actualité écologie

Rando Plogoff dimanche 25 aout

Journal des Bonnes Nouvelles

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

victoire pour Gabriel Dufils

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les 10 jours verts Transacteurs

OPÉRATION

La Terre vue depuis l’espace

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Pour des moyens financiers à la hauteur des enjeux de développement de l’Agriculture Bio en Midi-Pyr

Mise en ligne du 29/10/2014 au 15/10/2015

L'enveloppe budgétaire prévue, en Midi-Pyrénées, pour financer les futures aides à l'Agriculture Biologique (aide à la Conversion et aide au Maintien) pour la période 2015-2020 n'est pas suffisante pour couvrir tous les besoins. Nous demandons au Conseil Régional d'augmenter cette enveloppe en attribuant plus de fonds FEADER pour les aides bio.

Bilan de la pétition :

3803 participants

Présentation de la pétition :

Cette pétition a pour objectif de demander au Conseil Régional Midi-Pyrénées d'augmenter l'enveloppe budgétaire prévue pour financer les futures aides bio (aide à la conversion et aide au maintien)en y attribuant plus de fonds FEADER. En effet, ces aides sont indispensables au maintien et au développement de l'Agriculture Biologique dans notre région. Sans elles, nous craignons un coup d'arrêt du développement de la bio alors qu'elle représente un véritable atout économique et environnemental, répondant à la demande croissante des consommateurs.

Texte de la pétition :


Le Conseil Régional Midi-Pyrénées a transmis à l'Union Européenne son projet de Programme de Développement Rural pour la période 2015-2020. Ce document précise les choix réalisés pour l’utilisation des fonds européens de la Politique Agricole Commune (PAC), dont les aides de soutien à l’agriculture biologique.

Nous constatons que l’enveloppe budgétaire prévue, en Midi-Pyrénées, pour les aides à la Conversion des agriculteurs conventionnels vers l’agriculture biologique et pour les aides au Maintien dont bénéficient actuellement les agriculteurs biologiques, est largement insuffisante pour répondre aux besoins estimés pour la période 2015-2020. Or, ces aides sont indispensables au développement de l’Agriculture Biologique dans notre région.

Nous déplorons cette situation et regrettons que le Conseil Régional n’ait pas, à ce jour, attribué plus de fonds européens FEADER à l’enveloppe destinée aux financements des aides bio. Cela est d’autant plus regrettable que l’Etat avait déterminé pour notre région une enveloppe destinée à l’AB de 25 Millions d’€. Or pour bénéficier de ces 25 Md’€ qui correspondent à 25% du montant des aides bio, il est nécessaire d’avoir en face 75% de FEADER soit 75 millions d’€. Or le compte n’y est pas puisque le Conseil Régional Midi-Pyrénées ne propose que 50 millions d’€ aujourd’hui.

Il s’agit d’un signal politique fort et négatif envoyé aux agriculteurs que la bio pourrait intéresser ainsi qu’à tous ceux déjà en bio. Pour une grande partie de ces derniers, l’aide au Maintien risque d’être supprimée. Pourtant cette aide rémunère des pratiques qui bénéficient à l’ensemble de la société : l’agriculture biologique ne pollue pas, elle préserve la santé des hommes, elle respecte l’environnement, la biodiversité et les paysages, elle crée des emplois.

Ce positionnement politique est également un message négatif pour tous les consommateurs et les citoyens de notre région qui, de façon croissante, choisissent de réorienter une partie de leur consommation vers les produits bio locaux.


Parce que nous souhaitons que l’Agriculture Biologique reste un véritable atout tant d’un point de vue économique qu’environnemental pour notre région,
Parce que l’Agriculture Biologique œuvre au service de l’intérêt général et s’engage pour les générations futures, nous vous demandons Monsieur le Président de :
1- Réévaluer l’enveloppe budgétaire prévue pour les aides aux producteurs bio (à noter que ces aides sont entièrement financées par les fonds européens et de l’Etat et ne ponctionnent pas le budget de la Région).
2- Faire en sorte que l’ensemble des producteurs bio de la région puissent bénéficier d’une aide au maintien.
3- Veiller à la cohérence globale des aides agricoles de la PAC afin de garantir le principe de progressivité qui veut que les fermes engagées en bio bénéficient d’aides supérieures à celles accordées pour des démarches environnementales moins abouties et non contrôlées.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

26 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Heureusement

J'ai un excellent tuyau.

Une banque différente...

La Nef

Je ne pensais pas un jour faire de la pub pour une banque, mais...

Pour tout ceux qui ont besoin de faire un emprunt pour une cause bio, locale ou simplement éthique.

La NEF dispose d'un capital dédié à 100% pour vous.

La Nef est une banque coopérative, mais surtout elle est la seule à ne pas investir votre argent dans n'importe quoi (centrale nucléaire, grande distribution, etc) elle ne fait pas partie de la BCE, c'est une banque libre qui appartient à ses clients particuliers, et vous choisissez précisément sur quel investissement votre argent pourra servir.

Alors que dans votre banque, on ne vous demande pas sur quelle sicav ils vont faire fructifier votre argent pour leur propre compte...

A bon entendeur...

Alain de Nice

un anonyme
Le 06/04/2015 à 22:47:19

tiens y a du fric en midi pyrenees pour construire le barrage de "sivens" des millions pour quelques agriculteurs pollueurs assassins avec leurs poisons dans la terre et leur bouffe industrielle de supermarché et donc il ne reste plus rien pour ceux qui respectent la terre et l’être humain,mais dites moi à qui cela profite t il ?

raoul dilebeurk
Le 14/11/2014 à 00:01:32

Je veux soutenir les petits en général, et ceux qui le méritent en particulier, comme tous ceux qui ont le courage de se donner de la peine et de ne pas aller dans le sens du "système" à tout prix, sans réfléchir aux conséquences dramatiques que nous mettons en place si nous ne changeons pas. Toutes nos actions si petites soient-elles servent à changer le monde...restons optimistes et faisons chacun à notre échelle et le monde sera meilleur...

cargau74
Le 10/11/2014 à 10:17:43

Seule l'agriculture bio devrait exister..! Le reste devrait être INTERDIT !!
Aucune aide à ceux qui polluent la planète, rendent les gens malades et ne respectent rien !
Moi j'essaie d'acheter directement aux petits producteurs dans la mesure du possible comme cela aucun intermédiaire...c'est pas compliqué ! Je sais d'où viennent mes légumes qui viennent d'être ramassés...

Karin
Le 10/11/2014 à 09:14:45

Dès l' instant où le pouvoir PS a choisi de satisfaire les banques en décidant de faire supporter la " crise " aux citoyens, le fonctionnement républicain a disparu !... Cette " crise " n' est pas la notre ! c' est celle d' un système ! qu' ilse débrouille avec.

Henri LOYER
Le 09/11/2014 à 03:55:33

Il faut arrêter de subventionner ces gens de la FNSEA qui se permettent de martyriser des animaux comme à Nantes !

domi09
Le 06/11/2014 à 20:02:32

les bras m'en tombent, il y en a marre de se faire empoissonner
depuis 2005, éleveur et se en montagne de bovin en bio, 26 vaches gasconnes, nous faisaient vivre à 2 jusqu'en 2011 !(toute notre production est vendue aux mangeurs)
et en 2013, 1 seul salaire de 500€ par mois pour 1 seul associé !
il faut de la passion et de la volonté !!!

agathe
Le 06/11/2014 à 16:40:25

J'ai signé car je considère que nous ne devons plus tolérer que les adhérents de la FNSEA de par leur comportement non seulement continue à polluer les sols (les nitrates,... ) nous intoxique avec les pesticides et autres ides mais en plus perçoivent des subventions !

jacqueline
Le 06/11/2014 à 16:18:44

La consommation de produits équilibrés et bio est le meilleur remède pour être en bonne santé !!!

david
Le 05/11/2014 à 15:52:04

Je signe mais je pense que les subventions ne devraient plus être accorder a aucun des agriculteurs qui fait autre chose que du BIO. BIO sera le moins pire des deux si cela doit continuer.
Les subventions obligent ceux qui les ont a suivre un cahier des charges qui n'est pas obligatoirement bio (le label AB n'étant pas au normes du vrai bio, c'est a dire aucun pesticide, fongicide, insecticide.
Je suis en AMAP et donc suis co-acteurs de ma consommation de légumes, fruits, céréales et fromage. Nul besoin de subvention si on se serrent les coudes. Les subventions sont pour ceux qui n'ont pas encore compris que le maintien d'une agriculture seine et paysanne doit passer par un lien directe entre consomm'acteurs et producteurs, aucun intermédiaire et la démocratie reviens. La qualité aussi. Et le lien social n'en parlons pas...

soluno
Le 05/11/2014 à 10:11:39

Que la défense de l'environnement ne soit pas seulement dublabla de politiciens mais devienne vraiment une réalité

ECOSEPPY
Le 03/11/2014 à 16:32:20

OUI aux subventions en aide aux agriculteurs bio et à ceux qui souhaitent le devenir. Car ce sont eux qui nous permettent de nous alimenter plus sainement. Et parce que l'agriculture Bio est du domaine de la santé publique, toute aide au Bio aidera aussi les personnes à mieux consommer et à préserver leur santé.

Carole
Le 03/11/2014 à 11:56:04

le bio c'est l'avenir n'en déplaise aux lobbies néfastes et multiples et chez nous à la FNSEA qui se cramponne aux privilèges acquis par chantage électoral permanent ! cette fédération est actuellement l'ennemi de notre santé, que l'on soit de droite ou de gauche car tout humain consomme
Beaucoup de courage pour mener votre lutte au nom de tous !

Aline
Le 02/11/2014 à 11:32:25

Soutenir l'agriculture biologique c'est faire preuve de discernement.
On ne peut plus continuer à s'empoisonner à petit feu .
Il faut essayer de convaincre ceux qui ne le sont pas que tous ces pesticides et autres produits chimiques provoquent des cancers et des maladies qui nous détruisent et qui coûtent très chers à la société bien plus qu'une aide octroyée
aux agriculteurs pratiquants le bio ( ils ne sont pas si nombreux)

Betty
Le 02/11/2014 à 09:39:13

Soutenons l’agriculture biologique ! et réduisons plutôt les aides à ceux qui produisent sans respect pour l'environnement. Je veux manger sain et préserver notre planète !

un anonyme
Le 02/11/2014 à 08:47:07

STOP AUX PESTICIDES,à la FNSEA,à MONSANTO et consorts, aux POLITICIENS CORROMPUS,STOP au FhaiNe , STOP aux voleurs de l'UMP qui nous font payer leurs détournements à 66% sur nos impôts, STOP aux gendarmes assassins, STOP au détournement de la LAÏCITÉ, STOP à....
MERDE, IL NE RESTE PLUS GRAND MONDE!!!!

ENFIN TRANQUILLES

ABALACALOTTE
Le 01/11/2014 à 16:50:59

Je suis fille d'agriculteurs ; à mon époque, il n'y avait qu'une sorte d'agriculture et elle était biologique: pas de pesticides ni fongicides in ventés depuis lors par l'industrie, soi- disant afin de pouvoir nourrir le monde! Or, à présent, il y a bien davantage de populations qui ne mangent pas à leur faim ou qui meurent de faim et même en France!

un anonyme
Le 01/11/2014 à 14:56:15

Assez ! Assez ! Stop à l'agriculture prônée par la FNSEA !!! Réveillons-nous ! ne laissons plus faire !! impossible de faire confiance aux politiques qui font le contraire de ce qu'ils ont dit ! exerçons notre pouvoir autrement, exigeons la démocratie participative !

A2
Le 01/11/2014 à 14:31:20

Où vont nos impôts ?
Quid des CHEMTRAILS qui chaque jour nous font crever à petit feu en plus de désécher les terres ?
Quand peuple Français allez-vous vous lever ?

Vincent
Le 01/11/2014 à 14:25:45

Bonjour !
Je n'habite pas votre région, mais je suis concerné quand même. La France est censée être une et indivisible, et puis je suis pour vous, en tant que consommateur de produits bio, un client potentiel.
C'est pourquoi je suis de tout coeur avec vous. L'argent du barrage de Sivens et d'autres tout aussi absurde serait mieux employé à soutenir l'agriculture biologique.
Bon courage !
Bernhard

Bernhard
Le 31/10/2014 à 21:55:09

Eh le politique, c'est simple:

tu laisses béton les aides Feader au béton, et tu "feed" la bio avec les aides feader prévues pour les soixante barrages du même type en Adour Garonne.
Comme dit Ségo (La Dépêche du 30/10/2014), il "faut que l'on trouve une solution qui justifie l'engagement des fonds publics et européens sur des ouvrages comme ceux-là".

Pourquoi persister??? (comme MAM en janvier 2011 qui voulait envoyer le savoir faire policier en Tunisie pour sauver Ben Ali)
Ca va être difficile de tenir le double langage à terme...

Didier
Le 30/10/2014 à 19:06:53

bonjour,

Il faut aider, rapidement, L'AGRICULTURE BIOLIGIQUE.

1ER : TOUS LES AGRICULTEURS BIO ET QUI LE RESTENT.
2EIME :TOUS LES JEUNES COUPLES QUI VEULENT ,ET S'INSTALLENT EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE.

VOILA LA SOLUTION PRIMORDIALE, POUR RESORBER LE CHOMAGE.

hubert
Le 30/10/2014 à 17:00:34

Quand nos dirigeants comprendront ils que l'avenir n'est pas à l'exploitation mais bien à la CULTURE .
La bio est inscrite dans cette voie depuis ses origines et aujourd'hui elle est de plus en plus sollicitée par nos congénères ,ici et tout autour de la planète!
La France était première en Europe pour le bio ;elle est aujourd'hui presque en queue de peloton ! Un coup de pouce significatif est totalement justifié et urgent :le meilleur investissement pour l'avenir ,notre,mais surtout de nos successeurs !
Un peu plus de courage,chers amis "au pouvoir" et , demain encore , vous serez reconnus !

gilbert espinasse
Le 30/10/2014 à 10:31:36

Interview de M. Carcenac, président du CG du Tarn, Le Monde, 28/10, à propos du barrage de Sivens

"Allez-vous suspendre le chantier ?

Après ce qui s'est passé ce week-end nous allons laisser un temps de latence. Et il faut aussi revoir en urgence les modalités de financement. Si le conseil général du Tarn et celui du Tarn-et-Garonne contribuent chacun à hauteur de 8 millions d'euros soit 10 % du coût du projet, les 80 % restants sont financés par l'Agence de l'eau et par le Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader) au titre du programme 2008-2014. J'attends donc de voir si les financements seront maintenus en l'état."

Vite, que ces financements Feader soient consacrés à l'agriculture biologique plutôt qu'à ce projet littéralement mortifère.

Léonard Mégevand
Le 29/10/2014 à 20:14:46

Nitrates, pesticides, exode rural, scandales sanitaires,...il est temps de réorienter les soutiens publics vers un modèle agricole répondant aux attentes de la société.
L'agriculture biologique et paysanne n'est pas une niche, c'est le modèle agricole de demain!

José VASQUEZ
Le 29/10/2014 à 15:16:52

Mobilisons nous !

BIO12
Le 29/10/2014 à 11:55:04

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !