image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Pétition contre l’expérimentation animale en particulier sur les lémuriens dans le cadre de l’étude

Mise en ligne du 15/07/2009 au 25/09/2013

Deux cents lémuriens au Biopark d'Archamps, combien à Marseille? Combien vont devoir souffrir pour soi disant nous permettre de mieux vieillir?

Bilan de la pétition :

5388 participants

Présentation de la pétition :

S’il est légitime de lutter pour une meilleure santé, il est urgent que la recherche médicale évolue dans ses pratiques. En effet des millions d’animaux souffrent et meurent chaque année en Europe dans les laboratoires, alors qu’il existe des méthodes alternatives à l’expérimentation animale.
Aucune espèce ne peut être le modèle biologique d’une autre : les tests sur les souris, la plupart du temps ne sont pas valables pour les rats ! Le modèle animal ne peut remplacer le modèle humain sans risques graves pour la santé des hommes.

Pour plus d’informations

Projet pharmaCOG : http://www.antidote-europe.org/cp29jun09_fr.htm   et
http://www.laprovence.com/articles/2009/06/15/841660-Region.php  
Biopark d’Archamps http://oikoskaibios.monsite.orange.fr/page3.html  
Antidote-Europe http://www.antidote-europe.org/  
IC http://www.international-campaigns.org/  

Madame Le Ministre,

Je sollicite de votre haute bienveillance d’être entendu(e) au sujet de l’expérimentation animale. Plus précisément, sur l’utilisation des microcèbes dans l'étude du vieillissement cérébral et de la maladie d'Alzheimer dans les laboratoires en France, notamment au Biopark d’Archamps (Haute Savoie) et au laboratoire de La Timone à Marseille (INCM,CIC-UMPCET- Université de la Méditerranée).

La « Notice d’Antidote » n°18 de mars 2 009 publie l’analyse du Dr Kellie Heckman, chercheur spécialisée dans la génétique comportementale, à propos de l'utilité et de la validité du modèle lémurien microcèbe. Ses conclusions sont accablantes. Elles vous ont été transmises par l’association Oïkos Kaï Bios dans son courrier du 4 mai 2009.
Etant donné les recommandations du Dr Kellie Heckman, je souhaiterais que le modèle lémurien soit abandonné dans toutes les recherches dont celles qui concernent la maladie d’Alzheimer et que toute licence accordée en France soit retirée.
Ceci en attendant une interdiction de l’utilisation des primates en Europe, et, à terme, de tout animal dans tous les laboratoires.
Une refonte totale de la validation des médicaments s’impose. C’est une question de santé publique. Les expériences sur les animaux ne sont pas valables pour les hommes, témoin les 20 000 morts par an en France dues aux médicaments testés sur les animaux.
Aux USA, 96% des écoles de médecine (soit 126 institutions) n'emploient plus les animaux dans l'enseignement. Ils ont fait le pari des méthodes alternatives à l’expérimentation animale. Celles-ci ont fait leurs preuves. Elles sont plus rapides, plus efficaces et moins coûteuses. Attendrez-vous que les Etats-Unis nous dépassent sur ce point ?

Je vous remercie de l’attention que vous porterez à cette lettre.
Je vous prie d'agréer, Madame le Ministre, l’assurance de mon respect.

P.J. le texte de l’article de la revue mentionnée.
http://www.cyberacteurs.org/forum/viewtopic.php?t=6845  


Voir la liste des 4681 premiers signataires (avant rénovation du site) http://www.cyberacteurs.org/pdf/lemuriens_liste.pdf  

Texte de la pétition :


A l’attention de Madame Valérie PECRESSE, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

Deux cents lémuriens au Biopark d'Archamps, combien à Marseille? Combien vont devoir souffrir pour soi disant nous permettre de mieux vieillir?

Nous, signataires de cette pétition, demandons l’abandon du modèle lémurien (microcèbe de Madagascar) et de tout autre animal pour l’étude du vieillissement (maladies neurodégénératives). Le microcèbe est utilisé au Biopark d’Archamps et à Marseille ( projet pharmaCOG).

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

10 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

STOP AUX ESSAIS CLINIQUE SUR LES ANIMAUX CAR C EST INUTILES ON VIENT DE LE CONSTATER AVEC LES SCANDALE D ESSAIS CLINIQUE A RENNES !!!

BONDONI
Le 16/01/2016 à 14:28:39

C'en est assez de la violence faite sur les hommes,la nature et les animaux

fran
Le 29/09/2015 à 17:40:35

...pour libérer Paul Watson..cyber@ction
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/sauvons-capitaine-paul-watson-extradition-costa-rica-473.html  

Oïkos Kaï Bios
Le 22/05/2012 à 16:18:38

Mobilisation à Paris
mercredi 23 mai à 18h
Parvis du Trocadéro,

détails à cette adresse
http://www.fondationbrigittebardot.fr/s-informer/especes-sauvages/arrestation-de-paul-watson  

Oïkos Kaï Bios
Le 22/05/2012 à 16:16:43

C'est bien de vouloir guérir, mais à ce prix non, sachant qu'on a déjà trouver de meilleures moyens.

De plus, concernant le vieillissement cérébral et toutes les maladies liées, s'attaquer également à la prévention serait peut-être interessant et peu couteux!

Misako
Le 12/03/2012 à 13:19:01

On comprend maintenant la cause de la disparition des lémuriens. Pardi ! les expérimentations débiles de chercheurs sans conscience. Qu'ils expérimentent donc sur eux-même bon sang au lieu de dépeupler la faune et la flore des autres. Il y en a marre de ces gens scandaleux.

native
Le 09/04/2011 à 22:49:38

les produits destines aux humains n'ont qu'a etre testes sur des humains qui eux seront consentants.foutez la paix aux animaux qui paient de leur vie un lourd tribut a la c.....humaine tout ça pour ne pas vieillir ou d'autres betise de ce genre!!!
de toutes façons irremediablement archicontre.

k;benaioun
Le 03/03/2011 à 20:07:09

Quelle honte d'agir ainsi ! Jusqu'à où êtes-vous prêt à aller ????
Et si je faisais cela sur vous ??? Ce n'est pas important n'est-ce pas ??

clémentine
Le 27/10/2010 à 09:10:21

Vous trouverez ci-dessous un courrier envoyé par la Directrice de "Antidote Europe" qui est à l' origine du projet REACH.
Il a fallu 2 années pour entendre les premiers échos…Quelques résultats en 2008 qui ne sont que du pipi de chat face à ce qui était demandé….Depuis plus rien, les laboratoires de pharmacies ont du rapidement intervenir auprès de la sphère politique.
----- Original Message -----
From: <info@antidote-europe.org.   >
To: <info@antidote-europe.org.   >
Sent: Thursday, September 21, 2006 6:29 PM
Subject: Ne pas nuire


> Docteur,
>
> D'abord ne pas nuire, c'est ce à quoi chaque médecin s'engage. Pourtant,
> les effets secondaires de médicaments sont parmi les principales causes de
> mortalité dans les pays développés.* En tant que prescripteur, vous pouvez
> être confronté à ce problème et, pourtant, vous n'êtes pas consulté en ce
> qui concerne les méthodes de test pour évaluer les éventuels effets
> secondaires de médicaments.
>
> Actuellement, aussi bien les effets thérapeutiques que les effets toxiques
> des nouvelles molécules sont évalués sur de prétendus modèles animaux.
> Pourtant, les connaissances acquises dans la seconde moitié du XXe siècle
> permettent de démontrer qu'aucune espèce animale n'est le modèle
> biologique d'une autre. En effet, une espèce se caractérise par son
> isolement reproductif, dû à son patrimoine génétique unique. Or, le
> patrimoine génétique détermine les propriétés biologiques de l'espèce (les
> gènes codent pour des protéines, lesquelles effectuent les fonctions
> biologiques). Par conséquent, chaque espèce animale a des propriétés
> biologiques qui lui sont propres et toute extrapolation de résultats à une
> autre espèce est hasardeuse.
>
> Si l'utilisation d'animaux a pu servir de première approche à une époque
> où nous ne disposions pas de mieux, il existe aujourd'hui de meilleures
> techniques permettant de faire progresser la recherche biomédicale et, en
> particulier, des méthodes fiables pour évaluer la toxicité et l'efficacité
> des candidats médicaments. L'une des plus avancées de ces méthodes, la
> toxicogénomique, fait appel aux connaissances acquises grâce au séquençage
> et au décryptage du génome humain, à la culture de cellules humaines et
> aux puces à ADN. Nous en avons développé une approche simple, rapide et
> peu coûteuse, et l'avons mise en œuvre pour évaluer la toxicité de 28
> substances chimiques, dont le paracétamol. Les résultats sont disponibles
> sur notre site (http://www.antidote-europe.org/informez_fr.htm)   et nous
> pouvons vous envoyer, sur simple demande de votre part, le hors série de
> La Notice d'Antidote dans lequel nous avons publié ces résultats.
>
> Avec Antidote Europe, vous pouvez donc protéger vos patients :
> 1. En exigeant que les candidats médicaments soient testés de façon fiable
> avant d'en venir aux essais cliniques, ce qui pourrait éviter des
> accidents comme celui de Londres en mars dernier où les premiers
> volontaires sains pour un essai de phase I ont subi des effets gravissimes
> de la molécule testée. Des tests pré-cliniques fiables éviteraient
> sûrement aussi une grande proportion des effets secondaires graves que
> l'on observe pour des médicaments déjà sur le marché.
> 2. En demandant l'aide de l'Ordre des médecins ou de syndicats de médecins
> pour monter une cellule de test par toxicogénomique de médicaments dont
> vous auriez des doutes sur les effets secondaires. Antidote Europe
> pourrait se charger des tests mais nous avons besoin de vous pour nous
> indiquer les médicaments qui devraient faire l'objet de ces tests et pour
> obtenir l'appui de l'Ordre des médecins (en signant une lettre que nous
> vous ferions parvenir, par exemple).
> 3. En exigeant que le gouvernement mette en œuvre une réelle politique de
> prévention vis-à-vis des produits chimiques de synthèse qui pullulent dans
> notre environnement et dont la plupart n'a jamais fait l'objet d'une
> évaluation toxicologique sérieuse. C'est l'objet du projet européen REACH
> qui ne sera utile que si des méthodes fiables sont utilisées pour évaluer
> la toxicité de ces produits chimiques. Cette évaluation devient urgente
> alors que de plus en plus d'études font le parallèle entre présence de
> substances chimiques de synthèse dans notre environnement (et dans notre
> sang et celui des nouveau-nés !) et pathologies graves comme cancer,
> maladies neurologiques, stérilité, allergies, etc. Outre les souffrances
> évitées, la Commission européenne estime que l'application de REACH
> pourrait engendrer 52 milliards d'euros d'économies sur les budgets de
> santé des Etats membres.
>
> Antidote Europe est une association à but non lucratif créée par des
> chercheurs issus du CNRS, dont certains ont participé à l'organisation de
> deux Ateliers européens de toxicologie cellulaire et moléculaire. Nous
> avons présenté notre approche de la toxicogénomique au Parlement européen,
> qui l'a admise lors du vote sur REACH en première lecture. Nous sommes
> également en contact avec la Commission européenne en vue de la validation
> officielle de notre approche de la toxicogénomique. Pourtant, l'évolution
> des réglementations prend du temps et nous n'avons pas encore été entendus
> par les autorités en charge de l'évaluation des médicaments.
>
> Nous serions donc heureux de vous accueillir au sein d'Antidote Europe, où
> nous souhaitons créer un département "Médecins". Votre adhésion nous
> permettrait d'être enfin entendus par les autorités sanitaires. Vous
> auriez une part active dans la recherche de la sécurité des médicaments.
> Vous pourriez également nous aider en transmettant ce message à vos
> collègues et en diffusant notre documentation dans votre cabinet et,
> ainsi, contribuer à une meilleure information de vos patients.
>
> Si vous souhaitez en savoir plus :
> - consultez notre site Internet : http://www.antidote-europe.org   ;
> - demandez-nous le hors série de La Notice d'Antidote avec les résultats
> de nos analyses de 28 substances chimiques par la toxicogénomique ;
> - demandez à recevoir le prochain numéro de La Notice d'Antidote pour être
> informé de nos actions les plus récentes.
>
> Restant à votre disposition pour toute information complémentaire,
>
> Bien cordialement,
>
> Hélène Sarraseca
> Directrice / Director
>
> Antidote Europe
> http://www.antidote-europe.org  
> 26 rue de Cernay - 91470 Les Molières - France
> 33 (0)1 45 77 48 15 (lundi et jeudi de 10h30 à 18h / Monday and Thursday
> from 10h30 to 18h)
>
> * 18 000 décès par an en France, d'après M. Bernard Kouchner, alors
> secrétaire d'Etat à la Santé, qui s'exprimait dans Le Monde du 13 novembre
> 1997 ; 106 000 décès aux Etats-Unis en 1994, d'après le Journal of the
> American Medical Association (JAMA) du 15 avril 1998.

Mambo
Le 15/10/2010 à 10:05:05

Quand l'humain prendra la mesure du précieux de chaque vie, nous serons enfin sur le chemin de l'avenir.

François
Le 15/06/2010 à 18:09:09

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !