image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : pour un moratoire sur l'extraction de gaz de schiste.

Les gaz de schiste connaissent présentement un essor extraordinaire aux États-Unis. En Europe, les compagnies pétrolières commencent à s'intéresser sérieusement à cette ressource de gaz non conventionnels. Leur exploitation causant une dégradation environnementale incommensurable, les écologistes et environnementalistes sont en alerte. C'est dans une certaine discrétion complice que la course aux gaz de schiste vient de commencer en France.

Bilan de la cyberaction :

9465 participants

Présentation de la cyberaction :

Le gaz de schiste est souvent présenté comme une énergie plus propre car rejetant moins de CO2 que le charbon. Or, une étude de l’université de Cornell, montre que la technique de la fracturation hydraulique rend son impact sur le climat pire que le pétrole et au moins aussi mauvais que le charbon. Voir l'étude en pdf (et en anglais)
http://www.eeb.cornell.edu/howarth/GHG%20emissions%20from%20Marcellus%20--%20November%202010.pdf  

Le mode d’extraction de ce gaz pose de nombreux problèmes environnementaux : impact sur le paysage, sur la ressource en eau. Une étude de l’Agence de protection de l’environnement américaine (EPA) évalue actuellement l’impact de cette exploitation sur la santé et l’environnement.

L’exemple de l’Amérique du Nord

Alors que le pays compte plus de 500 000 puits répartis dans 31 Etats, le documentaire de l’américain Josh Fox, Gasland, diffusé cette année, a révélé au grand public les dégâts de cette technique avec des images choc comme l’embrasement de l’eau sortant d’un robinet d’une maison située sur une zone d’exploitation.
voir la bande annonce
http://www.cyberacteurs.org/video/index.php  

En avril, l’Etat de New York a décrété un moratoire sur l’exploitation du gaz de schistes pour protéger les réserves d’eau potable de Big Apple. Suivi par le conseil municipal de Pittsburg. 50 représentants de la Chambre des représentants ont aussi présenté un projet de loi pour remettre en cause la loi de 2005 votée sous l’ère Bush par Dick Cheney -alors vice président et ex président d’Halliburton- exonérant la technique de la fracture hydraulique de la loi sur la sécurité de l’eau potable.

le site de l'association québécoise contre l'extraction du gaz de schiste
http://www.aqlpa.com/extraction-du-gaz-de-schiste-dans-la-vallee-du-saint-laurent.html  

Et en France ?

En France, pour l’heure, trois permis exploratoires ont été accordés au début de l’année à Total, Gdf-Suez et Schuepbach Energy. D’autres sont en cours d’étude au ministère.
http://tinyurl.com/2frjwcc  

Mais déjà, la résistance s’organise. José Bové, les Amis de la Terre et Cap 21 tentent d’informer la population par des réunions
http://objecteursdecroissance-lr.fr/spip/spip.php?article29  
ou site internet dédié
http://www.deleaudanslegaz.com/  

Nous vous proposons de vous joindre à cette mobilisation pour réclamer un moratoire.

Alain Uguen Association Cyber @cteurs

Mobilisation contre les sables bitumineux
http://tinyurl.com/34ypeog  

site lotois
http://www.association-lecercledegindou.com/gaz-de-schiste-%C3%A0-nous-de-choisir/  

Carte : Marion Boucharlat pour OWNI.fr"
http://owni.fr/2010/12/07/gaz-de-schiste-le-tresor-empoisonne-du-sous-sol-francais  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Ministre, Madame la Ministre,

L'extraction du gaz de schistes pose de nombreux problèmes environnementaux . C'est la raison pour laquelle de nombreuses voix auxquelles je m'associe par le présent message, s'élèvent pour réclamer un moratoire.

Persuadé que vous porterez à ces enjeux de santé publique la plus grande attention,

Veuillez recevoir, Madame, Monsieur le Ministre, l'assurance de ma vigilance citoyenne sur ce dossier.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

28 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

je souhaite être informée des suitesque j'espère positives de cette action

Françoise Doray
Le 11/09/2014 à 11:33:38

IL Y A D'AUTRES MOYENS DE MONTRER QU'ON EST UN HOMME SANS S'EN PRENDRE A DES CREATURES INNOCENTES CAR CELA S'APPELLE DE LA LACHETE

PARACINI
Le 10/09/2014 à 16:45:45

l'abondance actuelle et la connaissance scientifique excluent définitivement toute pratique sportive ou dite culturelle !

serguei44
Le 10/09/2014 à 09:35:01

C'est deshonorant pour toute notre dite humanité j'ai honte

fugier
Le 09/09/2014 à 13:59:58

Non à ce massacre

BELLENFANT Joël
Le 09/09/2014 à 13:50:40


Communiqué de Presse
Le 17 février 2011 à Fontenay-Trésigny, le collectif "STOP PETROLE DE SCHISTE 77"
composé de citoyens, d'associations à vocation départementale (NE77, les Amis de la
Terre) ou plus locales et de 5 partis politiques,
après avoir rappelé
- la dangerosité d'ores et déjà avérée aux États-Unis et au Canada du recours à la
fracturation hydraulique pour explorer puis extraire le gaz et/ou le pétrole intimement liés
aux schistes dans les profondeurs du sous-sol,
- les obligations constitutionnelles résultant de la Charte de l'environnement de 2004
a décidé de fonder son action dans le cadre suivant :
EXIGER :
1° l'arrêt immédiat et définitif de toutes opérations liées à l'exploration ou l'extraction
d'hydrocarbures et/ou de tous produits dérivés ou miniers qui pourraient se trouver dans
notre sous-sol et susceptibles d'utiliser cette technique.
2° l'information précise et publique sur les sites qui ont déjà fait l'objet de fracturations
hydrauliques et l'ensemble des modalités techniques mises en oeuvre pour chacun d'eux
(produits utilisés, origine et volumes d'eau prélevés, lieu et conditions du traitement des
eaux résiduelles etc...
3° l'information précise et publique quant aux conditions financières, fiscales et de mise en
concurrence qui ont été appliquées pour l'attribution des permis liés à la mise en oeuvre de
la méthode pour exploration ou extraction d'hydrocarbures du sous-sol
ORGANISER :
1° la mutualisation des connaissances et informations de ses membres ;
2° la diffusion de celles-ci auprès de la population et des élus
3° toute forme d’événements mettant en lumière les raisons de son opposition
aux opérations de forage, d'exploration et d'exploitation en cours ou envisagées dans le
département.
4° Le Collectif appelle à un rassemblement à DOUE le 5 mars 2011 à 15h pour s'informer
et exprimer son opposition à cet usage de notre sous-sol
Ouvert à toutes et à tous le collectif "Stop pétrole de schistes 77" se réserve par ailleurs la
possibilité d’apporter son concours et/ou son soutien aux diverses organisations
poursuivant le même objectif.
Pour le collectif : Philippe le Corneur, porte-parole

COLLECTIF « STOP PETROLE DE S
Le 21/02/2011 à 10:02:19

Tenez-vous informés de l'actualité sur le gaz de schiste, avec le premier site d'information en France sur la question : http://www.deleaudanslegaz.com  

et sur facebook
http://www.facebook.com/pages/De-leau-dans-le-gaz/177198402306517  

et sur twitter
http://twitter.com/@deleaudanslegaz  

Merci

Benoit
Le 03/02/2011 à 03:39:12

la réponse que j'ai faite à Mr Durand :


Monsieur Durand,

Je vous remercie de votre réponse.

Vous parlez d'une phase de "reconnaissance" et donc pas d'exploitation pour l'instant ...
Comme vous me rassurez ! Comme je suis soulagé !
Ainsi des millions d'euros vont être dépensé pour "reconnaître", savoir si c'est faisable ... et puis quand on découvrira que c'est pas faisable parce que trop néfaste pour notre sous sol on arrêtera ? Ha bah tout va bien alors ? Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !
On en est qu'à la phase de reconnaissance, pas de panique ! "Eventuellement" on exploitera ...
Je suis un peu bête moi de m'inquiéter comme ça ... vraiment alors ...

* C'est quand même bizarre qu'on ait pas entendu parler de ces travaux de reconnaissance vous trouvez pas ? Quelle discrétion !
Pas d'inquiétude on ne fait que chercher pour l'instant ...

* C'est quand même étonnant les sommes mises en jeu uniquement pour cette reconnaissance

* Mr Durand, il semble que GDF Suez ait eu dui mal à convaincre le conseil municipal de villeneuve de berg.
http://www.villeneuvedeberg.fr/vivre-a-villeneuve-de-berg/environnement/information-sur-le-gaz-de-schiste.php  
Etrange, ce n'est pourtant qu'une phase exploratoire ...

entre forage de reconnaissance et forages expérimentaux y a pour moi une grande différence Mr Durand, un cap ... que vous avez décidé de franchir ...

Mr Durand, soyez logique, soyez pragmatique
pourquoi ne lancerait t'on pas une série d'études sur les risques encourus ?
des études "exploratrices" en somme, si jamais par le plus grand des hasards on en venait à la phase d'exploitation ...
indépendantes bien sûr, les études
vous voyez ?

benoit
Le 21/01/2011 à 16:13:32

plusieurs groupes lancent de mm ptitions ?????

01010101
Le 20/01/2011 à 01:41:22

Sur le site de Greenpeace France, ils ont mis une explication très claire et synthétique sur cette histoire de schiste:
http://energie-climat.greenpeace.fr/schistes-bitumineux-attention-danger  

alaroz
Le 13/01/2011 à 19:03:20

Peut-être qu´un jour les agences de voyages étrangères diront à leurs clients:"Visitez les belles régions françaises pendant qu´il en est encore temps"!

martine
Le 13/01/2011 à 18:39:45

Monsieur Durand,

Je vous remercie d'avoir bien voulu répondre à mon courrier au sujet du gaz de schiste. Je pense n'avoir pas été le seul à vous le transmettre.

Votre réponse, rassurante dans sa forme, ne l'est pas pour autant dans le fond des choses. Vous n'ignorez sans doute pas les forts intérêts financiers en jeu dans cette affaire et ma crainte la plus tenace concerne la fragilité des leviers administratifs que vous évoquez lorsqu'ils devront faire face à ce qui se nomme du lobbying.
En l'état actuel des informations diffusées sur ce sujet, le seul fait qu'une autorisation de prospection ait été accordée est déjà un pied dans l'étrier. Les entreprises qui accompagneraient GDF n'ont pas vraiment pris de gants aux USA pour faire ce qu'ils ont fait. Pourquoi changeraient ils de méthode ? Leur technique d'exploitation est incroyablement polluante et leur impunité est à la hauteur des fortunes qu'ils engrangent.

Les simples citoyens que nous sommes ne peuvent pas lutter contre Halliburton. Renseignez vous sur les activités de cette entreprise et sur les problèmes cruciaux qui en découlent. Et ne me faites pas croire que le Canada pouvait ignorer les conséquences de son choix lorsque les autorisations ont été données. Ni les USA.
Au bout du compte, si votre but est de me rassurer, lorsque vous aurez mesuré le préjudice subi par ces deux pays, expliquez moi comment ils peuvent s'en sortir honorablement, et battez vous avec eux jusqu'à ce qu'ils soient sorti d'affaire AVANT d'aller plus loin en France.

Voilà, Monsieur Durand, ce que souhaite le citoyen que je suis.
En vous priant d'accepter mes meilleures salutations, j'attends votre réponse.

Philippe Champagne

Philippe Champagne
Le 13/01/2011 à 01:31:54

La réponse (sur laquelle je ne porte aucun avis) de Jean-Marie Durand (Directeur adjoint du cabinet de Mme Kosciusko-Morizet) :

Madame, Monsieur,

Vous m'avez fait connaître vos préoccupations quant aux problèmes environnementaux posés par l'extraction de gaz de schistes et vous avez demandé que soit mis en place un moratoire sur ce sujet.

Actuellement, plusieurs permis d'exploration de gaz de schistes ont été accordés en France. Ces permis ont pour objectif une meilleure connaissance du sous-sol. Les forages à réaliser sont des puits de reconnaissance faisant appel à des techniques classiques. Les entreprises doivent néanmoins déposer une demande d'ouverture des travaux avec un dossier comprenant notamment une notice d'impact, un document indiquant les incidences des travaux sur la ressource en eau et une étude de danger. Ces dossiers seront instruits et feront l'objet, le cas échéant, d'un arrêté préfectoral encadrant les travaux.

Aucune demande n'a été faite pour une phase d'exploitation qui pourrait faire appel aux techniques qui vous inquiètent. Une éventuelle demande se ferait en deux temps : demande de titre minier d'exploitation (aussi appelé concession) et demande d'ouverture des travaux (cf. ci-dessus). L'obtention de la concession ferait l'objet d'une instruction locale et d'une enquête publique, puis d'un avis du Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies et ensuite du Conseil d'Etat avant un éventuel décret du Premier ministre. L'instruction des dossiers se ferait selon la réglementation en vigueur (code minier et code de l'environnement) qui exige notamment que soient maîtrisés les impacts environnementaux.

Jean-Marie Durand
Directeur adjoint du cabinet
MEDDTL

Jo
Le 12/01/2011 à 16:48:19

Voici la réponse que nous recevons du cabinet de Mme Kosciusko-Morizet :

"Madame, Monsieur,

Vous m'avez fait connaître vos préoccupations quant aux problèmes environnementaux posés par l'extraction de gaz de schistes et vous avez demandé que soit mis en place un moratoire sur ce sujet.

Actuellement, plusieurs permis d'exploration de gaz de schistes ont été accordés en France. Ces permis ont pour objectif une meilleure connaissance du sous-sol. Les forages à réaliser sont des puits de reconnaissance faisant appel à des techniques classiques. Les entreprises doivent néanmoins déposer une demande d'ouverture des travaux avec un dossier comprenant notamment une notice d'impact, un document indiquant les incidences des travaux sur la ressource en eau et une étude de danger. Ces dossiers seront instruits et feront l'objet, le cas échéant, d'un arrêté préfectoral encadrant les travaux.

Aucune demande n'a été faite pour une phase d'exploitation qui pourrait faire appel aux techniques qui vous inquiètent. Une éventuelle demande se ferait en deux temps : demande de titre minier d'exploitation (aussi appelé concession) et demande d'ouverture des travaux (cf. ci-dessus). L'obtention de la concession ferait l'objet d'une instruction locale et d'une enquête publique, puis d'un avis du Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies et ensuite du Conseil d'Etat avant un éventuel décret du Premier ministre. L'instruction des dossiers se ferait selon la réglementation en vigueur (code minier et code de l'environnement) qui exige notamment que soient maîtrisés les impacts environnementaux.

Jean-Marie Durand
Directeur adjoint du cabinet
MEDDTL"

Ils se foutent vraiment de nous !!! Tout le monde sait très bien que quand il s'agit de gros sous, l'environnement est le cadet de leurs soucis !!!

Nathalie
Le 12/01/2011 à 14:03:15

Afin de faire passer l'info, j'ai créé un groupe sur facebook "Contre la prospection de gaz sur le Larzac".
http://www.facebook.com/group.php?gid=62462810909  

Rejoignez-nous !

Cédric
Le 05/01/2011 à 21:15:13

une fois de plus une bonne technique pour rendre l'eau souterraine indisponible pour les particuliers , un joli cadeau en perspective pour nos grandes compagnies des eaux privées.
problème c'est aussi un bon moyen pour réduire le stockage naturel dans nos trop rares nappes phréatiques !!la guerre de l'eau se prépare déjà depuis longtemps et ceux qui vous la vendent ou vous la vendrons sont complice de ce qui se prépare.
un bon conseil si vous disposez d'un compte en action , investissez dans tout ce qui peut vous rendre soit malade soit esclave , c'est ce qui rapporte le plus actuellement .
vive la "génération suicide" , encore une fois de plus !!

dompicker
Le 04/01/2011 à 11:22:29

Quelle inconscience que de croire que ce "gaz est naturel" ??? Alors que nous savons pertinamment il ne fait que des dégâts écologiques. Est-ce du gaz dans notre robinet qui nous attend ?
Un peu de bon sens s'il-vous plait !
Le projet est présenté comme "un nouvel essor", permettez moi d'en douter, voyez seulement les Québécois qui sont en train de se battre depuis des décennies avec ce gaz de schiste.
Pas de profits au dépens de l'écologie. Notre terre est usée, ne la détruisons pas, il est de notre devoir de la préserver.
Les spécialistes dits "d'état", ne voient que la rentabilité, les profits, écoutez donc les "spécialistes de terrain", qui ont bien plus de bon sens car soucieux de l'environnement.

tg
Le 02/01/2011 à 14:39:26

Monsieur le Ministre, Madame la Ministre,


Ce serait bien de regarder ailleurs ce qui se passe autour de l'extraction du gaz des schistes : il serait grave que vous autorisiez ce que Bush et ses sinistres sbires ont mis en place mais que les américains sont en train de remettre en question. Marre que la planète soit systématiquement violée, que ces spoliations rendent malades des gens simples, et tout ça et seulement pour remplir les poches des mêmes gangsters sans foi ni loi.

Persuadée que vous porterez à ces enjeux de santé publique la plus grande attention,

LOLA
Le 30/12/2010 à 15:53:48

Décidément l'imbécilité humaine n'a pas de limite !

Un autre grave problème en Amérique du Nord est celui de l'extraction du pétrole des sables bitumineux.

jef45
Le 30/12/2010 à 13:15:26

Cette perspective de déprédation catastrophique de l'environnement doit vite, vite, faire l'objet de l'information la plus vaste. Le réseau des cyberacteurs devrait contacter aussi le réseau Avaaz France, qui a son propre public. L'information large est le seul moyen d'éviter que ne serait-ce que de simples explorations causent des risques pour les hommes et pour les animaux.

Chantal
Le 30/12/2010 à 12:32:47

Les faits sont à présent suffisamment établis, notamment avec la désastreuse expérience d’Amérique du nord, pour réclamer l'interdiction de l'exploitation de ces gaz de schiste. Je soutiens cependant cette action.
Film admirable et impressionnant à voir sur le sujet :

http://www.tvqc.com/2010/12/gasland-en-streaming-documentaire-sur-le-gaz-de-schiste/  

Patrice
Le 29/12/2010 à 17:38:03

Les faits sont à présent suffisamment établis, notamment avec la désastreuse expérience d’Amérique du nord, pour réclamer l'interdiction de l'exploitation de ces gaz de schiste. Je soutiens cependant cette action.

Patrice
Le 29/12/2010 à 12:57:43

Le Grenelle de l'environnement est de plus en plus une coquille vide. Notre démocratie est également en danger face à un gouvernement qui n'entend plus nos demandes, nos refus. La logique du profit est supérieure à la protection de l'environnement, mais quand les maux irréparables auront été commis que restera-t-il à ce système capitaliste pour faire de l'argent. Tels des parasites, ils tenteront de trouver un autre territoire vierge à conquérir pour détruire ailleurs tout en amassant des profits à court terme.

Dominique MACHURE
Le 29/12/2010 à 12:44:47

Une fois encore nos chères grosses têtes refusent d'admettre que nous sommes en démocratie !
De tous côtés ils donnent leur accords a des monstres, des assassins…Des malades du fric. Qui détruisent la planète !!!!!!!!!!! Et le plus triste est qu'ils refusent la mise en œuvre des énergies propres, des énergies qui ne coutent pas cher, Auraient-ils peur de voir leurs comptes en banque s'évaporer ?

Cliquez sur le lien suivant :

http://www.dailymotion.com/video/xfx4f_les-energies-libres-existent_news#from=embed  

D'autres solutions sur ldi5.com

Mambo 42
Le 29/12/2010 à 09:27:32

idem flegre

un anonyme
Le 28/12/2010 à 22:15:48

Un moratoire pour permettre de faire connaître
très vite au Grand Publique les raisons d'annuler,immédiatement, les Décisions prises
permettant des travaux de recherche de sables
bitumeux avant tout débat sérieux sur la
dangerosité de leur utilisation

Goiran maurice
Le 28/12/2010 à 22:11:57

Une fois encore, des décisions ont été prises sans débat public préalable

Georges Cingal
Le 28/12/2010 à 18:39:54

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !