actualité écologie

La Terre vue depuis l’espace

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Ne laissez pas vos appareils en veille

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

victoire pour Gabriel Dufils

Les 10 jours verts Transacteurs

OPÉRATION

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Agrocarburants industriels : pas de nourriture dans nos voitures !

Mise en ligne du 03/06/2013 au 01/10/2013

Dans les jours qui viennent, vos députés européens peuvent limiter le soutien de l’Europe aux agrocarburants industriels, dont les impacts négatifs sur la faim dans le monde sont désormais connus. Ecrivez dès aujourd'hui !

Bilan de la cyberaction :

5477 participants

Le Parlement européen plafonne les agrocarburants jugés nuisibles
L'Europe a finalement donné un coup de frein aux agrocarburants. Par une courte majorité – 356 voix pour, 327 contre et 14 abstentions –, le Parlement européen s'est prononcé, mercredi 11 septembre, pour un plafonnement des agrocarburants dits de "première génération", produits à base de cultures alimentaires (blé, maïs, colza, canne ou palme) : ils seront limités à 6 % de l'énergie finale consommée dans les transports, afin de réduire leur impact négatif sur les productions alimentaires et sur la déforestation.../...
A deux voix près, Corinne Lepage n'a en revanche pas obtenu le mandat de négociation qu'elle demandait au Parlement pour trouver un accord rapide avec les Etats membres sur ces nouvelles règles. Une seconde lecture du texte sera donc nécessaire, retardant le processus législatif. "On aurait pu avoir un texte avant la fin de la mandature, mais là, il n'y en aura pas avant 2015, déplore l'ancienne ministre française de l'écologie. C'est contre-productif, y compris pour les industriels, dans la mesure où, sans avoir de règles du jeu définitives, on ne sait pas où investir et donc où créer des emplois."
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/09/11/le-parlement-europeen-plafonne-les-agrocarburants-juges-nuisibles_3474080_3244.html  

Présentation de la cyberaction :

Les faits

Présenté comme une réponse au changement climatique, le développement des agrocarburants industriels ne représente pas la solution espérée. A l’échelle mondiale, il a déjà eu des conséquences désastreuses sur la souveraineté alimentaire des populations les plus pauvres et contribue à l’accaparement de terres en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie.

Impact social et environnemental

En 10 ans, l’équivalent de 4 fois la taille de la France métropolitaine a été accaparé au détriment des populations des pays du Sud, dont environ 2/5ème pour la production d’agrocarburants privant des milliers de communautés de leurs terres.
En détournant les cultures alimentaires de leur fonction première, les agrocarburants industriels contribuent à la hausse des prix et à la spéculation sur les matières agricoles avec des conséquences dramatiques pour les populations les plus pauvres du globe. En 2008, une grave crise alimentaire a ainsi suscité de nombreuses « émeutes de la faim » dans le monde.
De plus, étant cultivés dans des zones de forêts tropicales et autres réservoirs de biodiversité, ou provoquant le déplacement d’autres activités, telles que l’élevage, vers ces zones (phénomène dit du "CASI", changement d'affectation des sols indirect), la plupart des agrocarburants provoquent en fait plus de gaz à effets de serre que les carburants fossiles.

Enfin, ce sont également les contribuables européens qui payent le prix des politiques de soutien aux agrocarburants.

Ce qui se passe dans les prochains jours

La directive européenne sur les énergies renouvelables(1) considère les agrocarburants industriels comme une énergie renouvelable, ce qui légitime le soutien public (subventions, exonérations fiscales) à cette filière.
Aujourd’hui, la balle est dans le camp du Parlement européen : les Commissions « Environnement, santé publique et sécurité alimentaire » et « Industrie, recherche et énergie » vont voter, les 20 juin et 10 juillet prochains, des propositions sur la question des énergies renouvelables. Ces propositions seront déterminantes pour définir le projet de texte qui doit être voté en session plénière à la rentrée.

Votre député-e peut agir
L’an dernier, vous avez été plus de 80 000 à signer la pétition que Peuples Solidaires et ActionAid ont adressé à la France et à l’Union européenne et les autorités ont publiquement reconnu l’impact négatif des agrocarburants industriels.
Aujourd’hui, écrivez aux élu-e-s de votre circonscription pour les convaincre de prendre une position claire contre les politiques de soutien aux agrocarburants industriels.

(1) Directive 2009/28/CE relative à « la promotion de l’utilisation de l’énergie produite à partir de sources renouvelables » . Cette directive fixe notamment comme objectif d’atteindre 10 % d’énergie renouvelable dans les transports à l’horizon 2020.

En savoir plus

Pétition : La faim pour un plein ? Signez contre les agrocarburants industriels
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/faim-plein-signez-agrocarburants-industriels-518.html  

Bilan de la cyberaction : 229 : manger ou conduire il faut choisir ?
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=158  

Bilan de la cyberaction : Kenya : Carburant contre paysans 26/08/10
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=319  

Bilan de la cyberaction : Shell: violences et expulsions pour les agrocarburants au Brésil 24/10/11
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=516  

Bilan de la pétition : pour la Souveraineté Alimentaire dans les pays du Sud et en Europe
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=504  

Bilan de la cyberaction 302 : MADAGASCAR - DAEWOO FAIT MAIN BASSE SUR LA TERRE
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=249  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président du Parlement Européen,
Madame, Monsieur,
En tant que citoyen-ne et électeur-trice européen-ne, je vous écris au sujet de la politique européenne en matière d’agrocarburants dont le futur est en cours de discussion au Parlement.
Je vous demande de voter pour un texte qui limite l'utilisation des agrocarburants dans le secteur des transports en raison de leurs impacts sociaux et environnementaux qui sont désormais reconnus, y compris par les Nations unies.
Je vous remercie par avance de l’attention que vous porterez à cette demande et vous prie d’agréer l'expression de ma considération distinguée.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

9 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Bonsoir,

Un crime contre l'humanité, d'accord.
Mais avant tout, un crime supplémentaire contre la nature et notre pauvre planète. Une stupidité de plus exclusivement cautionnée par la cupidité d'une infime minorité richissime, au détriment de la survie d'une écrasante majorité pauvre. Ne laissons pas faire ce massacre supplémentaire !

Pierre DARMANGEAT
Le 03/06/2013 à 18:49:31

Tout à fait d'accord, il s'agit d'un crime contre l'humanité pure et simple de plus, ces cultures entraînent une pollution considérable aux pesticides, désherbants et autres ce qui rend effectivement le mot "biocarburant" complètement faux.

Stéph
Le 03/06/2013 à 17:58:28

Je trouve que l'expression "texte qui limite l'utilisation des agrocarburants" est un peu floue. Personellement, j'ai écrit "qui limite fortement l'utilisation".

pacamoi
Le 03/06/2013 à 17:08:13

Oui, j'apprécie aussi que vous ayez mis "agro-carburants" et non "bio-carburants".
Les cyber-acteurs seraient très pertinents de faire un vocabulaire des "faux-amis" du même genre. Je pense à "phytosanitaires" vantés par les fabricants et les marchands de l'agro-busness, alors que ces molécules toxiques sont des poisons violents et méritent totalement le terme de "PESTICIDES" tant ils ont fait et font de "phyto-victimes", chez les agriculteurs, les ouvriers devant manipuler les produits, les jardiniers amateurs et professionnels : Parkinson, leucémie, cancers ... comme en témoigne le DVD d'alerte « La mort est dans le pré ».

Michel
Le 03/06/2013 à 16:56:19

Entièrement d'accord. Le préfixe "bio" accolé au terme "carburant" est un attrape-nigaud et il ne devrait pas être autorisé. D'autant plus que ce carburant n'a rien de "vert" ni pour l'environnement ni pour notre santé.

épervier
Le 03/06/2013 à 16:29:30

Vivant côté "producteur", au Brésil, je voudrais compléter 2 aspects : l'un social, l'autre écologique.
Je vis malheureusement dans une région où la cane s'étend à perte de vue, alternant avec les monocultures d'eucalyptus.
Les petits producteurs, ayant leurs terres proches de celles de ces géants de l'agrobusiness, subissent des pressions énormes pour vendre leurs terres à ces requins. Ces derniers n'hésitent pas, d'ailleurs, à balancer par avion leurs produits toxiques lors d'épandages massifs sur la production de fruits et légumes voisins... le petit producteur ayant tout perdu vient grossir les rangs de travailleurs surexploités. L'usine de cane à sucre leur offre maison et nourriture et tout peut s'acheter sur place (outil, habillement de travail,….). Le travailleur est payé au rendement et travaille là où les machines ne peuvent pas arriver (relief, humidité des sols), s’endette jusqu'au cou, et se voit obligé de rester là pour rembourses ses dettes au patron (esclavage moderne).
Et la cerise sur le gâteau, ici on parle de "saison des brulis" ! La nuit, le feu est mis aux champs de cane pour faciliter et accélérer la récolte (la cane coupe énormément). Ici, en pleine ville, il pleut des cendres. Le matin, la table de la salle est sale si nous avons eu le malheur de la laisser entrouverte pour rafraichir l'ambiance. Imaginez ce qu'on respire dans leurs fumées, car oui, elles se sentent et beaucoup se plaignent de maux de tête.
Cette pratique est interdite, mais dans notre ville, la loi n'est pas appliquée et personnes ne paie d'amende.
Donc, "Agrocarburants industriels : pas de nourriture dans nos voitures !", oui, mais cela va bien au-delà et ici, la manière dont l’agrobusiness se voit déballer le tapis rouge devant ses gros billet "verts" est extrêmement alertant, angoissant et déprimant.

A.
Le 03/06/2013 à 15:21:29

Comme relevé précedemment, il est important de ne pas parler de biocarburants. Ce terme a sans doute été introduit pour orienter la perception du public, en jouant sur le capital de sympathie du mot BIO.

On retrouve hélas ces termes biaisés dans de nombreux domaines, comme la vidéoprotection au lieu de vidéosurveillance...

JoCo
Le 03/06/2013 à 15:03:13

Merci de ne pas avoir parlé de biocarburants mais bien d'agrocarburants, qui n'ont rien de bio ! Les mots sont importants.

desmond1er
Le 03/06/2013 à 14:50:13

Jean Ziegler qui sait la misère du monde a considéré que l'on était devant un cas de crime contre l'humanité.

Hube
Le 03/06/2013 à 11:42:54

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !