image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Soutien à Elie Geffray et à la liberté d\'expression

Mise en ligne du 18/05/2015 au 01/10/2015

Alors qu’en janvier 2015 des millions de personnes défilaient en France pour la liberté d’expression, voici qu’en Bretagne, un évêque interdit de parole un prêtre du diocèse de Saint Brieuc.

Bilan de la cyberaction :

1445 participants

Cette histoire repose sur un malentendu et une erreur de communication sur lequel les protagonistes se sont expliqués.

Présentation de la cyberaction :

L’abbé Elie Geffray avait assuré, à 3 reprises, des conférences dans le cadre de leur campagne d’année au MCR 35 (Mouvement des Chrétiens Retraités en Ille et Vilaine) En 2015 il devait intervenir sur le thème : « Redonner du sens et de l’espérance à notre société. »

Ce jeudi 7 mai l’évêque De Rennes, Pierre d’Ornellas, sans concertation avec le président et l’aumônier de ce mouvement, et sans l’avoir contacté pour en parler avec lui, leur fait savoir qu’il s’opposait fermement à ce qu’Elie Geffray intervienne dans son diocèse. Il semblerait que ce soit en raison des positions prises par Elie au moment du débat sur le « mariage pour tous », alors qu’il était encore maire d’Eréac. En son temps il avait rencontré son évêque et le vicaire général de Saint Brieuc, constatant leurs divergences sur le sujet, tout en respectant la liberté d’appréciation de chacun.

Nous avions cru que ce temps était révolu et réservé aux fanatiques d’autres religions. Eh bien non !

Elie Geffray, le dernier prêtre maire - France Inter
http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-le-temoin-du-vendredi-elie-geffray-le-dernier-pretre-maire  

Prêtre, maire de son village et favorable au mariage gay
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/12/06/01016-20121206ARTFIG00415-pretre-maire-de-son-village-et-favorable-au-mariage-gay.php  

La lettre qui a été envoyée :


Monseigneur,

Interpellé par votre refus de voir Elie Geffray intervenir dans votre diocèse, je tiens à vous rappeler votre devoir de respect des gens et de la liberté de pensée de chacun. La rencontre et le dialogue doivent toujours prévaloir sur le diktat et l’interdit.

Dans l'attente d'un changement d'attitude de votre part, je vous prie d'agréer, mes salutations distinguées.

 

29 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Ma pensée est que je trouve inadmissible qu'un prêtre raisonne de la sorte.Il choisit de servir notre monde décadent,
au lieu d'œuvrer pour les lois de notre Seigneur,car nous avons mieux à faire de ce côté là, il n'appartient à personne ici bas de modifier ce qu'il nous vient dans haut.si on accepté pas ces théories là on ne devrait plus rester dans la religion catholique.







Françoise
Le 05/09/2015 à 15:59:48

Bonjour Elie,
Je découvre ..l'affaire ...
La liberté de penser autrement, d'exprimer ses idées, est essentielle dans le cheminement de chacun et de tous.

Vous avez toujours défendu cette position,
qui aide les autres à avancer.

Je vous soutiens dans cette volonté de liberté de paroles. bien amicalement.

Monique
Le 28/07/2015 à 14:39:02

les hauts dirigeants de l'Eglise devraient actualiser leur politique et montrer que cette institution est enfin adulte.

Leroux
Le 27/05/2015 à 11:25:36

La liberté de s'exprimer au sein de l'Eglise demeure la vraie question. Elle repose sur la conscience de chaque membre. Elle ne doit faire l'objet de rappel ni d'intervention de ce type mais plutôt d'une concertation entre les personnes concernées dans une volonté de s'apporter mutuellement et grandir dans la foi de chacun avec respect.

DENIAUD
Le 27/05/2015 à 10:13:12

Je suis très étonné que dans tous ces commentaires, il ne soit pas question des lois de la République !
L'évêque les invoque-t-il ? non !
C'est cette habituelle pression vaselinesque(j'assumme!)
de l'2glise qui ne dira jamais en face "vous n'avez pas le droit" de peur de perdre en justice s'il y était fait appel....
Soyez libre, Monsieur Elie Geffray de dire TOUT CE QUE VOUS PENSEZ HAUT ET FORT, que cela s'entende jusqu'à Rome, et si ça gène quelque évèque d'ici ou d'ailleurs, qu'une âme charitable leur mette une cierge dans chaque oreille...
PS/imaginez le scandale: revendiquer le mariage des prètres, + le mariage gay, dans peu de temps, le mariage de prètres homosexuels... :)))

denisculpt
Le 26/05/2015 à 13:38:45

Je crois que les mots sont importants: certaine parle de "croyances" et de "religions". Les croyances restent à la maison, c'est de l'intime, la religion c'est le partage des croyances. Ce devrait être partagé dans des lieux prévus pour cela. Sur la place publique "l'adhérent religieux" devrait se confondre avec les autres. Il n'y aurait plus de problème de cohabitation, et la liberté serait totale, La tolérance facilitée...
On peut encore rêver....

Bebert
Le 26/05/2015 à 13:38:31

Petit article sur mon affaire dans O-F ( Rennes) de ce matin. Finalement, il ne s'est rien passé. L'archevevêque n'était pas au courrant. On a pas interdit ma collaboration, mais simplement suggéré ( un vicaire général) de varier un peu les intervenants au MCR .... pour lequel je n'ai pas travaillé depuis 2006...On a pas abusé de moi. Il était quand même  temps de changer!
Plus question du motif ( le mariage pour tous, ni rien. Simplement un lampiste un peu con sans doute, , et moi qui suis  mauvais coucheur.
Mais il se trouve qu'au tél le 07 Mai, le président du MCR, décontenancé, me dit que sans doute son mouvement pouvait me maintenir mais, dans ce cas, il se mettrait en opposition ouverte à son diocèse...et on a évoqué clairement mes positions sur le mariage pour tous.
Le 13, mai, confirmation désolée par téléphone.
Le lendemain, petite lettre du président du MCR , pour me remercier du travail déjà effectué ensemble, tout "en regrettant cette issue, indépendante de notre volonté"
Alors, c'est la volonté de qui? Et pour quel motif?
Un gros rétro-pédalage, sans doute.

E. Geffray

Alain Uguen
Le 24/05/2015 à 22:26:48

Beaucoup de conditionnel dans votre article...il semblerait... Peut être que le Élie aime simplement qu'on parle de lui et pour ce faire est prêt tout. L'évêque pense peut être que ce n'est pas nécessaire... Mais c'est aussi du conditionnel!

MiMi
Le 22/05/2015 à 21:49:40

Je suis catholique pratiquant et hostile au mariage gay (comme de nombreux catholiques), pourtant je ne peux que désapprouver la position de l'évêque qui est très pyramidale et nie la liberté de conscience de chacun. Je tiens cependant à souligner que l'intervention du P. Geffray devait se dérouler dans un cadre institutionnel (lil s'agit d'une intervention au sein d'un mouvement d'Eglise) et qu'à ce titre il est lié par son appartenance institutionnelle. La question est la même pour un professeur par exemple, il pense et dit ce qu'il veut, sauf en classe!

antoine
Le 22/05/2015 à 19:19:44


Je signe cette pétition pour 2 raisons :

1ère : je désapprouve fortement le comportement dictatorial de l’Evêque de Rennes, Pierre d’Ornellas, dans l’évènement relaté : il a exercé son autorité sans consulter ni les personnes, ni les instances concernées par sa décision.
2de : je partage pleinement les valeurs et les aspirations des hommes d’aujourd’hui, les droits de l’homme, rappelées dans le dernier paragraphe.

Par contre, je ne partage pas le contenu de l’avant-dernier paragraphe. Ces propos, je les ressens comme un manque de respect pour la personne-même de l’Evêque.
On laisse entendre qu’il est « sans doute » sous influence de « lobbys catho bon teint », et cela sans apporter le moindre élément pour étayer le fait. Cela laisse planer un doute : est-ce la réalité ? Est-ce une rumeur ? Est-ce de la délation ? Pour moi, l’Evêque de Rennes, comme tout homme, a droit à la présomption d’innocence…
De son côté, l’humour acide sur son intelligence ne me semble pas très adroit dans le sérieux du présent contexte.

Roger
Le 22/05/2015 à 18:35:28

La religion est synonyme de liberté d'expression !!! ???

Catherine
Le 22/05/2015 à 12:52:37

On est toujours loin de l'Evangile avec ces actes autoritaires de ces princes de l'Eglise...Ces nouveaux docteurs de la Loi que Jésus a lui-même fustigé!

Daniel Lamballe
Le 22/05/2015 à 11:46:28

Et si le MCR 35 faisait quand même venir Elie?

Depuis quand doit-on demander l'autorisation de l'évêque?

Il a peut être donné son avis mais si les chrétiens veulent vraiment lui montrer que ce n'est pas que son avis qui compte et qu'il n'est pas un dictateur ils doivent dire à Elie de venir quand même et la conférence doit avoir lieu!

jeromejan22
Le 21/05/2015 à 21:33:01

"Vous savez que les chefs des nations leur commandent en maîtres. Il ne doit pas en être ainsi parmi vous" (Math 20, 25).
Pas question de tirer un texte à soi ou à l'appui de ses idées... D'accord.
Tout de même l'Eglise n'est-elle pas peuple, communion (Concile Vat.II). Mais que devient-elle si l'interdit prend la place de la rencontre et du dialogue?...
En ces temps de crispation, ne devrait-on pas puiser aussi à notre bel héritage littéraire. Je pense à cette célèbre pensée attribuée à Voltaire:"Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de le dire".
Roland.

ROLAND
Le 21/05/2015 à 10:48:40

Autant pour moi : la situation évoquée voulait bien que le message s'adresse à Monseigneur l'Evêque du diocèse 35
Veuillez m'excuser.

fanch
Le 21/05/2015 à 00:29:09

Saint-Brieuc se trouve en Côtes d'Armor (22)et non dans le 35 (Ille-et-Vilaine) : il faudrait modifier l'appel à signer !

fanch
Le 21/05/2015 à 00:23:14

Dieu a voulu l'humain libre mais ce n'est pas descendu jusqu'à la hiérarchie de l'église.
On croirait le retour de l'inquisition ! Pas étonnant que les églises se vident... Elles se vidront aussi en Bretagne si on continue comme ça !!!
Lamentable !!!

Raphaële
Le 20/05/2015 à 20:11:23

Bonjour,

je suis également surpris par cette proposition d'action qui, pour moi, ne concerne que la conscience d'Elie Geffray.

En effet, cher Mr Geffray, en quoi le citoyen qui est en vous doit-il se soumettre à votre évêque sur un sujet qui n'est pas d'ordre religieux ?

J'ai cependant écrit à l'évêque en tant qu'ancien catholique pour lui signifier ma tristesse de constater que son comportement ne fait qu'éloigner les gens de son église. Et qu'historiquement, il continue à justifier l'exécution de Louis XVI parce que sans ce symbole atroce, la république aurait eu plus de mal à cantonner la religion à la sphère privée.

Le droit au blasphème n'est pas négociable, la liberté d'expression encore moins. C'est à chacun de nous de trouver son chemin vers l'émancipation citoyenne... L'école est censée l'assurer. Espérons que la réforme du collège la rendra incontournable pour TOUS les élèves, futurs citoyens.

Julien Delalande
Le 20/05/2015 à 17:29:35

A force de vouloir pétitionner sur tout, on mélange tout...

pi 83
Le 20/05/2015 à 11:56:07

@Michel : c'est une action, il est possible d'appeler cette personne "Monsieur". Que les catholiques lui disent "Monseigneur" ne me choque pas.

Un apostasié
Le 19/05/2015 à 23:46:29

Sinon l'église n'a jamais été pour l'égalité... Sans misère, l'église se retrouve aux chômages ! Tiens « Redonner du sens et de l’espérance à notre société. », n'est ce pas justement le thème de la conférence muselée, tue et disons même censurée par l'église. Comme c'est étonnant !

qqn d'autre
Le 19/05/2015 à 21:05:43

Ce prêtre n'est-il pas maire aussi ? Et même s'il ne l'était pas, les catholiques n'ont ils pas les mêmes droits que n'importe quel français peu importe sa confession, sa "race" (je n'aime pas ce mot surtout quand on sens le racisme émergent en France), sa couleur de peau, ses avis politiques et syndicaux. La liberté d'expression est très vaste. Et je constate que nombreux sont ceux qui ont pris des raccourcis concernant cette liberté fondamentale à la démocratie, y compris au sein du gouvernement. Il y a eu bien peu de critiques concernant les lois liberticides suite aux attentats. Attention, bientôt on dira de moi que je suis un terroriste (de la pensée). Ce jour-là, ce sera la fin de la liberté d'expression et avec elle la fin de la démocratie. Préparez vous à des jours bien sombres !

qqn
Le 19/05/2015 à 21:00:15

Ayant été pendant plusieurs années actif au sein de l'action catholique pour l'enfance( Montreuil), et ayant cessé en voyant que l'église catholique n'était depuis des siècles qu'un instrument de pouvoir réactionnaire (à l'inverse du "bas" clergé), je constate que dans cette institution là aussi les cadres, l"élite" méprise humilie, et fait taire. De fait je suis d'accord avec catherine, Quand on est vraiment en désaccord on ne reste pas. (je suis tous les autres aussi)

Perinelli
Le 19/05/2015 à 20:02:27

Je suis désolé mais il ne s'agit pas du tout d'un problème interne à l'église,cela vaudrait dire que tous les hommes(j'allais dire aussi toutes les femmes)d'église n'ont qu'à fermer leurs gueules parce qu'ils ne font pas partis de la société civile Eh bien vous avez du boulot les cathos!....

ganseman
Le 19/05/2015 à 19:34:47

C'est parce-qu'il s'agit d'un Français chrétien "catho" que certains sont si agressifs ... ??? ...
Un peu d'attention et de bienveillance ... même envers ceux dont vous ne partagez pas les croyances et que vous ne comprenez pas ... ! b*

Marie-Jeanne
Le 19/05/2015 à 17:10:19

De quoi on se mêle?!C'est une affaire interne à l'Église catholique, il a pu s'exprimer mais il a des supérieurs qu'il a choisis, s'il n'est pas d'accord avec son vœu d'obéissance, il peut s'en aller...Vous mêlez des choses qui n'ont rien à avoir; j'aurais plutôt fait une pétition pour le brave type(je ne sais plus son nom), qui est allé au défilé Charlie avec une pancarte disant "je suis tous les autres aussi", qui est vraiment chrétien et œcuménique: on l'a mis en examen pour apologie du terrorisme...et vous n'avez pas bougé pour sa liberté d'expression...

catherine
Le 19/05/2015 à 14:30:56

Cette affaire ne me concerne pas. C'est une affaire interne à l'église catholique. Chacun choisit ses maîtres et les contraintes associées. Un catho dirait que cette épreuve est bonne pour l'édification d'Elie.
De plus, devoir appeler quelqu'un Monseigneur me donne des boutons.

Michel
Le 19/05/2015 à 13:05:40

La liberté de penser est un risque, celui d'engager le débat contradictoire. L'interdire est un risque plus grand, celui de quitter le champ de la démocratie pour le totalitarisme et la dictature et donc au nom d'une religion d'en justifier les contours.

Alain ROBERT
Le 18/05/2015 à 18:08:58

Dans la pétition de soutien à Élie Geffray, je propose de remplacer "dictat" par "diktat".

CHRISTOPHE
Le 18/05/2015 à 18:01:51

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !