actualité écologie

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les amis des 150

Journal des Bonnes Nouvelles

2024 année délicate

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

2023 l'année des droits

météo

vacances de votre animateur

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

SPAM etc...

22 V'là les acteurs des transitions

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Sauvons les dauphins et les marins

Mise en ligne du 30/01/2023 au 08/09/2023

Depuis le mois de décembre 2022, plus de 300 dauphins ont été retrouvés morts sur les côtes françaises, plus particulièrement en Vendée et en Charente-Maritime, y compris dans des réserves naturelles nationales gérées par la LPO.

Bilan de la cyberaction :

1900 participants

VICTOIRE HISTORIQUE des associations : Le gouvernement contraint de fermer les pêches pour mettre fin au massacre des milliers de dauphins dans le golfe de Gascogne


C’est une victoire historique que viennent d’obtenir Sea Shepherd France, France Nature Environnement et l’association de Défense des Milieux Aquatiques devant le Conseil d’Etat. Après des années passées sur le terrain et devant la justice, la Haute juridiction donne raison aux associations. Le Gouvernement va devoir fermer les pêches pour mettre fin au massacre des milliers de Dauphins communs et petits cétacés dans le Golfe de Gascogne.

Cet hiver encore un nouvel épisode intense de mortalité de Dauphins communs est observé. Alors qu’ils sont des milliers à mourir dans les filets, en dépit de l’urgence, des constats scientifiques, de la mise en demeure puis l’avis motivé de la Commission européenne, des interpellations de la société civile, le Gouvernement français s’est jusqu’à maintenant toujours refusé d’agir au mépris de la loi. Pire, il a toujours refusé d’agir alors que la solution recommandée par les scientifiques pour réduire drastiquement les captures est connue : il faut fermer de manière localisée et temporaire les pêcheries les plus destructrices.
Cet épisode macabre doit être le dernier : la justice a tranché, le Gouvernement est forcé de fermer les pêcheries les plus destructrice pour réduire drastiquement les captures de Dauphins et petits cétacés. Et comme Emmanuel Macron l’a dit « C’est une décision de justice, il faut la respecter ».
Le Gouvernement doit donc s’atteler dès maintenant à la tâche avec les pêcheurs pour mettre en œuvre le scénario dit « N » du CIEM pour cet hiver 2023, c’est à dire la fermeture pendant trois mois durant chaque hiver et d’un mois durant chaque été, des pêcheries françaises concernées par les captures de cétacés afin d’atteindre un taux de mortalité inférieur au niveau susceptible de constituer une menace pour l’espèce.Durant ce temps tout le monde sera gagnant. La biodiversité marine pourra enfin respirer, les dauphins libres des filets, les poissons qui étaient pêchés grandir, se reproduire. Les populations de poissons seront plus résilientes à la pression induite par la pêche. Les pêcheurs pourront se reposer tout en étant indemnisés durant l’arrêt et proposer des méthodes plus sélectives.

Nos associations veilleront à ce que le Gouvernement, qui n’est pas au-dessus des lois, respecte cette décision de justice.
https://seashepherd.fr/victoire-historique-des-associations-historique-des-associations-le-gouvernement-contraint-de-fermer-les-peches/  

Présentation de la cyberaction :

Le président de la LPO se jette à l'eau pour les dauphins.

"J'ai personnellement découvert deux cadavres sur une plage de l’île de Ré, un spectacle insupportable.

Cette odieuse hécatombe se poursuit à l’heure où j’écris ces lignes. Chaque hiver, près de 10 000 cétacés périssent ainsi dans les eaux françaises. Il n’y a aujourd’hui plus aucun doute sur le fait que les dauphins sont piégés dans les filets de bateaux de pêche, où ils meurent d’asphyxie. Chaque animal prisonnier peut subir plus de 30 minutes d'agonie avant d'être «?délivré?» par la mort. Comment pouvons-nous tolérer une pareille situation ?

L’affaire est d’autant plus inadmissible qu’elle est évitable. Il suffirait de suspendre les pratiques de pêche en cause pendant plusieurs semaines dans le Golfe de Gascogne pour épargner la grande majorité des dauphins. Certains pêcheurs y sont favorables. Pourtant le gouvernement tergiverse et ne propose que des demi-mesures inefficaces.

Le temps presse. Face au risque d’extinction de ces espèces protégées et aux maltraitances qu’elles subissent, j’ai décidé aujourd’hui d’interpeller directement Emmanuel Macron afin de tenter de le convaincre d’agir sur le champ. A vous qui, j’en suis sûr, partagez ma colère, je propose de cosigner ce courrier qui lui est adressé.

Faites connaître notre opération #unelettrepourlesdauphins : soyons des milliers à écrire au Président de la République pour sauver les dauphins !
Avec ma profonde gratitude,

Objet : L’arrêt du massacre des dauphins

Monsieur le Président de la République,

Depuis le mois de décembre 2022, plus de 300 cadavres de petits cétacés, en grande majorité des dauphins communs protégés par la loi, ont été découverts sur les côtes françaises, plus particulièrement en Vendée et en Charente-Maritime. Chaque hiver, près de 10 000 mammifères marins périssent ainsi dans les eaux de notre pays sans que le gouvernement n’agisse efficacement en dépit des alertes répétées des associations de protection de la nature. Je m’en suis déjà entretenu avec vous à l’Élysée. En juillet 2020, la Commission européenne a ainsi mis en demeure la France de mettre un terme à ce massacre.

Les photos montrant des nageoires caudales coupées et des traces de filets apparentes ne laissent aucun doute sur l'origine de leur mort. Il est avéré que les dauphins sont victimes des bateaux de pêche. Cette situation dramatique est d’autant plus inadmissible qu’elle est évitable.

Dans un avis publié le 24 janvier, le Conseil international pour l’exploration de la mer (CIEM), composé de plus de 1 500 scientifiques principalement européens, indique que la seule mesure efficace consiste à interdire les pratiques de pêche concernées dans les zones les plus exposées et pendant la période la plus critique. Certains pêcheurs y sont favorables. Toutes les demi-mesures jusqu’ici envisagées du type caméras embarquées, répulsifs acoustiques (pingers), surveillance aérienne ou présence de contrôleurs sur ces bateaux ne changeront rien et font perdre un temps précieux.

En décembre dernier, vous avez déclaré, à l’occasion de la COP15 sur la biodiversité : « Ne prenons pas de petites décisions, faisons le maximum ! ». Le temps est venu de faire le maximum pour sauver les dauphins, menacés d'extinction. Rejoint par les milliers de citoyens scandalisés qui cosignent aujourd’hui ce courrier, je vous demande de prendre une décision courageuse et de bon sens : suspendre dès maintenant et pour plusieurs semaines les pratiques de pêche responsables des captures de dauphins dans le Golfe de Gascogne.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma plus haute considération.

Allain Bougrain Dubourg
Président de la LPO
https://forms.office.com/pages/responsepage.aspx?id=_5Tw-2uRf0qWp88ApY-5avfnMrit4SBHlRp2JF2f_J5UQzkwWUFDQjZGRFFaVTZRMzdBM09BQVBRMS4u  

Dauphins échoués : 15 députés demandent au gouvernement une suspension hivernale des techniques de pêche non sélectives
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/biodiversite/dauphins-echoues-15-deputes-demandent-au-gouvernement-une-suspension-hivernale-des-techniques-de-peche-non-selectives_5629130.html  

Préservons les océans. Captures accidentelles de dauphins, vers un système de bonus aux pêcheurs ?
 Donnons un bonus de quotas aux pêcheurs qui acceptent d’embarquer une caméra pour comprendre les captures. Il faut des mesures pour inciter les pêcheurs à ne pas aller dans les zones où il y a un risque de captures accidentelles. Mais il faut les accompagner pour amortir l’impact économique?.
https://www.ouest-france.fr/environnement/protection-oceans/preservons-les-oceans-captures-accidentelles-vers-un-systeme-de-bonus-de-quotas-aux-pecheurs-533262c8-9b29-11ed-994e-584d65f11921  

Pour plaider à la fois pour les dauphins et pour les marins, nous vous proposons d'écrire au Président de la République avec copie à votre député.

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président,
Madame, Monsieur,

Depuis le mois de décembre 2022, plus de 300 cadavres de petits cétacés, en grande majorité des dauphins communs protégés par la loi, ont été découverts sur les côtes françaises. Cette situation dramatique est d’autant plus inadmissible qu’elle est évitable en interdisant les pratiques de pêche concernées dans les zones les plus exposées et pendant la période la plus critique avec une compensation financière pour les marins concernés.
« Ne prenons pas de petites décisions, faisons le maximum ! » déclariez-vous à la COP15. Le temps est venu de faire.
Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos actions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

23 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


La compagnie des pêches de StMalo va coexploiter l'Annelis liena capable de capturer 400 000 kilos de poisson toutes les 24 heures, avec une capacité de stockage de 7 millions de kilos...
Un vrai scandale. C'est contre de telles pratiques de pêche qu'il faut se mobiliser!

Roger Mandereau
Le 24/01/2024 à 09:20:27

Osons une politique avec les pêcheurs, les scientifiques, les associations

JIMMY PAHUN, DÉPUTÉ DE LA DEUXIEME CIRCONSCRIPTION DU MORBIHAN.

La sanctuarisation provisoire du golfe de Gascogne peut contribuer à une « révolution de la pêche au profit des pêcheurs », selon Jimmy Pahun.

Lorsque le Conseil d’État prend la décision de fermer des zones de pêche dans le golfe de Gascogne pour réduire les captures accidentelles de cétacés, il signe notre échec collectif. Lui laisser le soin de trancher des sujets aussi sensibles, c’est prendre le risque d’exacerber les tensions et les fractures.
Il nous faut, au contraire, assumer une politique offensive et savoir, par le dialogue, progresser collectivement. Osons une politique faite avec les pêcheurs, les scientifiques et les associations.
S’en remettre au juge nous empêche de penser les enjeux dans leur globalité et nous conduit à prendre trop vite des mesures incomplètes (...).
À l’heure où la pêche française vit une énième crise, ayons le courage de penser une révolution de la pêche. Une révolution au bénéfice des pêcheurs, de la ressource et de l’environnement marin.
Lors des Assises de la mer, en novembre, le président de la République a rappelé les nombreux défis auxquels nous sommes confrontés et annoncé un contrat de transformation de la filière pour l’été.

C’est l’occasion de mener à bien cette révolution.

Le système actuel est tout entier à réformer. Encouragés à pêcher toujours plus, les professionnels se sont, par exemple, tournés vers des navires et des techniques très consommateurs de gazole. Le chalut, c’est deux litres de gazole par kilogramme de poisson pêché ; poisson de petite taille moins valorisé que celui pêché aux arts dormants. Dans ces conditions, quel avenir pour la pêche alors que le coût des énergies fossiles n’ira pas en diminuant ?

Seule une transformation en profondeur de la filière en garantira sa survie, et espérons-le, sa prospérité. C’est la responsabilité de ses acteurs et des pouvoirs publics.
Changer les navires, les techniques, les organisations de producteurs, la répartition des quotas, la transformation et la commercialisation des produits de la mer, la conception de nos politiques publiques, changer pour pérenniser ce grand métier.

L’établissement d’un dialogue sincère et franc avec l’ensemble des parties prenantes est la condition de réalisation de cette révolution.

Son acceptation par la profession est indispensable.
Mettons les pêcheurs en capacité d’être acteurs de la régénération de leur filière, qu’ils n’aient plus l’impression de subir les aléas de la conjoncture internationale et les exigences nouvelles liées à la biodiversité et au climat.
Ils sont, aujourd’hui, trop nombreux à s’estimer insuffisamment consultés et considérés.
Les quelques ambitions évoquées ici ne manqueront pas de bousculer, peut-être de heurter, mais l’affaire des fermetures spatiotemporelles nous donne l’occasion de faire d’une révolte une révolution, celle de la pêche au bénéfice des pêcheurs.

Jimmy PAHUN Député
Le 19/01/2024 à 08:56:08

Golfe de Gascogne : un mois sans pêche pour préserver les dauphins
https://www.goodplanet.info/2024/01/18/golfe-de-gascogne-un-mois-sans-peche-pour-preserver-les-dauphins/  

Alain UGUEN
Le 19/01/2024 à 08:53:48

cessez les fomres de pêches destructrices et tueuses des espèces animales en danger.

beatrice assouad
Le 09/05/2023 à 14:38:30

Pourquoi le retour des grand dauphins en Méditerranée est une bonne nouvelle pour la biodiversité
https://www.midilibre.fr/2023/04/29/pourquoi-le-retour-des-grand-dauphins-en-mediterranee-est-une-bonne-nouvelle-pour-la-biodiversite-11161679.php  

Alain UGUEN
Le 06/05/2023 à 09:52:06

Moi, ça me révolte et ça me fait mal. Tout simplement;

Daniel DANIEL
Le 10/04/2023 à 20:48:26

ça peut servir.... en fait, tout dépend du député en question... certains sont plus sensibles que d'autres, mais ce n'est sans doute jamais inutile, ne serait-ce que pour lui montrer qu'on ne lui donne pas de blanc-seing en matière de vote ! (même et surtout si on ne l'a pas élu, de toute façon, il/elle est censé·e représenter tous ses électeurs, toutes ses électrices, quelle que soit sa tendance...)

Hélène Grunert
Le 05/04/2023 à 15:31:02

Ça sert d'interpeller son député.

Bonjour Monsieur J

Je me permets de revenir vers vous concernant le mail que vous avez envoyé à Monsieur Bertrand PETIT, Député, au sujet des cadavres de dauphins communs découverts sur les côtes françaises. Je vous propose que cette problématique fasse l'objet d'une Question Ecrite, envoyée auprès du Ministère qui sera chargé de nous répondre.

Pourriez-vous me communiquer votre adresse postale afin que je puisse vous tenir informé des avancées du dossier ?

Alain UGUEN
Le 03/04/2023 à 10:35:45


Arrêtons le massacre, changeons d'économie.

Arnaud Schmidt
Le 30/03/2023 à 15:38:12

Les marins pêcheurs manifestent contre le prix du gazoil, contre la réforme des retraites... mais aussi, pour défendre le chalutage en haut profonde et continuer les pratiques qui tuent les dauphins.
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes/c-est-un-ras-le-bol-general-2-000-marins-pecheurs-attendus-ce-mercredi-22-mars-a-rennes-pour-faire-entendre-leur-colere-2737026.html  
Braves petits qu'ont tout compris. Ils montent des barricades aujourd'hui, font brûler des pneus, et en 2050, ils nous vendront du Soleil vert, le bon produit issu de la mer.

Frawald
Le 23/03/2023 à 09:07:55

contraint, c'est sûr mais il a 6 mois pour ce faire et en attendant les dauphins continueront de mourir....

Hélène Grunert
Le 22/03/2023 à 19:11:39

VICTOIRE HISTORIQUE: Le gouvernement contraint de fermer les pêches pour mettre fin au massacre des dauphins.
https://fne.asso.fr/communique-presse/victoire-historique-le-gouvernement-contraint-de-fermer-les-peches-pour-mettre  

Alain UGUEN
Le 21/03/2023 à 08:10:58

Plus de 900 dauphins échoués sur la côte atlantique cet hiver
https://www.goodplanet.info/2023/03/19/plus-de-900-dauphins-echoues-sur-la-cote-atlantique-cet-hiver/  

Alain UGUEN
Le 20/03/2023 à 10:26:56

France : nouvel échouage « massif » de dauphins sur la côte Atlantique
https://www.goodplanet.info/2023/03/15/france-nouvel-echouage-massif-de-dauphins-sur-la-cote-atlantique/?idU=1  

Alain UGUEN
Le 16/03/2023 à 09:05:42

Député ou Ministre, les réponses sont toujours laconiques. Un peu de compassion pour la galerie et rien de rien dans les faits ! Entre les dauphins et l'économie, qui va tirer son épingle du jeu (ou du filet) ? Merci à la LPO d'avoir organisé un rassemblement sur l'esplanade des Invalides. Et à Sea Shepherd et la FNE (et d'autres) pour leur combat qu'ils n'abandoneront pas. Nous serons là aussi !

CLAUDINE CAILLET
Le 26/02/2023 à 20:07:00

Dauphins échoués dans l’Atlantique : vers des fermetures de certaines pêches ?
https://www.letelegramme.fr/bretagne/mer/dauphins-echoues-dans-l-atlantique-vers-des-fermetures-de-certaines-peches-24-02-2023-13285334.php  

Justice : l’État bientôt contraint de protéger les dauphins ?
Le rapporteur public du Conseil d’État a en tout cas donné raison à Sea Sheperd et France Nature Environnement (FNE) lors d’une audience du 24 février.
https://reporterre.net/Justice-l-Etat-bientot-contraint-de-proteger-les-dauphins  

Alain UGUEN
Le 25/02/2023 à 08:56:29

Dauphins tués : en mer avec les traqueurs de Sea Shepherd
https://reporterre.net/Sur-la-trace-des-chalutiers-tueurs-de-dauphins  

Alain UGUEN
Le 22/02/2023 à 09:52:54

La LPO organise un grand rassemblement le mercredi 22 février à 10h30 sur l'Esplanade des Invalides à Paris pour alerter l’opinion publique.
400 photos en taille réelle de dauphins seront exposées
lors de cette grande opération sous la bannière :
« Les dauphins, vous les préférez morts ou vivants ? ».

Frawald
Le 17/02/2023 à 15:38:59

suite à la pétition pour la défense des dauphins envoyée aussi à notre député, celui-ci m'a répondu et sa réponse m'a laissée tellement estomaquée que je lui en ai fait une autre à mon tour. Je vous copie tout ça ci-dessous :
Monsieur le député,
Merci de votre réponse mais elle ne me satisfait que très partiellement pour les raisons suivantes :
-vous écrivez : « , et si la situation venait à perdurer, voir (sic) s’aggraver, je n’hésiterai (sic) [pas] à me saisir du sujet afin de mettre en place des solutions pour stopper cette situation. »
300 cadavres depuis le mois de décembre : que vous faut-il de plus pour trouver cela suffisamment grave et sur quelle durée cela doit-il s’étendre pour que vous vous « saisissiez » du sujet ?
Si c’est réellement votre ligne de conduite (et non une simple position de principe qui relève, selon mon impression, de l’écoblanchiment), eh bien, allez -y, montrez ce que vous dites être votre » conviction « .

Je compte sur vous pour assurer un avenir meilleur en matière de conservation des espèces essentielles à l’équilibre des océans, sachant que ces dits océans, s’ils restent en bonne santé, contribueront aussi à la nôtre et à celle de nos descendants…

Bien à vous,
Hélène G


De : Antoine Vermorel-Marques (boîte publique)
Envoyé : mardi 7 février 2023 19:14
À :
Objet : Re: Dauphins et Marins

Madame,

Je tiens tout d’abord à vous remercier pour votre message.

La situation que nous connaissons sur les côtes françaises est en effet inquiétante. Depuis plusieurs semaines, nous constatons un grand nombre de cadavres s’échouant sur nos côtes, principalement des dauphins. Sensible à cette question, et si la situation venait à perdurer, voir s’aggraver, je n’hésiterai à me saisir du sujet afin de mettre en place des solutions pour stopper cette situation.

La protection de la biodiversité ne peut se résumer à l’organisation de grands sommets, mais doit nécessaire se vérifier par des actions au quotidien. C’est ma conviction, et maligne de conduite en tant que Député.

Bien à vous,

Antoine VERMOREL-MARQUES,
Député de la Loire, 5ème circonscription
Conseiller départemental

Alain UGUEN
Le 09/02/2023 à 10:56:13

Merci à M. Allain Bougrain Dubourg est loin de laisser de côté sur la plage les naufragés balafrés, entaillés, scarifiés qui meurent si lentement. Cimetière marin où les pêcheurs devraient venir pleurer et brûler leurs saletés de filets.
Hé! les instituteurs, emmenez sur les plages de malheur vos écoliers abîmés par les trois lignes de dictée et lycéens qui s’embourbent dans parcours SUP pour qu’ils trouvent les mots qui émeuvent à tout jamais les pêcheurs tueurs et les ministres apathiques.
Nous ne voulons plus non plus que se perdent dans les fleuves les énormes cétacés déboussolés.
Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
Le 04/02/2023 à 19:51:57

MERCI Cyberacteurs pour ce soutien à l'action de la LPO !

Frawald
Le 31/01/2023 à 14:21:44

Je ne comprends pas qu'on soit toujours obligé de lutter, la pêche intensive, non respect des êtres vivants marins... C'est insupportable.

SANDRINE CARRAND
Le 30/01/2023 à 14:20:37

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !