image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Référendum sur le nucléaire

Mise en ligne du 14/03/2011 au 16/07/2012

La catastrophe nucléaire japonaise démontre s'il en était encore besoin la gravité du danger que le nucléaire fait courir aux populations. La seule décision politique responsable, pour le Japon comme pour la France, est de sortir du nucléaire.

Bilan de la pétition :

8261 participants

Présentation de la pétition :

La campagne (Présidentielle-législatives) de 2012 doit être l'occasion de demander l'organisation d'un référendum sur la sortie du nucléaire en France

Texte de la pétition :


Les sous-signés demandent l'organisation d'un débat et d'un vote référendaire sur la sortie du nucléaire en France

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

54 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Je ne commente que rarement les pétitions que vous présentez au public, mais cette fois-ci, je suis très, très en colère contre les élus français, qui connaissant l'ampleur du désastre provoqué par l'intervention des humains sur la déforestation des nombreuses forêts vierges, souscrivent encore et toujours au massacre de la nature! Ont-ils besoins de leurs petits croissants à l'huile de palme pour leur petit-déjeuner? Ont-ils besoins de se laver avec leur petit shampooing contenant "le palme" ou "le
palmiste" pour mieux mentir aux électeurs? Pour ce qui nous concerne, moi, tous les membres de ma famille, et BEAUCOUP de mes ami(e)s, nous avons divisé par 3, voir 4, le nombre d'articles que nous achetons dans les magasins. Car, en prenant soin de bien décoder les ingrédients des produits achetés, et, en éliminant tous ceux qui contiennent l'huile de palme, palmiste, ou encore, "graisses végétales" (sans précision de quelles graisses il s'agit), nous arrivons à éliminer pas loin de 90% des produits contenant ces graisses! Et, croyez moi, nous nous portons très, très bien!!! Il suffit d'un petit geste inoffensif, citoyen et écologique pour refuser de nous faire manipuler comme nous les sommes en permanence! Il faut cesser cette politique de rapinerie des TOUTES LES RESSOURCES de la TERRE sans rien donner au retour!!!

Vanina27
Le 16/11/2011 à 12:12:49

Alternative :
Andrea Rossi est un inventeur italien qui prétend avoir trouver un nouveau procédé de production d'énergie. Il le nome «Catalyseur d'énergie" ou E-Cat, et affirme qu'il peut produire de l'énergie sans limite. Il a déjà effectué des démonstrations en laboratoire, devant des scientifiques et les médias italiens, et propose même à la vente une centrale thermique d'un mégawatt.

D'ici un an, lorsque la phase de recherche et développement sera plus aboutie, Andrea Rossi pense pouvoir proposer à la vente un appareil de chauffage de 5 kilowatts. Cette unité serait capable de fournir jusqu'à cinq kilowatts de chaleur - sous la forme d'eau chaude - en continu, 24H/24, si nécessaire, et cela pourrait bien être le premier outil utilisant la fusion froide commercialisé aux particuliers.

source
http://www.ecologie-pratique.org/article.php/energie-libre-Andrea-Rossi-Lenardo-Corp  

oeil2bidule
Le 15/11/2011 à 10:48:35

Pour décider d'une chose aussi importante, il faut que l'ensemble de la population soit correctement informé, ce qui n'est pas le cas en France à ce jour, après soixante ans de bourrage de crâne en faveur du nucléaire.

Pour commencer à y voir plus clair, voir cette contribution :
http://energeia.voila.net/nucle/nucleaire.htm  

et d'autres du même petit site bien pertinent.

Non seulement le nucléaire présente les dangers que les gens connaissent un peu, parfois, mais les énergies renouvelables sont à ce jour un moyen plus économique pour produire de l'électricité.
Ce qui sera encore plus visible dans quelques années.

Plutoni
Le 15/10/2011 à 13:05:52

Non, je ne suis pas pour un référendum. Parce que le risque est que la majorité ne veuille pas sortir du nucléaire.
L'affaire est trop grave pour confier cette décision à une majorité de gens ignorants qui n'ont comme référence que les discours officiels de la télévision, et la publicité mensongère d' AREVA. Et la peur stupide entretenue sciemment qu'il n'y ait pas d'énergie alternative et qu'on revienne "à la bougie".

vieuxschnock
Le 12/05/2011 à 19:00:43

Le referendum est-il une bonne idée? Tout dépend comment il est préparé: explications, arguments, vrai débat ou fausse discussion, question posée...Si le Oui au nucléaire est majoritaire, toute action antinucléaire devient impossible! Et pourquoi demander leur avis à des gens qui se taisent et restent inactifs depuis 40 ans??

Catherine
Le 04/05/2011 à 22:15:50

Si un jour,on pouvait écouter les gens qui ressentent les choses,ceux qui jugent avec leur bon sens,sans toujours croire les dits scientifiques qui répètent ce qu'on leur a dit et apprit,à qui j'entends dire des contre-vérités,des arguments illogiques.






Fleur de Lotus
Le 19/04/2011 à 19:27:47

Le nucléaire est une forme d'homicide volontaire !
Il est impératif de l'arrêter, voire de le sanctionner.

Jérôme
Le 07/04/2011 à 21:34:21

Je ne peux signer cette pétition en l'état.
Il faut que l'organisation soit honnête, le débat juste....alors que le nucléaire a été exclu du "Grenelle" , avec l'approbation de la plupart des organisations écolos qui ont accepté d'y participer dans ces conditions.
Et puis un débat sur la sortie du nucléaire, sans débat sur l'énergie en général...

roro
Le 05/04/2011 à 13:46:06

J'ai juste oublié de dire que je suis OK pour le débat,un débat dans chaque ville ,chaque village ,pour que tout le monde puisse y participer.(pas trop confiance aux écolos libéralistes...qui parlent encore beaucoup trop politique ce qui est hors sujet, et qui seraient finalement capable de nous vendre le vent....)pas trop pour le référendum, car comme je l'ai dit quelques fois les gens se trompent et règlent leurs compte avec leurs bulletins, je craint que ça soit un risque supplémentaire de division (comme les débats sur la laïcité ou l'identité nationale, même si cela n'a bien sur aucun rapport)

lolo07
Le 04/04/2011 à 14:28:26


Moi je vends la presse dans un village situé a une cinquantaine de kilomètre d'une centrale nucléaire.
Je ne vois pas d'issue, ceux qui ne veulent plus du nucléaire comme moi n'ont pas besoin qu'on leur disent de réduire leur consommation d'électricité, ça fait longtemps qu'on a bazardé nos appareils inutiles,et que nos factures sont ridicules, montrant que la production massive n'est pas pour nous.Et pour les autres en fait ils s'en foutent complètement, en bons soldats de la société de consommation, ils chauffent à 22°C l'hiver avec leurs convecteurs économiques (maintenant pour le même prix ils peuvent ouvrir les fenêtres et avoir chaud)ils passent l'été dans leurs jardins bien arrosé (avec l'eau pompée électriquement dans la rivière qui ne coule plus dès les fortes chaleurs) éclairage comme à Versailles,et pour de bonnes soirées
sans risque de moustiques 2 ou 3 appareils qui sont sensés tuer les insectes ou du moins de les tenir éloignés.
Alors quand une catastrophe arrive les bouches parlent.....
Tout le monde a de la peine pour tous ces pauvres gens, ça c'est vrai.
Mais à la questions que devrions nous faire pour que cela ne nous arrive pas.
Il y a les mêmes qui pensent que les risques
seraient presque inexistant en changeant nos sources d'énergie, et puis il y a ceux qui pensent que c'est impossible, et qui rigolent en vous parlant d'1 ou 2 accidents d'éoliennes pas très au point, qui n'ont coutés aucun dégât humain, certe mais qui montre bien que pour le moment il n'y a pas d'alternative.
Alors que penser de tout ça, j'étais enceinte en 1986 lors de l'accident de Tchernobyl, ma fille a une anomalie nerveuse
elle aura bientôt 25 ans, pour le moment elle vit très bien avec ce problème qui ne semble pas évoluer, mais cela lui interdit quand même toutes les activités minutieuses,pour le moment elle n'a pas non plus d'enfant mais pourra-t'elle s'en occuper en toute sécurité, pas sur.
Je me demande combien d'accident nous devrons regretter pour qu'on en finisse avec cette production d'énergie que certain trouve si propre ce qui serait le cas si toutes les mesures de sécurité étaient respectée, (combien de fuites de produits radioactifs arrivent directement dans la nature sans qu'on nous le dise, et dont nous en connaissons certaines grâce aux associations locales, qui essaient de faire les gardes-fous)et que dire des déchets qui sont dangereux pour au moins mille ans, qui ne sont pas non plus a l'abri des manifestations naturelles de la terre, que l'on stocke, parce qu' on ne sais pas quoi en faire d'autre.
J'ai bien peur qu'un référendum soit encore un outil de division plutôt qu'une porte de sortie.On ferait mieux ,je pense , d'exiger l'autorisation de produire et de vendre localement de l'électricité (cela existe dans d'autres pays)parce qu'en fait pour le moment c'est le monopole des producteurs qui est un frein au changement, mais quel manque à gagner pour ces si fantastiques entreprises qui ne cessent de nous vanter toutes leurs actions écologiques dans leurs si magnifiques pub.Et qu'elle électricité vendrons nous a nos chers voisins allemands si écolos, quand comme l'année dernière le soleil a été si radin?
Alors c'est vrai que le peuple n'est pas si naïf....c'est juste qu'il s'en fout complètement, et que comme dit mon père avec philosophie :on ne fait pas d'omelette sans casser les œufs, tant que ce n'est pas lui l'œuf....

lolo07
Le 04/04/2011 à 14:15:48

évidemment qu'il faut sortir du nucléaire, mais quant on voit la position de nos dirigeants notamment pôur le grenelle de l'environnement on comprend qu'ils trainent encore et encore

pierrot
Le 31/03/2011 à 13:38:51

Bonjour.

Un référendum ne me semble pas pertinent dans le cas du nucléaire. En effet, on ne peut être certain du résultat d'un tel référendum, on s'expose donc au risque de voir le "OUI" l'emporter. Or il ne s'agit pas ici d'un choix à faire! Il n'y a qu'une option viable: arrêter le nucléaire le plus vite possible! Comme l'illustre aujourd'hui Fukushima, les dangers inhérents à cette technologie sont colossaux. Seul le risque zéro pourrait justifier de poursuivre l'exploitation des centrales nucléaires. Or, chacun le sait, le risque zéro n'existe pas...

Jean-Pierre

JP
Le 29/03/2011 à 11:02:52

oui, exigeons un référendum, mais avec suffisamment d'espaces d'information et de débat, et pas seulement pour la propagande pronucléaire !

HELLO
Le 28/03/2011 à 18:52:33

j'ai eu un cancer de la thyroïde en 97...
merci la radioactivité...(tchernobyl, centrale, cea...)
Nous jouons avec le feu..nous ne maîtrisons pas du tout le nucléaire, car des qu'il y a un soucis, c'est une catastrophe. Nous sommes de gros pollueurs en puissance avec nos déchets radioactifs de nos 58 centrales!!!! Quelle belle planète nous allons laisser a nos enfants. Réagissons!!! On nous ment, on nous cache tout!!!!

muriel85
Le 27/03/2011 à 12:56:00

Pour un référendum sur la politique nucléaire française.
Europe Ecologie-Les Verts Bretagne apporte tout son soutien aux victimes du séisme et du tsunami qui ont dévasté les côtes du nord-est du Japon. Nous sommes toutes et tous sous le choc de l’accident nucléaire en cours qui vient dramatiquement aggraver la situation. Le Japon est un pays extrêmement bien préparé au risque sismique et nucléaire mais l’accident majeur qui le frappe aujourd’hui nous rappelle qu’il est impossible de garantir un risque zéro. EELV Bretagne demande que les leçons de l’accident de Fukushima soient immédiatement tirées et que les réacteurs français pour lesquels le système d’injection de sécurité est incertain soient arrêtés par principe de précaution et responsabilité.
EELV Bretagne pointe l'irresponsabilité de nos gouvernants nationaux quant à leur engagement vers des solutions classiques alors que des solutions de relève existent en utilisant les énergies renouvelables et en accompagnant les économies d'énergie. Les tristes évènements actuels ne peuvent que donner raison au rejet de l'énergie nucléaire par les bretons et bretonnes. Il est temps de proposer un grand débat public sur notre futur énergétique conclut par un référendum sur la politique nucléaire française.
Europe Ecologie –Les Verts et ses élu-e-s au Conseil régional de Bretagne

Europe Ecologie –Les Verts
Le 21/03/2011 à 14:40:03

Une petite surchauffe dans ta piscine eradiquons ? Les risques de l'horreur nucléaire.
Sur sortirdunucléaire.org il y a un article Des Echos qui a demandé aux présidentiables leur position sur le nucléaire.
Un questionnaire destiné aux politiques français pourrait leur permettre de préciser leur position sur le nucléaire. Pour mesurer leur implication s'ils le soutiennent il faudrait qu'ils précisent s'ils s'engageraient à remplacer un travailleur du nucléaire pour absorber une part de sa dose en cas d'accident nucléaire.
Et quelque chose de similaire pour les actionnaires.

Avant l'allumage des contre-feux comme Gaddafi ou Guéant les médias crachaient beaucoup de Sievert mais peu de Becquerel ou de surfaces contaminées. Pour les marées noires on parle de tonnes ou de kilomètres de côtes mazoutées pas de dose ou de risque de maladie. Les atomistes y trouveraient leur compte que ça ne serait pas étonnant.

Dommage car à 4 coeurs et 4 piscines contenant le combustible de 1 ou 2 coeurs je crois qu'en Becquerels Fukushima devrait faire passer Tchernobyl pour une minable vieillerie soviétique.

Orange sky
Le 19/03/2011 à 01:34:10

NOUS PROTEGER DU NUCLEAIRE UNE URGENCE NATIONALE
A l’heure des chamailleries médiatique entre les pro- jusqu’au- boutistes et les contre- inconditionnels du nucléaire pour l’arrêt des 58 centrales françaises (avec 3 ou 4 réacteurs pour la plus part…) Il faut raison garder et surtout bien réfléchir a ce qui dans l’immédiat serait la décision la plus sûr pour notre santé et surtout celle des plus faibles : nos enfant, nos malade, nos vieillard.
Il faut reconnaitre parce que c’est un fait que la filière française avec l’EDF, le CEA AREVA est la plus sûr au monde : Windscale en Grande-Bretagne, Tchernobyl en URSS, Tree Milles Island aux USA et aujourd’hui Fukushima au Japon, en sont la démonstration.
Mais l’accident des japonais, pourtant maitre en haute technologie, nous démontre que nul n’est à l’ abri des impondérables mettant en évidence la fragilité de cette industrie.
- Accident climatique ayant déjà menacé dangereusement la centrale du Blayais dans le Sud-ouest sur les bords de la Gironde.
-Risque d’inondation pour les centrales sur le Rhône, la Loire et la Garonne.
-Risque sismique sur la faille du couloir rhodanien jusqu’en Alsace.
-Attentats sur les centrales, les réseaux de distribution ou d’alimentation par l’un des fou d’Alka-Ida ou de Kadhafi.
-Les pannes électriques mais aussi électroniques comme on l’a vu il y a quelques années à la suite du blocage de plus de 80% de l’informatique au USA à la suite d’un vent magnétique solaire et autres impondérables …
Nos techniciens français nucléaire ont essayé de prévoir et surtout de prévenir, dans la mesure du possible ces aléas meurtriers en proposant fort judicieusement des centrales EPR de 2eme génération ; en construction proposées à la vente dans le monde entier.
Il s’agit assez simplement de mettre en place une double protection bétonnée, un sarcophage comme à Tchernobyl et comme l’envisage les japonais, confinant toute les structures des 58 centrales actuelles qui seront alors en mesure d’éviter toutes fuites radioactives d’éventuelles explosions des réacteurs et aussi la formation des nuages dangereux et de leurs retombées radioactives.
‘’ Alors tous simplement et de manière très pragmatique, (puisque de toute manière avec les pour ou les contres nous devrons supporter la menace nucléaire au moins pendant vingt ans) ‘’
L’objet de NOTRE PETITION et de réclamer d’urgence à notre gouvernement, pour assurer notre protection immédiate, la réalisation par EDF et VEOLIA de ces supers- protections bétonné (sarcophage) pour le confinement et la SECURISATION de nos 58 centrales.
C’est bien en effet ce que préconisent nos opérateurs nucléaires dans les nouvelles centrales de 2eme génération.
Signer et valider pour la mise en place des sarcophages sur nos centrales,sur "MES OPINIONS"

desaintgilles06
Le 18/03/2011 à 21:42:02

@ owolber ! Il me semble que nous partageons un point du vue similaire. Après m'être accordé une demie journée de décantation et un peu de sommeil voici ce que je peux en dire.

Une pétition, une cyberaction ou un référendum, admettons. Sur la sortie immédiate du nucléaire, sur 30 ans ou sur l'arrêt des vieilles centrales etc... Espérons toujours.
Sincèrement fera-t-on vraiment bouger les choses à l'aide des moyens "démocratiques" qu'on daigne nous laisser. S'ils étaient efficaces ils seraient durement combattus et en l'occurence on peut douter qu'ils soient appropriés face aux nervis décérébrés d'un état nucléocrate gangrené et autiste.

En revanche ce que je signerais sans hésitation ce serait une demande de loi imposant aux partisans du nucléaires, décideurs ou ignorants de base, à assumer personnellement leur choix. A savoir, si un problème nucléaire se présente, qu'ils aillent sur place faire le boulot et se faire trouer la peau de neutrons et de rayons gamma en lieu et place des salariés des centrales. Ces esclaves du nucléaire qui faisaient ça parce que l'arrivée de cette activité était une opportunité dans la région, du "sang neuf" pour l'économie etc ... Ceux qui sont mis en avant, comprenez qui sont envoyés au casse pipe avant d'être élevés au rang de héros par ceux-là même qui ont permis qu'un monstre les dévore et chie sur la Terre entière.
Pour faire bonne mesure, que les partisans du nucléaire responsables légitimement désignés emmènent aussi femme et enfants. Les radiations ne font pas de détail lorsqu'elles contaminent une population, les enfants de M. et Mme Toulemonde, sont logés à la même enseigne que leur parents, il n'y a pas de raison que les chantres des rayons ionisants trouvent cela injuste.
Allez hop M. Jean S., suivez votre papa qui nous avait engagés à continuer sur la voie de l'accident nucléaire. Il vous avait aussi désigné d'office pour assumer son choix. Prenez ce masque en papier, ce tablier plombé, cette pelle et allez ramasser quelques morceaux de MOX à tatie Lauvergeon.

Vous imaginez le tableau ?

Anarchiste ! criera-t-on. Oui pourquoi pas. Et si comme tout bon Ravachol j'avais une bombe, atomique forcément, même une petite dont le rayon ne dépasse pas trois mètre cinquante je saurai très bien, comme dans la chanson où la faire péter.

Irréaliste répondra-t-on. Qu'importe. L'objectif est ici de mettre en évidence deux aspects cruciaux du nucléaire.
+ D'une part il n'est tout bonnement pas démocratique. Pas de vote etc... et entre autres clairement à l'opposé de la valeur française "d'égalité". Michael Moore l'avait mis en évidence avec les politiques américains qui avaient soutenu l'entrée en guerre contre l'Irak de Sadam. Ce n'étaient évidement pas ceux dont les enfants iraient y tester l'efficacité déchiquetante des IED. De la même façon ceux qui prônent le nucléaire ne seront pas ceux dont les enfants iront faire les grouillots dans les boyaux des bouilloires atomiques.
+ D'autre part, et particulièrement en ce qui concerne le nucléaire tricolore, enfanté grâce au mariage consanguin du pouvoir politico-militaire Gaullien et de ce qui est devenu un lobby militaro-industriel - n'oublions pas*- il ne souffre pas qu'on discute l'ordre. Celui-ci venant « du haut » vaut pour raison d'état, la remise en question était inenvisageable et elle n'est toujours pas de mise. Avec ça on s'en tient aux valeurs qui doivent être mises en exergue et sans lesquelles on ne parviendrait à faire s'entre-tuer les peuples: courage et sacrifice. Et l'ordre est exécuté et la mission accomplie. Que ce soit comme chair à canon ou comme chair à neutron tu ne reculeras pas devant l'ennemi et tu honoreras le drapeau de ton sang ou de tes tumeurs.
Du fait de son origine militaire, le nucléaire civil est aussi sensible à l'antimilitarisme : « Tu veux qu'on se batte, qu'on aille se faire tuer, après toi ! »
Le comble avec not' président, c'est qu'il s'est essuyé les talonnettes sur le peu qui restait du gaullisme mais pas sur cet ordre qui le dépasse. De exactement 30cm, un pied, que ne prendra pas le gland en trépignant sur la dernière relique du grand chêne parce que c'est nous qui le prendrons en le lui foutant bientôt où il se doit.

D'ici là il faut lui pourrir la dernière année de ce quinquennat comme il a pourri le quotidien des français pendant les quatres autres. Ce n'est pas en demandant à cor et à cri 'la fin d'une source d'énergie' d'une façon si facilement caricaturable par ses sbires des médias qu'il sera possible d'obtenir quoi que ce soit de la part d'autistes qui n'ont ni reculé sur les retraites, ni sur la stigmatisation de minorités, ni sur tout le reste et qui, toute honte bue s'accommodent de casseroles, d'affaires, d'implications douteuses etc... Il faut aller les chercher sur leur terrain, celui de l'image, avec des munitions robustes, simples et contaminantes (virales).
Ces bons petits soldats, pas ceux du front, ceux qui défilent devant les caméras et qui s'invitent chez M. et Mme Toulemonde il faut arracher leur masque. Il faut fournir à M. et Mme Toulemonde des arguments simples et efficaces à opposer à ceux qu'ils viennent leur dealer tous les soirs au JT.
Celui suggéré plus haut peut sembler, à l'image des leurs, démagogique. A la différence, majeure, qu'il n'a pas pour intérêt de permettre à un pouvoir de dominer un peuple mais justement l'inverse; permettre à une population de s'affranchir d'un pouvoir non démocratique qui n'est qu'une survivance « délétère ».

Guérissons la France de cette mono-nucléose !

* N'oublions pas que l'énergie nucléaire civile n'existe sous la forme que nous connaissons que parce qu'un sujet de sa Majesté trouvait bien dommage que la vapeur produite par le refroidissement des réacteurs dédiés à la fabrication d'explosif nucléaire soit envoyée directement dans l'atmosphère ; shocking au pays de la machine à vapeur. Parce qu'un autre a trouvé que cela ne serait pas incompatible avec une approche industrielle. Et enfin qu'un dernier s'est dit que cela faciliterait le développement économique en ces temps de reconstruction et que ce serait bon en terme politique de proposer de l'électricité bon marché.

éradiquons tous en rond
Le 17/03/2011 à 15:28:47

Quelques réflexions matinales :

* comme personne ne veut servir de "viande à rem" (ou "liquidateur"), ils vont désigner parmi des militaires ceux qui devront participer à l'opération de la dernière chance à Fukushima.
Que tous les pro-nucléaires se lèvent, à commencer par nos décideurs politiques qui jugent le choix du nucléaire "pertinent", et se portent volontaires pour les remplacer dans cette opération de sauvetage. Qu'ils nous prouvent qu'ils sont prêts à accomplir des gestes nobles et héroïques pour défendre leurs idées. En ce qui concerne nos décideurs politiques (qui pourront toujours apprendre rapidement à conduire un camion citerne s'ils ne sont pas capables de piloter un hélicoptère), ils nous prouveront ainsi que nous sommes dirigés par des êtres hors du commun. Et là, nous n'aurions vraiment rien à dire quant au fait qu'ils décident à notre place de notre avenir.

* si les nuages radioactifs se déplacent vers l'Asie du Sud-Est, ce sera une catastrophe pour les récoltes dans ces pays humides, qui de plus approvisionnent en grande partie la planète. La France n'est plus du tout autosuffisante sur le plan alimentaire. Alors faites des provisions (et ceux qui sont pro-nucléaires attendront qu'on fasse pousser des merdes OGM en vitesse pour se réapprovisionner) avant que les prix flambent. Et achetez un lopin de terre pour faire votre potager pour la suite.

L'élite fait tout ce qu'il faut pour nous sauver : nous ne sortirons pas du nucléaire et les OGM nous permettront de ne pas mourir de faim.
Tout va très bien, Madame la Marquise.

* Au fait, on parle des centrales, mais que fait-on des missiles nuclaires un peu partout dans le monde ?

owolber
Le 17/03/2011 à 10:34:37

Il faut arrêter les centrales nucléaires au plus tôt car le risque 0 n'existe pas. Et le risque nucléaire n'est pas comparable aux autres risques. En effet le risque nucléaire implique des effets néfastes à très long terme que l'on fait supporter aux générations futures. Tout risque de ce type ne devrait jamais être encouru !

olibiobus
Le 17/03/2011 à 10:32:51

N'oubliez pas de dire aux personnes qui veulent arrêter le nucléaire en france s'il sont près à se séparer de leur confort électrique ,de leur chauffage électrique, de pouvoir partager l'électricité en ayant des coupures électrique dans la journée et le soir et même de voir leur note d"électricité multiplié par 10 , pour moins de confort naturelement.

schwarzy026
Le 16/03/2011 à 18:57:06

un débat, oui, pour une prise de conscience!mais un vote référendaire présente ,à mon avis , un grand danger ,vu le lavage de cerveaux qui semble garder "de son efficacité"...

enna
Le 16/03/2011 à 11:22:13

Enercoop s'engage à ne fournir que de l'électricité verte, principalement produite par des centrales hydrauliques :
 www.enercoop.fr.  
Si nous passions à enercoop, ce serait un bon moyen de montrer aux politiques que nous en voulons plus d'énergie nucléaire.

owolber
Le 16/03/2011 à 10:16:25

Depuis la mise en place du nucléaire dans les années 1970, le principale refus à l'époque était la longueur du temps pour arrêter un réacteur et la gestion des déchets pendant des siècles.
Nous y voilà. Malgré Tchernobyl, on ne sait toujours pas faire face à un dysfonctionnement non prévu et on ne sait pas arrêter un réacteur. Et actuellement, vu la puissance et le nombre de réacteurs, TOUTE la planète est prise en otage.

Redon
Le 16/03/2011 à 09:08:26

Pourquoi toutes ces centrales nucléaires en France, sinon pour nous faire consommer du courant électrique à tout va?
On va changer d'heure le 27 mars prochain 'pour économiser l'énergie'...
Concernant ces prétendues économies d'énergie,l'Etude KOTCHEN/GRANT(New York Times 19/11/2008) ,par rapport à l'Etat de l'Indiana (USA) qui a toujours vécu à l'heure solaire de son fuseau horaire jusqu'en 2006. Ce rapport, basé sur une seule heure d'été, avec factures à l'appui fournies par la compagnie d'électricité DUKE ENERGY CORP,conclut à une SURCONSOMMATION D'ELECTRICITE DE 2 A 4%, en raison des matinées froides, au printemps, et de la climatisation, en été.
Qu'en est-il, au juste, en France avec notre heure d'avance, toute l'année depuis la Libération et notre double heure d'été de mars à octobre?

SOLEIL 2011
Le 16/03/2011 à 07:59:50

Merci à vous pour nous permettre de participer à la lutte pour faire respecter nos droits en temps que citoyen.
A vivre dans un environnement sain et sans danger pour nous comme pour nos enfants.
A devenir véritablement acteur de notre vie.

Dominique.

Dom
Le 16/03/2011 à 00:21:29

Et un référendum sur l'ignorance, c'est pour quand ?... Bien sur que le nucléaire est un poison violent, bien sur qu'il faudrait pouvoir s'en passer, au même titre que le pétrole, l'argent et la cupidité... Mais voilà !!! nous sommes ainsi, des poisons de la création, cupides motorisés, épris de conforts factices et d'artifices jetables... Le nucléaire n'est qu'une conséquence normale de notre condition, de nos besoins énergétiques gloutonesques... Nous éradiquerons le nucléaire et le pétrole (bien plus meurtrier, socialement...) que quand nous saurons nous passer de ce confort
, allumer la lumière, le chauffage, l'ordi, le portable, le four, la télé, la radio, la cafetière, la bagnole... Alors nous pourrons faire autant de référendums que notre bon sens l'exigera !!! Autant dire JAMAIS !... La seule solution à la régulation devra être extrême !... ou inutile !!! Prétendre interdire des énergies qui sont à l'origine de notre super super super expansion économique est une ironie mal placée, coller une étiquette "caca" sur ce qui fait de nous ce que nous sommes, dans cette société de l'excès et du nombrilisme, c'est se tirer une balle dans le pied et dire merci, bravo, encore !... L'alternative aux poisons est un autre poison !... Pas d'antidote possible si ce n'est la vasectomie et la ligature des trompes à grande échelle !!! A moins de vivre à l'ombre de panneaux réfléchissants, les pieds dans le lisier (énergétique) entre deux éoliennes qui consomment plus qu'elles ne produisent...

kleber57
Le 15/03/2011 à 23:02:02

Il est urgent d'investir en recherche et développement dans les énergies renouvelables .Sortir du nucléaire oui ,mais pour quelle(s) autre(s)énergies? Si c'est pour les énergies fossiles aucun intérêt.

filomilly
Le 15/03/2011 à 19:46:56

Ceux et celles qui prétendent que l'énergie nucléaire serait sûre et pas chère sont de sacrés menteurs! Arretez les centrales nucléaries immédiatement!

Ambros Gruber
Le 15/03/2011 à 19:09:53

Je viens de lire un article qui m'a ébranlé sur le vote en 2009 des députés européens d'EE relatif au nucléaire : (http://carfree.free.fr/index.php/2011/03/15/lindecence®-nucleaire-des-voitures-electriques/)  
(…) Certains, comme les écologistes, voudraient même un « grand référendum » sur le nucléaire. Tant mieux si la question nucléaire arrive enfin sur la place publique mais, sans vouloir être méchant, il faut quand même rappeler que les Verts et Europe écologie ont voté en 2009 au parlement européen pour la réintroduction du nucléaire dans le bouquet énergétique de l’Europe… (Source: http://bellaciao.org/fr/spip.php?article94925)   C’est assez piquant de voir aujourd’hui Cohn-Bendit, Duflot, Mamère, etc. réclamer un « grand référendum » sur le nucléaire.

C’est juste assez ridicule de les voir gesticuler contre le nucléaire alors qu’ils ont toujours pensé que le nucléaire était la solution principale pour lutter contre le réchauffement climatique. C’est un peu le problème fondamental et l’impasse dans laquelle se trouvent les écologistes de marché: la croissance économique a un gros besoin d’énergie et chaque énergie pose des problèmes spécifiques.
(…)

Décidément j'ai encore une nouvelle désillusion…

Heureusement que l'article fini sur :
(…) - Il ne reste donc qu’une seule option viable, la décroissance. http://www.decroissance.org/   . (…).

Là je dois avouer que je suis "sonné" par ce vote dont je n'avais eu connaissance !

Bien à vous.

Pierre

Pierre Sarramagnan-Souchier
Le 15/03/2011 à 18:34:26

Bonjour,

Deux choses :
1 – la pétition : il faut faire attention dans notre demande de référendum car il ne faut pas aller trop vite – le texte précise qu’il faut un débat, c’est bien – mais il faut nous laisser le temps d’informer les Français qui ne le sont pas du tout – et il faut être très attentifs à l’audit sécurité des centrales qui doit avoir lieu : exiger que soient adjoints des experts indépendants – quant au débat, nous savons tous ce qu’ils sont en réalité, en France, dans le domaine nucléaire (cf. EPR Flamanville et Penly !) – Et surtout, ne pas oublier que le nucléaire est toujours classé « secret défense » - alors pas d’illusion, mais une forte attention en exigeant la rédaction de cahiers des charges détaillés lors de la mise en place de propositions de l’état –

1 – comportement des anti-nucs : je souhaite le respect les uns des autres – chacun a le droit d’exprimer son opinion et son analyse du sujet – nous ne sommes pas tous au même niveau de connaissance – nous devons rester humbles – seul, un échange serein nous permettra d’aller jusqu’au bout de notre bataille car le nucléaire est trop encré dans l’esprit français, surtout de beaucoup de nos politiques –

C’est l’union qui ferra notre force et non nos dissensions –

Amicalement-

forêt 80
Le 15/03/2011 à 18:25:12

Tout d'abord une pensée pour le Japon et pour ses habitants courageux . Les mêmes phénomènes auraient déclenché en France une panique effroyable !!!
Respect pour ceux qui en ce moment se sacrifient pour essayer de limiter les dégats ...
Si cette catastrophe , dont on ne connait pas encore l'ampleur , pouvait "mettre un peu de plomb " dans la tête de tous les dirigeants et permettre la remise en question de la politique nucléaire au niveau mondial , alors cela n'aura pas été complètement inutile !!!
J'ose croire encore au bon sens de l'Être humain ...

Caroline
Le 15/03/2011 à 16:48:25

Quelles leçons devons-nous tirer des catastrophes que subit en chaîne le peuple japonais depuis vendredi 11 mars 2011 ? Il ne faut pas croire que nous sommes à l’abri d’une catastrophe nucléaire dans notre pays. Les réacteurs des centrales ne devaient initialement fonctionner qu’une dizaine d’années et leur utilisation a été prolongée parce qu’on a perdu la mémoire de la construction, dans les années 70/80, de ces centrales. Comment démanteler des centrales dans ces conditions ? Et des savants fous nous concoctent dans le sud de la France, zone sismique, pire qu’une centrale nucléaire : un soleil (projet ITER) !

Ces informations que je vous transmets proviennent de deux personnes de ma famille qui travaillent dans le nucléaire.

Il nous faut non seullement démanteler les centrales nucléaires mais aussi stopper le projet ITER et demander la constitution d’un groupe de travail avec les vétérans des centrales nucléaires, ceux qui gardent la mémoire de ces constructions, pour organiser au plus vite et dans les meilleures conditions possibles le démantèlement des centrales nucléaires.

Certes, nous avons besoin d’électricité et de pétrole, mais est-ce au prix de risquer, avec une probabilité de plus en plus proche de 100%, de détruire la planète ? Ne vaut-il pas mieux faire un effort dès maintenant pour changer nos modes de vie et se contenter de vivre comme Patrick Baronnet ?

owolber
Le 15/03/2011 à 14:06:44

Atome ou bougie?

Bien sûr il ne faut pas réagir à chaud, mais face aux évènements tragiques du Japon que nous vivons comme témoins, il n'est pas indécent de se poser des questions et ce n'est pas pour "profiter du malheur des autres" comme le suggèrent certains avec hypocrisie.

Il est à souligner que le risque zéro n'existe pas là-bas au Japon comme ici. Tous les incidents plus ou moins graves qui sont survenus ont tous eu soit une cause naturelle, humaine ou défaillance technique voire l'accumulation de plusieurs causes. Ceci au Japon, aux USA, en Ukraine parmi les plus connus.
La France n'est pas à l'abri d'un incident, elle en a déjà connu par le passé: Brennilis, le blayais, etc…

Notre pays ne jure que par le nucléaire mais les époques changent et il faut savoir s'adapter aux nouvelles contraintes et nouvelles technologies. Il est sain de vouloir être indépendant énergétiquement parlant mais il existe d'autres alternatives propres, certains pays européens ont déjà pris le train en marche et ont une avance conséquente sur nous. Bien sûr on ne pourra pas se passer du nucléaire du jour au lendemain mais les centrales vieillissantes peuvent être remplacées petit à petit par d'autres sources de production, renouvelables par exemple, par un travail d'éducation pour économiser l'énergie que nous gaspillons. D'autres pays le font (Royaume Uni, Allemagne, sans parler des pays nordiques).

Le problème en France est que le lobby nucléaire est très puissant et dicte sa loi aux politiques, pour preuve: 90% des fonds pour la recherche sur l'énergie sont consacrés au nucléaire. On comprend mieux le pourquoi du retard accumulé. Mais méfions nous car il ne faudrait pas basculer vers un autre moyen de production facile mais dépendant, de plus en plus coûteux et aux conséquences inévitables, sournoises, incolores et inodores elles aussi mais très polluantes et dont les effets se feront sentir à long terme sur la santé publique et la planète, je veux dire les centrales thermiques à gaz ou autre!

Nous donner le choix entre l'atome ou la bougie relève d'une étroitesse d'esprit ou d'une manipulation de l'opinion. Mais c'est à nous, le peuple, de bien comprendre notre intérêt et celui de nos propres enfants. Etre moins égoïstes, montrer l'exemple et surtout faire le bon choix entre les intérêts privés et la santé.

"Les gouvernements, par définition, n'ont pas de conscience". Albert CAMUS.

Cousteau 29
Le 15/03/2011 à 13:55:45

@ Madilou Carrier

madame à vous lire, je dois vous confesser que je suis sidéré…
il me semble que vous ne maitrisez absolument pas les questions concernant l'atome, ni même de simples questions d'économie domestique.

faites le bilan du coût réel de l'électricité d'origine nucléaire, de ce que projet à effectivement couté à la France depuis la fin des années 5o, et mesurer l'impact d'un accident technologique.
vous semblez sous-estimer qu'aujourd'hui encore de nombreuses populations payent un lourd tribu à Tchernobyl.
je ne veux pas rajouter de la psychose à l'angoisse mais je crains fort que Fukushima présente un risque démultiplié par rapport à ce que nous avons connu par le passé.
mais puis-je vous demander ce que vous pensez des autres usines disséminées dans le monde (Bulgarie, France par exemple) ?

croyez vous vraiment que nous soyons à l'abri de ce genre de phénomènes aussi improbables et rarissimes ?

que deviennent les déchets et comment sont-ils éliminés ?
que pensez vous du programme superphénix ?
du Melox ?

merci de bien vouloir m'éclairer…
je suis resté très volontairement au niveau de monsieur "tout le monde" pour ne pas vous effrayer quant à mes fonctions actuelles…

moi je suis pour un référendum et de dilvuguer largement les différents rapports de la CRIIRAD.

arto
Le 15/03/2011 à 13:45:24

cela serait bien d e lancer des pétitions communes sur un tel sujet avec les principales organisations ( sortir du nucléaire, greenpeace, amis de la terre...)

Vanpoulle
Le 15/03/2011 à 13:35:06

les électeurs qui ne veulent plus du nucléaire ont un pouvoir immense !!!
il faut s'en servir car c'est des gens que viendra le changement ! ne comptez sur personne pour faire les choses à votre place !!!!

coaker
Le 15/03/2011 à 13:31:14

ACDN (Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire) milite depuis des années pour obtenir un référendum en France sur le désarment nucléaire qui mettrait le gouvernement devant ses contradictions (viol du TNP), sachant que la distinction nucléaire-civil, nucléaire-militaire est artificielle, c'est une seule et même industrie de mort.

http://www.acdn.net  

Enjolras
Le 15/03/2011 à 12:38:26

Depuis bien longtemps , je peste contre ces centrales nucléaire ;
Nous devrions dejà ,commencer a éteindre tous ces éclairages inutils que laissent toutes les vitrines la nuit ,ou les parkings d'entreprises toutes les nuits , a toutes les personnes qui allument leur televiseur le matin au lever jusqu'a 2 à 3h du matin tous les jours,
Tous les anti éoliénnes !.....car ca fait du bruit ,détruit le paysage ,mais qui ne sont pas NUCLEAIRE , NI A ENFUIRENT SOUS LA TERRE APRES AVOIR DONNE LE CANCER A TOUT LE MONDE ,
Je SUGGERE qu'a partir de maintenant , CHAQUE MAIRIE METTE EN SERVICE UNE OU PLUSIEURS EOLIENNES SUR CHAQUE COMMUNE POUR SUBVENIR AUX BESOINS DE SES HABITANTS !!!!!!
J'''aimerais savoir ce que vous en pensez
??????????????????????????????????????
ROSELYNE PETIT 81
Et evitez de dire //ca detruit le paysage
ca ne sera pas plus degueu que ces centrales a cancer !

Rosely81
Le 15/03/2011 à 11:26:33

Ce matin, j'ai entendu un journaliste dire quelque chose qui m'a semblé censé: "après un référendum, il n'y a plus de dialogue possible". Dans l'hypothèse ou les partisans du nucléaire l'emporteraient, le gouvernement se sentirait légitime à faire ce qu'il voudra. Or il faut imposer un dialogue permanent.

Donc plutôt qu'un référendum, n'est-il pas possible de demander en un premier temps le gel des nouveaux programmes (mais avec le gouvernement qu'on a, c'est sans espoir!) et l'organisation immédiate d'une consultation nationale sur le nucléaire, pour que la population s'empare de cela. Puis que les partis politiques présentent leur position clairement, et que les députés et sénateurs cadrent par un arsenal législatif, en faisant prévaloir des valeurs supérieures à tous les intérêts en jeu (défense de la vie, celle des gens, des animaux, des plantes; préservation des biens publics que sont l'air, l'eau et la terre)

Qu'en pensez-vous?

ellyon
Le 15/03/2011 à 10:20:10

@Madilou Carrier
J'aime beaucoup ce discourt qui essaye a coup de termes savant d'expliquer que le commun des mortelles est un abrutis sous éduqué qui ne mérite pas d'être écouté... j'aime vraiment beaucoup...
J'espère que M. Carrier le supérieure, le « au dessus du lot » est fier de lui... Avec ce type de discourt, nous pouvons accepter toutes dictatures…
Moi, personnellement, je ne pense pas comme vous… Et j’estime avoir le droit de m’exprimer autant que vous !
Je crois que c’est une grossière erreur de prendre nos concitoyens pour des idiots. Nous somme a un tournant de notre évolution, comme il y en a eu tant d’autre (le dernier, la révolution industriel). Il ne s’agit pas ici de savoir si nous avons besoin du nucléaire aujourd’hui ou pas, la réponse, tout être avec un peut d’intelligence le sais, c’est OUI !
La question est : pouvons nous nous permettre de continuer notre développement dans ce choix d’énergie… La question n’est pas non plus de savoir si on peut utiliser l’hydrogène contenue dans l’eau… question idiote… La question est plus : Que doit-on faire ? Investir 5 Milliards d’euro dans une centrale atomique de type EPR (cout de la central de Flamanville), ou ne serait-il pas plus intelligent par exemple d’investir 5 Milliards d’euros dans des projets d’amélioration de l’habitat (et de son isolation) permettant d’économiser l’énergie que doit produire Flamanville ?
Nous somme toujours dans une vue d’expansion a l’infinie de notre consommation de manière générale … Malheureusement, il y a un petit souci physique simple a comprendre (pas besoin d’être un grand savant pour cela)… la terre elle n’est pas en expansion…
Donc pour moi, le choix est le suivant : Soit nous changeons notre manière de voir notre futur, et nous envisageons la possibilité de dépenser moins d’énergie… soit la terre nous obligeras a dépenser moins d’énergie. La différence : dans le 1er cas nous contrôlons le changement, dans le deuxième nous prenons une baffe magistrale (et qui feras très mal) !
Cela ne veut pas dire d’abandonner nos connaissances physiques et scientifiques pour retourner à l’âge de pierre, c’est encore plus idiot. Cela veut dire : changer no priorité, investir massivement dans la recherche pour trouver des solutions alternative par exemple… ou encore investir massivement pour trouver le moyen de conserver notre niveau de vie tout en consommant moins !
Je suis par exemple un fervent défenseur du projet ITER, je ne sais pas s’il apportera une solution (comme si Einstein connaissait les conséquences de ces découvertes !), mais ça vaut le coup d’être tenté… Bien d’autre recherche valle aussi le coup d’être tentée … (par exemple l’usage d’algue nourris avec les rejets de CO2 de nos usines pour produire du carburant)… Et bien d’autre domaine !
Quelqu’un que j’affectionne particulièrement a dit : « Je pense que l’homme n’est pas en mesure de gérer les déchets produit par le nucléaire, réfléchissez au fait que une part de ces déchets demanderas plus de 1000 ans pour être inoffensif, puis réfléchissez a ce qui c’est produit durant le dernier millénaire, et vous saurez pourquoi je dis cela ! ». Il s’agit de M. Hubert Revees…
@Madilou Carrier
J'aime beaucoup ce discourt qui essaye a coup de termes savant d'expliquer que le commun des mortelles est un abrutis sous éduqué qui ne mérite pas d'être écouté... j'aime vraiment beaucoup...
J'espère que M. Carrier le supérieure, le « au dessus du lot » est fier de lui... Avec ce type de discourt, nous pouvons accepter toutes dictatures…
Moi, personnellement, je ne pense pas comme vous… Et j’estime avoir le droit de m’exprimer autant que vous !
Je crois que c’est une grossière erreur de prendre nos concitoyens pour des idiots. Nous somme a un tournant de notre évolution, comme il y en a eu tant d’autre (le dernier, la révolution industriel). Il ne s’agit pas ici de savoir si nous avons besoin du nucléaire aujourd’hui ou pas, la réponse, tout être avec un peut d’intelligence le sais, c’est OUI !
La question est : pouvons nous nous permettre de continuer notre développement dans ce choix d’énergie… La question n’est pas non plus de savoir si on peut utiliser l’hydrogène contenue dans l’eau… question idiote… La question est plus : Que doit-on faire ? Investir 5 Milliards d’euro dans une centrale atomique de type EPR (cout de la central de Flamanville), ou ne serait-il pas plus intelligent par exemple d’investir 5 Milliards d’euros dans des projets d’amélioration de l’habitat (et de son isolation) permettant d’économiser l’énergie que doit produire Flamanville ?
Nous somme toujours dans une vue d’expansion a l’infinie de notre consommation de manière générale … Malheureusement, il y a un petit souci physique simple a comprendre (pas besoin d’être un grand savant pour cela)… la terre elle n’est pas en expansion…
Donc pour moi, le choix est le suivant : Soit nous changeons notre manière de voir notre futur, et nous envisageons la possibilité de dépenser moins d’énergie… soit la terre nous obligeras a dépenser moins d’énergie. La différence : dans le 1er cas nous contrôlons le changement, dans le deuxième nous prenons une baffe magistrale (et qui feras très mal) !
Cela ne veut pas dire d’abandonner nos connaissances physiques et scientifiques pour retourner à l’âge de pierre, c’est encore plus idiot. Cela veut dire : changer no priorité, investir massivement dans la recherche pour trouver des solutions alternative par exemple… ou encore investir massivement pour trouver le moyen de conserver notre niveau de vie tout en consommant moins !
Je suis par exemple un fervent défenseur du projet ITER, je ne sais pas s’il apportera une solution (comme si Einstein connaissait les conséquences de ces découvertes !), mais ça vaut le coup d’être tenté… Bien d’autre recherche valle aussi le coup d’être tentée … (par exemple l’usage d’algue nourris avec les rejets de CO2 de nos usines pour produire du carburant)… Et bien d’autre domaine !
Quelqu’un que j’affectionne particulièrement a dit : « Je pense que l’homme n’est pas en mesure de gérer les déchets produit par le nucléaire, réfléchissez au fait que une part de ces déchets demanderas plus de 1000 ans pour être inoffensif, puis réfléchissez a ce qui c’est produit durant le dernier millénaire, et vous saurez pourquoi je dis cela ! ». Il s’agit de M. Hubert Revees…

adx
Le 15/03/2011 à 10:16:44

Même si, aujourd'hui, il est utopique d'espérer sortir du nucléaire à court terme, un débat est indispensable pour trouver une alternative à cette forme d'énergie.

Kelimp
Le 15/03/2011 à 10:00:37

Les français dans leurs majorités ne sont pas prêts à se passer du nucléaire et surtout totalement insuffisamment informe de la réalité de cette technique archaïque et génocidaire à long terme. Les lobbies auront vite fait de les retourner comme une crêpe. D’autant que des ecolos bien pensant et très attaches à leur lave-vaisselle plébiscitent cette énergie.
Le résultat du referendum pourrait être à l’opposé de ce que nous pouvons attendre. Surtout si l’on berce le citoyen au doux son de la « sur-sécurité » et du discours « ne vous inquiétez pas, nous nous savons faire ».
Il faut d’abord informer les citoyens sur les enjeux et leur expliquer ils vont devoir réduire leur consommation d’électricité avant toute chose. Je vous épargne la liste des modes énergivores que nous connaissons tous.
Quelles sont donc nos priorités ?

Cochon aigri
Le 15/03/2011 à 09:11:10

pourquoi eclairer les rocades et autres routes nous avons des phares a nos voitures .Assez de discours pour dire aux citoyens de faire attention quand l'etat ne fait rien pour réduire ses dépenses énergetique.

navarro
Le 15/03/2011 à 07:47:37

le risque existe.
de plus l'électricité qui est d'origine 83 %
nucléaire est très chère .

renouveau
Le 14/03/2011 à 22:04:30

avant le référendum, devant le secret d'état qu'est le nucléaire il faut un débat contradictoire pour éclairer le citoyen

Pelloux-Prayer
Le 14/03/2011 à 21:27:41

Bonjour,

C'est la combien que je signe de pétition sur le nucléaire...? j'en sais plus rien !

Donnez-moi les chiffres des sommes pharamineuses englouties dans le nucléaire, et imaginez qu'on ait proposé cette somme pour la recherche sur le solaire et le stockage de l'énergie ?

Combien de toitures disponibles pour accueillir des panneaux solaires ? combien de collines venteuses, combien d'océans pour accueuillir l'éolien ?

Et oui, ça aussi ça tomberait parterre en cas de raz de marée ou de séisme, mais CA S'ARRETERAIT LA et comme toujours, la vie continue après ....

Alors qu'avec le nucléaire, combien de pays pillés de leur sous-sol, combien de terres pollués sur des générations et des générations (combien déjà ?)

Nos chercheurs ne sont pas des idiots ! il suffit qu'on leur donne les moyens et qu'on leur donne la direction !!

Tout le monde veut pouvoir jeter ses poubelles où il veut, mais personne ne veut avoir la décharge devant chez soi !

Coucou06
Le 14/03/2011 à 20:39:52

Il y a toujours de l'imprévu dans la vie, en tout, même dans les têtes bien pleines. Mais il est quand même possible de prévoir chacun des économies d'énergie. Car toute production et usage d'énergie pollue, et tue plus ou moins vite...

luc
Le 14/03/2011 à 19:57:32

J'ai signé cet appel même si je ne suis ni pro ni anti-nucléaire. Mais il est clair qu'il faut au moins ouvrir un débat sur l'énergie de manière générale.
Il me paraît difficile de sortir brusquement du nucléaire, par contre il est tout à fait possible d'inciter les gens à consommer l'énergie de manière raisonnable et raisonnée (par exemple : chauffer moins et s'habiller plus chaudement, ne plus laisser les lumières allumées la nuit dans les magasins, éteindre les PC le soir dans les entreprises...).
Il est clair qu'on ne va pas pouvoir continuer à gaspiller l'énergie comme on le fait actuellement. Un changement dans nos modes de vie est, je pense, le premier pas à faire, et permettra une transition en douceur vers des énergies alternatives.

En tout cas, quelle tristesse qu'il faille attendre une telle catastrophe pour tenter de faire changer les mentalités (et ce n'est malheureusement pas gagné...)

Toutes mes pensées émues au Japon.

Louloutchia
Le 14/03/2011 à 19:48:05

Et qu'on arrête de nous dire que ça n'arrivera jamais en France parce que, c'est bien connu, on est les meilleurs, on est les plus forts!!!

MCDujon
Le 14/03/2011 à 16:32:35

Que rajouter apres TRAZIBULE?tout y est , Tout est dit!!!
Deux sentiments et reflexions à exprimer , sur l'instant
- Ma tres tres profonde empathie à la douleur des Japonais
- mon immense consternation et tristesse devant ce gâchis sans fond , ou la vie humaine semble avoir si peu d'importance pour nos gouvernants(politiques et lobbys)

ET JE CRIS :


Comment un pays aussi "évolué" , des scientifiques aussi pointus que ceux qui s'occupent du nucléaire , peuvent avoir omit l'éventualité d'un tsunami...au Japon , et ses effets sur ses centrales?
Comment n'ont ils pas prévu , et pu évacuer , à l'annonce du tsunami , toutes ces villes côtières?
Expliquez moi....
Et il faudrait continuer à faire confiance?Avez vous écouté Eric Besson ce matin sur France Inter?
Mais pour qui nous prend-on?
Je suis atterrée!!!!et si triste......

mamibio
Le 14/03/2011 à 15:29:52

Je suis totalement contre un référendum sur la sortie du nucléaire en France.
Ayant enseigné la physique pendant 20 ans, j'ai pu constater comme les esprits et la raison se bloquent dès qu'on parle de nucléaire.
Je refuse de laisser à monsieur et madame tout-le-monde la possibilité d'exprimer un choix décisif sur une question qu'ils ne veulent même pas essayer de comprendre.

Demandez aussi à monsieur et madame tout-le-monde comment ils comptent résoudre la question du manque d'énergie et ils vous répondront qu'il suffirait d'utiliser l'hydrogène puisqu'il y en plein les océans. L'élément hydrogène, oui, mais pas le gaz dihydrogène éventuellement utilisable mais à condition d'avoir fourni l'énergie de sa production à partir de l'eau. L'eau est l'oxyde de dihydrogène : ne froncez pas les sourcils : si les noms chimiques vous hérissent, alors laissez à ceux qui les connaissent le soin de conseiller au sujet de l'utilisation de ces composés. Le gaz hydrogène n'est qu'une forme d'énergie, pas une source.
Appeler l'hydrogène, source d'énergie du futur ? Ce serait comme d'appeler l'électricité, source d'énergie du futur.
L'un des moyens de le fabriquer par exemple c'est d'utiliser l'énergie ... dans les centrales nucléaires !
Par ailleurs, on peut constater que ce gaz hydrogène est très dangereux : ce sont bien des explosions dues à l'hydrogène qui se sont passées ce week-end au Japon.
Et l'hydrogène, la plus petite des molécules, traverse facilement les parois, même celles des containers métalliques.
Avant de foncer sur le carburant hydrogène pour les voitures par exemple, se renseigner sur la dangerosité de l'hydrogène.

Donner du pouvoir à votre souris ? moi c'est non pour un référendum sur le nucléaire.

Madilou Carrier
Le 14/03/2011 à 15:28:47

OK pour un referendum sur la "sortie" du nucléaire mais quand on voit que la seule ambition de nos écologistes est de proposerr une "sortie progressive sur 30 ans", on peut, à coup sûr, parier que ce sera une sortie "les pieds devant"...

Christine Dardalhon
Le 14/03/2011 à 13:34:05

Nos logiques économiques aggravent nos catastrophes naturelles
au lieu de nous en protéger.

Hier, inondations catastrophiques imprévues en Australie, mais pas si imprévues que cela tous les hydrologues savait que cela pouvait arriver.

Aujourd’hui, tremblements de terre catastrophiques imprévus au Japon, mais pas si imprévus que cela car tous les géologues l’annonçaient, et un récent tsunani nous l'avait rappellé.

Demain, éruptions volcaniques catastrophiques imprévues quelque part, mais pas si imprévues que cela car tous les vulcanologues l’annoncent.

Nos sciences sont remarquables, elles sont méprisées par nos politiques.

C’est la vie normale de la planète, avec ses soubresauts, que les mémoires des hommes ont toujours tendance à oublier. Surtout pendant la période actuelle où l’immédiat prime le quotidien, seule priorité oubliant l’histoire et l’avenir.

Pourtant les hommes savaient, ainsi les mémoires des crues des rivières étaient soigneusement conservées, et jamais ils n’avaient construit jusqu’à ce jour en zones inondables, dans les grandes catastrophes ce ne sont jamais les maisons antiques qui sont détruites mais toujours les constructions très récentes construites au mépris de la mémoire sur ces zones jusqu’à ce jour évitées.

Dire qu’aujourd’hui avec le changement de l’occupation des sols et la destruction des haies, le calibrage des rivières, les systèmes d’évacuations, l’abandon des zones d’étalement des crues, l’assèchement des marais, toute cette mémoire est devenue inutile car définitivement faussée. Alors nous devrions être d’autant plus prudents.

Et bien non ! Les hommes oublient tout et pour leur satisfaction immédiate, ils se mettent de plus en plus d’épées de Damoclès, ainsi les centrales nucléaires ne sont pas construites sur les zones en sécurité mais sur les zones où elles sont le plus rentable ! Tree Miles Island, Tchernobyl, et aujourd’hui un troisième réacteur japonais diverge à son tour ! Que faudra-t-il pour que les hommes comprennent que rentable n’est pas vivable ! Il n’est pas sérieux de faire prendre des risques aux populations entières sous prétexte d’un bonheur immédiat et d’une rentabilité acquises.

Alors voici un pays qui doit gérer ses morts et ses blessés, reconstruire des villes entières, des ports des usines, des raffineries. Voilà un pays qui doit consacrer route son énergie à cela mais il a misé sur une énergie facile et celle-ci lui pette à la gueule, et le menace pour des décennies. Il n’aura plus d’énergie électrique, or imaginez une ville comme Tokyo sans trains sans lumière, sans ascenseurs, sans chambres froides, sans chauffage, des raffineries en moins, et cela avec plus de besoin ! Les mégapoles japonaises pourraient devenir rapidement invivables, si l’électricité manque.

Tout cela avec en prime l’urgence d’envoyer des hommes risquer leur vie pour sauver la vie de leurs compatriotes en essayant de calmer le feu nucléaire.

A Tchernobyl il était moins difficile d’envoyer des hommes à la mort, grâce à la docilité enseignée depuis des décennies d’autoritarisme, l’ignorance des risques, ont pu limiter les refus, mais au Japon trouveront-ils des volontaires ?

L’énergie nucléaire c’est la prétention de jouer avec le feu, et la nature reste toujours la plus forte. Si encore ils n’avaient pas géré les centrales en terme de rentabilité et d’économie, peut-être que les techniques auraient été plus sécurisés.

Information ce soir (13/03/2011) : « AREWA à Fukushima ! 10 techniciens qui rentrent en France ! » Est-ce le moment ? N’est ce pas le moment d’assumer leurs responsabilités, cela ressemble fort à une fuite ! La France a privatisé l’atome pour mieux faire du fric ! Voilà le résultat de l’inconscience et la rapacité de cette conception des échanges économiques. Pour 10 techniciens annoncés combiens d’autres se sont sauvé sans qu’on le sache ?

Oui je suis peut-être très mauvaise langue et j’accuse sans savoir, mais pour être franc si nous sommes si spécialistes du nucléaire c’est le moment d’y aller pour les aider pas le moment de se barrer !

Informations : 6 réacteurs sont actuellement en grandes difficultés, 2000 degrés, fusion possible, plusieurs décennies pour espérer un retour à la »normale », quand la pression est critique c’est l’explosion de l’enceinte de confinement et tout se répand dans la nature. Info glanée ce soir : 11 centrales nucléaires en difficultés sur les 55 en exploitation au Japon.

Rappel en France nous avons 58 réacteurs, donc 58 risques potentiels majeurs !

Et nous les français si fier de notre production nucléaire, nous pensons honteusement en notre fort intérieur, quelle chance que ce soit à l’autre bout de la terre ! Mais regardez où sont nos centrales, leurs risques sismiques, leurs risques d’inondations, leurs risques d’accidents par chutes d’avions ou les risques terroristes. Le jeu en vaut-il la peine ? Que sommes-nous capables de risquer pour un peu de confort ?

Quand j’étais jeune nous criions « Soyons actifs aujourd’hui pour ne pas être radio actifs demain !» Aujourd’hui mon ami parti vivre dans la moins polluée des montagnes a attrapé de graves problèmes à la thyroïde suite à Tchernobyl. A l’époque j’avais trouvé un rapport sur la sécurité dans les centrales atomiques, il disait (de mémoire car cela est ancien) « Il est logique de ne pas dépenser plus en sécurité que le coût maximal possible en cas d’accident des salariés. ». Je redoute fort que cette logique absurdement économique soit toujours d’actualité.

Et ce battage médiatique mensonger qui essaye toujours de dire « Ce n’est pas si grave, en France on ne risque rien », quels mensonges ne diraient pas les politiques pour justifier leurs décisions, que ne diraient pas les financiers pour protéger leurs bénéfices.

Le Japon était déjà en difficultés économiques comme tous les pays occidentaux, comment pourra-t-il financer et réparer tout cela ? Je parie que la bourse va en profiter pour dégrader sa note financière sans le moindre scrupule !

Oui vous me direz ce n’est pas le moment de lancer des polémiques, ayons plutôt de la compassions pour ces pauvres populations, oui mais alors c’est quand qu’il faut crier ? Avant personne ne nous écoute, pendant ce n’est pas le moment, après c’est trop tard !

Le gigantisme économique aggrave ainsi le gigantisme des catastrophes.

"Oui je sais alors que faudrait-il faire ?"

Déjà se poser la question à quoi bon toute cette énergie, qu’en faisons-nous vraiment ?
Il faudrait aussi arrêter de vouloir contrôler les productions d’énergies pour faire de l’argent et conserver du pouvoir
Accepter les débats et informer sans tricher pour que la démocratie sache décider.
Libérez les productions individuelles, vous libérerez les imaginations, milles solutions seront trouvées, et quand chaque village pourra produire sa propre énergie il aura d’autant plus la sagesse de l’économiser.

http://www.trazibule.fr  

trazibule
Le 14/03/2011 à 12:37:05

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !