actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Les 10 jours verts Transacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

Annoncez la couleur !

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Contre l’occupation des terres des communautés de NANGA et FERRA

Mise en ligne du 19/09/2019 au 31/12/2019

Aidez-nous à stopper la progression des monocultures de palmier à huile au Gabon?!

Bilan de la cyberaction :

2881 participants

Déforestation au Gabon : Olam dédouanne ses activités
https://africtelegraph.com/deforestation-au-gabon-olam-dedouanne-ses-activites/  

Présentation de la cyberaction :

Nous avons besoin de votre appui! Nous appelons les organisations, groupes, réseaux et mouvements à signer cette action en solidarité avec les communautés gabonaises menacées par les plantations d'OLAM / SOTRADER.

OLAM est une grande société transnationale d'agrobusiness basée à Singapour et active dans plus de 70 pays. En 2010, OLAM s'est associée au gouvernement du Gabon pour établir d'immenses monocultures industrielles de palmier à huile et de caoutchouc sur une superficie totale de 500 000 hectares dans ce pays d'Afrique centrale qui possède de vastes forêts. Pour réaliser leurs projets, OLAM et le gouvernement du Gabon ont créé plusieurs entreprises, notamment SOTRADER.

Des dizaines de communautés vivent sur les terres que le gouvernement a accordées en concession à OLAM. Elles dépendent des forêts et des savanes pour pratiquer leur mode de vie basé sur l'agriculture, la chasse, la cueillette et la pêche. Depuis qu'OLAM a commencé ses activités, l'entreprise et ses monocultures ont causé une grande destruction du territoire des communautés, un territoire qu'elle clôture de plus en plus.

Les communautés de Ferra et de Nanga, dans le sud du Gabon, ont décidé de s'unir pour s'opposer à l'expansion des plantations d'OLAM. Elles ont rédigé une pétition dans laquelle elles déclarent qu'elles n'acceptent pas que l'entreprise envahisse une nouvelle partie de leur territoire traditionnel sur la rive gauche de la rivière Dola située très près des communautés. Elles remettront la pétition aux autorités et à l'entreprise la veille de la Journée internationale de lutte contre les monocultures d'arbres, le 21 septembre.

Les communautés de Ferra et de Nanga demandent votre appui. S'il vous plait, signez en solidarité avec la juste revendication de ces communautés pour récupérer leur territoire traditionnel, dont elles ont absolument besoin pour maintenir leur mode de vie aujourd''hui et dans l'avenir !
En solidarité,
L'équipe du WRM


NON à la mise en oeuvre des plantations de palmiers à huile par les sociétés Olam/SOTRADER du côté de la rivière Dola (à gauche en partant de Mouila). Les communautés de Nanga et Ferra s'opposent
Dans le cadre de la diversification de son économie et dans l'objectif d'atteindre l'autosuffisance alimentaire et résorber le chômage galopant, le Gabon a lancé en 2015 un Programme ambitieux dénommé GRAINE. Sur le terrain ce programme a été confié à la SOTRADER, un partenariat public privé entre l'Etat gabonais et la multinationale Olam Palm Gabon pour sa mise en oeuvre.
Dans la province de la Ngounié, GRAINE s'est établi à Ndendé où la SOTRADER a installé son siège et initié le développement des cultures vivrières et surtout acquis une concession de 58.400 hectares de surface pour le développement des plantations de palmiers à huile sous la couverture des communautés locales à travers la mise en place des coopératives agricoles et par un consentement libre informé et préalable influencé par les personnalités politico-administratives. Situées au coe;ur de cette concession, les communautés de Nanga et Ferra y sont totalement enclavées. A cet effet, elles regrettent de constater la précarité dans laquelle elles se retrouvent :
-Les forêts et la biodiversité, creuset de nos valeurs traditionnelles où nous tirons l'essentiel de nos ressources économiques et culturelles sont littéralement détruites, avec accès limité, toute chose pouvant aggraver les conséquences liées aux changements climatiques ;
-Les terres souvent exploitées pour nourrir nos familles et communautés nous sont arrachées. La nourriture devient rare et la famine s''installe progressivement ;
-Les belles promesses faites aux communautés ne sont jamais tenues.
Nous, habitant des villages Ferra et Nanga, exigeons à la multinationale OLAM et à SOTRADER, de nous rétrocéder nos terres situées du côté gauche (en venant de Mouila) où passe la rivière Dola, afin de continuer à jouir de nos droits d'usage coutumiers pour nos activités de production, de cueillette et d'assurer la sécurité et la souveraineté alimentaire de nos communautés tel que reconnu dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales. Nous devons décider nous-mêmes de l'utilisation de nos terres.

Adresse de l'Ambassade du Gabon en France :
26 bis avenue Raphaël, 75016, Paris

Site internet : http://www.amba-france.ga  

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président

Solidaire des habitants de Ferra et Nanga je vous demande de leur rétrocéder leurs terres situées du côté gauche (en venant de Mouila) où passe la rivière Dola, afin de continuer à jouir de leurs droits d'usage coutumiers pour assurer la sécurité et la souveraineté alimentaire de leurs communautés tel que reconnu dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales.
Dans cette attente, veuillez agréer mes salutations citoyennes.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

5 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


Il y a beaucoup d'actions en cours aujourd'hui par le gouvernement illégitime gabonais pour récupérer des terres et les donner en concession à leurs amis.
Avez vous des infos là-dessus ?
Cdt
GD

Gerard Dupin
Le 16/10/2019 à 20:38:24

Boycott, les consommateurs c'est nous.

Christian Perez-Gil
Le 24/09/2019 à 20:36:41

comme je dit souvent:"chacun chez soi..."

dudu
Le 24/09/2019 à 20:36:10

Ces saloperies s'incrustent partout,cela va-t-il s'arrêter un jour!!!

Christiane Huard
Le 20/09/2019 à 19:21:08

Tenez bon NANGA et FERRA, l'huile de palme c'est de la merde ! On n'en veut pas ! Merci.

philippe lyonnet
Le 20/09/2019 à 16:18:53

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !