image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : Le gouvernement Français doit réclamer à la commission Européenne une réévaluation des OGM !

Inf'OGM lance une pétition pour que les autorisations commerciales d'OGM précédemment données et en cours soient reconsidérées, car elles s'appuient sur des avis scientifiquement non valides.
La récente autorisation donnée pour la pomme de terre Amflora en mars et le probable renouvellement d'autorisation à venir du maïs Mon810 se font malgré l'actuelle remise en question des procédures d'évaluation des OGM par les experts eux-mêmes !

Inf'OGM décide d'interpeller le gouvernement français et espère obtenir un maximum de signatures pour porter ses demandes.

Bilan de la pétition :

3518 participants

Présentation de la pétition :

Les experts français jugent le dossier du Mon810 insuffisant.
Sur le dossier symbolique de demande de renouvellement de l’autorisation du maïs Mon810, les experts français considèrent qu’il n’est pas suffisant pour répondre à la question d’existence ou d’absence d’impact sur la santé [1].
Leur position est claire : «l’agence européenne reconnaît implicitement que les procédures [d’évaluation] antérieures ne sont pas satisfaisantes et que les réserves formulées par le CPHA [2] [en 2008] étaient fondées» [3]. Les experts de l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments (AESA) partagent donc en grande partie l’opinion des experts français [4].

La Commission européenne ne peut écarter le risque de toxicité du maïs Mon810
Le gouvernement français a adressé une question à la Commission européenne le 22 juin 2009, lui demandant de certifier raisonnablement que le maïs Mon810 n’est pas toxique. Par sa réponse, cette dernière a démontré qu’elle ne pouvait pas répondre par l’affirmative alors même qu’elle le fait dans ses avis [5].
Cela confirme donc que les opinions des experts de l’AESA ne permettent pas à la Commission européenne d’écarter le caractère toxique des OGM au risque statistique près et qu’il est impératif de réévaluer les dossiers passés.

Des pistes légales de retour sur des autorisations.
La loi européenne fournit aux Etats membres et à la Commission européenne la possibilité de reconsidérer une autorisation commerciale déjà donnée pour une plante transgénique. Par exemple, une plante transgénique ne doit pas avoir des effets potentiellement négatifs sur la santé humaine ou animale pour être autorisée. La position des experts français est donc une raison suffisante pour demander de reconsidérer les autorisations données.

[1] Avis du comité scientifique du HCB,
http://www.ogm.gouv.fr/Avis_CS_HCB_MON810.pdf  
[2] Comité de Préfiguration de la Haute Autorité
[3] cf. page 8 de l’avis du comité scientifique du HCB,
http://www.ogm.gouv.fr/Avis_CS_HCB_MON810.pdf  
[4] Extrait de l’avis du comité scientifique du HCB (cf. note 2) : « Le risque de ne pas détecter un effet biologiquement significatif n’est pas véritablement évalué, il n’y a aucune analyse de puissance des tests statistiques utilisés – la mauvaise utilisation des tests d’inférence statistique, ne permet pas de conclure à l’équivalence des maïs OGM et non OGM – Et l’absence de plan d’analyse statistique rigoureux interdit tout calcul précis des risques d’erreurs de type I et II : utilisation discutable des données historiques et des données de référence ».
[5] http://www.giet-info.org/  

Télécharger la pétition version papier
http://www.infogm.org/IMG/pdf/infogm_petition_avril2010.pdf  

Texte de la pétition :


Monsieur le ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer,
Monsieur le ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche,
Madame la secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie,
Constatant que les avis des experts de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments rendus sur les demandes d’autorisation de plantes transgéniques ne sont pas scientifiquement valables.
Conformément aux articles 10 et 22 du règlement européen 1829/2003, à l’article 20 de la directive européenne 2001/18 et à l’article 29 du règlement 178/2002, nous vous demandons, pour assurer que le risque de toxicité lié à ces plantes soit raisonnablement écarté :
- d’interpeller la Commission européenne afin qu’elle réponde clairement à la question que vous lui avez posée quant à la toxicité du maïs Mon810 en juin 2009, question restée sans réponse satisfaisante à ce
jour.
- d’interpeller les Etats membres de l’Union européenne afin qu’ils relayent conjointement avec le gouvernement français lors d’un prochain Conseil d’experts et d’un prochain Conseil des ministres européens, la demande de reconsidérer les autorisations précédemment données et celles en cours.
- d’afficher clairement et sans délai votre refus sur la demande de renouvellement d’autorisation du maïs Mon810, conformément à vos prises de position antérieures.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

5 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

mes amis vous n'avez pas compris les OGM c'est comme le nuage de TCHERNOBYL qui c'était arrêté à notre frontière et bien là les OGM ne risque pas de polué le champ voisin et bon courage a celui qui veut faire du bio

laglayre
Le 12/07/2010 à 18:41:03

Cette soit-disant Europe qui protège les peuples, veut en faite les empoisonner.

Que cette Europe là explose au plus tôt !

laplace
Le 12/05/2010 à 22:48:38

J'ai malheureusement honte souvent de faire partie de cette "société"

JMSDEGANTIES
Le 06/05/2010 à 17:28:59

Avec un ami écologiste bien avant la "mode", nous avons visionné le documentaire de Coline Serreau SOLUTIONS LOCALES POUR UN DESORDRE GLOBAL ceci va dans le même sens et j'engage toute personne sensée à en prendre connaissance
et à réagir pour le bien de l'humanité et de notre planète...

cyber écolo
Le 03/05/2010 à 11:34:39

Est-elle vraiment nécessaire la capture du vivant à des fins techno-financières qui ne visent qu'à apauvrir encore plus les plus pauvres , quand l'intérêt serait de les vconserver pour le moins solvables

sbirro's
Le 20/04/2010 à 00:00:09

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !