actualité écologie

OPÉRATION

Ne laissez pas vos appareils en veille

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

AG Cyberacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Les 10 jours verts Transacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

victoire pour Gabriel Dufils

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Journal des Bonnes Nouvelles

La Terre vue depuis l’espace

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : pour sauver l'aide alimentaire européenne

Mise en ligne du 08/11/2012 au 18/08/2013

Les Banques alimentaires, la Croix Rouge française, les Restos du Cœur et le Secours populaire français ont besoin de vous pour sauver l'aide ailmentaire européenne

Bilan de la cyberaction :

5471 participants

Le mercredi 12 juin, le Parlement européen a voté en faveur d'un Fonds européen d'aide aux plus démunis de 3,5 milliards d'euros. Explications.

L’aide alimentaire survivra finalement à 2013. Ce mercredi 12 juin, les députés européens ont voté en faveur du Fonds d’aide aux plus démunis. Le FEAD remplace ainsi l’ancien programme d’aide, le PEAD. Doté de 3,5 milliards d’euros et mis à disposition de tous les pays européens, ce nouveau-né viendra en aide à 18 millions de personnes. Et alors ? Vous n’y comprenez rien ? Terra eco vous aide à comprendre les enjeux de ce vote.
http://www.terraeco.net/L-aide-alimentaire-europeenne-un,50112.html
 

Les Banques Alimentaires, la Croix-Rouge Française, les Restos du Cœur et le Secours populaire français se battent depuis plusieurs années pour maintenir un programme de sécurité alimentaire à dimension européenne, symbole de solidarité envers plus de 18 millions de citoyens.
Depuis 2 ans, ces associations se sont engagées, aux côtés des institutions européennes, pour le maintien d’une aide alimentaire européenne pour les plus démunis.
La Commission européenne, avec le soutien de ses commissaires et de son Président, a créé un nouveau règlement : le Fonds européen d’aide au plus démunis (FEAD) pour maintenir une aide alimentaire européenne. En février dernier, les chefs d’Etat ont également sauvé le principe après d’âpres négociations. Enfin, les membres de la commission Emploi et Affaires Sociales du Parlement européen ont travaillé ces derniers mois, pour trouver un consensus sur le nouveau règlement FEAD pour la période 2014-2020. Ils ont obtenu, le 20 mai dernier, un vote à une large majorité sur le rapport.
Demain, c’est l’avenir de ce programme qui sera à nouveau questionné… Le rapport sur le FEAD sera débattu et voté en séance plénière au Parlement européen, avant d'entamer les négociations avec le Conseil européen, qui s’annoncent difficiles.
A l’issue du vote du 11 juin, il est nécessaire d’aboutir à l’inscription d’un FEAD destiné principalement à l’aide alimentaire, et doté de 3.5 milliards d’euros minimum pour la période 2014/2020. Le FEAD doit être simple à mettre en œuvre et efficace pour répondre, partout en Europe, aux besoins grandissants des personnes en grandes difficultés.
Les dizaines de milliers de bénévoles qui agissent chaque jour sur le terrain pour venir en aide aux personnes les plus démunies appellent tous les responsables politiques, parlementaires, ministres, Chefs d’Etats, à soutenir unanimement la mise en place d’un fonds efficace et ambitieux au service des Européens qui en ont besoin !

Présentation de la cyberaction :

Le programme d'aide alimentaire européen, qui permet aujourd'hui à 18 millions d'Européens démunis d'accéder à une alimentation, est menacé.
L'ancien programme, mis en place en 1987 sous l'impulsion de Coluche et Jacques Delors et intégré à la Politique Agricole Commune, disparaitra quoi qu'il arrive fin 2013.

Le sort du nouveau programme pour les 7 ans qui suivent sera connu dans seulement trois semaines !

Il ne nous reste que de peu de temps pour "faire le plus de bruit possible" et exercer démocratiquement la plus forte pression afin de convaincre les décideurs européens de la nécessité de ce programme.

Nous vous proposons de soutenir cette démarche en interpellant directement le Président de la Commission Européenne, le Président français. Nous avons supprimé l'envoi aux euro-députés de votre euro-circonscription à la demande des restos du coeur.

Alain Uguen

En savoir plus
 www.theairfoodproject.com.  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président de la Commission Européenne
Monsieur le Président

Je me joins aux associations (Banques Alimentaires, Croix Rouge française, Restos du Coeur et Secours Populaire français) qui s'unissent pour le maintien d’une aide alimentaire européenne aux plus démunis qui permette de répondre aux besoins grandissants de populations fragilisées dans un contexte de crise aggravée.

A l’heure où ses dirigeants ont reçu le prix Nobel de la paix, l’Europe ne saurait rompre ce pacte de solidarité en faveur des hommes et des femmes qui y vivent.

Veuillez croire, Madame, Monsieur, en notre mobilisation citoyenne.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

14 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Bonjour,

Par votre email, vous avez bien voulu attirer mon attention sur le Programme Européen d’Aide aux plus Démunis (PEAD).

Vous rejoignez en cela les préoccupations de mon groupe Verts-ALE au Parlement européen pour qui ce programme d’aide alimentaire concrétise la promesse de solidarité européenne envers les plus fragiles. Il serait effectivement particulièrement inadmissible de fragiliser ce programme européen qui est de plus en plus sollicité en raison de la situation sociale. Sa pérennité est assurée jusqu’à fin 2013, et la Commission européenne a proposé un nouvel instrument financier dans le cadre « Europe against poverty » prenant en compte la décision de la Cour de justice d’avril 2011. Le Parlement européen examine cette proposition dans le cadre des négociations des perspectives financières 2013/2020 qui n’a pas encore à ce jour fait l’objet d’un accord avec le Conseil.

Je serai, avec mes collègues, particulièrement vigilante sur la dotation qui sera réservée à cet instrument, celle-ci devant garantir l’équivalent actuel d’environ 500 millions d’euros par an. Plus généralement, je suis attentive à ce que les priorités politiques fixées par l’Europe à l’horizon 2020 visent résolument à résorber le nombre de personnes touchées ou menacées par la pauvreté et l’exclusion sociale.


En vous remerciant de votre intérêt pour ce sujet, je reste à votre disposition pour toute question sur l'évolution de ce dossier.

Bien à vous,

Hélène Flautre
Députée européenne

Hélène Flautre
Le 14/01/2013 à 16:12:00

Il y a des millions a injecté pour un aéroport inutile (nddl ) mais pas pour nourrir la population correctement même des personnes qui travail et qui ont de faibles revenus .J'ai travailler en intérim très peu de temps dans une fabrique de céréales je peu dire tous mon écoeurement avec tous ce gâchis une boîte ou il manque quelque grs part a la déstruction idem pour les trop pleines je peu dire sa ce compte a la tonne . pourquoi ne pas donner aux assos ? il n'en ont rien a faire s'il manque ou il y a plus quelque grs

nelly60
Le 07/01/2013 à 18:27:01

Je suis de tous coeur avec tous ces inconnus qui signent cette pétition. Comment , en effet, peut-t-on proposer une loi - ou un amendement - qui prive les plus démunis de l'éssentiel/quotidien, à savoir MANGER, ou SURVIVRE ???
Tout ce fric que ces Messieurs " balancent" en EUROPE de l'Est et ailleurs?
Combien donnent-ils, ces MEssieurs qui gagnent, entre autre, 7000 euros pour sieger au parlement europeen ??? Combien donnent ils personnellement aux associations caritatives ???
Ils mériteraient de rester dans la rue, sans rien, si ce n'est une casquette pour faire " la manche, pendant une semaine;
je ne les salue pas, ces messieurs...

MARKO
Le 13/12/2012 à 16:01:18

Je signe pour l'URGENCE de ceux et celles qui sont perdus, en étant conscient que ce sont des politiques, entre autres industrielles dont celle de l'agro-alimentaire, qui sont à l'origine même de la précarité, de la famine et du désastre global.

Mais je souhaite la mise en place d'une aide plus cohérente qui serve uniquement sa cause et non pas, en même temps, ce qu'elle dénonce!

Didier V.
Le 06/12/2012 à 18:00:42

Ces démunis, demain, ce ne sera pas le président de la commission européenne, le patron de la Société Général, Madame Bettencourt, ni nos dirigeants.
Ces "démunis" comme nous les appelons du bout des doigts, ce sera nombre d'entre nous, comme en Espagne, en Grèce, au Portugal ou en Italie.
Il ne s'agit pas de "faire l'aumône" au quart monde mais bien de sauver la solidarité. Cette valeur première de notre république il y a encore peu, érigée désormais par le libéralisme comme de l'assistanat méprisable, c'est ce qui a fait la valeur de la France dans le monde.

Marie Sibold
Le 08/11/2012 à 22:08:00

Il y a de l'argent pour faire des cadeaux aux grands patrons et pour renflouer les banques mais donner à manger à ceux qui crèvent de faim coûte trop cher!Et on voudrait que nous adhérions à ce système!Honte à tous ces politicards qui ne se soucient que d'économie et pour qui l'être humain,surtout s'il est pauvre,ne compte pas.

Ecrins 05
Le 08/11/2012 à 21:25:10

Honte à cette Europe des marchands, des banquiers,des agences de notation, des lobbyistes qui parcourent impunément ses couloirs; Honte à cette institution qui n'est pas démocratique et qui de surcroît veut nous imposer la loi du plus fort.

Abraïni
Le 08/11/2012 à 19:26:22

J'approuve les différents commentaires passés.
De plus, si tous les politiques européens jeunaient un jour par mois et payaient cette journée à un fond de solidarité,il y aurait de quoi nourrir les affamés de la planéte pendant un bon moment.
idem pour les évêques qui feraient mieux de se mobiliser pour ce genre d'action au lieu de s'occuper de ce qui se passe dans la culotte des autres...ont ils déjà oublié leur pédophilie?
Vivement une prochaine révolution que l'on dégage tous les cancrelats qui se gobergent avec l'argent de nos impôts.
LA RELIGION EST LA MALADIE HONTEUSE DE L4HUMANITE
LA POLITIQUE EN EST LE CANCER....alors, éradiquons...éradiquons...

abalacalotte
Le 08/11/2012 à 17:43:46

Facile de créer une dotation Européenne pour ces démunis.
Il suffira d'effectuer un petit prélèvement sur les aides aux exploitants agricoles qui dépassent 200.000 euros par an et par individu.
Cela n'empèche pas de mieux répartir les subventions au profit des petites exploitations

Censier
Le 08/11/2012 à 16:04:57

Est-il admissible que les plus faibles salaires européens soient les meilleurs salaires:4? Est-il admissible que les plus puissants agriculteurs d'Europe de l'Ouest "exploitent" les meilleures terres d'Europe de l'Est à leur seul et entier profit,via la spéculation sur les produits qu'ils stockent et "proposent" sur les marchés boursiers alimentaires?

Est-il admissible que les lois qui gèrent le droit du travail soient aussi aléatoires et incohérents sur l'ensemble du continent européen...? Toute cette "déréglementation" est productrice d'injustices criantes en matièrede législation du travail et génératrice d'injustice,de précarité sociales...
Vivement l'Europe communautaire unie,fédérée et forte face aux lobbies de tous poils qui
exploitent les peuples les plus mal protégés en Europe!

stoppeur
Le 08/11/2012 à 13:29:02

je suis bénévole dans une association. Nous pouvons aider les plus démunis grâce au PEAD. Si cette aide européenne nous est retirée, que nous restera-t-il ? Les subventions sont bien maigres pour pouvoir aider efficacement. Ces associations ne survivent que grâce à quelques généreux donateurs. Les familles que nous rencontrons sont de plus en plus précaires, et vu la situation économique, cela ne risque de ne pas s'arranger dans les prochaines années. Quand je vois le gâchis dans les les hypermarchés, je suis horrifiée. Tout est jeté ! Certains hyper passent des contrats avec des associations pour récupérer ce qui est encore comestible. Mais, hélas, tous ne le font pas. Il faudrait agir de ce côté pour récupérer systématiquement les invendus avec des dates presque limites. Beaucoup de choses sont encore bonnes malgré les dates (laitages, fromages, margarines, et toute l'épicerie sèche, les conserves, etc ...). Je crois que beaucoup d'associations devront mettre la clé sous la porte faute de moyens d'aide. C'est affolant ce monde égoïste dans lequel nous vivons.

vivi
Le 08/11/2012 à 13:28:07

Il y a tellement de projets humanitaires qui ne peuvent se réaliser et se perpétuer dans le temps que par l'Europe communautaire(une seule Europe fédérale,une seule Europe politique, une seule Europe sociale,socio-économique, une seule Europe judiciaire...) qu'il devient plus qu'urgent que les plus fragiles,les + "exposés" des citoyens européens soient prioritairement pris en compte au niveau des politiques communautaires,votées par le Parlement européen...et mises en oeuvre irrémédiablement par la Communauté européenne,notamment pour leur assurer une aide indéfectible,permanente en matière de logement,de politique familiale(suffisance alimentaire),notamment...

stoppeur
Le 08/11/2012 à 13:02:54

Il est vrai que quelques millions d'Européens morts de famine, est-ce que c'est si important au regard des intérêts économiques? Quel est celui qui voudrait nous faire croire que oui?

bernadette potez
Le 08/11/2012 à 12:57:52

Régulièrement, diverses personnalités louent les efforts des associations qui oeuvrent sur le terrain.Il conviendrait d'apporter aux bénévoles l'appui nécessaire pour que des citoyens européens vivent dignement, car les belles paroles ne nourrissent pas leur homme.

Georges Cingal
Membre du Comité Economique et Social Européen

Georges Cingal
Le 08/11/2012 à 11:46:37

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !