image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : C'est ma terre ! C'est mon assiette !

Mise en ligne du 23/05/2013 au 23/07/2014

Les crises alimentaires se suivent et se ressemblent. Depuis plusieurs années des paysans s’organisent pour apporter une réponse qui allie la sécurité alimentaire, la qualité des produits, la création d’emploi, la proximité et la biodiversité de nos campagnes.

Bilan de la cyberaction :

3827 participants

Présentation de la cyberaction :

Depuis 5 ans, nos maraîchers, Patrick et Isabelle Ruhant se sont mobilisés à Pérenchies dans leur ferme de la Ruelle pour répondre aux grands défis de l’agriculture de demain :


Ces réalités sont aujourd’hui les objectifs des principales collectivités territoriales de notre région : LMCU – Conseil Général du Nord et Conseil Régional du Nord- Pas de Calais.

Pourtant  1 hectare en moins dans un an !
Il y a quelques mois, nos maraîchers ont appris la reprise d’un de leurs terrains en location, 4000 M2 au 31 décembre 2013 pour la construction de logements.
Récemment, c’est une nouvelle annonce de reprise de 6000 M2 au 31 décembre 2014, sur des terrains agricoles qui risquent d’être déclassés s’ils ne sont plus cultivés.
C’est donc 1 hectare de terres Bio qui vont disparaître sous le béton et réduire d’autant la capacité de nos agriculteurs de nourrir les habitants et habitantes de notre métropole.

C’est leur outil de travail qu’on prend à nos maraîchers !
Aujourd’hui,  nos maraîchers nourrissent 75 familles chaque semaine, soit au moins 200 personnes et autant de clients venant se fournir sur les marchés de Pérenchies et de Quesnoy sur Deule.

Nous, les Amapiens  de Lomme de terre, soutenons cette agriculture depuis plus de 5 ans en investissant notre temps et notre argent.

C’est aussi notre terre qu’on nous prend,
c’est notre assiette qui  est en danger

La lettre qui a été envoyée :


A Mr le Maire de Pérenchies
A Mme la présidente de la communauté Urbaine de Lille
A Mr le Président du Conseil Général du Nord
A Mr le Président du Conseil Régional Nord Pas de Calais

Nous, citoyens engagés dans la préservation d’une agriculture de proximité, demandons de mettre en œuvre les politiques votées par les élus dans ces assemblées et de tout faire pour préserver cet hectare de terre bio condamné à être bétonné malgré les efforts de nos maraîchers.

Comme toute réalisation de qualité, l'agriculture "Bio" a un prix, lié à l'exigence de qualité, plutôt qu'à l'objectif d’enrichissement. Favoriser au maximum son développement, dans la proximité, en réduisant le coût des intermédiaires, c'est permettre à un nombre croissant de citoyens d'y avoir accès.

Supprimer un hectare de terre bio aujourd’hui, c’est renoncer au développement d’une agriculture bio, de proximité qui garantisse les emplois et les revenus de nos paysans !

Veuillez croire, Madame, Monsieur, en notre mobilisation citoyenne.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

6 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

bonjour LN66, suis du conflent. C'est quoi cette histoire de supprimer des terres agricoles sur Prades !!!

cat
Le 30/09/2013 à 19:50:23

Partout en périphérie des villes, au lieu de réutiliser des friches industrielles, on grignote inexorablement sur les terres agricoles ou les zones naturelles non protégées...ou cela va-t-il s'arrêter ?

hermina42
Le 24/05/2013 à 21:33:42

Alors que le feu est à la maison, alors que l'on ne scesse de spuligner la nécéssité de prserver les espaces agricoles, les éu(e)s semblent frappés de cécité et de surdité.
Chez nos voisins allemands , on a crée de belle lurette une ceinture verte autout des agglomérations. Elle est infranchissable: on ne veut plus gaspiller les terres agricoles.
De plus je constate que comme ici en Alsace, il y suffisamment de logements vides pour parer à la demande. N'y a-t-il donc plus de raison?

HUMUS
Le 24/05/2013 à 18:39:37

Ici dans les Pyrénées Orientales c'est la même chose. A Prades on veut supprimer 30 hectares (avec possibilité de prendre encore 50 ha) de bonnes terres irriguables, ce qui est essentiel par ici, pour faire une zone industrielle et des logements.
Nous considérons ce projet inutile, coûteux et criminel si l'on pense à l'autosuffisance alimentaire dans le futur.
Il y a quelques 300 logements vides dont beaucoup insalubres, dans la ville de Prades.
Qu'on réhabilite et qu'on loue ce qui existe plutôt que de laisser mourir le centre ville et détruire d'excellentes terres agricoles.
Qui pourrait faire entendre raison aux éluEs ?

LN66
Le 24/05/2013 à 14:35:51

C'est bien l'enjeu d'aujourd'hui pour les grandes communautés d'agglomérations:
*loger un maximum de personnes dans les meilleures conditions économiques, écologiques et sociales,
*produire le plus possible en circuits courts,
*produire et consommer le plus possible en bio,
*produire et consommer le plus possible dans un commerce et par des échanges équitables (juste salaire pour la production de produits nécessaires à la vie courante)

Pic
Le 24/05/2013 à 12:46:02

Je suis complètement pour le soutien de l'agriculture et particulièrement l'agriculture biologique. Mais il semble également que nous manquons de logement en France (enfin il parait) : comment réussir à juger entre ces deux nécessités ?

geckoflamme
Le 23/05/2013 à 21:42:57

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !