actualité écologie

Ne laissez pas vos appareils en veille

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

OPÉRATION

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

La Terre vue depuis l’espace

Journal des Bonnes Nouvelles

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

victoire pour Gabriel Dufils

AG Cyberacteurs

Les 10 jours verts Transacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Urgence pour Oleg Sentsov

Mise en ligne du 16/08/2018 au 26/11/2019

Jusque-là, son avocat Dmitri Dinze prenait soin de livrer des communiqués très impartiaux, froids et objectifs. Mais les dernières nouvelles qu’il a données le 8 août dernier sont alarmantes.

Bilan de la cyberaction :

2489 participants

25/11/19

Libéré le 7 septembre, après cinq ans de détention en Russie, le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov va recevoir, ce lundi, le Prix Sakharov du Parlement européen. Rencontre à Kiev, avec un homme serein qui rattrape le temps perdu.
Ce lundi, au Parlement européen à Strasbourg, deux hommes recevront le Prix Sakharov pour la liberté de l'esprit. Lauréat 2019, Ilham Tohti, un universitaire et dissident ouïgour condamné à la prison à perpétuité en Chine pour « séparatisme », et le réalisateur de cinéma Oleg Sentsov, qui avait reçu la distinction en 2018, alors qu'il purgeait encore une peine de 20 ans dans une colonie pénitentiaire de l'Arctique russe. Il recevra, cette fois, le prix en mains propres.

Les yeux rougis par la fatigue
Cela fait deux mois et demi qu'Oleg Sentsov est un homme libre, mais épuisé par l'obligation morale de remercier ceux qui se sont battus pour lui. « Énormément de rencontres, de déplacements, de sollicitations, un peu trop de tumulte, je dirais », nous confie-t-il, ce matin-là, dans un petit café, les yeux rougis par la fatigue, alors qu'il doit se rendre dans la foulée chez le ministre des Affaires étrangères, puis filer à Londres.

Le manque de sommeil est une des rares conséquences décelables de la prison, chez un homme de 43 ans qui fait preuve, par ailleurs, d'une impressionnante stabilité émotionnelle et d'une grande lucidité sur ses concitoyens, sur la nature humaine et la marche chaotique du monde. Il rechigne à parler de la prison et de sa grève de la faim de 145 jours. « Il n'y a rien d'intéressant là-dedans, pour moi, c'est du passé et je ne veux pas revenir là-dessus », dit-il.

Juste que son statut d'ex-prisonnier politique l'oblige, vis-à-vis de « nos gars restés là-bas ». Sentsov rappelle à qui veut l'entendre qu'une centaine de citoyens ukrainiens, dont beaucoup de Tatars de Crimée, sont détenus en Russie et que 227 Ukrainiens croupissent en dehors de toute juridiction dans les geôles des Républiques séparatistes pro russes de Donetsk et Louhansk. « Leurs conditions sont bien pires que les miennes à la colonie de Labytnangui », ajoute Sentsov.
Ce prix a agi comme une lumière forte, qui a attiré plus d'attention vers moi en éclairant une pièce noire et en empêchant les cafards de me dévorer
Le Prix Sakharov, Oleg Sentsov l'accepte avec plaisir, mais distance. « Ce prix a agi comme une lumière forte, qui a attiré plus d'attention vers moi en éclairant une pièce noire et en empêchant les cafards de me dévorer », compare-t-il métaphoriquement, évoquant « la liberté dans ce qu'elle a de plus précieux », et l'Europe qu'il perçoit comme « une vision du monde dans laquelle la valeur de la vie humaine et des droits de l'Homme est supérieure au poids de l'État ».

Une vision de l'Europe et du monde qui était au c½ur du mouvement de Maïdan, qui a débuté, il y a exactement six ans : « Construire un pays européen normal, et pas ce qu'on a maintenant, un marécage temporel entre postcommunisme et capitalisme, entre Europe et Asie », dit-il, en évoquant la révolution comme le grand moment de sa vie. Seulement, le réalisateur a été « projeté, de 2014 à aujourd'hui, dans une machine à voyager dans le temps », sourit-il.

Après cinq ans de goulag, Sentsov pourrait avoir la haine. Pourtant, il est étonnamment bienveillant. Son éclipse en prison lui offre le don de prendre du recul sur l'âme humaine. Il s'inquiète du degré d'hypersensibilité et de violence, cette « tension permanente » qu'a entraînée sur ses concitoyens ukrainiens « l'agression de Poutine », l'homme qu'il décrit comme son seul ennemi personnel et dont il aimerait voir la déchéance.

Un nouveau film en projet
En attendant, Oleg Sentsov compte se battre pour les prisonniers politiques ukrainiens. Il tente de retrouver la maîtrise du temps. Il s'offre sans retenue aux portables des passants. Il regarde avidement les films manqués. Il gazouille sur Facebook. Il voyage. Il profite des parcs de Londres avec sa fille adolescente. Il édite les notes qu'il a réussi à sortir de prison et se prépare à tourner un nouveau film, et à regagner un peu de sérénité.

© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/monde/oleg-sentsov-le-prix-du-retour-a-la-vie-24-11-2019-12440901.php#1jx3rmP17HmhBtls.99  

Présentation de la cyberaction :

Quarante pulsations par minute, un très bas niveau d’hémoglobine, la perte de 30 kilos, un cœur fragile… Le cinéaste Oleg Sentsov est en danger. Il mène une grève de la faim depuis trois mois pour dénoncer la condamnation inique des « prisonniers politiques » ukrainiens détenus en Russie (lui-même soumis à une peine de vingt ans de prison pour s’être opposé à l’annexion de la Crimée par la Russie, au terme d’une parodie de procès). L’opposant, très affaibli, a évoqué « une fin proche » dans une lettre adressée à sa cousine, Natalia Kaplan. Infime mais terrible information, dans un pays soumis au manque flagrant de transparence.

Oleg Sentsov en danger de mort
https://www.lemonde.fr/international/article/2018/08/09/la-sante-d-oleg-sentsov-en-greve-de-la-faim-en-russie-se-degrade-drastiquement_5340696_3210.html  

En grève de la faim depuis trois mois, Oleg Sentsov "n'a pas l'intention de s'arrêter" avant la libération des prisonniers politiques ukrainiens
https://www.francetvinfo.fr/monde/russie/oleg-sentsov/oleg-sentsov-veut-vivre-et-n-a-pas-l-intention-de-s-arreter-avant-la-liberation-des-prisonniers-politiques-ukrainiens_2897417.html  


Ecrivons à l'AMBASSADE DE LA FÉDÉRATION DE RUSSIE A PARIS
40-50, Boulevard LANNES
75116 PARIS
Téléphone : +33 (0)1 45 04 05 50
Fax : +33 (0)1 45 04 17 65

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur l'Ambassadeur,
Je demande la libération immédiate d'Oleg Sentsov et des prisonniers politiques ukrainiens.
Dans cette attente, je vous prie d'agréer mes salutations distinguées.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

15 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Sauvons cet homme!

PHILIPPE
Le 26/11/2019 à 18:29:37

Kiev propose à la Russie d'«échanger» Kirill Vychinsky contre Oleg Sentsov
https://francais.rt.com/international/64033-kiev-propose-russie-echanger-kirill-vychinski-contre-oleg-sentsov  

Alain Uguen
Le 03/08/2019 à 15:23:04

Cet homme n'est il pas lié avec l'extrême droite en Ukraine ?

Mathieu
Le 29/04/2019 à 08:58:45

je souhaite ètre rensreignée de cette affaire pour reconfirmer la non démocratie de la Russie actuelle.
Merci

ROSELIS BATISTA RALLE
Le 16/01/2019 à 22:49:38

Le Parlement européen remet le prix Sakharov à Oleg Sentsov

Le Parlement européen a remis, mercredi 12 décembre, le prix Sakharov, qui récompense une action exceptionnelle dans le domaine de la défense des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, à Oleg Sentsov. Cinéaste de 42 ans, originaire de Crimée, il est emprisonné en Sibérie depuis 2015 et sa libération est réclamée par la communauté internationale depuis de nombreux mois.
https://www.touteleurope.eu/actualite/le-parlement-europeen-remet-le-prix-sakharov-a-oleg-sentsov.html  

Alain UGUEN
Le 14/12/2018 à 17:48:11

Prix Sakharov à Oleg Sentsov: Bruxelles applaudit, Moscou s'insurge
http://www.rfi.fr/europe/20181025-prix-sakharov-oleg-sentsov-reactions-russie-union-europeenne  

Les parlementaires européens ont largement salué ce jeudi 25 octobre le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov emprisonné en Russie et lauréat du prix Sakharov. De son côté, Moscou parle d'une décision « totalement politisée ».

Emprisonné dans le Grand Nord russe, Oleg Sentsov a reçu jeudi 25 octobre le Prix Sakharov, décerné par le Parlement européen. Le cinéaste ukrainien, 42 ans, purge une peine de vingt ans de prison, reconnu coupable par la justice russe de « terrorisme » et « trafic d'armes ». Une affaire qui indigne les chancelleries occidentales et les organisations de défense des droits de l'homme. L'annonce a suscité peu de réactions à Moscou où la décision est jugée politique,

Alain UGUEN
Le 26/10/2018 à 11:04:15

C'est certainement très bien de soutenir Oleg Sentsov et de faire pression sur le gouvernement Russe pour qu'il se montre civilisé. Il est aussi urgent de faire pression sur notre gouvernement et nos institutions pour soutenir tous les grévistes de la faim en France qui sont aussi motivés et plus rigoureux par des grèves réelles. Il y a quelques années, un détenu de la prison d'Agen a fait une grève stricte (uniquement de l'eau) pendant 32 jours sans que cela émeuve le moins du monde les personnels pénitentiaires et judiciaires, ni les associations humanitaires, ni les media pourtant informés continuellement !

Michel Guérin Von Eickern
Le 07/10/2018 à 22:22:29

Monsieur l'Ambassadeur,
Je demande la liberté immédiate pour Oleg Sentsov, dont le combat héroïque s'inscrit déjà de plein droit dans l’insurrection millénaire de l'humanité en faveur des DROITS DE L'HOMME; et libérer Sentsov, c'est aussi libérer tous les Ukrainiens emprisonnés illégalement en Russie, car il ne peut exister de limite au combat des hommes (encore) libres en faveur de la liberté. Dans l'attente d'un miracle tout à fait réalisable, je vous prie d'agréer, Monsieur l'Ambassadeur, mes salutations distinguées.

Philippe Grenier
Le 14/09/2018 à 15:22:39

Mostra de Venise: le jury lance un appel en faveur d'Oleg Sentsov
https://information.tv5monde.com/info/mostra-de-venise-le-jury-lance-un-appel-en-faveur-d-oleg-sentsov-259002  

Alain UGUEN
Le 11/09/2018 à 08:48:42

Nous, qui avons encore le droit de parler, de nous exprimer, de dialoguer, indignons-nous et exprimons-nous sans animosité mais sans concession AUCUNE. C'est notre devoir de vivre dans cette cohérence en refusant toute complicité quelle qu'elle soit avec les gouvernements qui musellent, enferment, torturent ou tuent. Et ne pas le faire, c'est déjà être complice. Ainsi à chaque instant nous pouvons faire changer le monde ... un peu. BCW

Béatrice Chapuis-Westphal
Le 22/08/2018 à 13:29:57

En France, le roitelet Emmanuel Ier.
En Russie, l'homme qui voudrait être Tsar.
Aux Etats-Unis, le Président déjanté qui rappelle Staline par certains côtés (rusé, brutal, inculte).
En Chine, l'empereur rouge auto-proclamé.
En Italie, le populiste décomplexé...etc, etc...
Christian Perez-Gil a raison : cela ressemble à une situation d'avant-guerre.
Malheureusement tous ceux qui ont gardé un peu de vision dans ce Royaume des Aveugles finissent entre quatre murs ou entre quatre planches.
Pitié pour Oleg Sentsov dont c'est le centième jour de grève de la faim aujourd'hui !!!

Frawald
Le 21/08/2018 à 10:56:21

Veuillez libérer Oleg Sentsov et tous les prisonniers ukrainiens en vertu du Droit à la Liberté d'expression !
Merci
Monika

Monika
Le 20/08/2018 à 19:58:39

Une situation indigne et scandaleuse. Je comprends la démarche d'Oleg Sentsov qui n'aurait jamais dû, ainsi que ses compagnons, être incarcéré. Pour avoir connu et vu agir la milice et la Gestapo en France, je crois que les miens et moi-même aurions décidé de même. La remontée exponentielle de la violation des droits humains partout dans le monde par des gouvernements élus "démocratiquement" est très, très inquiétante. Il faut espérer que l'appel à libérer Oleg Sentsov -et tous les autres- soit entendu.

Mireille
Le 20/08/2018 à 15:53:55

Nous laissons faire toutes les dictatures du monde, parce qu'aujourd'hui les gens ont tendance à penser que le monde a besoin de fermeté, comme si nous étions des enfants et qu'il faille mettre des petites tapes sur les mains de certains trop agités. Or ce sont des emprisonnements arbitraires, de la torture et des exécutions et même des invasions brutales de pays entiers sur les quelles nous et en premier nos responsables politiques fermons les yeux. Ce manque de courage est du toujours à la même raison; le commerce. Si les dirigeants du "monde libre" parlaient d'une même voix, ces situations se régleraient rapidement.
Si l'Europe avait une voix politique (et peut-être aussi une force militaire) elle pourrait influer sur toutes ces situations qui l'ont discrédité depuis quelques années. Nous sommes dans une situation d'"avant guerre" ou nous avons laissé faire dés qu'un de ces gros bras nous regarde un peu méchamment et aujourd'hui le retard est énorme...

Christian Perez-Gil
Le 20/08/2018 à 13:57:25

Ces mots ne lui sont d'aucune utilité, cependant quelle force d'amour anime toutes ces personnes! Vous également, en fait. Merci

un anonyme
Le 20/08/2018 à 09:44:01

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !