image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Sauver les feuillus du Plateau de Millevaches

Mise en ligne du 22/01/2013 au 24/03/2015

Le 26 décembre, la DRAAF Limousin (Direction Régionale Alimentation Agriculture Forêt) vient de publier en catimini sur son site internet le nouveau plan de gestion de la forêt limousine, avec demande d’avis du public.
Sous des couverts de relance de la filière bois feuillus de qualité, elle préconise d’augmenter de 20% les coupes de bois sur la région et le Plateau de Millevaches.

Bilan de la pétition :

4229 participants

Présentation de la pétition :

Ces coupes sont concentrées presque exclusivement sur les feuillus.
Loin d’un politique d’amélioration qualité des feuillus, il s’agit d’un pillage destiné à alimenter à bas prix les usines industrielles qui viennent de s’installer en périphérie de la région, à grand coups de subventions.
L’étude la plus récente, en date de décembre 2012, et dont la DRAAF est partie prenante, alerte sur le fait que le Plateau ne pourra pas alimenter ces unités industrielles, et que les feuillus sont trop exploités pour y contribuer.
Nous vivons déjà dans une usine de bois résineux. Pouvez vous l’imaginer sans feuillus ?
Il y a urgence si l’ont veut sauvegarder notre cadre de vie pillé par le lobby de l’industrie.

En savoir plus :
http://www.naturesurunplateau.com/  

Texte de la pétition :


Suite à la lecture et l\'analyse du Plan Pluriannuel Régional de Développement Forestier : le PPRDF 2013-2016, réalisé par la DRAAF Limousin (Direction Régionale Alimentation Agriculture Forêt), nous demandons :
  • Pour le document actuel, que la DRAAF précise ses objectifs en termes de répartition des coupes feuillus/ résineux pour chaque territoire.
  • Que la DRAAF indique clairement ses choix : coupe rase ou coupe d’amélioration excluant la coupe rase?
  • Que la DRAAF se donne les moyens de contrôler sa politique à l’échelle d’un territoire.
  • Dès aujourd’hui, qu’il soit tenu compte des études récentes et interdit toute nouvelle coupe rase de
    feuillus dans le PNR Millevaches car la ressource est menacée.
  • Qu’il soit préconisé une politique cohérente d’amélioration des feuillus, avec une formation spécialisée à l’Ecole Forestière de Meymac, une orientation vers un parc de machines plus petites et moins lourdes, et une restauration de la filière locale de transformation du bois feuillu de qualité.
  • Que la DRAAF ne s’appuie pas uniquement sur les professionnels du bois mais prenne en considération les choix de vie des habitants des territoires concernés, avec une réelle consultation reposant sur des débats publics.

Pour cela, nous demandons donc que la DRAAF gèle son PPRDF sous cette forme et qu\'un véritable travail de fond soit réalisé avant la prochaine copie.

 

14 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

d'accord avec tout ce qui a été dit. Pour ma part, j'ai réduit ma consommation de papier, je n'achète plus de journaux, c'est toujours ça qui n'ira pas dans la poche des destructeurs de forêts. J'invite tout le monde à en faire autant

jymari
Le 26/09/2014 à 20:34:11

On transforme lentement mais surement les forêts de notre pays en plantations de résineux pour faire du rendement et on perturbe insidieusement le cycle de l'eau...où va-t-on s'arrêter et pourquoi s'arrêterait-on, il faut que chaque cm2 de notre planète rapporte du fric !

hermina
Le 20/03/2013 à 20:43:11

Après avoir rasé la forêt domaniale de Rennes.
(tous les feuillus hêtre et chênes à partir 16 cm de diamètre y sont passés) avec attaque sur tous les fronts.
C'est ce qu'on appelle le développement durable !
Le bois part dans la France entière : Marseille...

Dans cette logique, le pillage va continuer... et s'étendre à la montagne.

catting3@gmail.com
Le 01/02/2013 à 12:07:55

Bonjour,

Je suis militant du SNUPFEN Solidaires, syndicat majoritaire de l'ONF...et pas vraiment réputé pour sa tendresse envers la direction. Mais accuser l'ONF de décider en catimini pour se qui concerne le limousin, c'est fort...
Puisqu'on la pétition elle même ne mentionne que la DRAAF, donc l'ETAT, n'accusez pas l'ONF qui subit exactement les mêmes décisions pour la gestion des forêts publiques!
Dans votre région, les forêts concernées sont à 90% PRIVEES (eh oui!) et l'ONF n'y joue donc aucun rôle.
Quant aux résineux, il n'y a plus les financements qui ont existé fut un temps pour le planter. Les propriétaires et gestionnaires auront donc tout intérêt à favoriser une régénération NATURELLE, donc essentiellement feuillue. Quant aux coupes de bois en général, elles permettent de fournir la demande de la société. c'est peut-être mieux de consommer du bois local que celui qui a fait des milliers de kilomètre. La solution étant peut-être de moins consommer en général...

joyeux
Le 26/01/2013 à 11:21:37

encore une fois de plus on casse du feuillu pour développer les seuls arbres qui favorisent l'acidification et la stérilisation du sol , du sous sol et des rivières: les résineux!!
si les truites disparaissent ou ne grossissent plus , c'est en très grande partie a cause des résineux!
j'espère que l'explosion des scolythes va enfin mètre un terme à l'hégémonie des résineux en France

dompicker
Le 23/01/2013 à 22:53:30

si l'ONF a fait passer cette décision en catimini, tout est à craindre ! quand on décide de faire une saloperie on se cache
Méfiance et réaction

LEGELEUX Marie Pascale
Le 23/01/2013 à 17:00:28

En effet, l'argumentaire selon lequel la forêt avait repris du poil de la bête en France est entrain d'être démenti et surtout, dans quelle proportion feuillus/ résineux ?

Ces messieurs les décideurs et autres gestionnaires, en plus d'avoir le nez dans le guidon, ne voient pas plus loin que le bout de leur dit-nez, c'est dire !

Le plus inquiétant, c'est qu'à cause de la crise, on sera de plus en plus prêts à tout. Faudra-t-il un autre Colbert, qui créa des lois pour la protection et la replantation de forêts, un comble !

Taki
Le 23/01/2013 à 16:50:19

Co propriétaire forestier, je parcours la foret limousin depuis mon enfance. On ne dira jamais assez la destruction de l'environnement par l'industrie forestière, aidée par la région Limousin.

L'exploitation mécanique a détruit les sols, l’infrastructure anciennes rurales, les chemins,les sites archéologiques,gaspillé des tonnes de bois.
Depuis qq années, c'est les feuillus pour les raisons exposées dans la pétition. Des hectares de coupes à blanc avec du matériel lourd d'exploitation qui réduit la repousse naturelle. Exploitation pour la pate à papier de tous les arbres, même ceux qui pourraient être affectés à d'autres utilisation, à des prix dérisoires. Implantations massives de sapins avec des moyens industriels qui détruisent les sols fragiles.
Dans ce contexte d'industrie dominante et de politiques dominantes, impossible de préconiser des modes d'exploitation plus respectueux de l'environnement et des hommes. Contrairement à ce que j'entend, il faut affirmer que la forêt n'est pas une énergie renouvelable : il faut des dizaines d'années pour avoir un taillis de feuillus ou des sapins exploitables, des centaines pour avoir de beaux arbres, bois d'œuvre. Les sites pittoresques du Limousin sont en mauvais états à cause de cette exploitation sans règle. J'y ajouterai les routes départementales et tout l'environnement !

Pour terminer il est temps d'avoir une politique raisonnée de la forêt Limousin, des exemples sont à regarder. Des emplois sont à la clef. J’ajoute que les 10 dernières années les évolutions climatiques ont été dévastatrices. 2000, mais aussi les sécheresses, la plus part des chênes sont malades, brulés à la cime, des espèces comme les trembles disparaissent, ... Alors mobilisons les moyens pour sauver la forêt et le tourisme en Limousin et ailleurs.

Hervé
Le 23/01/2013 à 12:14:27

Bonjour,
Je connais un peu le problème d'exploitation des bois et forêts d'asez loin pour m'y être intéressé à une époque. J'ai signé cette pétition car même si je suis pour des mises en places de politiques de gestion de bois de feuillus pour les bois d'oeuvre, je pense ou j'imagine que la filière papier a sa place. Mais il est important que sa survie ne se fasse pas au détriment de la régénération de la forêt et de la conservation des sols bien-sûr. Tout responsable politique qui pense le contraire n'a rien à faire à son poste et abuserait de la confiance de citoyens et d'acteurs économiques volontaires et responsables.

Muel
Le 23/01/2013 à 07:51:02

Je n'ai jamais vécu en Limousin, mais c'est le berceau de ma famille. Et j'aime viscéralement ses paysages et ses forêts. Tous les ans à l'automne la famille s'y réunissait et les appareils photos se remplissaient de diapositives: quel bonheur ensuite de revoir ces arbres multicolores. Quels arbres peuvent donner une telle palette à part les feuillus variés?

Dominique
Le 22/01/2013 à 23:31:55

Bonsoir,

la forêt morvandelle subit elle aussi les mêmes outrages. Tous semblent s'y mettre pour remplacer les feuillus à pousse lente par des résineux d'un bien meilleur rapport. Et pas seulement pour des sapins de Noël, malheureusement.

Je signe en me demandant si je ne vais pas lancer une pétition similaire pour la forêt morvandelle.

Jean-Yves Perceau
Le 22/01/2013 à 22:43:24

Je confirme que l'association Prosilva propose une sylviculture continue et proche de la nature SCPN .
Vous pouvez consulter son site :  www.prosilva.fr.   et vous joindre pour les plus intéressés aux sorties sur le terrain organisées par les groupes régionaux de l'association environ 2 par an.
Vous constaterez que la sylviculture préconisée par Prosilva est pratiquée et mise en place dans de nombreux peuplements et quelle réconcilie l'économie et l'écologie en matière forestière.

emmanuel
Le 22/01/2013 à 22:39:45

Forestier pendant plus de 30 ans dans une Coop forestière, j'ai beaucoup évolué sur le Plateau. J'ai toujours était surpris par la place faite aux résineux, et le quasi mépris pour les feuillus. En dehors de quelques parcelles de hêtres, commercialisables car magnifiques... Rien... Sinon un des taillis de feuillus sans la moindre valorisation, sinon pour faire de la plaquette ou la papeterie... A quand une vraie politique en faveur du feuillus... Pourtant, aprés la tempête de 1999, beaucoup l'avait juré la main sur le coeur, la forêt mixte était l'avenir du Plateau de Millevaches... Mais quand ???

Marc Desage
Le 22/01/2013 à 21:03:26

De nombreux éléments font obstacle aux approches citoyennes de la forêt. La puissance de la filière bois et des logiques de marché trouvent des relais dans toutes les organisations politiques et il semble difficile de faire de la gestion forestière intégrée une thématique de société. Des initiatives comme Pro Silva France, "une syviculture irrégulière, continue et proche de la nature" semblent proposer des éléments intéressants.
Que des entreprises comme "Ambiance Bois" puissent vivre en Limousin et que les cèpes du Plateau puissent encore pousser longtemps!

un anonyme
Le 22/01/2013 à 20:30:40

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !