actualité écologie

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

météo

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Les amis des 150

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Plus de transparence sur les OGM

Mise en ligne du 19/09/2019 au 02/02/2021

À l’heure actuelle, l’information relative aux demandes d’autorisation d’OGM en Europe et à leur traitement est obscure et peu accessible au grand public. Pour que le débat citoyen puisse émerger, nous demandons que ces informations soient accessibles par tous de manière simplifiée.

Bilan de la cyberaction :

2804 participants

Présentation de la cyberaction :

Interrogée sur les importations de soja transgénique brésilien, la ministre de la Transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, déclarait mardi au micro de France Inter : "Les OGM ne sont pas autorisés en Europe, ils ne le sont pas aujourd'hui, ils ne le seront pas demain". Il est pour le moins surprenant que la Ministre elle-même soit sujette à tant de confusion et cela montre, au mieux, une grave méconnaissance du dossier OGM dont elle est responsable.

Une mise au point s'impose, d'autant plus que les « décodeurs » du journal Le Monde se sont aussi partiellement trompés en voulant rétablir la vérité ! C'est bien simple, plus personne ne s'y retrouve face à un sujet de plus en plus complexe et une administration française et européenne qui pèche par manque de transparence.
Près de trente ans après les premières autorisations européennes, il n'est toujours pas possible pour un citoyen de suivre et de se renseigner simplement sur ces procédures d'autorisation (en cours ou abouties) auprès de l'administration européenne. Car si les différentes informations relatives à chaque étape d'une demande d'autorisation sont effectivement rendues publiques, elles le sont en étant dispersées sur plusieurs sites ou pages Internet, et qui plus est en anglais uniquement. Il faut des jours de recherche pour avoir une véritable idée de l'état des autorisation européenne en matière d'OGM. Pour la transparence, on repassera !
En ces temps de Fake News, il est plus que jamais primordial de s'assurer que le débat OGM repose sur des informations transparentes et accessibles à tout public. C'est la base même de la démocratie.

Signez et demandez plus de transparence à la ministre de la Transition écologique et solidaire et au ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation. Et n'oubliez pas de partager cette action sur vos réseaux préférés !

Merci de votre soutien,
Rachel et toute l'équipe d'Inf'OGM

PS : Vous souhaitez démêler le vrai du faux dans la déclaration d'Élisabeth Borne? Inf'OGM est là pour ça ! Nous avons fait le point dans cet article intitulé "la ministre de la Transition écologique et solidaire en pleine confusion".

documents de référence et rapports pour lesquels la traduction est demandée

espèce génétiquement modifiée (maïs, soja, etc.) ;
entreprise porteuse de la demande (Bayer, BASF, etc.) ;
nature et nom de la modification génétique revendiquée (ex : évènement de transformation MON810, cisgène Y, mutation X, délétion Y etc.) ;
liste des techniques et étapes suivies pour obtenir la modification revendiquée dans l'espèce modifiée ;
procédure d'autorisation (règlement 1829/2003, directive 2001/18, etc.) ;
nature de la demande (culture, importation, alimentation animale, etc.) ;
votes et avis complets finaux des comités d'experts (dont les opinions minoritaires) ;
votes et commentaires des représentants des États membres au sein des comités dédiés ;
nature de la décision finale (autorisé, en attente, etc.) ;
durée de l'autorisation ;
aliments dans lesquels ils sont susceptibles de se retrouver.

Une lettre ouverte pour plus de transparence
Le 3 mai 2018, dans une lettre ouverte, une dizaine d'organisations demande aux dirigeants de BASF plus de transparence sur les colzas Clearfield, tolérants aux herbicides à base d'imidazolinone.
http://www.lafranceagricole.fr/actualites/cultures/colzas-clearfield-une-lettre-ouverte-pour-plus-de-transparence-1,3,2582023025.html  

La lettre qui a été envoyée :


Madame la Ministre, Monsieur le Ministre,
Il est inadmissible que les informations exhaustives relatives aux demandes d'autorisation d'OGM dans l'Union européenne ne soient pas facilement accessibles et compréhensibles pour les citoyens. Je vous demande donc de bien vouloir vous assurer, en plus de la transparence assurée par les autorités européennes sur le dossier complet, que pour chaque demande, les données soient traduites en français et regroupées dans une seule et même base de données en ligne, accessible à tous, avec lien valide vers les documents de référence et rapports - espèce génétiquement modifiée (maïs, soja, etc.) ;
- entreprise porteuse de la demande (Bayer, BASF, etc.) ;
- nature et nom de la modification génétique revendiquée (ex : évènement de transformation MON810, cisgène Y, mutation X, délétion Y etc.) ;
- liste des techniques et étapes suivies pour obtenir la modification revendiquée dans l'espèce modifiée ;
- procédure d'autorisation (règlement 1829/2003, directive 2001/18, etc.) ;
- nature de la demande (culture, importation, alimentation animale, etc.) ;
- votes et avis complets finaux des comités d'experts (dont les opinions minoritaires) ;
- votes et commentaires des représentants des États membres au sein des comités dédiés ;
- nature de la décision finale (autorisé, en attente, etc.) ;
- durée de l'autorisation ;
- aliments dans lesquels ils sont susceptibles de se retrouver.

Je vous prie de croire, Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, à l'expression de ma haute considération.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

9 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


… et les projets de loi pour repousser à l'infini les choix de produire selon des méthodes bienveillantes à l'égard du VIVANT les aliments qui nous constituent continue allègrement! NON MERCI

Françoise CANTE
Le 14/11/2019 à 14:08:11

Les industriels, les banquiers et les politiques le veulent : qu'on le veuille ou non, on bouffera des OGM. Eux ils mangent bio des produits de luxe.
Pour Emmanuel Micron tout est clair : pour les pauvres et honnètes classes moyennes et travailleuses : la bouffe de merde, la médecine de merde (ľhoméopatie et les médecines alternatives pour les riches qui peuvent payer, mais pour vos goses 11 vaccins toxiques, comme pour le bétail) et surtout la justice de merde et la police pour vous parquer si vous contestez.

Jean Bretonelle
Le 24/09/2019 à 08:21:17

Je suis en train de lire "Le roundup devant ses juges" de Marie-Monique ROBIN, octobre 2017. Les preuves accumulées sur les méfaits du glyphosate et des OGM font vraiment froid dans le dos. La question des distances à respecter pour protéger les populations relève du non-sens : il faut les bannir définitivement et de toute urgence.

Daniel DANIEL
Le 23/09/2019 à 23:12:47

be Vegan make Peace

alexandre figour
Le 23/09/2019 à 22:44:53

Une seule solution, l'interdiction d'entrée sur le territoire des OGM et des produits en contenants.
Déjà qu'il y a des pesticides tueurs de vie...

Pierre LATEUX
Le 23/09/2019 à 18:14:31

La démocratie suppose l'information! Et si l'on veut raisonner en termes de "consommateurs" plutôt qu'en termes de "citoyen", le "consommateur" a aussi besoin d'être informé exactement pour choisir en connaissance de cause! Sinon, on déclare qu'on laisse le champ libre à tout, on peut supprimer tous les parlements, les gouvernements aussi d'ailleurs: on lasse faire les plus puissants et les plus menteurs. C'est justement parce qu'il n'y a pas assez d'informations précises qu'apparaît le "complotisme"!

geronimo
Le 23/09/2019 à 12:03:50

on les aura

mammouth
Le 23/09/2019 à 12:00:58

bravo

mammouth
Le 23/09/2019 à 12:00:19

Je viens de découvrir que même les endives (dites aussi "chicons") sont souvent elles aussi des résultats de manipulation génétique (oui, oui, génétique, pas "croisement", ni "hybridation", manipulation génétique, c'est à dire trafiquage avec l'adn d'une autre espèce!).
Alertez les Belges et les Nordistes ! ;-)
Faut-il croire que les savants fous ont été manipulés avec le gène d'une espèce mégalomane ? (mais quel autre animal pourrait bien être aussi dingue que l'humain?)

Anne
Le 23/09/2019 à 11:41:44

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !