image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : levez l’interdiction sur les manifestations pour le climat

Mise en ligne du 01/12/2015 au 14/12/2015

Une coalition internationale d’ONG, d’associations de la société civile et de personnalités telles que Naomi Klein et Susan George appellent le Président français à lever l’interdiction portant sur les manifestations pendant les négociations de la COP21 à Paris.

Bilan de la cyberaction :

1799 participants

Le gouvernement autorise le rassemblement du 12 décembre à 14h au Champ-de-Mars !
Le rassemblement appelé depuis plusieurs jours au Champ-de-Mars sous le thème "+3°C Etat d'urgence climatique !" vient d'être autorisé par le gouvernement. (*)
Ce dernier avait initialement interdit le rassemblement qui devait être organisé par la Coalition Climat 21 le 12 décembre à midi, place de la République. Dès lors, plusieurs organisations avaient manifesté leur intention de convoquer à nouveau cette manifestation, notamment depuis la levée de l'interdiction des rassemblements. Une réunion avait eu lieu le jeudi 3 décembre avec le ministre de l'Intérieur, qui s'était conclue par une annonce d'autorisation, sur laquelle le même ministère était revenu le lendemain.
Une quinzaine d'organisations et de collectifs ont malgré cela décidé de déposer une déclaration de rassemblement ce mercredi 9, au Champ-de-Mars, devant la Tour Eiffel. 100 personnalités et plus de 10 000 citoyens ont signé en 48h un Appel à ce rassemblement. Après une première annonce de refus d'autorisation, le gouvernement vient finalement d'annoncer ce vendredi 11 à 11h15 son intention d'autoriser le rassemblement .

COP21 = +3°C, déclarons l'état d'urgence climatique !


Le rassemblement se déroulera sous forme de chaines humaines massives, pacifiques et déterminées. Les participants auront tous le visage découvert, comme signe de leur participation strictement non-violente à ce rassemblement. Ils partiront de la Tour Eiffel, symbole de cette COP21 qui trahit son mandat de maintenir le réchauffement climatique au-dessous des +2°C, et symbole de la révolution industrielle et du productivisme qui ont produit le dérèglement climatique actuel.
Les chaînes humaines porteront le message de la justice climatique à travers le Champ-de-Mars, symbole de la guerre. Et elles convergeront vers le mur de la Paix, situé en bout du Champ-de-Mars, pour montrer que la justice climatique permettra de construire une paix durable et un monde soutenable. Des prises de paroles des organisateurs du rassemblement et de personnalités internationales appeleront à la mobilisation et au renforcement des alternatives. L'opinion publique mondiale y sera invitée à déclarer l'état d'urgence climatique. Ce meeting se terminera par des interventions officielles de la Coalition Climat 21.

Viens faire l'histoire en participant au plus grand rassemblement citoyen de la COP21 !
d94BgXnXCRKKODuNNNMMKg

(*) Ce rassemblement est organisé à l'initiative des collectifs suivants :
Amis de la Terre France, Alternatiba, Action Non Violente COP21, Attac France, Bizi!, Confédération Paysanne, Coordination de l’Action Non-Violente de l’Arche, Coordination Nationale Pas Sans Nous, Droit Devant !!, Ecologistas en Acción, Emmaüs Lescar Pau, End Ecocide, Mouvement pour une Alternative Non-Violente, UNEF et Via Campesina
Organisations soutiens :
Campaign Against Climate Change, CGT CAF du Rhône, Citizens for Europe, Education en héritage, ENDA ProNat, EELV, Ensemble !, Fondation Sciences Citoyennes, J.E.D.I. for Climate, Le Mouvement pour la Paix, Le Parti de Gauche, Les Effronté-e-s, Les Jeunes Ecologistes, Nouvelle Donne, Réseau Féministe «Ruptures», Solidarité Étudiante, Surfrider Foundation Europe, The Global Call for Action Against Poverty

Présentation de la cyberaction :

Hollande appelé à lever l’interdiction sur les manifestations pour le climat

Suite aux attaques terroristes de Novembre à Paris, le gouvernement français a décrété l'état d'urgence qui empêche les manifestations sur le sol français. La coalition d'ONG, d’associations et de syndicats en France, la Coalition Climat 21, avait prévu diverses manifestations à Paris, pendant et à la fin des négociations sur le climat, qui sont donc désormais interdites.

Plus de 40 différents groupes et individus venant de pays comme le Brésil, la Belgique, l’Inde, les Etats-Unis, la Corée et le Royaume Uni ont signé la lettre qui alerte le Président Hollande sur le fait que «nous sommes profondément inquiets de la décision du gouvernement d’interdire les mobilisations citoyennes à Paris pendant la COP21. Cette décision va rendre la tâche extrêmement délicate pour les citoyens venus du monde entier de faire faire entendre leurs voix et de créer un espace politique nécessaire pour construire un monde meilleur. Nous pensons que l'interdiction des manifestations porte atteinte à la légitimité du processus de la COP21.»
Nick Dearden, le directeur de «Global Justice Now» [Justice Globale Maintenant], a déclaré :
«Des gens du monde entier convergent vers Paris pour faire entendre leurs revendications face à l'un des défis les plus urgents de notre existence, la menace que représente le changement climatique. Il est fondamental qu’il y ait une forte participation de la société civile pendant les négociations sur le climat et que les dirigeants politiques de la planète soient tenus pour responsables de la manière dont ils s’engagent sur ce problème.»

«Un des objectifs des terroristes qui ont commis les atrocités qu’on a pu voir à Paris est de tenter de perturber et de faire dérailler la façon dont les populations vivent au quotidien. Les autorités françaises ont déclaré que « la vie doit continuer » en ce qui concerne des évènements publics tels que des matchs de football, alors nous appelons le Président Hollande à adopter la même logique en restant ferme par rapport à ces attaques et en permettant aux gens de mettre en œuvre leur droit fondamental à manifester sur des sujets aussi importants que le changement climatique pendant les négociations des Nations Unies.»

Thomas Coutrot, le porte-parole d’Attac France, une des associations qui s’est impliquée dans l’organisation des manifestations à Paris, a déclaré :
« Les autorités françaises utilisent le choc des tueries du 13 novembre pour annuler les manifestations dans tout le pays, même dans de petites villes où la menace terroriste est quasi inexistante. Est-ce qu’ils veulent nous faire taire par rapport aux résultats de la COP21, et son probable échec à répondre efficacement au changement climatique ? Attac et ses partenaires vont se mobiliser fortement pour s’assurer que nos voix seront entendues. »

Nous vous proposons de nous associer à cet appel international.



Cher M. le Président,

Nous souhaitons exprimer notre compassion avec le peuple français pour les attaques terroristes survenues le week-end dernier. Les attaques barbares contre des civils à Paris, Ankara, Bamako et Beyrouth ces dernières semaines sont les symptômes récents d’une économie mondiale rencontrant de multiples crises.
Une de ces crises est le changement climatique. Comme vous le savez, notre planète est au bord d’une catastrophe environnementale. Les impacts se font sentir partout à un degré plus ou moins élevé. En effet, le conflit en Syrie a été en partie alimenté par des évènements climatiques. Et à moins que l’on ne commence à construire des politiques très différentes, le changement climatique pourrait alimenter, de plus en plus, la guerre, les migrations, la pauvreté et les spoliations.
C’est pourquoi nombre d’entre nous serons à Paris dans les quinze jours prochains, pour exiger des décideurs politiques du monde d'entamer une transformation radicale vers une économie peu émettrice de carbone, avec des financements sérieux pour aider les pays moins industrialisés à construire des sociétés non dépendantes des énergies fossiles. Nous savons que le défi est gigantesque. Les dirigeants politiques ne peuvent pas porter les changements nécessaires sans des mouvements et des mobilisations citoyennes de grande ampleur à mêmes de faire émerger la volonté et les actions politiques nécessaires.
C’est pour cette raison que nous sommes profondément inquiets de la décision de votre gouvernement consistant à interdire les mobilisations citoyennes à Paris pendant la COP21. Cela va rendre la tâche extrêmement difficile aux citoyens venus du monde entier pour faire entendre leurs revendications et ainsi créer l’espace de débats nécessaire pour construire un avenir meilleur. Nous pensons que cela porte atteinte à la légitimité du processus de la COP21
Nous vous demandons solennellement de reconsidérer la décision consistant à interdire les manifestations à Paris. Nous comprenons la nécessité de protéger les citoyens, y compris ceux manifestant contre le changement climatique. Il doit être possible de trouver un moyen sans interdire nos manifestations. Beaucoup d’autres évènements et rassemblements de masse continuent à se tenir à Paris quotidiennement. Nous aimerions aussi nous assurer que la police nous traitera avec dignité et que vous enverrez un message clair pour que nos libertés civiles soient respectées.
La démocratie et la liberté ne doivent pas être suspendus au moment où tout le monde proclame son attachement à la démocratie et à la liberté. Un monde en paix ne peut être construit que sur la base de l’équité, de la solidarité et de la soutenabilité. C'est l'enjeu de Paris de dire cela.
Bien à vous,


Signataires : Naomi Klein, writer,Friends of the Earth International, Avi Lewis, filmmaker, Shalmali Guttal, researcher and writer, Susan George, writer, Global Justice Now, UK, Bolivian Platform on Climate Change, Focus on the Global South, Fondacion Solon, Bolivia, Friends of the Earth, Scotland Ecologistas en Acción (Spain), Ekoloji Kolektifi / Ecology, Collective Association, Turkey, Iniciativa Construyendo Puentes-Redes de Latinoamerica frente al cambio climatico, Campaign against Climate Change, UK, Bharat Jan Vigyan Jatha, India Public & Commercial & Service Union, UK, Attac Japan Transnational Institute, Engajamundo, Brazil, Beyond Copenhagen collective, India, End Ecocide on Earth, Asian Peoples' Movement on Debt and Development, Our Rivers, Our Life (OROL) – Philippines, Corporate Europe Observatory, IBON International, Philippine Movement for Climate Justice, Friends of the Earth Sweden, Public Advocacy Initiatives for Rights & Values in India (PAIRVI), Energy and Climate Policy Institute for Just, Transition, Korea, UK Tar Sands Network, Sentro ng mga, Nagkakaisa at Progresibong Manggagawa (SENTRO), Phillipines Platform, UK, Sanlakas, Philippines, Planet Defenders, Brazil
DeSmog, UK, Labor/Community Strategy Center, USA, WomanHealth, Phillipines, New Internationalist, UK, Institute for Policy Studies, Climate Policy Program, USA, York Climate Action, UK, Ecological Society of the Philippines, The Otesha Project, UK, GAIA - Global Alliance for Incinerator Alternatives, Povod, Institute, Slovenia, Abibiman Foundation, Ghana, Clubs Nations Unies, Senegal, Excellent World Foundation, Nigeria, Swedish Antinuclear Movement, GCAP, Action/2015, Ageing Nepal, Global Call to Action Against Poverty, Burundi, Burundi Child, Rights Coalition (BCRC), Union de Jeunes pour la Paix et le Développement (UJPD/asbl), SÜDWIND, Austria, Association for Promotion Sustainable Development, India , The Network of African Youths for Development (NAYD), Somos el Presente, Peru, Alliance Contre la Pauvreté/GCAP Mali, Youth partnership for Peace and Development, Sierra Leone, Pakistan Development Alliance, Global Call to Action Against Poverty (GCAP), Climate & Sustainable Development Network of Nigeria (CSDevNet), Freshwater Action Network. FAN. Geneve, Red Centroamericana de Acción del Agua. Central America, Asociación Regional Centroamericana por el Agua y el Ambiente (ARCA); Youth Association for Development (YAD), Pakistan, Norway Social Forum, Asia Pacific Forum on Women, Law and Development (APWLD), Freshwater Action Network, Mexico, Coletivo Bahia 21, Brazil, Hagancatwright Organisation, Germany, PAPDA, Haiti


L'état d'urgence ne doit pas servir à museler les militants du climat
http://www.fne.asso.fr/actualites/l%C3%A9tat-durgence-ne-doit-pas-servir-%C3%A0-museler-les-militants-du-climat  

La lettre qui a été envoyée :


M. le Président,

Nous comprenons la nécessité de protéger les citoyens, y compris ceux manifestant contre le changement climatique. Il doit être possible de trouver un moyen sans interdire nos manifestations.

La démocratie et la liberté ne doivent pas être suspendus au moment où tout le monde proclame son attachement à la démocratie et à la liberté. Un monde en paix ne peut être construit que sur la base de l’équité, de la solidarité et de la soutenabilité. C'est l'enjeu de Paris de dire cela.

Bien à vous,

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

16 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Monsieur le Président,
Nous sommes tous concernés par le problème du changement climatique, nous devrions donc tous pouvoir manifester dans la rue pour exiger plus d'efforts et de prises de responsabilité.
Bien sincèrement

Pierre LETZ
Le 15/12/2015 à 18:33:13

État terroriste ...

François de Reilhan
Le 08/12/2015 à 19:26:55

Et pourquoi pas les manifestations dans le stade de France ou ailleurs si c'est plus facile à protéger que les rues!

un anonyme
Le 03/12/2015 à 23:10:27

Monsieur le Président,
Laissez les citoyen-nes s'exprimer démocratiquement, ainsi que la Constitution leur en donne le droit.
Nous sommes tous mobilisé-e-s dans notre vie quotidienne afin d'agir en faveur de l'équilibre du climat et nous souhaitons l'exprimer ouvertement, publiquement, afin que le message soit le plus fort possible pour le corps politique, mais aussi pour la population mondiale.
Il y a urgence, merci.

Sylviane TERRASI
Le 03/12/2015 à 12:06:13

Le terrorisme est l'arme de destruction massive utilisée par big brother pour justifier ses objectifs de l'injustifiable en créant des situations qui entrainent des réactions émotionnelles de la part de la population qui sont alors inmanquablement traduites dans le sens que les politiques (pantins des finances)veulent bien entendre.Derrière tout cela, ce cache le programme du nouvel ordre Mondiale (dictature des oligarches idiocrates)N.O.M. de la bête et son culte du veau d'or (la religion matérialiste qui cherchent à détruire tout espérance en dehors des choses mortelles).L'épouvantail terroriste est une création animée par ces même gens qui prétendent représenter la démocratie.Ils ont toujours besoin d'un ennemi imaginé(pensée et créer) pour paraitre plus blanc que blanc et détourner l'attention à l'extérieur d'eux même puis sans servir de levier pour justifier leur thèse liberticide.L'europe vient de soutenir le président turque pourtant le protecteur de l'"état islamique" et ennemi des kurdes en offrant 3 milliard alors que pour la grèce rien, bien qu'ils sont dans une situation aussi critique au niveau migrant notamment.Les politique sont des créatures innomables capables du pire.Memento: les dernières guerres et touut les autres conflits ainsi que génocides dans le mondes.Ils sont coupables de l'état de désespoir de la planète.J"irais pas voter.De toute façon il parait que les manifestations sont interdites...

fukvebeast
Le 02/12/2015 à 20:56:05

Je suis scandalisée que les défenseurs(ses )de l'avenir se fassent traités comme des terroristes ou des délinquants . Je ne supporte plus les amalgames et que l'on utilise des mesures exceptionnelles pour faire taire les voix discordantes:

odile Rouvier
Le 02/12/2015 à 18:20:29

Au nom de la liberté de l'égalité et de la fraternité, il y a mieux que d'interdire les manifestations dans une démocratie !

Serge CABON
Le 02/12/2015 à 16:35:09

Dans la lettre, parler de crise, c'est tomber dans le même travers de tous les politiques et industriels qui parlent de crise depuis 30 ans.

Quand allons-nous - politiquement - ASSUMER les mutations en cours qui nécessitent que nous ayons défini COLLECTIVEMENT LE BUT :

OÙ voulons-nous aller ENSEMBLE, NOUS, L'HUMANITÉ ?

Sans approche globale et systémique intégrant l'ensemble des défis à relever (climatique, économique, social, écologique, donc POLITIQUE), nous n'y arriverons pas.

Sortons de l'adolescence !

Amenons ENSEMBLE notre civilisation à lâge ADULTE...

Julien Delalande
Le 02/12/2015 à 13:13:29

Ne nous laissons pas intimider par qq personnes qui utilisent le peur comme moyen.
Si jouer au ballon est possible, il n'y a aucune raison d'interdire à tout un chacun de manifester pour l'urgence climatique avec ... un ballon !

Patrick Sablon
Le 02/12/2015 à 11:32:38

Je ne peux admettre une telle décision qui me parait complètement déplacée.Je vous demande de la clémence.Grand merci à vous.

louis pastoret
Le 02/12/2015 à 08:05:18

Pendant la COP 21, les écolos sont priés de rester chez eux quand ils ne sont pas carrément assignés à résidence pour cause de COPs21
http://www.urtikan.net/dessin-du-jour/ecologie-a-paris/  

Et si vous manifestiez votre intérêt pour le solaire depuis votre canapé ?
Comment ? En améliorant la cartographie libre OpenStreetMap en y renseignant l'orientation des toits !
http://www.opensolarmap.org  

C'est simple comme bonjour et déjà plus de 100 000 contributions.

Bibi
Le 01/12/2015 à 23:20:07

assez des tergiversations à la sauce 2 poids, 2 mesures ! Aujourd'hui tous les militants climatiques doivent avoir voix au chapitre ! Stop au musellement. La liberté de donner et faire entendre son point de vue est constitutif de la Constitution française ! l'état d'urgence ne peut être l'argument systématique à invoquer en toute circonstance

Myriam COLLADO MONCOULON
Le 01/12/2015 à 22:15:03

Ne pas museler non plus les militants syndicaux.

un anonyme
Le 01/12/2015 à 20:44:15

Interdire l'expression de la démocratie c'est accepter le diktat de quelques terroristes.
C'est l'hypothèse optimiste.
Et si la réaliste était que le gouvernement était prêt à utiliser opportunément le prétexte des attentats pour museler les écologistes ?
Pour le deuxième tour, il prend le risque de voir beaucoup d'écologistes s'assigner à résidence loin des bureaux de vote.

Bibi
Le 01/12/2015 à 19:06:31

NON. Chaîne, c'était très bien. Manif, la preuve a été faite...

un anonyme
Le 01/12/2015 à 18:49:24

HONTE aux désinformateurs télé et autres sbires du même acabit!

ours blanc
Le 01/12/2015 à 18:22:22

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !