actualité écologie

La Terre vue depuis l’espace

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

AG Cyberacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

OPÉRATION

Journal des Bonnes Nouvelles

Les 10 jours verts Transacteurs

victoire pour Gabriel Dufils

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Liberté pour Armand Marozafy

Mise en ligne du 19/09/2015 au 15/10/2015

Un militant écologiste a été, en mai dernier, condamné à six mois de prison fermes, jugé coupable de diffamation contre deux opérateurs touristiques locaux qu’il aurait accusés publiquement de trafic de bois de rose, source de nombreux enjeux.

Bilan de la cyberaction :

3482 participants

L'écologiste Armand Marozafy est sorti de prison après cinq mois de détention et l'ambassade des USA suit de près l'évolution de cette affaire.
http://www.newsmada.com/2015/09/25/la-politique-en-bref-175/  

Présentation de la cyberaction :

A l’origine de l’affaire : un e-mail envoyé à des ONG et dans lequel Armand Marozafy accuse deux personnes d’être impliquées dans ce trafic lucratif. Le militant affirme que le texte - censé être confidentiel - a été publié à son insu sur les réseaux sociaux. Les opérateurs portent alors plainte. Il est emprisonné fin avril, avant d’être condamné vendredi 22 mai à six mois de prison ferme et 12 millions d’ariary environ 4 000€ de dommages et intérêts.

La condamnation est lourde pour Armand Marozafy, guide éco-touristique et militant écologiste condamné pour diffamation par le tribunal de Maroantsetra au nord-est du pays. « C’est une manœuvre pour empêcher les gens de parler », accuse son collègue Clovis Razafimalala membre de la même organisation qui lutte contre le trafic de bois de rose. Pour lui, Armand Marozafy « est un élément gênant » pour les autorités et les trafiquants.

« C’est la loi du plus fort dans cette région » accuse aussi Ndranto Razakamanarina, président de l’Alliance environnementale Voahary Gasy. « Jusqu’à maintenant, aucun grand trafiquant n’a été mis en prison, ajoute-t-il. Ce sont les gens qui se battent contre le trafic qui sont condamnés. »
Dans une lettre ouverte l’alliance Voahary Gasy a interpellé la ministre de la Justice et tous les magistrats du pays sur l’application de la loi face aux infractions environnementales.
http://www.madagascar-tribune.com/Lettre-ouverte-de-l-Alliance,21137.html  

La lettre évoque trois affaires récentes, dont celle-ci, et réclame des explications. « Nous n’arrivons plus à comprendre certains raisonnements de la justice » écrit l’organisation.

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président,

Aux bons soins de votre ambassadeur en France

Je demande la libération d'Armand Marozafy injustement incarcéré pour avoir dénoncé le trafic de bois de rose. Ce sont les trafiquants qu'il s'agit de poursuivre pas ceux qui se battent contre le trafic.

Dans cette attente, veuillez croire en ma mobilisation pour obtenir cette libération.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

16 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Protégeons la nature et non pas ceux qui s'enrichissent en la détruisant

MIENVILLE Marie
Le 13/09/2017 à 14:21:25

Madagascar est la honte de l'Océan Indien et plus précisément des Mascareignes. Les injustices et les malhonnêtetés y pullulent et ne sont pas le fait de la classe des miséreux. "Le hareng pourrit par la tête" !!!

Marie CLAUX
Le 12/09/2017 à 21:48:40

Les lanceurs d'alerte ont bien du courage car dans notre monde pourri par l'argent il sera difficile de trouver la solution. Que faire ?

Nicole RIOU
Le 28/10/2015 à 16:27:40

Se prendre en main et se donner la main.
Patiemment!

Rabenasolo
Le 10/10/2015 à 06:54:11

Le premier qui dit la vérité...

Jean Claude GUILLEMET
Le 05/10/2015 à 23:06:02

En solidarité à tous les peuples pillés de notre belle terre!

Maryse Mazeres
Le 03/10/2015 à 07:07:38

Par solidarité, même si je n'ai pas le temps d'étudier les détails de cette affaire, car le travail des lanceurs d'alerte est difficile et dangereux dans un environnement corrompu...

Jacques_Palaiseau
Le 29/09/2015 à 14:12:14

Plutôt que de s'attaquer aux trafiquants les autorités s'en prennent à ceux qui dénoncent ces trafics.
On peut se poser la question:à qui profitent-ils?

Bernard Guillemot
Le 23/09/2015 à 10:36:18

Vivement que la démocratie advienne enfin dans une parole libérée et nonplus confisquée par une poignée de financiers.

Nonnie
Le 22/09/2015 à 18:16:41

Ce Monde tourne trop à l'envers quand le juste est mis au ban de la Société .

Devavry
Le 22/09/2015 à 15:29:22

Dans une société profondément corrompue le lanceur d'alerte ne peut être que condamné par une justice au ordre.
La justice est instrumentalisée, c'est désespérant !

GuyD
Le 21/09/2015 à 21:23:43

c'est la seule chose que les multinationne conaissent pour faire taire les gens qui defendent l'environnement.

assos.gadef
Le 21/09/2015 à 17:23:59

Loin du lieu concerné, le signataire que je suis ne peux maîtriser toute la réalité. Je signe néanmoins car j'observe que le cas concerné est universel et hélas archi-fréquent.

Liliane Jeffrey
Le 21/09/2015 à 16:15:54

Loin du cas concerné, je ne peux maîtriser toute sa réalité. Le cas étant néanmoins archi-fréquent, je signe car il faut soutenir ces "lanceurs d'alerte" qui osent parler des réalités locales.

Guy OBERLIN
Le 21/09/2015 à 11:59:30

Loin du lieu concerné, le signataire que je suis ne peux maîtriser toute la réalité. Je signe néanmoins car j'observe que le cas concerné est universel et hélas archi-fréquent.

Guy OBERLIN
Le 21/09/2015 à 11:57:34

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !