actualité écologie

Ne laissez pas vos appareils en veille

La Terre vue depuis l’espace

victoire pour Gabriel Dufils

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Journal des Bonnes Nouvelles

Les 10 jours verts Transacteurs

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

OPÉRATION

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : L'Europe doit choisir les renouvelables contre les fossiles et les fissiles

Mise en ligne du 17/03/2015 au 20/03/2015

La dernière version du draft de conclusions du Conseil Européen (chefs d'Etat) de cette semaine sur l'Union énergétique est très mauvaise. Dans ce document : quasiment rien sur l'EE et les ENR, et push pour plus de gaz (y compris gaz de schiste), plus de charbon, plus de nucléaire ("indigenous low carbon energy sources").

Bilan de la cyberaction :

2568 participants

J eudi 19 mars, le Conseil européen, qui a réuni à Bruxelles les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne (UE), a pris neuf décisions relatives aux orientations de l'Union de l'énergie présentée par la Commission. Le Conseil a réaffirmé l'importance accordée à la sécurité énergétique et au bon fonctionnement du marché de l'énergie. En conférence de presse, Donald Tusk, Président du Conseil, a confirmé que les discussions ont essentiellement porté sur la sécurité énergétique, l'UE étant trop dépendantes de ses importations.

Pour réduire la dépendance énergétique européenne, le Conseil se fixe comme tout premier objectif d'accélérer les projets d'infrastructure pour l'électricité et le gaz, y compris les interconnexions en particulier vers les régions périphériques. Cela passe aussi par l'utilisation "de tous les instruments de politique extérieure pour établir des partenariats énergétiques stratégiques avec des pays producteurs et de transit qui gagnent en importance".

Par ailleurs, les Etats membres de l'UE veulent "mettre intégralement en œuvre et faire respecter scrupuleusement" la législation dans le domaine de l'énergie, notamment s'agissant des "accords liés à l'achat de gaz auprès de fournisseurs extérieurs". De même, le Conseil compte "renforcer le cadre législatif pour la sécurité de l'approvisionnement en électricité et en gaz".

Le Conseil entend aussi "évaluer les possibilités de mécanismes volontaires d'agrégation de la demande en totale conformité avec les règles de l'OMC et les règles de l'UE en matière de concurrence".

Energies autochtones et faibles émissions

Sur le plan environnemental, les Etats membres estiment qu'au-delà de la législation, "la sécurité énergétique peut aussi être renforcée par des réseaux robustes, l'accroissement de l'efficacité énergétique et le recours à des ressources autochtones et à des technologies sûres et durables à faibles émissions de CO2". A noter que les termes "sources autochtones" et "technologies (…) à faibles émissions de CO2" incluent les renouvelables, mais aussi les hydrocarbures non-conventionnels présents dans le sous-sol européen et le nucléaire.

Les énergies renouvelables ne sont pas totalement absentes du texte, mais leur développement est renvoyé au "droit de chaque Etat membre de décider de son propre bouquet énergétique". Il doit aussi être associé à "une organisation du marché plus efficace et souple, qui devrait aller de pair avec une coopération régionale renforcée". Par ailleurs, il doit enfin "[veiller] à ce que l'intervention publique soit compatible avec le marché intérieur".

Toujours en matière d'environnement, le Conseil propose "de réexaminer et d'étoffer la législation relative à la réduction des émissions, à l'efficacité énergétique et aux énergies renouvelables afin de soutenir les objectifs convenus pour 2030". 
De même, il veut élaborer une stratégie en matière d'innovation et de technologie liées à l'énergie et au climat. La prochaine génération d'énergies renouvelables, le stockage de l'électricité et le captage et le stockage du CO2, l'amélioration de l'efficacité énergétique dans le secteur du logement ainsi que les transports durables, sont les thèmes de recherche cités en exemple.
http://www.actu-environnement.com/ae/news/conseil-europeen-union-energie-securite-approvisionnement-24140.php4  

Présentation de la cyberaction :

A l'occasion du sommet des chefs d’État de l'UE sur l'Union de l'énergie, la proposition de M. Tusk fait reposer le futur énergétique de l'Europe uniquement​ sur le développement des infrastructures de gaz et d'électricité. Ce serait faire fausse route et continuer à gaspiller des centaines de milliards d'euros pour accentuer notre dépendance aux énergies fossiles.
​ ​
L'Union énergétique est, au contraire, l'occasion d'accélérer notre transition vers un système énergétique plus efficace et  basé sur une électricité 100% renouvelable, qui remplacerait les combustibles fossiles et le nucléaire. C’est aussi l'occasion de rétablir un équilibre entre d’un côté, la production et le transport d'énergie à grande échelle, et de l’autre, un système énergétique décentralisé et intelligent, fondé sur une production renouvelable locale et sur la réappropriation citoyenne des questions énergétiques.

Cette transition est nécessaire et urgente si l’Europe entend remplir sa juste part de l'effort mondial pour contenir la hausse de la température à moins de 2°C et éviter un changement climatique dangereux comme vient de nous le rappeler la dévastation du Vanuatu.
Le point b) omet de mentionner respect de la politique climatique de l'UE, ce qui semble inacceptable pour la France, future présidente de la COP21.
Dans le point c), qui traite des moyens d'assurer la sécurité d'approvisionnement de l'UE en énergie, le document ne fait pas référence à l'efficacité énergétique comme première mesure de sécurité énergétique. C'est un gigantesque pas en arrière par rapport à la proposition de la Commission européenne. La France, qui défend le rôle de l'efficacité énergétique, doit être active auprès de ses partenaires européens pour inclure la référence au principe d' "energy efficiency first" dans le document.
Nous n'acceptons pas que les chefs d'Etat et de gouvernement envisagent un futur fondé sur de fausses solutions, dangereuses et coûteuses, telles que le Captage et stockage de carbone (CCS), le "charbon propre", ou le nucléaire. Les seules sources locales et sûres d'énergie sont les énergies renouvelables. Il faut également tirer les leçons de l'expérience de la politique d'agrocarburants en Europe, qui a eu des impacts sociaux et environnementaux négatifs, sans bénéfice pour le climat (facteur Casi).
Dans le point f) le document sous-entend que les énergies renouvelables sont le responsable du dysfonctionnement du marché intérieur de l'énergie. Les problèmes dans la construction de ce marché sont évidemment bien plus larges.
Nous vous invitons à soutenir l'inclusion d'une référence à la bonne mise en oeuvre des engagements et législation existants.


Nous vous proposons de vous joindre aux ONG mobilisées sur le sujet au sein du collectif des Acteurs en Transition Energétique.
http://transitionenergetique.org/les-signataires/  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président
A l'occasion du sommet des chefs d’État de l'UE sur l'Union de l'énergie, la proposition de M. Tusk fait reposer le futur énergétique de l'Europe uniquement​ sur le développement des infrastructures de gaz et d'électricité et donc notre dépendance aux énergies fossiles et fissiles.
​ ​
L'Union énergétique est, au contraire, l'occasion d'accélérer notre transition vers un système énergétique plus efficace et  basé sur une électricité 100% renouvelable, qui remplacerait les combustibles fossiles et le nucléaire. C’est aussi l'occasion de rétablir un équilibre entre d’un côté, la production et le transport d'énergie à grande échelle, et de l’autre, un système énergétique décentralisé et intelligent, fondé sur une production renouvelable locale et sur la réappropriation citoyenne des questions énergétiques

Cette transition est nécessaire et urgente si l’Europe entend remplir sa juste part de l'effort mondial pour contenir la hausse de la température à moins de 2°C et éviter un changement climatique dangereux comme vient de nous le rappeler la dévastation du Vanuatu.
Avec les ONG mobilisées pour une transition énergétique, je vous invite à soutenir l'inclusion d'une référence à la bonne mise en oeuvre des engagements et législation existants.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

63 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

il serait temps que le nédcessaire soit fait; de nombreux élus sont payés pour nous rendre la vie plus simple, plus naturelle et plus belle, c'est loin d'être le cas, alors, il faudrait qu'ils s'y mettent !

berthe
Le 04/05/2015 à 19:20:47

Messieurs ;À la votre si un apero roundop vous va !!!!Pour nous ça suffit il y en a marre de toute vos inepties

michoudag
Le 31/03/2015 à 19:45:44

Vous êtes responsable devant les générations actuelles et futures, que laisserez-vous derrière vous?
Une planète morte?

Corinne Savary
Le 30/03/2015 à 11:26:58

La Santé n'a pas de Prix !!!
Un jour il y aura plus d'handicapés que de valides !
Vade retro Monsanto !

annie
Le 29/03/2015 à 22:19:40

que doit-on attendre qu'il n'y ait plus d'abeilles, plus de pollinisation et que nous mourrions tous de faim? Non! Merci!

mado pas la niçoise!
Le 29/03/2015 à 18:09:00

Marre de toute cette chimie superflue partout: dans l'air, dans la bouffe, dans les animaux vivants (antibiotiques à gogo) et morts (conservateurs, colorants, exhausteurs de goût, épaississants, sucres ajoutés, graisses, ...), dans les fruits et légumes, dans la terre (pesticides, engrais, ...). C'est devenu impossible de prendre soin de soi et d'échapper à tout ça. Merci encore pour les allergies envahissantes (que je n'avais pas il y a 15 ans) et aussi pour le cancer du rein (on ne peut pas exclure que sans toute ces merdes ajoutées partout, je n'aurais peut-être jamais rien eu).

DALGALIAN
Le 29/03/2015 à 15:13:26

Urgence,transition énergétique nécessaire pour la planète.

Manolo07
Le 29/03/2015 à 14:52:17

Quand allons-nous entamer une vraie transition énergétique en pensant à la survie de notre planète et à l'avenir de nos descendants ?????

BARRIO
Le 29/03/2015 à 12:18:11

Chez messieurs, mesdames, Je vous invite à boire en guise d'apéro du rundop!!!!! C'est le produit que vous donnes à nos enfants!!! Et les vôtres?? Que Boivent-ils? Que mangent-ils???? Notre Terre Mère à besoins d'être au repos de vos produits criminel!!! La Terre nourrit Et il est dommage qu'une poignet d'hommes la détruise!!!! Laissons dans l'assiette à nos enfants leur Santé!!!!

Morin
Le 28/03/2015 à 23:23:35

Bien d'accord avec Chantal concernant les éoliennes, et pour répondre à PMF: oui, ce serait bien de planter ces éoliennes judicieusement, en nombre modéré, dans des lieux déserts, et sur des terres peu productives. Mais dans la réalité c'est tout le contraire: je vis dans une région où l'on monte des dizaines de projets de 20 à 30 éoliennes, très près des villages, sur des terres excellentes (le Santerre), un véritable carnage visuel et environnemental au nom de l'Ecologie, nouveau jackpot pour les financiers.

Chnico

Chnico
Le 28/03/2015 à 19:25:33

Retour aux valeurs naturelles ne veut pas dire régression au stade primitif de notre évolution !!!
Composer avec le passé et le future pour être cohérent avec son temps.
bla bla bla, il faut vraiment avoir de la m**** dans les yeux pour ne pas savoir qu'un produit qui se termine en "cide" est forcément néfaste à son environnement.
Paix et amour =P

Grunt
Le 28/03/2015 à 14:45:46

Transition energetique indispensable pour la planète.

Porte Magali
Le 28/03/2015 à 09:16:20

Stop aux pesticides meurtriers . Stop à ce commerce honteux

marianne auricoste
Le 27/03/2015 à 21:47:38

Merci à vous pour vos actions concitoyens. Pour nos enfants..Joie dans vos coeur malgres tout l'homme change inexorablement.

Dii
Le 27/03/2015 à 18:49:09

Il faut tout faire pour hâter la transition énergétique, car c'est cela l'avenir. Nous comptons sur la perspicacité des dirigeants européens pour prendre les décisions qui feront avancer la transition sans se préoccuper des intérêts à court terme de quelques sociétés.

Régine Serru
Le 27/03/2015 à 18:13:09

Face à la pénurie des ressources, la seule solution est d'anticiper le 100% renouvelable. Arrêtons de préserver le court terme de quelques sociétés pour prendre de l'avance et être demain l'un des pays leaders des nouvelles énergies, et un bassin de nouveaux emplois.

bourgois
Le 27/03/2015 à 15:55:15

De toute façon il n'y a rien à attendre de ce Gouvernement du XIX siècle, dans aucun domaine...

Jean Claude GUILLEMET
Le 27/03/2015 à 15:52:10


Stop à la connerie et aux profits

pascal Ciccione
Le 27/03/2015 à 14:35:28

Nous ne faisons qu'emprunter la terre à nos enfants ...

Agnès
Le 27/03/2015 à 13:38:43

Mais quels enfants laisseront nous sur la planète?

rollie
Le 27/03/2015 à 11:05:21

pas besoin de poison

martinen
Le 27/03/2015 à 10:48:24

Pensez aussi à vous opposer au TAFTA. Si ce traîté est ratifié, les pétitions de ce genre n'auront plus aucun impact.

Quelle planète allons nous l
Le 27/03/2015 à 10:05:58

pensons aux generations à venir

dulong
Le 27/03/2015 à 09:03:53

RESPECTONS LA TERRE à laquelle nous appartenons et PENSONS AUX GENERATIONS FUTURES au lieu de mettre en avant "profit", donc "pouvoir" qui découle d'un "pur égoïsme" !
Nous appartenons à la terre et ce n'est pas elle qui nous appartient !

LA P'TITE
Le 27/03/2015 à 09:00:34

Moratoire urgent sur les pesticides

François Provansal
Le 27/03/2015 à 08:59:19

Stop aux poisons qui nous empoisonnent !

janina
Le 27/03/2015 à 06:53:24

Pour une information accessible à tous sur les produits utilisés

Noémie Morin
Le 27/03/2015 à 01:43:48

Monsieur le Président
A l'occasion du sommet des chefs d’État de l'UE sur l'Union de l'énergie, la proposition de M. Tusk fait reposer le futur énergétique de l'Europe uniquement​ sur le développement des infrastructures de gaz et d'électricité et donc notre dépendance aux énergies fossiles et fissiles.
​ ​
L'Union énergétique est, au contraire, l'occasion d'accélérer notre transition vers un système énergétique plus efficace et basé sur une électricité 100% renouvelable, qui remplacerait les combustibles fossiles et le nucléaire. C’est aussi l'occasion de rétablir un équilibre entre d’un côté, la production et le transport d'énergie à grande échelle, et de l’autre, un système énergétique décentralisé et intelligent, fondé sur une production renouvelable locale et sur la réappropriation citoyenne des questions énergétiques

Cette transition est nécessaire et urgente si l’Europe entend remplir sa juste part de l'effort mondial pour contenir la hausse de la température à moins de 2°C et éviter un changement climatique dangereux comme vient de nous le rappeler la dévastation du Vanuatu.
Avec les ONG mobilisées pour une transition énergétique, je vous invite à soutenir l'inclusion d'une référence à la bonne mise en oeuvre des engagements et législation existants.

BAROIN
Le 26/03/2015 à 23:36:30

Pitié pour notre mère la terre et nos enfants!

carmen
Le 26/03/2015 à 23:20:18

No more PCB!!

yg9
Le 26/03/2015 à 23:10:02

vous souhaitez combien de désastres comme au vanutau pour vous enrichir sans vergogne ?

GOUDET
Le 26/03/2015 à 22:37:09

Assez d'hypocrisie !

Jean FRANVILLE
Le 26/03/2015 à 22:17:41

revenons au naturel avant qu'il ne soit trop tard

HC
Le 26/03/2015 à 21:27:15

je suis contre l'emploi de pesticides dans l'alimentation !
notre santé c'est sacré !

jocelyne
Le 26/03/2015 à 21:21:35



Comment hésiter ?

GOUMARD
Le 26/03/2015 à 20:33:25

Un gars à son voisin de la salle d'attente chez le cancérologue: "j'ai un cancer aussi..."
L'autre:"c'est quoi?"
Le gars:"sur la radio des poumons, le docteur a lu la mention OGM et nanoparticules"...
L'autre:"oui! c'est bien pratique on c'est de suite d'où ça vient.C'est comme moi, c'était écris radiation nucléaire et pesticide sur mon foie..."
"...c'est une belle chose que ce principe de précaution, quelle délicatesse de nous prévenir de la provenance...Au moins ils assument...On aurait pu croire à des terroristes!"

decidant autonome et non violent
Le 26/03/2015 à 20:31:56

Vive la démocratie direct!Non aux tyrans usurpateurs de nos espérances et extrémistes terroristes, mercantiles pour qui leur ordre nouveau viendrait du chaos qui ont créé.Non à ces prétendus" démocrates qui attisent les flammes pour justifier la surveillance de masse et les restrictions.Ces dirigeants se méfient du peuple et le deteste. Les alternatives énergétiques existes mais ne font pas les affaires de leurs marionnetistes des grandes finances pour qui ils acceptent d'être corrompus

decidant autonome et non violent
Le 26/03/2015 à 20:17:04

Pauvres commerçants qui ne savent même pas ce qu'ils vendent... pourvu que ça rapporte de l'argent. Peut-être qu'avec un petit cancer, à leur tour, ils changeraient d'avis... mais non ! ils trouveraient une autre cause à leur cancer.
Irrécupérables !

Tijepa
Le 26/03/2015 à 20:14:35

La croissance c'est
- de diminuer nos consommations de matières et d'énergie STOP AUX GASPIS
- de produire nos énergies renouvelables
avec des emplois non délocalisables, utiles.

PIERRE
Le 26/03/2015 à 19:44:47

Laissons un monde viable à nos enfants !

Solari Marc
Le 26/03/2015 à 19:35:40

Merci d'arrêter de nous EMPOISONNER !

Françoise OUDART
Le 26/03/2015 à 19:03:03

Bravo de lutter contre notre empoisonnement collectif.Qu'on nous laisse la liberté...Non aux substances cancérigènes.

Landry
Le 26/03/2015 à 18:44:38

vive les bonnes gens qui luttent contre tous ces poisons affligeants

demont
Le 26/03/2015 à 18:28:49

Assez de pesticides !

André
Le 26/03/2015 à 18:07:18

grand temps de réagir pour les générations futures .

un anonyme
Le 26/03/2015 à 18:01:06

pour nos enfants et petits enfants et tous les autres

lombardy
Le 26/03/2015 à 17:41:53

Stop pollution destructrice du vivant.

JLM
Le 26/03/2015 à 17:19:38

Je vous en prie, ne tuez plus.

Verley
Le 26/03/2015 à 17:07:23

Empoisonner sciemment l'humanité est un crime

calynais
Le 26/03/2015 à 16:45:05

Pas de pression simplement "avant l'heure c'est pas l'heure, après l'heure c'est trop tard"

J'avais prévenu que c'était une cyber @ction expresse dans la mesure où j'ai eu l'info par le collectif acteurs de la Transition énergétique seulement 48 heures avant la réunion des chefs d'état et de gouvernement et qu'une fois que la réunion a eu lieu c'est trop tard pour intervenir sur un texte qui est déjà sorti.

Cordialement

Alain Uguen

Alain Uguen
Le 24/03/2015 à 09:15:14

Notre planète Terre est comme une orange et nous vivons sur sa surface.
Pour y vivre:
-soit nous nous contentons de ce qu'il y a sur cette surface,et les générations à venir pourront aussi y vivre,
-soit nous la pressons pour en sortir le jus génération après génération, mais nous arrivons à la fin, la dernière goutte n'est pas loin !!!

LETZ Pierre
Le 22/03/2015 à 18:07:22

dans un moment dà continuer voir

sandcreeck
Le 22/03/2015 à 15:10:36

Tous pourris par les lobbies

michaux
Le 22/03/2015 à 09:12:15

Oui, étonnant, déconcertant cette action qui ne dure que trois jours ! Et sans explication, semble-t-il. Y aurait-il eu pression ?

Et, pour répondre à Chantal sur le fait de "planter" des éoliennes, de faire des champs de panneaux solaires ; l'impact d'utilisation de surfaces est négligeable surtout si chacun veille, sans faire d'obstruction, à ce que ce soit dans des espaces peu ou pas productifs (terres pauvres, sommets, sols rocheux, etc.). Mais surtout, leur nombre sera d'autant plus restreint que la consommation d'énergie sera diminuée : surface d'habitation réduite et bien isolée, nombres d'appareils consommateurs a minima, temps d'utilisation au juste nécessaire, déplacements réduits, éclairages publics diminués voire supprimés à certaines heures, etc., etc.

Et "gueuler" aussi fort que possible contre chaque décision qui nous parait une aberration. Refuser la servitude volontaire. Et, et reprendre le pouvoir tel que le définit la république et la démocratie. Il y a urgence.

PMF
Le 21/03/2015 à 20:57:33

Pourquoi des cyber-actions aussi courtes? Trois jours seulement, pas le temps de réagir...

Jean-François Ponge
Le 21/03/2015 à 15:07:20

Si nous aimons nos enfants il est grand temps de réagir

michoudag
Le 21/03/2015 à 10:38:52

Il y a un vrai risque mondial de manquer de terres arables dans les années à venir, je ne trouve donc pas judicieux d'y "planter" des éoliennes avec leur socle de béton, ni de faire des champs de panneaux solaires.
http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2015/03/20/l%e2%80%99agriculture-et-les-sols-comme-enjeux-climatiques-majeurs/#more-985  

De toute façon, tous les champs d'éoliennes et de panneaux solaires, appartiendront à la famille PEW aux USA. PEW ayant fait fortune dans le pétrole, comme Rockefeller qui investit maintenant dans les énergies "vertes".
La financiarisation de la planète est en marche (comprenez "les eaux et la terre". Les ONG américaines qui dépendant de PEW s'y emploient parfaitement ! Greenpeace, WWF, BLOOM....

Chantal
Le 20/03/2015 à 21:37:51

depuis 2007 nous pouvons choisir notre fournisseur d'électricité et depuis cette date ENERCOOP, (société coopérative d'intêret collectif,entreprise solidaire) passe des contrats avec des producteurs d'électricité renouvelable (hydraulique, éolien, photovoltaïque,méthane)et fournit en électricité aujourd'hui 21000 clients.
Voila une bonne façon de lutter contre les énergies fossiles! ! ! ! !

dan95
Le 18/03/2015 à 17:26:37

remarque: à mon avis il faudrait ne pas rejeter l'idée du stockage du CO2. Il est préférable de le stocker plutôt que de le renvoyer dans l'atmosphère d'autant que combiné à l'hydrogène produit par électrolyse de l'eau par ENR, évidemment, il fait un excellent gaz de synthèse.

gouffier
Le 18/03/2015 à 16:50:41

Pour répondre à Michelle il s'agit des ONG regroupées au sein des Acteurs en Transition Energétique dont Cyber @cteurs fait partie
http://transitionenergetique.org/les-signataires/  

Alain Uguen
Le 18/03/2015 à 14:45:09

bonjour, Vous parlez d'ONG à soutenir derrière cet appel:lesquelles ? est ce le réseau "Sortir du Nucléaire" ?si oui, ce serait bien de l'indiquer clairement merci

Michelle
Le 18/03/2015 à 11:55:20

pourquoi si peu de lucidité et de logique de la part de décideurs ?

simple
Le 18/03/2015 à 10:46:37

les choix de notre génération ne peuvent obérer la capacité des futures à disposer d'une vie décente.

Simon COSSUS
Le 17/03/2015 à 17:31:20

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !