actualité écologie

AG Cyberacteurs

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Journal des Bonnes Nouvelles

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

OPÉRATION

La Terre vue depuis l’espace

Les 10 jours verts Transacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

victoire pour Gabriel Dufils

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Sauvons la forêt française

Mise en ligne du 28/03/2014 au 20/03/2015

A partir du 8 avril 2014, les sénateurs examineront le projet de loi d'avenir sur l'agriculture et la forêt (LAAF).
Nos forêts ne seront bientôt plus qu'un joli souvenir si nous ne changeons pas le projet de loi actuellement discuté au Parlement. SOS Forêt France, collectif rassemblant des dizaines d'associations, de syndicats forestiers et de personnalités qualifiées, lance l'alerte pour protéger nos forêts et sauvegarder les emplois de la filière bois.

Bilan de la cyberaction :

4679 participants

Présentation de la cyberaction :

En 2009, Nicolas Sarkozy lança l'idée que la France devait couper 40% de bois en plus. François Hollande a bien entendu le message et imagine comme son prédécesseur que l'exploitation intensive de notre forêt est l'une des solutions à tous nos problèmes !  Face au déficit commercial du secteur bois et l'appétit grandissant de pays comme la Chine, nos dirigeants ne pensent qu'à court terme : gagner plus en coupant plus et plus vite. La forêt n'est pourtant pas une usine dont on peut accélérer les chaînes de fabrication.


La forêt de demain : ce qui nous attend
Les orientations actuelles du projet de loi favorisent la concentration économique de la filière autour de méga-scieries ou de méga projets bois biomasse qui projettent des volumes de coupe gigantesque incompatible avec la ressource et qui entrent en concurrence avec les entreprises existantes. Si la forêt française est la troisième d'Europe, elle est aussi l'une des moins denses. Les petites et moyennes entreprises ne feront pas le poids face à ces traders du bois qui auront les moyens d'aller chercher du bois plus loin et à prix cassés. Les techniciens forestiers assermentés ne pourront plus garantir la gestion soutenable des ressources, car leurs effectifs diminuent drastiquement.
De plus, pour atteindre plus de volume et répondre aux besoins standardisés du marché le gouvernement sous la pression des lobbys industriels, soutient la culture exclusive d'espèces résineuses, plus rentables à court terme. On plante des champs de résineux, y compris en plaine,  qu'on cultive à l'aide de pesticides et qu'on moissonne tous les trente ou cinquante ans. Pourtant, tous les experts s'accordent à dire que ce modèle n'est pas viable. Au bout de la troisième coupe, la terre n'est plus assez riche. Avec ce type de raisonnement, la loi d'avenir aura pour conséquence irrévocable la ruine de la forêt  et de ses emplois. Enfin, de telles forêts sont plus vulnérables face aux changements climatiques.


Sauvegardons la richesse économique et écologique de nos forêts

Au quotidien, la forêt joue un rôle fondamental pour la protection de l'eau, de l'air et des paysages, pour notre santé et nos loisirs etc... Elle est un réservoir de biodiversité. il existe des modèles de gestion durable de la forêt qui permettent de protéger notre environnement et ses emplois.
Évitons pour la forêt les mêmes excès qui ont été commis lors de l'industrialisation de l'agriculture et dont nous payons le prix aujourd'hui. Pour augmenter les bénéfices à court terme, cette politique de concentration économique aux mains de lobbies d'investissement  ajoutera à la dette financière une dette écologique pour les générations futures.
Le collectif, SOS Forêt France, a transmis aux sénateurs et plus largement à nos élus des propositions fortes (http://www.sosforet.org/la-synthese/   ) pour sauvegarder nos forêts, ses emplois et la biodiversité. Vous trouverez sur leur site l'ensemble de leurs propositions. Le temps presse, nous avons besoin de vous pour sauver nos forêts. N'hésitez pas à contacter vos élus directement.
Merci pour votre soutien. Signez, faites signer et partagez !
C'est ensemble que nous sauverons nos forêts.

A la demande de plusieurs d'entre vous plutôt qu'une pétition sur un site nord américain, nous vous proposons de soutenir l'action du collectif SOS Forêt France en participant à cette cyber @ction pour interpeller vos sénateurs comme vous l'aviez fait en 2011 pour leur première pétition.
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=648  

Alain Uguen
Assocation Cyber @cteurs

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Rapporteur de la loi,
Madame, Monsieur

Les orientations du projet de loi sur la forêt privilégient la concentration économique de la filière au détriment de la biodiversité, de la durabilité des forêts et des emplois des petites et moyennes entreprises innovantes et rentables. Elles mettent en péril l’équilibre social, économique et écologique des territoires forestiers. Pour augmenter les bénéfices à court terme, cette politique de concentration économique aux mains de lobbies d’investissement ajoutera à la dette financière une dette écologique pour les générations futures.

Évitons pour la forêt les mêmes excès qui ont été commis lors de l’industrialisation de l’agriculture et dont nous payons le prix aujourd’hui.

Je vous demande de réorienter la loi vers des solutions durables pour nos forêts en imposant des règles strictes à l’ensemble des acteurs, assurant la protection de la biodiversité de nos territoires forestiers et la sauvegarde des atouts de la filière forêt- bois.
Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur ce dossier.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

11 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Bonjour,

Une forêt qui dure est une forêt qui vit ! càd qu'on plante, qui pousse, qu'on coupe à maturité et dont on replante les successeurs, si pas en repousse auto.
Pour éviter que ''leurs effectifs diminuent'', il faut REPLANTER ''techniciens forestiers'' et ''arbres d'essences ad hoc'' sur tous nos territoires.
Nos arbres contribuent à la photosynthèse, s'ils sont jeunes, vigoureux et qu'ils poussent. S'ils sont vieux, en régime stagnant, ils n'y contribuent que très peu et doivent être renouvelés.
''Une forêt qui vit est une forêt qui pousse, donc renouvelée!''
A+ Salutations Guydegif(91, 68 et 30)

Guydegif(91)
Le 24/09/2014 à 09:34:42

n oubliez pas messieurs qui êtes au pouvoir que la foret francaise participe au maintient du climat de notre pays. exploitez de maniere intensive la foret et vous modifierez totalement le climat actuel de la france, entrainant l'assechement des sols, une augmentation importante des temperatures, et une baisse importante de la pluviométrie. la foret regule notre climat et notre vie, nous devont etre un exemple face au reste du monde et la preserver, la foret francaise etant deja mal en point. sinon nous le payerons dans quelques années...

sunny
Le 20/05/2014 à 16:30:25

C'est tellement plus simple pour les politiques de stigmatiser les déforestations indonésiennes ou sud américaines...!

Icb
Le 13/05/2014 à 16:47:05

Jean-Luc Mélenchon a de beaux discours mais écoutez-le quand il parle du Tibet et de la Chine.
Avec lui ce sont les chinois d'abord et qu'importent ces gens qui avaient un pays, une langue, une culture et qui disparaissent phagocytés par le voisin plus puissant.
C'est sûr que Jean-Luc Mélanchon place l'humain d'abord mais qu'en est il des tibétains ?

LN66
Le 02/05/2014 à 14:40:59

Il ne reste qu'à virer tous ces criminels ump ou ps au service du fric qui massacrent la planete ! rendez vous à Paris le 12 avril pour la grande manif pour exprimer le ras le bol à toutes ces agressions de toutes formes.
Les européennes approchent : un seul parti a inscrit la révolution écologique et l'humain d’abord en tête de son programme : le Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon. Votez pour le candidat Front de Gauche aux européennes. Ca commence obligatoirement par là ! Faites suivre autant que vous pouvez.
Salutations républicaines à tous.

eric chevreux
Le 10/04/2014 à 12:56:34

Sous prétexte de régénération de la forêt (information donnée par l'ONF), ce sont des coupes régulières qui défigurent nos belles forêts. Ce n'est jamais l'ONF qui travaille mais je vois des camions immatriculés à l'étranger. En Belgique par exemple. J'habite en IDF, au sud. Nous avons de magnifiques forêts pleines d'animaux, chevreuils, écureuils, oiseaux divers (canards colvert, hérons cendrés, pics-verts, etc...). Que vont devenir ces animaux sans les arbres ?? Et nous, les humains ?? Ces forêts sont aussi une barrière contre la pollution.

un anonyme
Le 07/04/2014 à 16:03:52

S'il y a bien un secteur productif à sauver et à développer à toutcrin,c'est bien la forêt française... Notamment en régions du Nord de la France,que la 1ère guerre a complètement rasées;au profit de grandes cultures intensives comme le blé,la pdt,la betterave sucrière et le maïs.
Par ailleurs,combien de Français savent que l'essentiel du bois abattu dans l'Hexagone est chargé en containers pour la Chine,d'où il revient en parquets,lattes,poutres,baguettes,etc...?

stoppeur
Le 02/04/2014 à 17:17:46

vu le nouveau 1er ministre, cela ne va pas s'arranger !

isia
Le 01/04/2014 à 09:39:29

L'ONF a été exclue de l'Agence de biodiversité que l'état vient de créer. C'est dire la volonté du gouvernement de préserver nos forêts ! Nous devrons donc nous battre pied à pied car les forêts sont le poumon de la biodiversité.

Kelimp
Le 01/04/2014 à 09:34:41

L'ONF gère actuellement bien ses forêts .
En dehors du fait de bénéficier de subventions , le particulier doit rèster libre de gerer sa propriété .
Le réchaufement de la planette met la forêt à rude épreuve , et vouloir faire de la culture intensive est une abération , les effets sont déja visibles sur de petites parcelles .
J'ai acheté une petite parcelle d'une dizaines d'ares dont la moitié comportait une importante concentration d'épicéa .
d'un diametre inférieur à 20 cm .
Ces arbres ont besoin de beaucoup d'eau . Suites à quelques anneés de sècheresses , ils ont été attaqués par des vers et j'ai été obligé de tous les couper avant qu'ils n'ateignent une taille exploitable industriellement .
Beaucoup de travail pour rien alors que la partie qui a poussée librement comporte une belle divesification et pousse très bien
sans frais .

Knopf
Le 31/03/2014 à 21:04:53

Il aurait dû apprendre et s'exercer avant de vouloir être président, la France et les français en ont marre d'essuyer les plâtres, et en ce qui concerne les animaux AU SECOURS, est-ce qu'un éminent professeur pourrait lui greffer un coeur.

Une Française en colè
Le 31/03/2014 à 15:50:15

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !