!

Jonquille
Le 18/02/2016 à 10:17:46

Et voilà, encore un pas en arrière! je suis agricultrice en bio depuis quelques années: mais nous allons où comme ça ? cela donne raison à ceux qui se tournent vers Nature et Progrès, tellement plus strict et pas reconnu ! Et pourtant je vous assure que cela coûte bien cher ! donc une fois de plus c'est pour permettre au bio industriel d'avoir le label avec un minimum d'inconvénients...
Encore merci à ceux qui mangent local et bio et se servent chez les petits producteurs !et qui y voient clair surtout...

un anonyme
Le 18/02/2016 à 10:17:35

tout à fait d'accord avec Geronimo..

un anonyme
Le 18/02/2016 à 09:58:56

Le label AB se paie car il engendre des coûts supplémentaires. Le consommateur qui accepte de payer plus doit avoir une garantie de qualité en échange. Sinon, autant supprimer le label tout de suite : ce serait plus honnête.

Sébastien BOURGEOIS
Le 18/02/2016 à 09:48:26

DÉCIDÉMENT MÊME LES PARLEMENTAIRES EUROPÉENS NE REPRÉSENTENT PLUS L'ÉTHIQUE ET LA CONSCIENCE DE PROTECTION DONT LES HUMAINS ONT BESOINS...
CERTES IL FAUT QUE CHACUN SOIT CONSCIENT DE CES PROPRES CHOIX, MAIS LÀ TOUT EST BAFOUÉ, POUR S’APLATIR DEVANT ENCORE LES LOBIS PHARMACEUTIQUES,FINANCIERS, ET AUTRES..
LA SOCIÉTÉ DANS SON ENSEMBLE NE REPRÉSENTE PLUS RIEN QUE L’APPÂT DU GAIN,LA MANIPULATION, LA CORRUPTION...
N'AVONS NOUS QUE CELA À PROPOSER À NOS GÉNÉRATIONS FUTURES, ET NOTRE AVENIR...
QUELLE INDÉCENCE....QUELLE CHUTE VERTIGINEUSE DU NON RESPECT DE LA VIE SUR TERRE...YO

YO
Le 18/02/2016 à 09:39:19

Qui a dit que la COP 21 allait changer les choses, à peine tout ce petit monde a t'il tourné le dos, que les affaires reprennent. Il faut voir les dégâts que les OGM font sur les familles d'ouvriers au Vénézuéla, pour comprendre que les propriétaires ne se sentent pas du tout responsables, alors à l'échelle du monde! c'est encore pire. Boyconttons les grandes surfaces me semblent la seule solution et préférons allez à la source chercher notre alimentation.

jocelyne douville
Le 18/02/2016 à 09:23:38

Si un label ne signifie plus rien, si les mots eux-mêmes n'ont plus de sens, sur quelles bases une société peut-elle subsister?

geronimo
Le 18/02/2016 à 09:17:12

Je signe, mais enfin il ne faut pas se faire d'illusion, c'est déjà plus ou moins comme çà, le bio n'est déjà plus ce qu'il était, pour s'en convaincre, il suffit d'aller par exp dans la vallée du Rhône maraîchère, et de voir où est situé ce qui est cultivé en AB....centrales nucléaires à proximité, cultures viticoles voisines, etc... c'est certain par contre que si on ne fait rien, avec de nouvelles dispositions encore plus laxistes, effectivement le bio ne voudra plus rien dire du tout.

Francesca PELLENCIN
Le 18/02/2016 à 09:07:08

c'est impensable. Moi j'achète légumes et viande rouge bio et local, reste l'épicerie...

PRIEUR
Le 18/02/2016 à 09:07:02

Achetons BIO et LOCAL pour avoir du pouvoir avec nos assiettes et en direct avec les paysans qu'ils soient maraichers ou éleveurs. Sylvie

SYLVIE CHURIE
Le 18/02/2016 à 08:52:01

ces dirigeants sont vraiment a la botte des empoisonneurs c'est une honte

nelly60
Le 18/02/2016 à 08:43:56

Agriculteur Bio depuis 1989. Les loups de l'agriculture intensive, chimique et industrielle lorgnent depuis longtemps sur le "marché" bio par opportunisme et avidité. Nous avons vu les normes AB devenir de plus en plus perméables. Aujourd'hui il n'y a plus de rempart, nos élus ont définitivement baissés leur culotte devant les groupes de pression .

Paul Adam
Le 18/02/2016 à 08:38:13

Ras le bol de bouffer de la M...., et surtout de l'imposer à nos enfants, tout ça pour le pouvoir et l'argent....

anonyme
Le 18/02/2016 à 08:09:31

Lamentable! Personnellement je boycotte le bio de la grande distribution. C'est au consommateur de faire le bon choix et d'encouragerles producteurs locaux.
D'accord avec Florence pour la biodynamie.

labbeX
Le 18/02/2016 à 08:08:16

Assez de laxisme et de mensonges ! Il faut virer les lobbies de l'enceinte du parlement européen et de tous les parlements nationaux. On ne peut pas tout sacrifier au nom du SAINT EMPIRE DU FRIC !!!

Raphaele
Le 18/02/2016 à 07:56:52

C'est tout simplement inadmissible !
c'est une atteinte à la liberté de consommer des aliments sains et une atteinte à notre santé.

A quand l'obligation de mentionner sur tous les articles proposés à la vente : tous les produits chimiques utilisés du début à la fin ?

anonyme
Le 18/02/2016 à 07:54:03

Les politiques me font vomir.

un anonyme
Le 18/02/2016 à 07:45:20

Ce laxisme ou manque de courage politique à l'égard des pollueurs est intolérable.En outre, ceux qui prendraient la responsabilité de démolir les organismes certificateurs avec des tolérances aussi coupables seront rendu responsables des des drames humains et des tragédies qui interviendront à très court terme . A bon entendeur salut !

Guillaume BIRO
Le 18/02/2016 à 02:24:39

On perd du temps en s'attardant sur les conséquences d'un problème et non ses causes!! Avant tout, il faut en finir avec la corruption massive et les conflits d'intérêt qui gangrènent cette technostructure parasitaire et nauséabonde de commissaires aux ordres, parlementaires corrompus et pseudo-experts à double casquette!

claude38
Le 18/02/2016 à 01:44:22

Cela s'appelle de l'escroquerie ou tromperie sur la marchandise.

Joseph Magrino
Le 18/02/2016 à 01:20:23

Au chiottes les OGM et vos merdes de pesticides !!!! Le BIO doit rester BIO !!

david barrillon
Le 17/02/2016 à 23:07:00

Et oui les produits BIO, ça marche, ça se vend, c'est bon au goût et à la santé. Je continuerai toujours à essayer d'échapper à la chimie en cultivant mon jardin (quelle chance j'ai d'avoir ce possible) en faisant confiance aux producteurs honnêtes qui ne veulent pas tuer les enfants du monde; ça va bien continuer à exister les gens bons et aimant les autres? Les lobbys de l'agroalimentaire comme les paysans de la chimie n'auront jamais mon argent malgré leurs actions violentes.
Marie-Claude

Marie-Claude Danel
Le 17/02/2016 à 22:58:13

Maintenant que les gens commencent à prendre conscience des dangers des pesticides et autres poisons de l'agriculture intensive et qu'ils se tournent vers la production bio, il y a de l'argent à se faire.

Donc une fois de plus on va piéger les gens pour qu'ils ne sachent plus vers quoi se tourner. Et les industries chimico-agro-alimentaires vont se faire encore plus d'argent! Il est temps de changer de système!

Francine
Le 17/02/2016 à 22:57:50

Projet redoutable

un anonyme
Le 17/02/2016 à 22:56:45

Pour le "vrai" BIO, il faudra passer à la version BIO.2 et ainsi de suite? A la fin personne ne s'y retrouvera, les industriels et les politiques auront une nouvelle fois pollué (sans jeu de mots) le système pour tirer les marrons du feu!

cousteau29
Le 17/02/2016 à 22:53:55

Le choix des produits bio est celui de l'exigence, respectez la!

un anonyme
Le 17/02/2016 à 22:51:40

Nous avons deja des labels vieux de 50 ans comme Nature et Progres qui n' accepterons JAMAIS toutes ces saloperies

aux consomateurs de faire les bons choix mais aussi aux
consomateurs de faire + que signer des petitions ....

Deobeicence Civique Oblige

FLORENCE
Le 17/02/2016 à 22:35:11

On a vu recemment dans l'emission d'Elise Lucet une belle brochette de deputés et senateurs Français en train de festoyer au frais d'un laboratoire suisse ...ça doit être au cours d'une telle réflexion que cette decision a été prise ..

Jacky Perrier
Le 17/02/2016 à 22:34:50

Face à l'offensive puissante des partisans des OGM qui affirment sans preuve leur innocuité tout en ventant leur utilité pour diminuer les pesticides et nourrir la population mondiale, comment prouver que ces déclarations et leurs ouvrages sont de la manipulation mensongère ? Sans ces démonstrations arguments contre arguments la plupart des personnes dédramatisent ce problème vital pourtant pour nos enfants.

lyro
Le 17/02/2016 à 22:31:04

Nos chers politiciens et empoisonneurs de toute sorte pensaient que le bio resterait le choix d'une minorité. Et comme ce n'est pas du tout le cas, ils essaient de vendre leurs produits en anéantissant ce label qui garantie une certaine qualité ! Honteux et criminel !

Isabelle MENANTEAU
Le 17/02/2016 à 22:20:44

Il devrait être obligatoire que tous les textes proposés par les lobbyistes (qui tiennent le stylo de nos parlementaires) soient publiés. Nous devrions aussi pouvoir proposer des votations comme les Suisses (enfin une vraie démocratie participative!)

vv
Le 17/02/2016 à 22:15:14

Ce projet européen, c'est uniquement parce qu'il deviendra plus difficile de garantir le "sans" (sans OGM, sans pesticides). C'est donc une solution de facilité que d'autoriser de petites quantités de... même dans un produit bio ; on a donc un nivellement par le bas. Alors que ce serait l'opportunité d'interdire de nombreux produits dangereux ou qui risquent de s'introduire un peu partout dans notre environnement.

Ariane BERLAND
Le 17/02/2016 à 21:52:40

Nos "élus" ne sont plus ni garants, ni sentinelles des biens communs et des intérêts publics...mais sont des émissaires aux services d'intérêts privés, lobbyistes dont l'Europe et les Tafta/Tisa témoignent de notre impuissance et vulnérabilité grandissantes... Résistance !

un anonyme
Le 17/02/2016 à 21:44:04

Des pesticides et des OGM il y en a déjà dans les légumes qu'on trouve en supermarché. Ces ingrédients n'ont rien à faire dans le bio sinon ce n'est plus du bio !!!

un anonyme
Le 17/02/2016 à 21:43:34

Rendez les non procreateurs ablation des testicules et ligarures des trompee de faloppes

BERTRAND FRETAY
Le 17/02/2016 à 21:42:26

une europe qui , en plus de ne pas respecter ses administrés, ne se respecte plus elle-même .
N'y aurait-il pas du TAFTA dans l'air?????

alain pradel
Le 17/02/2016 à 21:36:45

merci pour cette pétition , ceux qui devraient nous protéger ont oublié l'intérêt général et ne pensent qu'à leur propre intérêt

jacques Desrivières
Le 17/02/2016 à 21:28:34

ils sont puissants mais nous sommes l'avenir

delor
Le 17/02/2016 à 21:25:05

Nos politiciens veulent tuer la bio

un anonyme
Le 17/02/2016 à 21:16:45

Il est évident que les entreprises comme « Monsanto Veedol Bayer BASF, Dow, Syngenta, et compagnie » s’aperçoivent que de plus en plus les consommateurs se tournent vers les produits issus de la filière Biologique et que cela représente une perte de plus en plus importante de leurs revenus sans parler des critiques incessantes, du mouvement citoyen agro-écologique, faites à leurs produits.
Les organisations, dont les adhérents respectent des cahiers des charges exigeants, ne sont en effet pas des opportunistes surfant sur la vague d’une bio en plein essor : elles comptent à elles seules 182 années de lutte contre l’invasion de l’agriculture industrielle et chimique ! On aimerait bien leur ôter la possibilité de le revendiquer en leur volant le label bio européen tout simplement.
Parallèlement à cette affaire, il faut inscrire sur l'étiquetage des produits (alimentaires et autres) les traitements chimiques effectués.

Ivan DEBERGUE
Le 17/02/2016 à 19:19:38

Cette décision est completement injuste et absurde ,ce pouvoir ne sait plus quoi inventer pour se faire de l'argent sur notre dos et décimer le plus de citoyens possible car toute cette chimie a fait déjà beaucoup trop de morts et continuera longtemps avec tout ce qui a déjà été déversé!!!
L' Etat est à la botte de ces grosses multinationales alors quand sera t'il jugé comme à Nurember "crime contre l'humanité"

michouver
Le 17/02/2016 à 18:58:33

Il y a atteinte à la liberté de consommer des aliments sains et de protéger notre environnement comme d'habitude toujours des incohérences qui vont couter très chers à notre civilisation

christo
Le 17/02/2016 à 18:56:07

Cette Europe que nous voulons pourtant tire tout vers le bas C'est vraiment une Europe de misère.En continuant ainsi,elle ne durera pas longtemps.Messieurs les députés et représentants européens vous êtes des monstres et vous ne représentez plus grand chose.

loupiaux
Le 17/02/2016 à 18:53:35

Jour après jour on se rend compte que les ministrprésideputésenateurs ne valent plus un copec et ne sont bons qu'à émarger en fin de mois .... ils sont soumis aux lobbies , heureusement que nos pétitions sont pour une bonne partie prises en compte.
Je crois que seules les actions du plus grand nombre peuvent permettre une évolution propre dans notre système qui se pourrit peu à peu.
Parallèlement à cette affaire, moi aussi je suis pour qu'on arrive à faire inscrire, comme pour les additifs alimentaires, sur l'étiquetage des produits (alimentaires et autres) les traitements chimiques effectués ..... je ne comprends pas qu'on les ait oubliés.

GIGIBRB
Le 17/02/2016 à 18:30:20

Il est nécessaire que soit préserver la qualité de la santé des êtres vivants et non de leur faire manger des poisons aux conséquences éloignées

GJP
Le 17/02/2016 à 18:25:33

C'est vraiment du grand n'importe quoi si cette modification intervient, et c'est une fois de plus, confirmer la collusion entre les élus et les multinationales "pesticideuses" ! Soyez des représentants des peuples ou démissionnez !

petitpas
Le 17/02/2016 à 18:23:33

Ce serais de la folie d' accepter du Bio aux pesticide et Ogm. Je crois que les Lobbies Monsanto Veedol Bayer et compagnie rodent dans le parages avec de gros paquets d' argents.Eux ne voient qu' une chose c' est faire crouler les produits Bio pour eux vendre leurs saloperie de pesticide et tuer les gens a petit feux.

GUY DUBRAY
Le 17/02/2016 à 18:22:01

c'est du grand n'importe quoi
on le sait bien que
meme dans le coin le plus reculé de la planète l'air ,l'eau ne sont plus propre.c'est pas une raison pour normaliser ça sauf pour faire plaisir aux "gros'"
je signe des deux mains

un anonyme
Le 17/02/2016 à 18:20:19

Comment ne pas imaginer qu'il y ait derrière cette idée, la volonté de discréditer le bio tout simplement. C'est n'importe quoi et surtout inadmissible !

jph9
Le 17/02/2016 à 18:13:04

Aujourd'hui le label bio régresse, il n'est plus assuré pour certaines plantes sur le sol français de ne pas être contaminé à hauteur de 1% donc cela vaut pour bientôt tout le capital végétal, personne n'en sait rien. La culture en plein champ sur les terres de nos campagnes contiennent déjà des OGM.
De quel droit, à quel titre : pour que le système continu de fonctionner, le système, pas l'être humain.
Je demande à être entendu comme tout être humain pour ce qui le concerne.

ghislaine mourey
Le 17/02/2016 à 18:11:40

http://www.reporterre.net/L-agro-industrie-veut-confisquer-le-mot-bio   où je vous invite à l'humour pesticidé...

Darna
Le 17/02/2016 à 18:05:20


cela même qui semblait fonctionner au niveau de l'Europe,ne fonctionne plus

soyons présents mais fermes et vigilants

Mondo
Le 17/02/2016 à 18:01:36

Il n'y a plus qu'à créer un nouveau label qui sera mis en place par les agriculteurs bio dignes de ce nom et de cette qualification.
Qui ne sera plus ni AB ni bio, mais une certification garantie naturel et sans adjonction de quelques morticides que ce soit.
Alors Mesdames et Messieurs de l'agriculture humaine et respectueuse de la vie, à vos labels.
Faut pas se laisser décourager par tous ces députés corrompus aux lobbys.

Chantal BAYOUT
Le 17/02/2016 à 17:57:22

bio c'est bio un point c'est tout
ce n'est pas aux technocrates de Bruxelles ou d'ailleurs via les lobbys de dénaturer et de discréditer l'agriculture biologique
nos élus que nous envoyons dans ces instances devraient penser au bien être des populations et arrêter de n'écouter que les représentant de l'agro chimie

jean gaumond
Le 17/02/2016 à 17:43:38

Si l'Europe actuelle continue: tous les électeurs Français vont voter pour un futur président opposé à l' EUROPE actuelle ( ou qui désire sortir de l'UE)
Ces textes , lois et recommandations sont INADMISSIBLES, scélérates et destinées à imposer en douceur ce don les citoyens ne veulent plus !

Angel GRAZIOLI
Le 17/02/2016 à 17:35:39

C'est la que l'on voit la puissance des multinationales au niveau du parlement européen, de la commission européenne et le TAFTA ne va pas arranger les choses.

fernand odon
Le 17/02/2016 à 17:32:15

A quoi bon voter aux élections européennes si les élus sont capables d'une telle traitrise vis-à-vis du peuple votant/consommateur.
La création du label "bio cohérence" n'aura donc pas été un nième label mais, espérons-le, LE label. Toutefois, par quels moyens pourrons-nous le protéger des contaminations par ex. ? Que pourra faire "Nature et Progrès" pour se protéger?
Et l'on ose encore nous parler de démocratie chez nous vs dictature ailleurs!!!!

Gisele LUBARDA
Le 17/02/2016 à 17:32:15

Il faut rester vigilant face aux menaces des multinationales des poisons

Denis JACQUOT
Le 17/02/2016 à 17:29:43

jusqu'où ira-t-on dans l'escamotage, voire l'escroquerie, mené par les marchands de poison qui ne supportent pas le bien public mais oeuvrent à leur profit ; comment et pourquoi nos élus et autres administrateurs les soutiennent-ils, en contradiction avec les peuples qui les ont élus ?
c'est dans la rue qu'il faudra une fois de plus se faire entendre ! le ras le bol nous mènera-t-il à la violence, n'est-ce pas provoqué et attendu par le pouvoir ? n'y cédons pas, agissons au mieux localement, nationalement, internationalement .

éric olivié
Le 17/02/2016 à 17:00:21

qu'est ce que c'est que cette histoire !!

BIO c'est Bio
D'ailleurs, on devrait faire une pétition pour que tous les produits traités soient étiquetés comme les citrons en nommant ces c de produits chimiques toxiques ! pour que le consommateur prenne conscience de ce qu'il mange!
ainsi, plus besoin de BIO !

ANNIE CHALMETON
Le 17/02/2016 à 15:36:51

Il y a 30 ans, mes beaux parents se sont battu pour faire reconnaître l'agriculture bio et obtenir un label pour les producteurs. Maintenant qu'ils ne sont plus là, ce serait leur faire insulte que de dévoyer ce label.

Eric Charron
Le 17/02/2016 à 15:24:57

La question ne devrait même pas se poser !
Voudrait-on dénaturer le label, qu'on ne ferait pas mieux...

isabelle obscur
Le 17/02/2016 à 15:20:11

Lamentable ! Ceux qui nous dirigent devraient nous protéger !

Arlette Laporte
Le 17/02/2016 à 15:07:22

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !