actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

vacances de votre animateur

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

2023 l'année des droits

22 V'là les acteurs des transitions

Ne laissez pas vos appareils en veille

météo

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

SPAM etc...

2024 année délicate

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les amis des 150

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Ballan (37) Pas de construction sur le coteau de la zone humide

Mise en ligne du 31/01/2023 au 07/06/2023

Un projet de construction de 2 terrains de tennis couverts (bâtiment de 50m par 40m sur une hauteur de 10m), en contrebas de "la Taillerie" est engagé par la mairie de Ballan-Miré". Ce projet va artificialiser plus de 2000 m2 de la prairie qui descend vers la zone humide, proche du centre de Ballan-Miré.

Bilan de la cyberaction :

1530 participants

Devant le refus du maire, nouvelle action en direction de Tours-Métropole sollicitée pour une subvention.

Présentation de la cyberaction :

En l'état, la localisation de ce projet va dégrader de manière irréversible les perspectives de développement d'une riche biodiversité, avec de nombreuses variétés de plantes à fleurs dans  cette zone. Elle va également dégrader la qualité du cadre de vie des habitants car ce vallon naturel, très facilement accessible depuis un centre ville très minéralisé, permet aujourd'hui à tous les habitants de profiter de la beauté du site, d'une fraîcheur bienvenue en été, de son calme ; les services qu'il apporte sont précieux pour tous.

Une nouvelle artificialisation, avec l'imperméabilisation des sols, va à l'encontre d'une protection naturelle vis à vis des risques d'inondation, davantage probables avec des événements météorologiques plus violents à venir, du fait du changement climatique. Déclarée désastreuse par les experts, depuis 2021, l'artificialisation est traquée par la loi, qui avec un objectif zéro-artificialisation des espaces naturels, impose aux collectivités moitié moins d'artificialisation.

D'autres alternatives de localisation de ce projet d'équipement sportif existent et doivent être étudiées par la municipalité. 

Monsieur le Maire de Ballan-Miré,
Ballan-Miré est une commune où il fait bon vivre.
A proximité du centre très urbanisé de la métropole, elle reste un havre de calme.

Elle le doit à l'importance et la qualité de son patrimoine naturel, bois et espaces naturels, car elle a eu l'intelligence de les conserver, en les défendant si nécessaire, autour des quartiers d'habitation et à proximité du centre-ville.

En son état actuel, le projet municipal de tennis couverts remet en cause cet équilibre harmonieux entre ville et nature.

Le vallon des Prés, en contrebas de la place de la Taillerie, est une zone humide, traversée par un ruisseau, bordée d'un côté par un bois, de l'autre par une prairie en pente douce vers le ruisseau. C'est un paysage diversifié remarquable.

Cet ensemble - prairie, fond de vallon, bois du Cinquième - espace naturel de grande qualité est communal et ouvert à tous, à deux pas de nombreuses résidences et à proximité du centre ville.
Promeneurs, joggeurs, marcheurs, observateurs de la nature de tous âges fréquentent et apprécient le lieu qui, préservé de toute construction, apporte repos, calme, tranquillité. Quelques chevreuils qu'on peut souvent apercevoir soirs ou matins sont du même avis !

Construire, au milieu de la prairie et traversant toute sa pente, un bâtiment de 50m x 40m d'une hauteur de 10m, avec une large voie de sécurité d'un côté et un bassin de rétention des eaux de toiture de l'autre, voilà le projet actuel proposé pour ce site !

Les études préalables sont engagées, les plans sont faits, un coût annoncé en conseil municipal (1.300.000 euros), le projet présenté.

Un projet mais avec quelles conséquences pour la nature et la biodiversité ?

Le paysage sera irrémédiablement saccagé par le bâtiment, verrue qui, montée en remblai dans la pente de la prairie, fermera la perspective actuelle sur le vallon.
La prairie, tronçonnée, minéralisée en son milieu par l'ensemble bâti sera totalement dénaturée, réduite à deux parcelles isolées, séparées par un bâtiment.

Consultée pour avis d'expert, la SEPANT, association naturaliste respectée et à laquelle la municipalité fait appel pour l'Inventaire de Biodiversité Communale en cours à Ballan, reconnaît le grand intérêt de cette zone humide avec sa prairie pour la diversité de leurs milieux, propices à de nombreuses espèces de faune et de flore.

Elle recommande de ne pas construire sur ce site (SEPANT Rapport 07 2022).

Un projet mais avec quelles conséquences pour le climat et notre bien-être futur ?

Les sols végétalisés sont très bénéfiques, c'est reconnu, au plan climatique ils diminuent le réchauffement et, très concrètement, chaque été ils nous apportent des îlots de fraîcheur car ils stockent beaucoup moins de chaleur que les sols construits ou bitumés.
Toutes les villes, y compris Ballan ! cherchent à végétaliser leurs espaces urbains trop bitumés.
Sols végétalisés et zones humides ont aussi un rôle reconnu dans la gestion des eaux de pluie, en jouant un rôle d'éponge, stockant l'eau puis la restituant lentement aux milieux naturels par infiltration ; ils diminuent les risques d'inondation.

Toutes les expertises, ainsi que les lois et les réglementations locales, font de la sauvegarde des espaces naturels et spécialement des zones humides une priorité.
Et à Ballan, on artificialiserait plus de 2000 m2 de sols en coteau d'une zone humide ?
Est-ce raisonnable ? Est-ce l'intérêt général des ballanais ?

Ballan Nature Environnement
https://www.facebook.com/ZADLesPresABallan/  

La future salle de tennis fait réagir
https://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/commune/ballan-mire/la-future-salle-de-tennis-fait-reagir  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Maire,
"Nous sommes face à une urgence climatique et sociale qui nécessite d'intégrer des critères environnementaux et sociaux dans les projets locaux". C'est votre engagement général.
Intégrez ces critères environnementaux et sociaux dans le projet en cours.
Ne détruisez pas un espace naturel précieux pour tous les ballanais, un bien commun profitant à tous.
Relocalisez ce projet dans un quartier urbain déjà minéralisé, qui se trouvera enrichi de la présence de cet équipement sportif.
Dans cette attente, croyez en ma vigilance sur vos décisions

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

6 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


À Ballan-Miré, les débats sont toujours vifs autour de la future salle de tennis
https://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/commune/ballan-mire/a-ballan-mire-les-debats-sont-toujours-vifs-autour-de-la-future-salle-de-tennis  

Alain UGUEN
Le 02/06/2023 à 09:47:48

Un peu de raison: il est possible de trouver un endroit moins "sensible", assurément.

geronimo
Le 04/02/2023 à 20:09:40

A M le Maire de Ballan-Miré,
Vous qui êtes un édile raisonnable, tempéré et probablement un ancien joueur de tennis, niveau moyen, vous devriez dans les plus courts délais oublier ce projet aussi délirant que les foucades de Musk.
Voici quelques remarques qui vous aideront à faire le bon choix:
# point d’horrible bâtiment - pustule ou verrue - qui vous hantera quand vous vous réveillerez.
# climatisation dispendieuse, va et vient de SUV remplis de chaussettes humides, de pansements qui puent le baume du tigre.
# destruction d’une zone verte alors que c’est le remède de tous les citadins et ruraux qui se ressourcent auprès des arbres, des plantes, de l’eau et des animaux.
# Choisissez le spectacle d’un chevreuil au crépuscule plutôt que la serviette à essorer autour du cou d’un piètre serveur.
# Renoncez à plomber le moral de vos administrés qui sont déjà malmenés par la vie.
# Choisissez de plaire aux sauveteurs de la nature qui vous promettent de protéger du déboulonnage votre buste érigé dans le Vallon des Prés.
Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
Le 04/02/2023 à 19:48:05

Le bétonnage de petites, comme de grandes surfaces est déjà un fléau, l'accélération de celui-ci ne fait qu'aggraver le désastre; où s'infiltrera l'eau quand la pluie viendra, les zones humides sont une richesse qui a été amputée déjà lourdement!!!!
Vraiment il est temps d'arrêter les "conneries".....

Eugène-François Ravenet
Le 01/02/2023 à 21:42:19

Résident belge originaire de Touraine !

Yann Bonnin
Le 01/02/2023 à 12:28:50

Biodiversité : 15 - Béton : 0
Chiche ?

Frawald
Le 31/01/2023 à 16:08:03

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !