actualité écologie

victoire pour Gabriel Dufils

OPÉRATION

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

La Terre vue depuis l’espace

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

Les 10 jours verts Transacteurs

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Empêchons les Commissaires de monnayer leur influence ! Stoppons Verheugen !

Günter Verheugen fait partie des six Commissaires de l’ancien collège (sur les 13 qui ont quitté l’institution en février 2010) qui ont rejoint le secteur privé, dans des positions susceptibles de conflits d’intérêt.

Bilan de la cyberaction :

5212 participants

UE: appel à une réforme des indemnités cumulables pour les ex-commissaires

BRUXELLES - Plusieurs eurodéputés de familles politiques diverses ont demandé jeudi une réforme en profondeur du système des indemnités cumulables versées aux anciens commissaires européens, ainsi qu'un renforcement du "code de conduite" auquel ils sont soumis.

Alors que la Commission européenne doit discuter la semaine prochaine avec le Parlement européen d'une réforme de son code de conduite, l'eurodéputée conservatrice allemande Ingeborg Grässle a déploré que le projet sur la table comporte encore de nombreuses "zones d'ombres".

S'il présente des améliorations, notamment en ce qui concerne l'interdiction de lobbying durant 18 mois pour les ex-commissaires, des règles en matière d'invitations et de déclarations d'intérêts financiers, le projet ne propose aucune réforme du système controversé des indemnités transitoires des ex-commissaires.

Allant de 40% à 65% de l'ancien salaire de commissaire (au moins 20.000 euros mensuels), ces "indemnités transitoires", cumulables avec un nouvel emploi, sont valables durant trois ans. Toutefois, un ex-commissaire ne peut percevoir au total plus que son ancien salaire.

Le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini ou le Français Jacques Barrot (aujourd'hui au Conseil constitutionnel) en bénéficient, ce qui pose le problème qu'ils sont "doublement payés par le contribuable", relève Mme Grässle.

D'autres bénéficiaires ont rejoint le secteur privé à l'instar de l'ancien commissaire en charge du Marché intérieur, Charlie McCreevy, dont le contrat chez Ryanair stipule qu'il doit au moins deux fois par an effectuer des visites à la Commission européenne, selon des recherches du réseau d'ONG Alter-EU.

"La Commission doit proposer des règles claires et simples, par exemple de leur donner un plein salaire tout en leur interdisant d'autres revenus", souligne Mme Grässle.

Des propositions soutenues par la travailliste irlandaise Nessa Childers et le président du groupe de la Gauche communiste (GUE) Lothar Bisky, qui a aussi estimé qu'il était nécessaire de "s'engager pour une plus grande +Glasnost+" en matière d'éthique, "tant à la Commission qu'au Parlement".

Pour le commissaire européen en charge du dossier, Maros Sefcovic, la réforme doit aboutir à une des codes de conduite "les plus restrictifs au monde".

La Commission ne propose pas de réforme du système d'indemnités transitoires car elle n'a "pas de pouvoir d'initiative en la matière", c'est une question du ressort des Etats européens, se défend son porte-parole en charge du dossier, Michael Mann.

"Rien n'interdit à la Commission de conseiller aux Etats une réforme", rétorque Mme Grässle.

Le code actuel de conduite contraint les anciens commissaires à notifier leur ex-employeur des emplois qui leur sont proposés durant un an. A ce jour, seul un commissaire s'est jamais vu interdire un emploi: Charlie McCreevy a dû démissionner d'une banque britannique. Mais la Commission n'avait pas objecté à ce qu'il rejoigne Ryanair.

Mercredi 02 février 2001 , l'ancien commissaire en charge de l'Industrie, l'Allemand Günter Verheugen, a été autorisé à fonder une société de conseil sur l'UE, The European Experience Company, pour peu qu'il évite tout contact avec les quelque 400 entreprises avec lesquelles son ancien service a eu affaire durant 26 mois.

Auparavant, M. Verheugen avait néanmoins été autorisé à rejoindre la Royal Bank of Scotland, Volksbanken-Raiffeisenbanken, Union des chambres de commerce turques, et Fleishman-Hillard.

Présentation de la cyberaction :

La plupart de ces cas soulève de sérieuses inquiétudes, comme par exemple - Charlie McGreevy, ex-Commissaire au Marché intérieur et Services, qui a rejoint Ryanair, - Meglena Kouneva, ex-Commissaire à la protection des consommateurs qui a rejoint BNP Paribas - et Joe Borg, ex-Commissaire à la pêche et aux affaires maritimes qui a rejoignt le cabinet de lobbying FIPRA).
En montant son propre cabinet de lobbying, M. Verheugen constitute cependant un cas à part, violant ainsi les règles existantes de manière flagrante.

ALTER-EU (L'alliance pour la transparence la régulation du lobbying et l'éthique européenne) lance aujourd'hui une cyber Action appelant les citoyens à écrire à la Commission européenne pour demander une revue des règles actuellement valables pour l'évaluation des conflits d'intérêts des anciens commissaires européens qui se reconvertissent dans le privé.
Nous avons décidé de nous y associer pour interpeller Jose Manuel Barroso afin que la Commission européenne empêche ce genre de pratique:

La cyber @ction en allemand
http://www.lobbycontrol.de/blog/index.php/2010/09/aktion-stoppen-sie-das-absahnen-von-eu-kommissaren-stoppen-sie-verheugen/  
Aktion: Stoppen Sie das Absahnen von EU-Kommissaren! Stoppen Sie Verheugen!

La cyber @ction en anglais
Take action to stop European Commissioners cashing in on their
privileged access to information by becoming lobbyists once they step
http://www.alter-eu.org/cyber-action-stop-verheugen-stop-ex-commissioners-cashing-in  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne,

Je tiens à vous exprimer ma profonde préoccupation concernant l’autorisation donnée à l’ex-Commissaire Günter Verheugen d’exploiter sa position précédente en devenant un lobbyiste pour plusieurs grandes entreprises.

Six mois après avoir quitté la Commission, M. Verheugen a déjà accepté plusieurs emplois auprès de la Banque Royale d'Écosse (Royal Bank of Scotland), de l'agence de lobbying Fleischman-Hillard, de l’organisation bancaire allemande BVR et de l'Union turque des chambres de commerce et des bourses (Turkish Union of Chambers and Commodity Exchanges). Au début du mois d'août, il a été révélé que M. Verheugen avait également créé sa propre agence de lobbying, la 'European Experience Compagny' , dont il est un des directeurs exécutifs. Le site internet de cette nouvelle entreprise propose clairement d'assister ses clients dans des activités de lobbying (ils offrent “la meilleure stratégie vers le succès dans vos relations avec les institutions européennes”). A nouveau, Verheugen semble vendre sa connaissance des cercles européens et les contacts qu’il a développé pendant ses dix ans passés à la Commission. C'est absolument inacceptable et cela constitue une violation du Code de Conduite des Commissaires Je vous demande instamment de:
- Mettre fin à l'activité de M. Verheugen dans l'agence de lobbying 'European Experience Company'
- Introduire une période de mise à l’écart de trois ans pour tous les anciens Commissaires qui ont l’intention de se reconvertir dans l’industrie du lobbying et du conseil à des fins de lobbying.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président à ma vigilance citoyenne contre de telles pratiques.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

8 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

A quand une pétition pour demander que le mandat de Coordinateur du groupe de travail sur la REGULATION FINANCIERE auprès de la Commission de Mario Monti lui soit retiré ?

Pourquoi ? Parceque Mario Monti, ancien commissaire à la Concurence, est maintenant... collaborateur chez Goldman Sachs !!!!!!!

Flash
Le 22/10/2010 à 23:40:29

Et moi je vous dit tranquilement
Que :
SI un quelconque paradis existe , et bien ils n'iront PAS.
Et ça me rassure bien.

clodia
Le 28/09/2010 à 00:41:56

depuis le traité de Rome : je faisais des efforts pour y croire à l' "Europe" !!! Mais ne v'là-t-y pas une oligarchie de plus . Il y aurait de quoi chopper mal à la guerre , encore qaue le remède soit juste moins pire que le mal ;

sbirro's
Le 27/09/2010 à 23:19:04

J'espère que c'est ironique cette suggestion de lecture, le livre de Martin Hirsch sur les conflits d'intérêts. Il en connaît un rayon le bougre !
Voilà, l'Europe technocratique fait encore parler d'elle. Elle sait si bien se faire haïr en permettant de telles pratiques.
Peut-on savoir pourquoi Cyberacteurs propose seulement 3 ans de moratoire pour que les anciens "commissaires" monnayent leurs services ?
Personnellement je pense que cela leur devrait être interdit à vie. Ils font le choix de la haute fonction publique européenne dans laquelle on est déjà fort grassement rémunéré, alors qu'ils s'en contentent.

Diane
Le 25/09/2010 à 16:04:44

lisons le livre de Martin Hirsch sur les conflits d'intérêts !!

kidanse
Le 25/09/2010 à 00:56:01

IL VA NOUS FALLOIR METTRE DE L'ORDRE & VOUS DEVREZ, "guignol(e)s...de la COM..."

en répondre DEVANT Tou(te)s les Européen(ne)s

très BIENTÔT, je pense. Merci @ cyber@ction .


..... :o)

Laurent
Le 25/09/2010 à 00:02:13

Quittant déjà leurs fonctions avec des avantages considérables, qui grèvent d'ailleurs passablement ce budget de fonctionnement dispendieux, continuer à exploiter le carnet d'adresses qu'ils se sont constitué sans effort, les commissaires européens n'ont vraiment aucun scrupule et une absence totale de conscience autant politique que citoyenne. Et ce d'autant plus au vu des textes, dépourvus non seulement de bon sens mais du sens des réalités, qu'ils élucubrent et imposent. Complices des bankster spéculateurs et d'un système ultra libéral qui favorise les grandes entreprises et détruit les services publics ce qui se traduits par la réduction de l'humain au niveau d'objets consommables.
C'est révoltant et ils "se la jouent" aisément puisque, plus encore que les députés censés nous représenter, ils sont très très loin des préoccupations de la grande majorité des citoyens de "l'Union", qui ne mérite pas ce nom, préoccupations qu'ils ignorent et n'ont aucune volonté de connaître.

Alcide
Le 24/09/2010 à 17:02:52

Bonjour Mesdames Messieurs les acteur en ligne.
JE trouve ça tout a fait louable le fait que vous essayer de bouger un peu les choses par les moyens dont vous disposer, mais je trouve que moi en tant que petit cyber acteur, vous ne me donnez que très peu d'information sur les pétitions a signé, évidemment je pourrais chercher par moi même, mais...
Vive la révolution.
Aourell

Aourell
Le 24/09/2010 à 15:21:56

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !