actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

OPÉRATION

La Terre vue depuis l’espace

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Journal des Bonnes Nouvelles

victoire pour Gabriel Dufils

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Rando Plogoff dimanche 25 aout

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Les 10 jours verts Transacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : pour une révision du projet de réaménagement du square Mercœur

Mobilisons nous pour faire revoir ce projet et ainsi défendre les aires végétales et citoyennes dans nos villes !

Bilan de la pétition :

1262 participants

Bilan de l’action du réseau eecoopéractif de l’ouest pour la révision du projet de réaménagement du square mercoeur

1 - Notre militance

Le réseau eecoopéractif de l’ouest s’est mobilisé pour une refonte du projet de réaménagement du square Mercoeur en février 2012. Nous avons monté un dossier critique avec des propositions alternatives. Les points du projet que nous désapprouvions et nos propositions alternatives ont fait l’objet d’une pétition publiée lors de l'enquête publique.
https://sites.google.com/site/eecoopdelouest/dossier-square-mercoeur
 

1061 personnes ont signé la pétition sur le net ou lors de la journée de sensibilisation devant le square.

Nous avons eu l’avis de l'enquêteur et la réponse de Nantes méropôle grâce à à un élu qui nous les a retransmis.

2 - Le résultat

Voici le résultat de notre mobilisation axée sur le scénario alternatif: les points que nous désapprouvions sont nombreux et peu ont été pris en compte.

Avis de l’enquêteur et réponse de Nantes métropôle avec analyse : https://docs.google.com/spreadsheet/pub?key=0AqaV6YkpACoTdGpsRXhFLTFKNUk5VGp0RENaWTU1bkE&output=html  

L’enquêteur a appuyé un quart de nos propositions, a généralisé un autre quart et a ignoré la moitié restante.
Nantes métropôle a ignoré plus de la moitié de nos propositions et pris en compte partiellement le reste.

Les propositions qui impliquaient une modification des objectifs de ce réaménagement ont été méprisées par Nantes métropôle (Ville sociale et citoyenne a contrario de la ville merveille, augmentation de la masse végétale). Les propositions qui impliquaient des modifications plus mineures ont été mieux accueillies.
3 - Quelques explications point par point

Préserver 15 arbres de plus et la santé des cèdres

Nantes métropôle a revu ses plans pour sauvegarder 8 arbres mais n’a pas touché à la taille des douves ni à l'emplacement du rond point pour sauvegarder quelques arbres de plus. Une solution différente (qui semble éprouvée) de notre proposition a été adoptée pour la piste cyclable

Redonner une fonction sociale, familiale et citoyenne au square Mercœur
La seule proposition qui a été entièrement intégrée est le déplacement du square pour enfant.
La proposition de fond “d’agrandir le square familial pour intégrer un lieu de vie citoyenne en réduisant les douves” et “l’ajout de toilettes publiques et de point d’eau” ont été ignorés.

Atténuer la cicatrice provoquée par l'extension de la rue de Strasbourg
Nantes métropôle intègre le problème mais le résout différemment de notre proposition (arbres proches de la voie pour faire un toit végétal et matériaux pour la piste cyclable rue de strasbourg).

Tenir compte de l’augmentation des émissions de CO2 (13%)
Les propositions pour augmenter le puits carbone en replantant plus et aussi bien ( grands arbres) ont été ignorées.

Présentation de la pétition :

Nantes métropole finalise un projet de réaménagement du square Mercœur, dernier poumon vert du centre ville (projet château Mercoeur, Nantes quartier historique du château). Une enquête publique a commencé le 16 Janvier et se terminera le 20 février 2012. La présente pétition ne tient compte que de l'enquête publique.

CAORRE et Les eecoopéractifs de l'ouest remettent en cause certains points du dossier et demandent une révision de ce projet

Texte de la pétition :


► Contexte

Notre planète se réchauffe et les multiples fractures sociales/citoyennes auraient bien besoin de lieux accueillants, végétalisés et frais pour retrouver du lien humain. La plantation d'arbres en milieu urbain répond à ces deux problématiques et est aussi esthétique que le minéral. Cela participe également à la réduction de l'empreinte carbone de la ville.

► Des aménagements coûteux en temps de restriction budgétaire

Le budget est estimé à 14 Millions d'euros dont 2.5 Millions pour le seul miroir d'eau. Dans le contexte actuel de la crise économique, c’est une dépense de prestige coûteuse et ne tient compte que des critères ornementaux, touristiques et historiques.

Ce miroir d’eau va entraîner des dépenses récurrentes de sécurité et de nettoyage dues à une activité nocturne (CF miroir d’eau de bordeaux), et consommer une énergie non négligeable en continue. Cette consommation doit être évaluée selon l’article L122-3 et R122-3 du code de l’environnement ce qui n’est pas le cas dans cette enquête. Le potentiel de développement durable et social du site est sous-évalué face à la ville “merveille” que Nantes Métropole rêve de faire.

Pour nos élus, les touristes et l'image de la ville semblent plus importants que le bien-être des habitants.

► Des infrastructures d’utilité sociale trop peu considérées

Le déséquilibre ci-dessus est flagrant quand nous considérons le square pour enfant, prévu à 5 mètres de la route et la destruction d'un lieu de rassemblement citoyen auquel on préfère un miroir d'eau conçu comme un joyau pour le château des ducs. L’argument que le miroir d’eau est un ouvrage favorisant les activités citoyennes ne tient pas car c’est avant tout un lieu de tourisme et d’amusement.

Le square pour enfant à été imaginé coincé contre la route alors qu’il éxiste beaucoup d’autres possibilités d’emplacement. Il se trouverait dans la zone maximum de bruit (65-70 db). Cet endroit de la ville est pauvre en équipement pour les enfants et ne peut être fait à la hâte car cela va devenir un équipement indispensable du quartier. La taille des douves peut être réduite pour créer un espace suffisant pour accueillir dans de meilleures conditions ce square et les habitants. Cette espace serait également l’occasion de créer en même temps un lieu de vie citoyenne et sociale propice à l'échange, à la mixité sociale, aux débats publics et au repos.

► Une réflexion écologique insuffisante
● Les arbres replantés

86 arbres vont être abattus et l’enquête publique de ce projet nous informe qu’il y aura au moins autant d’arbres replantés en listant les essences choisies. C’est un minimum mais nous pouvons faire mieux.

Bien que les essences replantées choisies soient composées aux deux tiers par des arbres de haut-jet, aucune indication ne permet de savoir le nombre d’arbres plantés par essence. Le ratio des arbres coupés sont de 2 grands arbres pour 1 petit. Nous demandons la même proportion pour les plantations en tenant compte du temps nécessaire pour qu’ils poussent.

● La densité des arbres

Il est question d’une répartition plus vaporeuse des arbres car la surface d’espace vert augmente de 50% avec le même nombre d’arbres. L'enquête précise bien que le nombre d’arbres abattus devrait être au moins équivalent au nombre d’arbres plantés mais les plans d’aménagement montrent bien que le choix minimum a été fait (86 arbres). L’augmentation des émissions de CO2 (14 % selon enquête publique) devrait être compensée par une augmentation de la capacité du puit de carbone qu’est la masse végétale du square Mercœur.

La surface accordée à la pelouse dans les douves vertes est importante comparée à celle dédiée aux arbres. Le but est de faire un effet de paysage (effet de proue) mais le bâtiment à la pointe de l’île Feydeau n’a pas d'intérêt particulier et n’a pas besoin d’une telle mise en scène imaginée en 1997. Les douves peuvent accueillir plus d’arbres.

Le revêtement de la piste cyclable le long des voies ferrées n’est pas précisée dans l’enquête publique (mais sur le plan de l’ouvrage : béton). Un revêtement de ce type ou bitume va entraîner la destruction des racines des cèdres limitrophes à moyen terme et leur abattage à long terme. Un sol perméable écologique éviterait le problème.

● Absence d’étude de la faune

L'enquête publique conclut que le projet n’aura pas d’impact sur la faune sous prétexte que la faune de ce parc est commune aux milieux urbains denses sans prendre la peine de faire un recensement. Nous demandons qu’un vrai bilan de la faune existante soit fait avant les travaux et puisse être suspensif.

► Des lacunes importantes dans le dossier

Nous constatons l'absence d'analyse du coût de fonctionnement (sécurité, nettoyage, énergie), la présentation d'un projet sans variante, l'absence d'une analyse énergétique, l'absence d'étude d'impact sur la faune, le non respect de l’article R122-3 et L122-3 du code de l’environnement.
Mobilisons nous pour faire revoir ce projet et ainsi défendre les aires végétales et citoyennes dans nos villes

Mobilisons nous pour faire revoir ce projet et ainsi défendre les aires végétales et citoyennes dans nos villes

► Nos propositions

Une variante du projet aurait pu présenter une autre disposition des voies permettant de préserver des arbres mais Nantes Métropole n’a pas jugé nécessaire de faire plusieurs hypothèses comme si tout était joué d’avance. Nous proposons une alternative qui permet de:

● Préserver 15 arbres de plus et la santé des Hêtres.

● Redonner une fonction sociale et familiale au square Mercœur.

● Tenir compte de l’augmentation des émissions de CO2.

● Atténuer la cicatrice provoquée par l'extension de la rue de Strasbourg.

● Éviter des coûts structurels et des dépenses énergétiques.

Résumé de l’alternative que vous trouverez en détail sur le lien de fin de pétition:

● Remplacer le miroir d’eau par un jardin à la française.

● réduire de moitié la taille des douves.

● Déplacer le square familial loin du bruit et de la circulation.

● Agrandir le square familial pour intégrer un lieu de vie citoyenne en réduisant les douves .

● Replanter avec un ratio de deux grands arbres pour un petit.

● Augmenter de 20% le nombre d’arbres replantés.

● Repenser légèrement la voirie pour placer le rond point à la place de la fontaine (pour sauvegarder des tilleuls).

● Réaliser la piste cyclable et les chemins avec un revêtement perméable respectueux des racines.

● Aménager le franchissement de la rue de Strasbourg avec une passerelle piétonne

● Ajouter des toilettes publique et un point d’eau potable.

plan : https://picasaweb.google.com/115151052281975084839/EnquetePubliqueMercoeur#slideshow/5705793769494873490

Vous trouverez tous les détails des critiques et des propositions constructives à cet adresse : https://sites.google.com/site/eecoopdelouest/dossier-square-mercoeur

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

3 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

bonjour cyclisteauquotidien,

nous n'avons pas de réponses à vos questions car non précisé dans l’enquête.

Je vous invite à écrire vos interrogations dans l'enquete publique (mairie nantes ou nantes metropole)

simon louvet
Le 12/02/2012 à 03:02:30

La "piste cyclable" sera-t-elle aussi confuse que l'actuelle quand on vient de la gare ? Sera-t-elle aussi peu visible que celle située au sud de la voie ferrée (quand on vient de la rue de Olivettes par exemple) ? Aussi mal fléchée quant à sa destination (quand on doit tourne autour de ronds-points et s'engager sur des bretelles et que l'on ne connaît pas forcément le quartier) ?
La tranquillité publique nécessaire au meilleur vivre ensemble, ce sont ces espaces de verdure et de calme relatif (qui ne ferment pas à 19h voire avant) où chacun peut se ressourcer entre deux journées stressantes d'activité au lieu de continuer à subir le bruit et le totalitarisme automobile...

cyclisteauquotidien
Le 09/02/2012 à 18:19:44


À Poitiers nous avons nous aussi une belle place minéralisée, les arbres ont étés coupés . Ce qui faisait le charme de la patine des habitudes renouvellées à chaque générations n'est plus . Nous voici en rang et non plus face aux autres et à la place . Le carrier (3 en France ) d'aprés un travailleur de carrière, et Vinci remercient j'imagine la ville de Poitiers depuis notre nouveau maire . Le plus dur c'est qu'il répondait de l'assemblée quand par lettre je l'interpellais
J.

jeanine poitiers
Le 05/02/2012 à 13:21:22

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !