image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : protestation contre les arrestations en Inde

Mise en ligne du 15/06/2012 au 17/08/2012

mercredi 13 juin 2012, des hommes et des femmes indiens ont été arrêtés alors qu’ils tentaient pacifiquement de récupérer les terres dont ils ont été injustement privés pour le projet de centrale nucléaire de Jaitapur.

Bilan de la cyberaction :

6574 participants


Et merci encore pour le soutien que vous avez apporté à cette action !
En ce qui concerne les personnes arrêtées, elles ont été relâchées dans la semaine qui a suivi. Cependant, les autres points soulevés sont toujours d’actualité. Les mouvements indiens qui protestent contre ce projet sont de plus en plus nombreux, et de plus en plus forts. Ils organisent une très grande conférence sur le nucléaire à New Delhi le 22 aout. L’évènement est organisé en partenariat avec la fondation pour la paix de Gandhi. Ce sera pour eux une nouvelle occasion d’alerter et de mobiliser contre les différents projets de centrales dans le pays.
Actuellement, les deux projets qui cristallisent la mobilisation sont ceux de Jaitapur, évidemment, et de Koondankulam. Les populations locales sont extrêmement mobilisées, avec des actions toujours basées sur la non-violence, mais la répression reste dure.
Cependant, mes contacts en Inde m’ont tous rapporté que l’action que nous avons soulevé en France pour les soutenir les avait beaucoup touché. Ils y ont puisé beaucoup de réconfort et retrouvé un regain de motivation alors même que la dureté de la répression commençait à les affecter. Ils n’ont pas réussi à savoir comment les autorités avaient ressenti cette action française. Par contre, l’information a beaucoup circulé dans la presse et auprès des populations concernées, et cela a été reçu de manière extrêmement positive. Il faut dire que les populations locales sont en majorité opposées à ces projets de centrale.
D’autre part, le grand risque était que les pro-nucléaires utilise notre action pour affirmer encore une fois que le mouvement anti-nucléaire indien est manipulé par l’étranger (c’est leur grand argument...). Nous avions bien pesé chaque mot de la lettre de soutien dans cette optique là. Cela a déçu certains militants français, mais du coup le résultat a été très efficace. L’action a vraiment été perçue comme un soutien à la population indienne et non pas comme une ingérence dans leurs affaires.
Cela a permis aussi de rappeler qu’Areva c’est l’état français, et que tous les citoyens français ne sont pas dupes de ce qui est fait soit-disant “en notre nom”. Est-ce que cela pourra avoir des conséquences ici même, en France ? Je ne le sais pas... Par contre, j’ai été vraiment très heureuse de voir que de nombreux mouvements français qui d’habitude se combattent ont tous répondu présents avec empressement pour dénoncer ce projet en Inde.
Voilà, j’espère avoir répondu à votre question. Encore merci pour ce que vous avez fait, et à très bientôt pour d’autres combats !
Très sincèrement,
Cécile Monnier

Présentation de la cyberaction :

Nous, hommes et femmes français, protestons vigoureusement contre cette injustice commise pour les intérêts uniques de la société Areva et du gouvernement indien. Nous dénonçons :



Areva est en train de construire 6 réacteurs EPR de 1650 MW chacun, dans le gigantesque parc nucléaire de Jaitapur. L'accident de Fukushima a montré que la construction de plusieurs réacteurs sur un même site représente un danger supplémentaire. Une situation d’urgence sur n’importe lequel des réacteurs menace directement la sécurité et les éventuels travaux de restauration sur les autres réacteurs.
L'EPR est combattu à Flamanville, en France. Sa construction connait de lourds dépassements de délai et de budget, en France comme en Finlande, et les agences de sécurité européennes ont soulevé de sérieuses objections quant à sa conception. Même la Commission de Régulation Nucléaire des Etats-Unis (NRC) a retardé la certification de sécurité de l'EPR. Dans ces circonstances, la construction de 6 réacteurs EPR à Jaitapur équivaudrait à une expérience inhumaine, utilisant les populations les plus pauvres de l'Inde comme des cobayes.
L’actionnariat d’Areva étant composé à presque 90% d’agences de l’Etat Français, nous, citoyens européens, tenons à dénoncer publiquement l’attitude d’Areva. Nous refusons que les intérêts de cette société soient placés avant les droits fondamentaux et inaliénables du peuple indien. Et nous rappelons que le droit de propriété, le droit de manifester et le droit de se rassembler sont des droits fondamentaux et basiques de toute démocratie digne de ce nom.

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur l\'ambassadeur,

Nous adressons toute notre solidarité et notre soutien à nos frères indiens, dont nous admirons le combat.

Nous dénonçons :
*la privation des propriétés des agriculteurs et pêcheurs sur le site de la future centrale nucléaire de Jaitapur,
*l’arrestation de 22 personnes pour la seule faute d’avoir usé du droit inaliénable de manifester,
*l’interdiction de se rassembler à plus de 5 personnes dans la région,
les mesures d’éloignement contre les activistes, comme Mme Patil Vaishali, afin de les empêcher de pénétrer dans le district,
*l\'insistance rapportée d’Areva pour jouir d’une exemption de responsabilité en cas d\'accident nucléaire en Inde.

Veuillez agréer, Monsieur l\'Ambassadeur, l\'expression de notre mobilisation citoyenne

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

4 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

mes modifs, si ça intéresse :

*l'insistance rapportée d’Areva pour jouir d’une exemption de responsabilité en cas d'accident nucléaire en Inde...[malgré le danger reconnu par des instances de sûreté nucléaires mondiales que représente l'EPR,

*la construction irresponsable de 6 réacteurs EPR sur le même site à Jaitapur.]

LN
Le 27/06/2012 à 00:18:37

Décidément, la France continue d’être un exemple de respect de la vie humaine, et de la nature.Honte à elle.

lolo07
Le 18/06/2012 à 17:03:08

Mettre une carte de l'Inde, c'est bien

Colorer l'Etat où se trouve la centrale, c'est mieux

Merci de corriger

Philippe de Picardie
Le 18/06/2012 à 16:47:23

2 citoyens sont partis des Houches (74 pays du Mont Vlanc) en vélo, rejoindre le grand rassemblement des sans terre.
Vous pouvez les suivre sur leur site très riche en informations :

http://velovivant.eklablog.com/merhaba-petite-traversee-de-l-ouest-de-la-turquie-a46848363#  

N'hésitez pas, laissez leur un petit commentaire d'encouragement.
D'autres citoyens les rejoindront mais en avion sur le grand rassemblement.
@bientôt les vélocypèdes

barbara
Le 18/06/2012 à 15:53:43

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !