actualité écologie

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

météo

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les amis des 150

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

AG Cyberacteurs

22 V'là les acteurs des transitions

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Journal des Bonnes Nouvelles

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Une Procuration pas du blabla

Mise en ligne du 17/04/2022 au 23/04/2022

Pour se rendre à son bureau de vote de Prades le 10 avril, Jean Castex a utilisé un Falcon, l'un des jets de l’État, rejetant près de 5 tonnes de CO2 pour ce seul aller-retour, soit autant qu’un Français en 6 mois !

Bilan de la cyberaction :

1384 participants

Présidentielle 2022 : Jean Castex ira voter au second tour, mais sans le jet privé de l'État

Présent en région Occitanie jusqu'au dimanche 24 avril pour voter à Prades pour le second tour de l'élection présidentielle, Jean Castex a pris la décision de ne pas faire la même erreur qu'il y a deux semaines. Fini le jet privé de l'État, le Premier ministre a choisi une autre option.

Il semblerait que Jean Castex ait retenu la leçon. Souvenez-vous, lors du premier tour de l'élection présidentielle, le dimanche 10 avril 2022, le Premier ministre avait utilisé un jet officiel du gouvernement pour faire l’aller-retour à Prades (Pyrénées-Orientales), lieu de son bureau de vote. Cette affaire avait déclenché une vive polémique sur les réseaux sociaux et une pétition en ligne avait même été lancée dans un seul et unique but : empêcher Jean Castex d’utiliser les jets de la République pour aller voter et lui demander de faire "une procuration". Une pétition qui a recueilli plus de 35 000 signatures.

"J’avais des impératifs à Paris. Les conditions de dessertes ordinaires de Perpignan ne permettaient pas d’atteindre ces conditions de sécurité, donc j’ai utilisé les moyens de l’État. J’ai entendu que j’avais affrété un jet privé, ce qui est faux. J’ai utilisé les moyens dans le cadre des règles habituelles", a-t-il confié, pour apaiser le mécontentement des Français. Mais cette fois, le Premier ministre a choisi un autre mode de fonctionnement, selon l'Indépendant.

Un déplacement plus simple pour Jean Castex
Deux semaines plus tard, les moyens utilisés seront plus modestes. "Je finis la campagne en Occitanie, à Nîmes ce jeudi (21 avril, ndlr). Donc dimanche, je me rendrai directement à Prades et je pourrai remonter par l’avion de ligne, ce qui n’avait pas pu être possible la dernière fois", a-t-il confié. En effet, alors qu'il est actuellement en province, plus exactement à Figeac dans le Lot, pour le dernier déplacement de campagne d'Emmanuel Macron, Jean Castex devrait se diriger vers les Pyrénées en voiture, pour y passer un week-end privé.

Et ce dimanche 24 avril, pour le second tour de l'élection présidentielle, le chef du gouvernement devrait voter dans son bureau de vote de Prades, comme convenu, avant d'utiliser un vol commercial pour le trajet retour, au départ de Perpignan. Une décision moins polluante à l'heure où le bilan écologique d'Emmanuel Macron n'est guère salué.
https://www.voici.fr/news-people/presidentielle-2022-jean-castex-ira-voter-au-second-tour-mais-sans-le-jet-prive-de-letat-727759  

Présentation de la cyberaction :

Le président candidat a annoncé un big bang gouvernemental avec un premier ministre chargé désormais de la « planification écologique »…

Selon 20 minutes
https://www.20minutes.fr/elections/presidentielle/3272563-20220416-presidentielle-2022-marseille-emmanuel-macron-cherche-effet-waouh-ecologie  
Le meeting de Marseille d’Emmanuel Macron, tant annoncé et reporté avant le premier tour à cause de la guerre en Ukraine, a finalement eu lieu ce samedi, à une semaine du second tour de l’élection présidentielle.../...

Cette fois, c’est sur la politique écologique qu’il a très largement axé son discours : « La politique que je vais mener dans les cinq ans à venir sera écologique ou ne sera pas. Je veux placer l’écologie au cœur du nouveau paradigme politique » Pour cela, comme à La Défense, il y a deux semaines, il a repris, l’air de ne pas y toucher, des slogans de gauche. Cette fois, Emmanuel Macron a, par deux fois, utilisé l’expression « avenir en commun »… le nom du programme de Jean-Luc Mélenchon, troisième homme du premier tour avec près de 22 %.


Pour se rendre à son bureau de vote de Prades le 10 avril, Jean Castex a utilisé un Falcon, l'un des jets de l’État, rejetant près de 5 tonnes de CO2 pour ce seul aller-retour, soit autant qu’un Français en 6 mois !

Selon 20 Minutres L’ombre du député de Marseille a plané sur le Pharo samedi après-midi. Car Emmanuel Macron a semblé reprendre à son compte la « planification écologique », chère à Jean-Luc Mélenchon depuis plusieurs années.
https://www.20minutes.fr/elections/presidentielle/3272563-20220416-presidentielle-2022-marseille-emmanuel-macron-cherche-effet-waouh-ecologie  

Big bang gouvernemental
…/... Principale annonce : une refondation de l’architecture gouvernementale. Le premier ministre sera ainsi « directement chargé de la planification écologique » et « appuyé par deux ministres forts ». Un ministre de la planification énergétique dont la « mission sera de faire de la France la première grande nation à sortir du gaz du charbon et du pétrole ». Et un ministre chargé de « la planification écologique territoriale », qui devra travailler avec les collectivités pour coordonner les actions avec les collectivités. Il devra avoir « une stratégie de réaménagement de nos territoires, comme nous ne l’avons pas fait depuis Freycinet », qui voulait voir une gare dans chaque chef-lieu de canton du pays.

Ce n’est pas rien : on se souvient qu’en 2007, dans le Pacte écologique que Nicolas Hulot avait fait signer à presque tous les candidats à la présidentielle de l'époque, il demandait la création d’un poste de vice-premier ministre chargé du développement durable. Soit un ministre tout en haut de la hiérarchie gouvernementale pour qu’il ait du poids politique dans les arbitrages. Emmanuel Macron veut en fait lutter contre l’idée que c’est à Matignon que tout bloque toujours sur les sujets environnementaux. Mais cette question d’ingénierie gouvernementale suffira-t-elle à faire se mobiliser sur son nom la « génération climat » et les électeurs et électrices qui ont voté pour la « règle verte » avec Jean-Luc Mélenchon ?

Grandes ambitions, peu d’engagements

Car sur le reste, même si le président affiche des ambitions parfois spectaculaires («Je veux complètement refonder »), peu de choses neuves. Peu ou pas d’annonces sur le fond, et surtout presque jamais d’engagements chiffrés. Emmanuel Macron a bien sûr défendu son bilan : la fin du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, la fin du projet d’agrandissement de l’aéroport Charles-de-Gaulle, l’arrêt du projet de Montagne d’or en Guyane… « Qui a arrêté ces projets ? C’est nous ! ». Il a aussi rappelé que durant les cinq dernières années la France avait réduit de 12 % ses émissions de gaz à effet de serre… Oubliant de préciser que la très forte réduction de l’activité pendant les confinements avait bien aidé. « L’inaction, pas chez moi ! », a quand même osé Emmanuel Macron, en référence à la condamnation pour inaction climatique infligée à l’Etat, pour non-respect de ses engagements internationaux en la matière.

Nous vous proposons de vérifier concrètement le refus de l'inaction climatique du Premier Ministre

Jean Castex s'offre un aller-retour Paris-Perpignan en jet de la République pour aller voter
https://www.midilibre.fr/2022/04/11/jean-castex-soffre-un-aller-retour-en-jet-de-la-republique-pour-aller-voter-dans-les-pyrenees-orientales-10228757.php  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Premier Ministre,

Selon votre candidat le prochain premier ministre sera « directement chargé de la planification écologique » et « appuyé par deux ministres forts ». Un ministre de la planification énergétique et un ministre chargé de « la planification écologique territoriale ».
Pour le premier tour vous avez utilisé un Falcon, l'un des jets de l’État, rejetant près de 5 tonnes de CO2 pour ce seul aller-retour, soit autant qu’un Français en 6 mois !
Pour montrer l'exemple, au second tour délaissez l'avion et faites une procuration.
Veuillez croire en ma vigilance sur vos actions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

14 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Plus d' avion inutile à l'intérieur d'un même continent...

Christian MONVILLE
Le 23/04/2022 à 17:47:50

On est ministre ou on ne l'est pas ! Allons! les privilèges "QUOI QU'IL EN COUTE " vous connaissez, Non ?

Michel TURIEZ
Le 20/04/2022 à 19:45:01

Non seulement Jean Castex utilise un jet privé pour aller voter mais depuis l'année dernière, il a abusé des courts voyages en jet. Dans le même temps, il a fait signer à ses ministres une circulaire leur demandant de limiter les trajets en avion. Voir à ce sujet le reportage de Médiapart https://youtu.be/MjVz5Hx5Aa0  
À quelques jours du second tour des présidentielles E. Macron veut nous faire croire qu'il va mettre l'écologie à l'honneur. De qui se moque-t-on ?

Sylvie
Le 20/04/2022 à 15:42:27

Une énième illustration des ravages et du cynisme de la caste au pouvoir.
Tout autre commentaire superflu !

Richard Heim
Le 19/04/2022 à 22:18:31

Je suis révulsée par nos dirigeants et dire qu'on va repiquer pour 5 ans !!!

Marie CLAUX
Le 19/04/2022 à 14:47:07

Heureusement que le président candidat a viré écolo. depuis une semaine.
Conversion valable jusqu'à environ une minute après l'élection ...

Marc Solari
Le 19/04/2022 à 08:38:09

s'il y en a qui croient encore à tous ces blablas...tant mieux pour eux...! mais surtout qu'on ne vienne pas nous parler à nouveau de référendums et de sommets sur le climat, les retraites ou autres...dont le gouvernement n'a absolument pas tenu compte!
de la parlotte te rien d'autre de la part de monsieur "je décide de tout"

michele orenstein
Le 18/04/2022 à 20:35:45

selon les rapports du GIEC nous n'avons plus que 3 ans pour espérer garder une planète viable...
mais avec des personnes comme ça au gouvernement... je ne vois pas comment garder espoir...

helene chevalier
Le 18/04/2022 à 15:55:51

Vous aussi, vous allez tomber dans le populisme ?

Jérôme BON
Le 18/04/2022 à 11:51:19

oui parce que moi ,si j'utilise ma citadine qui dépense du 4l au 100, on va me traiter de pollueuse mais Castex et sa meute ,ils polluent tout leur saoul dans la plus grande impunité

Annie MILLOT
Le 18/04/2022 à 11:31:57

Faites ce que je vous dis ; ne faites pas ce que je fais !!!

Rémy GILLET-CHAULET
Le 18/04/2022 à 11:05:07

Discours d'E. Macron sur l'écologie : "On se demande s'il y aura quelque chose de bien concret derrière", réagit France Nature Environnement
https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/discours-d-e-macron-sur-l-ecologie-on-se-demande-s-il-y-aura-quelque-chose-de-bien-concret-derriere-reagit-france-nature-environnement_5086075.html  

Alain UGUEN
Le 18/04/2022 à 09:15:22

Discours d'E. Macron sur l'écologie : "On se demande s'il y aura quelque chose de bien concret derrière", réagit France Nature Environnement
https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/discours-d-e-macron-sur-l-ecologie-on-se-demande-s-il-y-aura-quelque-chose-de-bien-concret-derriere-reagit-france-nature-environnement_5086075.html  

Alain UGUEN
Le 18/04/2022 à 09:13:58

Tous les membres de l’équipe Macron peuvent bien s’envoler très loin en A380 si ça leur chante, pourvu qu’ils ne reviennent pas !
Un bon coup de volant à droite, un p’tit coup à gauche, maintenant à fond dans le virage de l’écologie. Ce n’est plus de la politique, c’est un rallye automobile. Hélas, le pilote s’avère moins expert en conduite qu’en techniques de communication manipulatoire. Au fait, des rumeurs courent sur une entrée possible de Willy Schraen au gouvernement. Au ministère chargé de la planification écologique territoriale ? Pitié, faites que ce soit une fake news !

Frawald
Le 17/04/2022 à 19:43:37

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !