actualité écologie

Les amis des 150

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

22 V'là les acteurs des transitions

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

SPAM etc...

AG Cyberacteurs

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

météo

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Porcherie industrielle Avel Vor de Landunvez : l’État bafoue la justice administrative

Mise en ligne du 31/03/2022 au 24/04/2022

Avel Vor est un élevage porcin industriel situé à Landunvez(29). Il possède 3 sites de production.
A proximité immédiate du bourg, de la crèche, de l’école et des infrastructures sportives...

Bilan de la cyberaction :

2594 participants

Consultation terminée
Le commissaire enquêteur estime que le dossier d’importance n’était à la portée de tous

les problèmes de pollution (algues vertes) qui sont constatés sur le littoral immédiat, peuvent être rapprochés également des problèmes du traitement des eaux usées de l’habitat

Donc Plus de 800 000 gros animaux d’élevages sur le territoire de la CCPI polluent moins en terme d'algues vertes que 48 500 habitants

Avis favorable avec La recommandation :
Dans la population, des interrogations demeurent, sur les suivis qui seront menés en cours d’exploitation, pour la sécurité, la protection de l’environnement et de la population. (Analyse d’ammoniac rejeté - Taux de phosphore dans le captage d’eau potable d’alimentation de l’élevage, qualité des eaux du ruisseau bordant l’élevage – communication publics des résultats des analyses – fréquences des analyses).
Les mesures de suivi sont présentées en pages 365 et 366 de l’étude d’impact du dossier. Il appartient au porteur de projet de mettre en place un moyen de communication au public des résultats des mesures et analyses réalisées, en particulier sur les taux de phosphore dans le captage d’eau potable d’alimentation des animaux.
https://www.finistere.gouv.fr/content/download/51783/359379/file/Conclusions.pdf  

Présentation de la cyberaction :

Cette proximité évidente n’est assurément pas régularisable !

Ses bâtiments bordent la zone humide. Ses fosses à lisier sont implantées trop près de la rivière de Penfoul. Son plan d’épandage impacte les bassins versants des plages de Penfoul, du Château et de Gwisselier...

Historique rapide des extensions incessantes de cet élevage industriel :
• Extension d’élevage en 2008 ? passage à 6 668 Animaux équivalents.
• Extension d’élevage en 2013 ? passage à 8 965 Animaux équivalents.
• Extension d’élevage en 2016 ? passage à 12 090 Animaux équivalents.

C’est cette dernière extension, 3 ans seulement après celle de 2013 qui fût la goutte qui a fait déborder le vase. Un grand vase car cet élevage génère plus de 60 tonnes de lisier par jour

Trop c’est trop !!!!!

Trop de nuisances (odeurs, paysages ravagés, eaux douces et de baignades polluées... )
Trop d’animaux dans un secteur où la densité de porcs et de vaches est déjà la plus élevée de France
France !
http://www.bretagne.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/8._bilan_par5-vf.pdf  

Plus de 800 000 gros animaux d’élevages sur le territoire de la CCPI pour seulement 48 500 habitants

En 2016, les associations AEPI, APPCL et Eau et Rivières de Bretagne se sont associées pour dénoncer au Tribunal Administratif de Rennes l’illégalité de l’autorisation préfectorale autorisant l’extension d’Avel Vor.
• En 2019, le Tribunal administratif donne raison aux associations et annule l'autorisation du Préfet.
• Fin 2021, la cour d'appel confirme le jugement de 2019.

La justice annule à deux reprises cette autorisation mais le préfet s’apprête à régulariser la situation d’Avel Vor !!!!!!

Le dossier d'enquête publique est accessible depuis les liens ci-dessous :
http://avelvor.enquetepublique.net/  

https://www.finistere.gouv.fr/Publications/Publications-legales/Enquetes-publiques/SARL-AVEL-VOR-Kervizinic-LANDUNVEZ-Regularisation-d-un-elevage-porcin  

Jusqu'au mardi 19 avril 2022 à 17h00, vous pouvez faire part de vos observations soit :
- sur le registre dématérialisé : http://avelvor.enquetepublique.net/  
par courriel : avelvor@enquetepublique.net.  

Participez à la réunion/débat que nous organisons1
le vendredi 1er Avril à 18h salle du Triskell à Landunvez


Association pour la Protection et Promotion de la Côte des Légendes
http://www.appcl.infini.fr/6344/  

L’annulation de l’extension de la porcherie de Landunvez confirmée
https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/l-annulation-de-l-extension-de-la-porcherie-de-landunvez-confirmee-06-11-2021-12862139.php  

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" juste en dessous du texte proposé.

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Préfet

l’une des plus grosses porcheries industrielles de France, située dans un secteur très sensible, qui croule déjà sous les effluents d’élevage, à proximité des plages, obtient contre tous les avis éclairés, une troisième autorisation préfectorale d’extension en seulement 8 ans (+3 125 animaux).
La justice annule à deux reprises cette autorisation mais vous persistez à régulariser la situation d’Avel Vor.
Mais à quoi sert donc la justice administrative si le Préfet peut s’asseoir dessus ?

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

72 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Inadmissible que l'état soit complice d'un tel crime, une production industrielle dangereuse pour la santé des habitants,la pollution qui engendre des maladies graves, c'est honteux ! Comment peut-on lutter contre les abus de l'état ?

Yves et Danièla Grellier
Le 21/11/2022 à 10:40:12

Extensions de porcherie à Landunvez : « Un type d’élevage qui n’a plus rien d’agricole »
https://www.letelegramme.fr/dossiers/porcherie-le-projet-polemique-de-landunvez/extensions-de-porcherie-a-landunvez-un-type-d-elevage-qui-n-a-plus-rien-d-agricole-21-11-2022-13224055.php  

Alain UGUEN
Le 21/11/2022 à 08:20:47

Les nuisances de ces élevages industriels sont connus de tous, Alors?

Agnès Delmarle
Le 09/11/2022 à 10:06:46

Inouï de constater que le groupe des pieds-nickelés qui nous gouverne, approuve l'agrandissement d'une ferme pour les porcs ! Les décideurs sont des irresponsables qu'on devraient mettre hors d'état de nuire, pour la santé des animaux, et par là même, la nôtre !
Alors que tous, nous voulons de la nourriture saine et bio, les "profiteurs" continuent à vouloir se faire du fric coûte que coûte ! C'est lamentable ! comment arrêter ces irresponsables dangereux ???

Geneviève KILBURG
Le 07/11/2022 à 17:54:31

dimanche prochain 13 novembre, à 15 h à Lanildut, séance d'information et de signatures pour la plainte collective contre X, avec une soupe paysanne au porc bio local offerte à tous.

Alain UGUEN
Le 07/11/2022 à 10:50:14

ces énormes fermes sont un non-sens écologique, une hérésie sur le bien-être animal etc ..

Annie MILLOT
Le 07/11/2022 à 09:46:13

Ferme des 12 000 cochons. Avis favorable pour la régularisation de son agrandissement
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/finistere/brest/ferme-des-12-000-cochons-avis-favorable-pour-la-regularisation-de-son-agrandissement-2648656.html  

Finistère. Porcherie de Landunvez : le collectif Stoppons l’extension rassemblé à Quimper
https://www.ouest-france.fr/economie/agriculture/finistere-porcherie-de-landunvez-le-collectif-stoppons-l-extension-rassemble-a-quimper-3506aedc-5c2a-11ed-8a84-7b3ff80ec797  

Alain UGUEN
Le 07/11/2022 à 08:01:57

Minihy-Tréguier. L'extension d'un élevage de porcs remise en cause
https://actu.fr/bretagne/minihy-treguier_22152/minihy-treguier-lextension-dun-elevage-de-porcs-remise-en-cause_54215260.html  

Alain UGUEN
Le 04/10/2022 à 14:47:43

Pollution à Landunvez : un riverain fait analyser le ruisseau à ses frais
https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/pollution-a-landunvez-un-riverain-fait-analyser-le-ruisseau-a-ses-frais-05-09-2022-13173351.php  

la controversée demande de régularisation d’extension sera examinée, pour avis, ce jeudi 8 septembre 2022, par le Coderst

Alain UGUEN
Le 06/09/2022 à 09:08:48

le scandale breton, avec sa mafia locale.

sophie ROY-VAPILLON
Le 03/09/2022 à 12:52:40

Quand les citoyens se mettent à penser, le Parlement et le Gouvernement se mettent à penser.

Liliane Perrey
Le 01/09/2022 à 10:47:16

"Quand les citoyens pensent, le Parlement et le Gouvernement commencent à penser". Gorgatchev

Liliane Perrey
Le 01/09/2022 à 10:46:06

Scandaleux : les porcheries de la Bretagne sont un scandale qui perdure. Des journalistes et des manifestants contre cette pollution sont menacé(e)s.

Philippe Gillier
Le 01/09/2022 à 10:20:26

Marche citoyenne du 27 aout 2022 Les échos dans la presse
https://avenirenvironnementpaysdiroise.com/2022/08/marche-citoyenne-du-27-aout-2022les-echos-dans-la-presse/  

Alain UGUEN
Le 01/09/2022 à 08:55:49

je me suis déjà exprimé sur les propriétaires de porcheries en Bretagne. Ca dure et ça craint car nous sommes confrontés à un véritable lobby

Philippe Gillier
Le 29/08/2022 à 11:53:56

Opposants et partisans d’une porcherie se croiseront à Landunvez, samedi
https://www.letelegramme.fr/finistere/lampaul-ploudalmezeau/opposants-et-partisans-d-une-porcherie-se-croiseront-a-landunvez-samedi-25-08-2022-13161926.php  

Alain UGUEN
Le 27/08/2022 à 07:56:38

À Landunvez, le centre de loisirs a visité l’élevage porcin Avel Vor
https://www.letelegramme.fr/finistere/landunvez/a-landunvez-le-centre-de-loisirs-a-visite-l-elevage-porcin-avel-vor-21-08-2022-13156927.php#graphcomment  

Alain UGUEN
Le 22/08/2022 à 17:52:02

Non, on ne peut pas rajouter toujours plus de nuisances….

Daniel THIERRY
Le 03/08/2022 à 19:17:32

A quoi servent les lois et décisions de justice si elles ne sont pas suivies ?

Roland CHARLOU
Le 01/08/2022 à 17:37:33

Inès Léraud et Kristen Falc'hon publient ce mardi leur première enquête pour Splann !. À Landunvez (29), Avel vor produit près de 27.000 porcs par an, représentant 22.000 tonnes de lisier et 38 tonnes d'ammoniac. Malgré des jugements contraires et une enquête publique contestable, l'exploitation d'un des patrons du lobby porcin prend le chemin d'une régularisation par le préfet.
https://splann.org/landunvez-porcherie-avel-vor/  

Alain UGUEN
Le 26/07/2022 à 10:36:49

l’une des plus grosses porcheries industrielles de France, située dans un secteur très sensible, qui croule déjà sous les effluents d’élevage, à proximité des plages, obtient contre tous les avis éclairés, une troisième autorisation préfectorale d’extension en seulement 8 ans (+3 125 animaux).
La justice annule à deux reprises cette autorisation mais vous persistez à régulariser la situation d’Avel Vor.
Mais à quoi sert donc la justice administrative si le Préfet peut s’asseoir dessus ?

Michel CROQUET
Le 12/07/2022 à 10:10:42

Bravo monsieur le préfet de prendre la défense des po' producteurs de merde, à l'encontre des décisions administratives

Ca réchauffe le coeur de savoir que vous, hô dignitaire de la république défendez la Justice avec zèle et lisié

Vive le gros business qui pue, à bas les plouc d'écolo -riverains rétrograde - plagistes..., vive le préfet de la République bananière

Erick
Le 09/04/2022 à 12:17:07

Monsieur le Préfet,
Il vous appartient de sanctionner cette installation classée de porcherie industrielle Avel Vor qui fonctionne sans autorisation valable .
l’une des plus grosses porcheries industrielles de France, située dans un secteur très sensible, qui croule déjà sous les effluents d’élevage, à proximité des plages, obtient contre tous les avis éclairés, a le culot de demander une nouvelle autorisation c'est incroyable contre tous les avis éclairés

Yves Mollet
Le 08/04/2022 à 18:26:17

Agro-Industrie, Ya Basta !!!

jean-luc morellec
Le 07/04/2022 à 18:09:58

En Europe,en France,dans le monde...il faut 1 loi qui interdise les élevages industriels...D'ailleurs...si la guerre en Ukraine se pérennise...comment les élevages industriels pourront-ils résister à élever leurs animaux "hors-sol"...?Et il en ira de même pr l'utilisation des pesticides,des engrais chimiques fabriqués à partir de produits pétroliers...Il faudrait donc trouver des solutions "saines" pr élaborer des animaux sainement élevés...dans des conditions que la NATURE permette...

stoppeur
Le 06/04/2022 à 11:42:02

Exiger la rigueur !

Michel TURIEZ
Le 06/04/2022 à 09:27:26

Un Préfet qui bafoue la Justice ? c'est un tour de cochon !

Jean-Luc VERNETTE
Le 06/04/2022 à 08:44:54

Monsieur le Préfet,
De par votre position qui se voudrait normalement être un modèle pour le reste de la société, comment pouvez-vous ignorer à ce point les décisions de justice ?
Vous savez que vous donnez une autorisation de destruction de l'environnement (pollution diverses, accélération du réchauffement climatique...). Que vous ne vous préoccupiez pas de votre avenir personnel, cela vous regarde, mais vous n'avez donc aucune pensée bienveillante pour vos descendants proches, et au-delà, pour les générations futures ? Quel monde envisagez-vous de leur laisser ?
Monsieur le Préfet, réfléchissez bien, changez d'avis ! Dites non à l'extension de cette porcherie ! Allez, un peu d'humanité !
Liliane Girard

Liliane Girard
Le 05/04/2022 à 19:23:01

Je suis passée en Basse Bretagne (Redon) il y a des années, ça puait tellement que je me suis jurée de ne jamais y remettre les pieds.
On fait mieux pour attirer les touristes !!!
Je fuis désormais toute cette Bretagne trop "parfumée" à mon goût.

Marie CLAUX
Le 05/04/2022 à 18:21:51

Halte à l'horreur !

Etienne et Malou GILLE-PELZER
Le 05/04/2022 à 18:00:32

Monsieur le préfet,
Vous signez au nom de l'état mais pas au nom du peuple Français. Cette signature pour l'extension de cette porcherie est celle de la forfaiture contre la justice issue de la démocratie.

claude Fustier
Le 05/04/2022 à 09:42:35

Monsieur le Préfet,

Vous êtes un représentant de l’État. Vous montrez dans votre département que l'on peut bafouer la Justice. Vous agissez en toute impunité. Cela fait deux fois que la justice annule votre autorisation d’accroissement du nombre d'animaux de l'élevage d'Avel Vor,dont vous persistez à régulariser la situation. Quel est votre soutien qui peut faire fi de la justice et vous protéger?

J'attends avec intérêt que vous me fassiez connaître votre technique pour passer outre une décision de justice sans être inquiété. Elle me serait très utile, ainsi qu'à d'autres, si par hasard je devais être justiciable, à moins qu'elle ne s'applique que si l'on est Préfet et porte les ors de la République.

Vous êtes officier de la Légion d’Honneur. Les actes que vous commettez l’honorent-elle ?

Veuillez agréer, Monsieur le Soutien de la maltraitance animale au-delà du pire, Contributeur à la pollution d'une région dont vous n'avez que faire puisque vous ne faites qu'y passer, Défenseur de l'élevage industriel concentrationnaire, les salutations hurlantes dans une atmosphère puante, des porcs qui subissent leur vie grâce à vous.
D.Lassalle

NB: Vous plaçant au-dessus des lois de la République vous ne tenez pas compte du courrier standardisé, celui-ci ne l'est pas.

dominique Lassalle
Le 05/04/2022 à 00:55:29

si tout le monde comprenait qu'il faut passer au végétarisme et que la viande tue la planète ce serait super !! la gourmandise avant la Vie et le Vivant !! presque et binetpot 9 milliards d'être humains , que croyez vous qui va arriver si on ne passe pas à ce type de comportement ???
Arrêtons de nous cacher derrière de fausses raisons, moi ça fait 52 ans que je suis végétarienne et je pète la forme et on m'en donne 50 alors que j'ai bientôt 72 ans..
Cherchez l'erreur...aucun médicaments, pas de traitements et du sport avec alimentation respectueuse de la Vie, ça conserve bien , croyez-moi !!

eve et charles jacquet
Le 04/04/2022 à 16:46:19

Pauvres cochons ! les élevages en stabulation sont une horreur, quand cesseront ces camps de concentration; néfastes pour les animaux encagés là, néfastes pour la nature par les rejets de lisier et néfastes pour l'homme par les pollutions engendrées, néfastes en tout pour la Nature

maripachats
Le 04/04/2022 à 16:15:06

Faut-il devenir végétarien ou vegan pour mettre fin à ces usines d'extermination massive ?

Gilles Le Louedec
Le 04/04/2022 à 14:14:18

Monsieur le préfet merci de stopper ces horribles élevages

industriels , par pitié je vous remercie de montre tout

votre bon sens et votre intelligence merci vivement.

ann parkins
Le 04/04/2022 à 13:05:43

Stop à l'aberration des élevages industriels !

JOHNNY MATHIEU
Le 04/04/2022 à 12:03:21

A quoi servent les lois et décisions de justice?

André Ferruit
Le 04/04/2022 à 10:20:33

Cette affaire montre peut être déjà ce que le gouvernement à annoncé, c'est à dire ne plus géner le développement industriel afin de rendre encore plus attractif le sol Français. Alors le préfet sans doute copain comme cochon avec Mme la Présidente de la FNSEA ignore les décisions de justice et tente l'expérience, pour voir...

gilles bas
Le 04/04/2022 à 09:54:26

Monsieur le préfet,
Seriez-vous au dessus des lois?
vous êtes certainement à la solde du gouvernement poussé par celui-ci d'ailleurs.
le lobby de la FNSEA doit être passé par là si j'en crois le résultat.
Prudence, nous marchons sur des œufs, je crois bien que je vais revoir mon choix pour la votation du président.
Attention la cellule DEMETER est dans les parages....

Stéphane Corcelle
Le 04/04/2022 à 09:00:17



Monsieur le préfet;

vous ne croyez pas qu' il y a assez de pollution sur les plages bretonnes sans encore en rajouter .............Sans compter les odeurs pour ceux qui habitent à proximité .......
Vous etes là pour faire respecter la loi , donc faites le .........
Un peu de courage ........

pierrette
Le 03/04/2022 à 18:27:46

Monsieur le préfet,


Vous voulez une réponse non stéréotypée?
Voici la mienne.
Depuis quand un préfet de la république française peut-il ne pas appliquer une décision de justice? Vous et moi n'avons pas appris le droit dans les mêmes Facultés. Dans quel pays avez-vous reçu votre formation juridique?
Sur l'aspect pratique des choses, pourquoi les Bretons devraient-ils payer pour la dépollution des sols et cours d'eau provoqués par l'excès de lisier de ces porcheries géantes?
Sans parler des conditions de vie de ces animaux qui auraient fait honte aux paysans bretons de mon enfance.
Quand vous favorisez ce type d'exploitation c'est au détriment d'exploitations plus modestes. Ce n'est pas votre rôle en tant qu'agent de l'Etat.
Donc ne signez pas l'autorisation d'exploitation. Il est mieux d'écouter des protestations collectives même stéréotypées que d'attendre qu'excédés des protestataires répandent du lisier devant l'hôtel de préfecture pour vous faire sentir à quel point ils sont mécontents.

buriti
Le 02/04/2022 à 18:45:33

L'humanité et la France n'a pas besoin de ce genre d'élevage inhumain et non respectueux des animaux de plus ils sont moins performant en termes quantitatif que les petits élevages qui reçoivent l'attention quotidienne de l'éleveur. Sans compter le chômage que ça génère . Pour le profit on est capable saccager l'espace.

Roland HERPIN-GIRET
Le 02/04/2022 à 04:04:56

STOP aux élevages industriels !

murielle nguyen
Le 02/04/2022 à 01:03:34

Le Préfet en question ne remplissant pas le rôle qui est le sien et passant outre aux décisions de justice, le meilleur moyen serait que chaque Français décide définitivement de consommer de la viande uniquement deux ou maximum trois fois par semaine, en privilégiant la qualité et non la quantité. Cela mettrait probablement fin à toutes ces extensions d'élevage devenues totalement obsolètes. Le boycott est un moyen efficace et l'a démontré à de nombreuses reprises par le passé. L'environnement ne s'en porterait que mieux.
Claire

Bouchendhomme
Le 01/04/2022 à 23:07:39

Monsieur le Préfet,

Je vous demande de ne pas autoriser l'agrandissement de la porcherie d'AVEL VOR qui avait été jugé non conforme par les instances de la justice de la belle région océane qui sent le lisier par vent faible. Je vous prie d'avoir une pensée pour les riverains, les touristes, s'il y en a encore, les agriculteurs raisonnables, les protecteurs des animaux, les amateurs de plage pas encore asphyxiés par les algues.
Des milliers de porcs entassés dans ces ignobles hangars, sans air pur, sous néons, gorgés de rata industriel, médicamentés à gogo, sous l’œil navré d'un vétérinaire: voilà un tableau que Goya et Bosch auraient aimé peindre.
Je préconise une visite surprise dans ce lieu afin de vous faire une idée. Vous aurez terriblement peur comme devant un film vintage de Romero.
Attention à la peste porcine, vous serez bien embarrassé de devoir asphyxier les porcs et de devoir tuer les sangliers soupçonnés de porter le virus.
La plage aux windsurfs, la justice administrative respectée et la précaution avant la catastrophe.
GROUIK !
Respect,
Aïchat Nussy

colette Nusbaum Vallet
Le 01/04/2022 à 19:32:20

Incroyable ... LaMENTable !

Dominig Bourbao
Le 01/04/2022 à 19:12:43

La dérive du pouvoir actuel déséquilibre notre fragile démocratie (d'ailleurs, la République est-elle -encore- démocratique ?). Au profit d'intérêts privés (ici agro-industriel). Tout ceci est fâcheux

Flip
Le 01/04/2022 à 18:35:01

Assez d élevages industriels en France, pensez à nos enfants

Alain MINET
Le 01/04/2022 à 17:53:10

Monsieur le Préfet

Il est temps de se rendre à l'évidence, en Bretagne comme ailleurs :
les élevages industriels sont responsables de pollution environnementale, épidémies animales, endettement et suicides des éleveurs, exposition des populations aux molécules chimiques létales, malbouffe et emballement du climat.

Prenez le temps de réfléchir à l'avenir de la Bretagne et de la planète.

Marie Depauw

Marie Depauw
Le 01/04/2022 à 17:51:03

depuis un certain Monsieur M0. les préfets font ce qu'ils veulent, ça doit être le prestige de l'uniforme

maripachats
Le 01/04/2022 à 17:34:43

Marre des pollueurs...qui ensuite vont se plaindre parce que leurs cochons de m. ne se vendent pas assez cher. Les vrais paysans qui font de l'élevage de qualité vendent très bien leur viande.
A bon entendeur...

jean-jacques pierre
Le 01/04/2022 à 16:46:24

"Nuisances olfactives..." J'espère qu'en usant de ce terme je ne vais pas être repéré par la cellule DEMETER très rapidement créée en octobre 2019 pour lutter contre l'agribashing.
Toujours cette même fuite en avant : augmentation de la production, de la pollution,de la souffrance animale et de la mal bouffe.

jean-louis beaudouin
Le 01/04/2022 à 16:44:55

Merci Alain, pour cette lettre au Commissaire enquêteur, lequel s'apprête déjà à annuler toutes une série d'avis défavorables en les taxant de "réponses stéréotypées" !

Marie-Luce Bonfanti
Le 01/04/2022 à 16:24:44

Il en va ainsi de la démocratie (?) à la française !!! A vomir !

Rémy GILLET-CHAULET
Le 01/04/2022 à 16:24:23

Bonjour,
Je n'ai absolument pas pu ajouter les "petites phrases de mon cru", j'ai recommencé 2 fois et, finalement, j'ai dû me résoudre à signer sans modifier le texte. Je suis furieuse !
A part ça, merci pour tout ce que vous faites et pour toutes ces infos que nous ne connaîtrions pas sans vous.
Cordialement

Marie-Luce

Marie-Luce Bonfanti
Le 01/04/2022 à 16:17:39

c'est rare mais là je ne participe pas car le prefet a bien montré qu'il n'en n'a rien à faire de l'opinion des sans-dents aussi bien que des décisions de justice ! un prefet à virer par le nouveau président avec bien d'autres...

serge vantalon
Le 01/04/2022 à 16:10:09

ma réponse au préfet ci-dessous.
Monsieur le Préfet.
Pas de réponses stéréotypées ?
Mais pour qui vous prenez-vous, Monsieur ?
De la même manière que le président Macron dont la pensée complexe ne peut pas être comprise des journalistes et des gens de peu ?
lisier, pollution des sols, élevage intensif ne respectant pas l'animal. Ni les sols, ni les nappes phréatiques, ni les habitants. Est-ce que ces mots vous parlent ?

Vous nous demandez de trouver des réponses originales pour satisfaire un haut fonctionnaire qui de toute manière agira sagement et sans se poser de questions, répondant ainsi de façon stéréotypée à l'injonction de son supérieur hiérarchique.
Où sont vraiment les cochons puants en Bretagne ?

Bruno Venzac
Le 01/04/2022 à 14:27:02

C'est toujours pour les mêmes raisons que ces industries d'élevage d'animaux sont soutenues, :
- le profit matériel au dépend du bien être de l'homme et de l'animal.
Y en a assez!!!!

Mado Phelippeau
Le 01/04/2022 à 14:24:28

Ne pas vouloir prendre en compte les réponses "stéréotypées"...curieuse interprétation de la démocratie ou nouvel avatar du mensonge institutionnel permanent...? Nuisances olfactives de ce projet de énième porcherie industrielle en Bretagne? Sans aucun doute... Mais comment peut on ne pas voir les nuisances environnementales (algues vertes et bien d'autres) de ce projet complètement anachronique? Comment ne peut -on pas entendre la maltraitance animale vis à vis des animaux d'élevage vivant "en enfer" de la naissance à la mort? Comment ne peut on pas entendre que ce type d'élevage industriel rime avec malbouffe et surconsommation des ressources naturelles et que notre surconsommation de viandes est l'une des principales causes du réchauffement climatique? Suis je suffisamment en dehors du stéréotype en disant cela...? Sinon je peux chaudement recommander à Monsieur le commissaire enquêteur de lire la réédition du Rapport Meadows "Les limites à la croissance (dans un monde fini)" pour se convaincre que le projet Avel Vor est un projet des plus inacceptables pour les Générations Futures!

STEPHANE DEWEZ
Le 01/04/2022 à 13:25:10

Encore pour le soutien de l'agro-industrie en Bretagne ou ailleurs. non à ces infames élevages de masses synonyme de maltraitance animale, nuisance pour les habitants, très polluants au montant faramineux pour la dépollution des rivières, des plages etc...
honte à tout gouvernement qui continue à soutenir de telles productions.
Le bien-être et la planète sont en danger, mais on accélère à fond devant le mur.

dany
Le 01/04/2022 à 13:06:55

Les animaux doivent être élevés en liberté et en moins grand nombre
on n'est pas obliger de manger de la viande à tous les repas .....

Lionel Bécus
Le 01/04/2022 à 12:58:09

STOP ! La Bretagne n'en peut plus et n'en veut plus !

Christian COMBES
Le 01/04/2022 à 12:56:35

Quand aurons-nous fini de martyriser les animaux dans "ces camps concentrationnaire", un cochon a aussi le droit de vivre dans un bon espace avec de la paille au lieu de barreaux ? Tous les favorables à cette enquête publique devraient être enfermées dans les conditions de ces pauvres animaux et peut-être changeraient-il d'avis ?

denise poussel
Le 01/04/2022 à 11:34:10

L'élevage intensif qui règne en Bretagne avec le soutien de l'Etat et de la FNSEA et de "grandes coopératives" qui n'ont plus de coopérative que le nom!!! se poursuit, avec sa conséquence qui devrait être évidente: la prolifération des algues vertes sur les côtes bretonnes (côtes d'Armor notamment).
Les morts humaines ou animales engendrées par la décomposition de ces algues comptent peu dans le débat! pas assez de preuves scientifiques(sic) qu'ils disent sans vergogne...
Pendant ce temps, à l'aide de grands moyens (gros tracteurs, énormes remorques) on enlève ces mêmes algues, ça ne coûte rien! on fait même des affaires et du PIB (bien voyons...)
Le même phénomène existe dans le golfe du Mexique avec les sargasses, là où se reproduisent les anguilles.
Ce golfe recueille les eaux du Mississipi bien chargé lui aussi en nitrates, mêmes causes mêmes effets.

effondré
Le 01/04/2022 à 10:55:17

Non, on ne peut pas rajouter toujours plus de nuisances….

Daniel THIERRY
Le 01/04/2022 à 10:39:21

La justice doit être respectée par l’état comme par nous, simples citoyens.
D’autre part, la Bretagne n’est-elle pas encore assez polluée et les plages ne sont-elles pas suffisamment vertes pour que continue cette course folle qui nous emmène dans le (les) mur ?

Frédérique NOVAT
Le 01/04/2022 à 10:21:45

Et la vie des malheureux cochons, cette viande sur pied, qui y pense ? Viande de mauvaise qualité destinée aux cochons de payants que nous sommes en bout de chaîne.

Nino-Anne DUPIEUX
Le 01/04/2022 à 10:01:45

La décision de justice doit l'emporter sur celle du préfet ,lequel ne fait que passer avant qu'on l'installe ailleurs...

Thézie VANPOULLE
Le 01/04/2022 à 09:56:19

PS : Avel Vor vent marin. vouloir accroitre les nuisances olfactives d'un établissement industriel porcin en un lieu qui signifie vent de mer tient du mauvais poisson d'avril ;o)

Alain UGUEN
Le 01/04/2022 à 09:34:41

Association Cyberacteurs

Alain Uguen
152 rue F.Pelloutier
29000 Quimper

Monsieur le Commissaire Enquêteur,

L'association pour la Protection et Promotion de la Côte des Légendes nous fait savoir que vous comptez ne pas tenir compte des observations "stéréotypées".

Les cyberactions sont la version moderne du droit de pétition acquis de la Révolution Française en 1791 et intégré à la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne adoptée en 2000 et dont l'Article 11 Liberté d’expression et d’information stipule

1. Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières.

et dont l' Article 44 intitulé Droit de pétition stipule

Tout citoyen ou toute citoyenne de l’Union ou toute personne physique ou morale résidant ou ayant son siège statutaire dans un État membre a le droit de pétition devant le Parlement européen.

Le fait de participer à l'une de nos actions est l'expression de ces droits reconnus et chacun de nos messages comporte les coordonnées de chacune et chacun des signataires et ne peut donc en aucun cas être refusé au motif qu'il serait stéréotypé.

Contrairement à la pétition où chacun rajoute sa signature à une liste faisant suite à un texte qui ne peut être modifié, dans la cyberaction chaque signataire peut modifier le texte qu'il signe en y rajoutant ses coordonnées.

Mais cela ne signifie en aucun cas que si la personne n'apporte comme modification que ses coordonnées que ce message peut être ignoré.

Nous sommes prêts à en défendre le principe y compris jusqu'au niveau de la Cour Européenne des Droits de l'Homme.

Veuillez croire, Monsieur le Commissaire Enquêteur, en notre détermination à défendre ces droits imprescriptibles.

Alain Uguen
Trésorier de l'Association

Alain UGUEN
Le 01/04/2022 à 09:22:53

Les représentants actuels de l'Etat bafouent la Justice, l'Armée, la solidarité nationale, la démocratie, les causes environnementales et animalistes, etc, etc... et c'est les cochons qu'on enferme... Pas logique.

Frawald
Le 31/03/2022 à 19:22:10

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !