actualité écologie

22 V'là les acteurs des transitions

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

AG Cyberacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

météo

Les amis des 150

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Climat : ne touchez pas au rayonnement solaire

Mise en ligne du 23/01/2022 au 04/05/2022

Les projets de géoingénierie solaire destinés à refroidir la surface de la Terre et limiter le réchauffement climatique sont potentiellement dangereux et devraient être bloqués par les gouvernements, plaident 60 experts et scientifiques dans une lettre publiée lundi.

Bilan de la cyberaction :

2158 participants

Présentation de la cyberaction :

Injecter des milliards de particules de soufre dans la couche supérieure de l’atmosphère — un des projets les plus controversés de modification intentionnelle des rayonnements solaires– pourrait renvoyer une partie des rayons du soleil, mais les effets secondaires risquent de dépasser les bénéfices, insiste cette lettre ouverte accompagnée d’un texte dans la revue WIREs Climate Change.
https://wires.onlinelibrary.wiley.com/journal/17577799  

« Le déploiement de la géoingénierie solaire ne peut pas être géré au niveau mondial de manière juste, inclusive et efficace. Nous appelons donc les gouvernements, l’ONU et autres acteurs à prendre des mesures politiques immédiates pour empêcher la normalisation de la géoingénierie solaire en tant qu’option contre le réchauffement », écrivent les signataires.

La planète a gagné environ +1,1°C depuis l’ère pré-industrielle, entrainant déjà une multiplication des canicules, inondations ou tempêtes.

Le monde s’est engagé à limiter ce réchauffement bien en deçà de +2°C, +1,5°C si possible, mais les experts climat de l’ONU (Giec) estiment que le seuil de +1,5°C pourrait déjà être atteint autour de 2030.

Et face à l’échec à réduire les émissions de CO2 responsables du réchauffement, certains responsables politiques soutiennent désormais la géoingénierie, pour gagner du temps.

Les scientifiques savent depuis longtemps qu’injecter d’importants volumes de particules réfléchissantes dans la couche supérieure de l’atmosphère pourrait refroidir la planète. Les projections de l’éruption du volcan Pinatubo aux Philippines en 1991 avaient d’ailleurs réduit la température moyenne de la surface de la Terre pendant un an.

Mais la lettre ouverte met surtout en avant les risques.

Une modification intentionnelle des rayonnements solaires pourrait par exemple perturber le régime des moussons en Asie du Sud et dans l’ouest de l’Afrique et pourrait ainsi détruire les cultures dont des centaines de millions de personnes dépendent, selon des études déjà publiées.

Et si la modification des rayonnements prenait fin « pour une raison quelconque, il est très probable que la température de la surface augmenterait rapidement », estime le Giec.
https://www.ipcc.ch/languages-2/francais/  

De plus, cette technologie n’empêcherait pas le CO2 de continuer à s’accumuler dans l’atmosphère.
Les signataires, comme le professeur Aarti Gupta de l’université néerlandaise de Wageningen ou le président de l’Agence allemande de l’environnement Dirk Messner, s’inquiètent également du risque de créer un faux espoir de solution face au réchauffement, ce qui pourrait « dissuader les gouvernements, les entreprises et les sociétés de faire tout leur possible pour parvenir à la neutralité carbone dès que possible ».
Enfin, les experts soulignent l’absence de gouvernance pour surveiller ces projets.
Alors la lettre ouverte appelle à un « accord international de non utilisation » qui bloquerait le financement, l’expérimentation et l’octroi de brevets à ces technologies, sans pour autant mettre un terme aux recherches scientifiques.

Nous vous proposons d'interpeller le Président de la République actuel Président de l'UE

«?La géoingénierie, c’est comme un voile idéologique jeté sur notre société?»
https://www.goodplanet.info/2021/06/13/%E2%80%89la-geoingenierie-cest-comme-un-voile-ideologique-jete-sur-notre-societe%E2%80%89/  

« Bio-inspirée, une autre approche », une invitation à prendre exemple sur l’ingéniosité du vivant
https://www.goodplanet.info/2020/10/04/bio-inspiree-une-autre-approche-une-invitation-a-prendre-exemple-sur-lingeniosite-du-vivant/  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président
Le déploiement de la géoingénierie solaire ne peut pas être géré au niveau mondial de manière juste, inclusive et efficace.
J'appelle donc à un « accord international de non utilisation » qui bloquerait le financement, l’expérimentation et l’octroi de brevets à ces technologies, sans pour autant mettre un terme aux recherches scientifiques.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

24 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


A force de se prendre pour tout puissant il se pourrait bien que ça nous retombe sur la tête ... au sens propre .

MICHELE CATHALA
Le 30/04/2022 à 17:16:43

au lieu d’œuvrer vers une sobriété qui éviterait à la terre de se réchauffer trop vite, certains proposent de jouer les apprentis sorciers. c'est très grave !

Ariane BERLAND
Le 16/03/2022 à 18:59:28

Selon de nombreuses études scientifiques, les changements d'heure et l'heure dite 'd'été' que certains écolos adorent réchauffent le climat et sont très gourmands en énergie dont les coûts explosent actuellement!!

BAUER maryvonne
Le 09/03/2022 à 11:27:23

MERCI BEAUCOUP FRAWALD POUR VOTRE COMMENTAIRE DE LA PART DE L'ASSOCIATION POUR LE RETOUR A L'HEURE MERIDIENNE!

BAUER maryvonne
Le 09/03/2022 à 10:51:47

Laissons la nature œuvrer...

Arrêtons d'intervenir, elle n'a absolument pas besoin de nous...

Au contraire...

david barrillon
Le 07/02/2022 à 18:31:58

la Planète ne leur suffit plus à ces apprentis sorciers pollueurs, il leur faut aussi l'Espace
un projet qui va plaire à notre président EnMêmeTemps vert de façade, ça fait très Start-up Nation

DANIEL ROLLAND
Le 27/01/2022 à 07:44:48

Ouh là, au secours, ILS sont fous !!! J'en ai des hallucinations sonores : il me semble entendre "l'Apprenti sorcier" de Paul Dukas...
Les interactions et équilibres au sein de la nature sont si complexes que notre cerveau ne parviendra peut-être jamais à les appréhender globalement. Il serait donc très dangereux de s'engager dans des démarches pseudo scientifiques modifiant de manière aussi radicale notre environnement.
"Pseudo scientifiques", car la Science, dans son expression la plus vraie et la plus saine, garde toujours conscience de ses lacunes. Elle agit par conséquent avec prudence et humilité. Rien à voir avec ces Mickeys.
Alors du balai, les Micromammifères présomptueux, ne touchez pas à ce que vous ne maîtrisez pas ! Laissez plutôt faire les arbres. Respectez-les. Eux savent comment maintenir la vie sur la petite planète bleue.

Frawald
Le 26/01/2022 à 09:17:33

Extrait de : https://www.cielvoile.fr/2020/04/le-traite-enmod-et-l-attaque-obligatoire-de-l-agriculture-de-l-environnement-et-de-la-sante-humaine.html  

**** Au lieu d'interdire « l'utilisation hostile de techniques de modification de l'environnement »,comme le suggère son titre, le traité ENMOD oblige les nations signataires à participer à des activités « pacifiques » de modification de l'environnement non spécifiées, menées par des entités non spécifiées, dans des circonstances non spécifiées, sans limitation des dommages, qu'ils soient infligés à l'agriculture d'une nation ou d'une région, à son environnement ou à la santé de sa population, c'est-à-dire à ses citoyens. La modification de l'environnement à grande échelle ne peut être considérée comme « pacifique » ; elle est au contraire fondamentalement hostile. La géo-ingénierie en cours, non divulguée, de pulvérisations de
particules d'aérosols dans la troposphère a déjà commencé à avoir des conséquences dévastatrices sur l'agriculture, ainsi que des effets étendus, durables et graves sur la santé humaine et de l'environnement. Ces effets comprennent le cancer du poumon, les maladies cardiaques, neurodégénératives, respiratoires et autres ; la perturbation de régimes climatiques autrefois stables ; la décimation des populations d'insectes, de chauves-souris et d'oiseaux ; l'exacerbation des feux de forêt et la mort des forêts ; la propagation d'algues nuisibles dans nos eaux ; et la destruction de la couche d'ozone qui protège la vie des rayons ultraviolets mortels du soleil. Les activités autorisées et secrètes en cours de modification de l'environnement constituent une guerre de facto contre des nations souveraines. De plus, ces activités sont en contradiction flagrante avec les missions d'autres entités des Nations Unies, y compris, mais sans s'y limiter, l'Organisation mondiale de la santé, la Déclaration de Rio sur l'environnement et le développement, et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture. L'effondrement de l'agriculture et la famine de masse sont l'une des conséquences potentielles de la modification de l'environnement « à des fins pacifiques ». Les activités
secrètes de modification de l'environnement mondial doivent être arrêtées immédiatement et de façon permanente si nous voulons survivre, nous et notre progéniture. L'opération doit être soumise à l'examen du
public. Lorsque la mise en place de particules aériennes dans la troposphère cessera, les dernières particules
de géo-ingénierie tomberont sur la Terre en quelques jours ou semaines et le réchauffement climatique sera réduit. La production agricole et la santé publique s'amélioreront dans le monde entier.

philippe buron
Le 25/01/2022 à 18:07:17

Il faut arrêter avec des projets irrationnels qui mettent en danger notre planète.

Roland COMTE
Le 25/01/2022 à 12:58:15

Pour en savoir plus :
Solar Geoingineering Non-Use Agreement
https://www.solargeoeng.org  

Alain UGUEN
Le 25/01/2022 à 11:21:11

Alors ça c'est incroyable.

C'est comme les coups droits gagnants de Djokovitch covidproof: vous envoyez dans l'univers des particules réfléchissantes pour refroidir la terre.
C'est tout bénèf: après on met la petite laine, les gants et les snowboots et on respire les émissions en CO2 car les industries ne respectent plus les quotas. Les éruptions de volcans ont montré que lorsque les fumées obscurcissaient le soleil, le froid s'installait rapidement.
Très mauvaise idée que jouer les Folamour et jouer au ping pong avec ces projections. On ne connaît pas les retombées de ces divagations scientifiques
Elon Musk doit dès à présent se méfier de ces propositions internationales, il pourrait finir écrabouillé sur Neptune ou entubé dans un trou noir.
Aïchat Nussy

colette Nusbaum Vallet
Le 25/01/2022 à 10:49:01

Il y a d'autres solutions que de mettre des particules en suspension dans l'atmosphère.

Des écrans satellitaires par exemple.
Il faudra bien y venir car nous seront contraint de regarder certaines réalités en face.
OUI, les humains sont à l'origine du dérèglement du fonctionnement terrestre.
Mais il faut prendre en compte les travaux de l'équipe d'Henrik Svensmark, voir le film qui retrace ses travaux : Le secret des nuages.
Voir aussi le site :
https://www.le-systeme-solaire.net/voielactee.html  

Bonne découverte

Michel Decollogne
Le 24/01/2022 à 19:42:53

L'homme n'a-t-il pas encore assez commis de sottises sur cette terre? Il mourra de sa bêtise prétentieuse!

geronimo
Le 24/01/2022 à 18:57:47

Tous les délires scientifiques sont "permis", les mêmes délires des apprentis sorciers sont à l'oeuvre (captage du CO2 dans le sous sol (comme ça on peut continuer sans rien changer au monde actuel!!, sauf que le monde actuel, nous l'avons collectivement et grâce au "progrès technique" fortement déréglé: réchauffement de océans, acidification de ceux-ci, fonte de glaciers, pollution de l'air, de l'eau, des sols...
On a déjà fait une bonne partie du boulot de destruction globale.
Alors continuons et arrêtons de dire qu'il faut nous soucier des générations futures, leur existence est bien compromise.

De plus, les tensions entre Russie, USA, Chine en rajoute une couche. Les bruits de bottes ou les traces des chenilles de chars russes à la frontière ukrainienne et le renforcement des armements de l'OTAN à la même frontière, comme si, pour en rajouter un peu au désastre actuel, il fallait encore ajouter une guerre éventuelle qui serait l'assommoir final?... Pas très rassurant...

eugène ravenet
Le 24/01/2022 à 18:26:31

Paul Crutzen a eu un rôle positif au sujet de l'ozone, d'où son Nobel partagé. Le protocole de Montréal a été le seul traité climatique mondial respecté, qui a permis le début de reconstitution du bouclier d'ozone limitant les UV sur l'hémisphère sud en particulier.
Il aurait dû s'arrêter là, j'espère continuer à voir un ciel bleu (et pas jaune comme un péage d'autoroute). Pourvu que Musk ne s'avise pas de satelliser le sodium (pour éviter/limiter sa chute et une pluie d'acide sulfurique).Celle due à l'azote (ammoniac) suffit.

Brenot
Le 24/01/2022 à 18:10:36

Pour continuer à faire du business les solutions les plus folles sont souvent les premières proposées...

Claude Fustier
Le 24/01/2022 à 17:21:07

mais quelle folie on court vraiment à notre perte, lamentable

pierrot
Le 24/01/2022 à 16:42:45

a qui profitera le crime ?

Jean-Michel Sampay
Le 24/01/2022 à 15:00:22

La géoingénierie solaire n'est pas un projet, les essais à grande échelle ont déjà commencé depuis longtemps avec les fameux épandages appelés "chemtrails" étiquetés de théorie du complot. Il s'agirait des projets Scopex et SAI(Stratospheric Aerosol Injection experiments).
Le sujet des épandages a par exemple été abordé en 2013 au Parlement européen https://www.youtube.com/watch?v=k0hsiXdipjY  
et à l'ONU en 2007 https://www.youtube.com/watch?v=nHm_1dFvD0g  

bénédicte richert
Le 24/01/2022 à 12:31:37

Il est dangereux de jouer à l'apprenti sorcier !!!

Bruno Cappelle
Le 24/01/2022 à 11:41:43

Il faut cesser de jouer aux apprentis sorciers.
Pour éviter d'avoir trop de CO2 et autres gaz dans l'air, le mieux est de ne pas en produire !

Lionel Bécus
Le 24/01/2022 à 11:14:08

Jouer les apprentis sorciers plutôt que de s’attaquer aux problèmes réels serait totalement irresponsable

Nino-Anne DUPIEUX
Le 24/01/2022 à 10:42:40

Il y en a qui marchent vraiment sur la tête sans les mains !!!

gilles bas
Le 24/01/2022 à 10:38:27

Ah ! La belle initiative pour ne pas avoir à lutter contre le réchauffement !!

Stefeutch
Le 24/01/2022 à 09:50:27

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !