actualité écologie

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

victoire pour Gabriel Dufils

Journal des Bonnes Nouvelles

OPÉRATION

La Terre vue depuis l’espace

AG Cyberacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Ne laissez pas vos appareils en veille

Les 10 jours verts Transacteurs

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : NON au Contournement Est de Guidel

Mise en ligne du 07/03/2019 au 30/07/2019

5 millions d’euros seraient dépensés par le conseil départemental du Morbihan dans un projet de rocade à Guidel. L'effet collatéral serait la destruction des corridors biologiques qui entourent le bourg de Guidel !

Bilan de la cyberaction :

2812 participants

le chantier est bien avancé...
donc très grande déception et tristesse.
Le combat continue cependant !
Le bilan de la cyberaction a été positif. Il y en a eu de nombreux échos,
des personnes heureuses de la mobilisation très rapide,
et un gros dérangement des maîtres d'ouvrage (Commune et Conseil Départemental),
qui est remonté jusqu'à la dernière séance du recours en justice.
Donc action à refaire.
A bientôt et merci.
Olivier Cloarec.

Présentation de la cyberaction :

La déclaration publique de ce projet date de 2006. Déjà, à cette époque on était conscient de la perte de biodiversité notamment due à la coupure des milieux naturels et aujourd’hui ce corridor est inscrit dans le PLU comme dans le SCoT. Alors comment accepter d’y faire passer une route ??

Parce qu’il y a d’autres solutions pour désengorger les bourgs pendant quelques heures l’été mais il n’y a pas d’autres solutions pour les chauves souris, les grenouilles, ou la loutre pour se déplacer se nourrir ou se reproduire, parce que le contexte actuel est la pollution de l'air, les dérèglements climatiques, la pénurie d'argent public, nous devons renoncer à cette rocade aujourd’hui…


Il est encore temps de montrer notre détermination
à l’encontre de ce contournement :
en participant au rassemblement du
13 avril à 14h30 sur le site, à Guidel,
près de la déchetterie et des terrains de rugby.

Le contournement de Guidel
De quoi s'agit-il ?
Il ne s'agit pas d'une simple route puisqu'il y aurait 4 ronds points à 4 ou 6 branches de 18 à 30m de rayon extérieur avec une piste cyclable. En fait l'emprise
totale approcherait les 20m pour une chaussée de 6m. Ce qui revient à imperméabiliser 10ha de plus sur ce secteur. Alors qu'aujourd'hui on remarque déjà la rapide montée des eaux dans le grand Loc'h suite à de fortes pluies et la saturation du milieu récepteur des eaux de la station d'épuration.
Depuis le départ de cette idée de contournement par l'est et sud-est nous avons eu cesse de répéter notre opposition au projet du fait de l'intérêt et de la
fragilité des milieux naturels concernés.
Les évolutions en droit ou dans les esprits ont apporté de l'eau à notre moulin et nous ont conforté dans nos positions.
Depuis la date de l'étude d'impact à savoir 2006 nous avons eu force de textes :
1/La loi sur les développement des territoires ruraux en février 2005 visant les collectivités et leur enjoignant de conserver les zones humides, de ne plus
financer d'opérations les détruisant,
2/Une circulaire et un arrêté en 2009 sont venus préciser et mieux encadrer ces notions notamment la définition et la délimitation d'une zone humide en
prenant en compte la végétation (hygrophile) mais également la nature du sol, la morphologie du terrain. (Pédologie et hydromorphie)
3/Diffusion de la connaissance sur les milieux humides et leurs rôles : réservoir de biodiversité rôle tampon face aux évènements climatiques du type sécheresse ou inondation, stockage de carbone organique, rôle d'épuration des eaux,
4/La loi Grenelle 1 a été votée en octobre 2008 et la loi Grenelle 2 (Engagement National pour l'Environnement) en juillet 2010. Ces 2 lois sont à l'origine de l'obligation d'inventorier les zones humides lors des PLU, de prendre en compte les corridors biologiques qui deviennent au niveau régional les Schémas
Régionaux de Cohérence Ecologique et au niveau local la trame verte et bleue.
5/La procédure d'évaluation d'incidences sur les sites Natura 2000 est aussi aujourd'hui une obligation règlementaire qui peine encore à se mettre en place
car c'est un sujet complexe. La difficulté vient notamment dans la prise en compte des effets cumulés des impacts. Dans le cas d'espèce il n'est nullement parlé de ce cumul. Et pourtant la présence de la station d'épuration, de nouvelles ZAC et autres projets sont sources d'impacts cumulés.
Sans parler des lois sur la transition écologique et la loi ALLUR, du principe « éviter, réduire, compenser »...et de notions d'habitat d'espèces, des services
écosystémiques des zones humides et de la biodiversité, de gouvernance visant à intégrer, en amont des projets, les divers enjeux environnementaux.
L'esprit de ces règles est en premier lieu de traiter les questions d'environnement comme un enjeu majeur et transversal, et d'affirmer l'importance des zones
humides et de la nature banale.
Les réflexions, les projets pour demain s'orientent vers une nouvelle mobilité : covoiturage, transport en commun, vélo...Et la tendance est de diminuer les
flux de véhicules, de les répartir sur le réseau existant plutôt que d'investir dans des équipements coûteux qui créent de véritables appels d'air pour la
circulation, créant de nouveaux verrous. La transition énergétique est totalement absente de ce dossier si ce n'est la création d'une piste cyclable. Cependant
l'intérêt d'une piste cyclable le long d'une voie à grande circulation est controversé. Un itinéraire court de traversée par le centre bourg pour les piétons et
vélos semblerait plus cohérent avec l'idée de favoriser les transports doux.

Et que nous confirment ces études portées à l'enquête ?
1/ Que plusieurs zones humides et boisées seraient impactées.
2/ Que les milieux naturels impactés sont remarquables.
3/ Que le tracé est dans la trame verte et bleue, c'est à dire emprunte les corridors biologiques qui relient la Laïta, le Scorff, le littoral.
La trame verte et bleue qui a été tracée dans le PLU ressort du document du SCoT (2006). De plus, dans le Schéma Régional de Cohérence Écologique
(2015) qui a montré l'importance en Bretagne des mosaïque d'habitats naturels il a été émis l'hypothèse d'un corridor plus littoral reliant Le Ter, La Saudraye
et la Laïta.
La présence des chauves-souris notamment les Grands rhinolophes mais aussi la loutre dans l'aire d'étude viendrait valider cette hypothèse puisque les souterrains du Ter, l'abbaye de Clohars Carnoët abritent des colonies d'hibernation de Grands rhinolophes et Grands murins qui ont besoin d'autres sites pour réaliser l'ensemble de leur cycle de vie qu'ils peuvent trouver dans notre aire d'étude.
De même pour la loutre, on peut imaginer qu'elle puisse rejoindre le Scorff en passant sous la voie rapide du côté de Gestel et la Laïta par le ruisseau de Billerit
Cette notion de trame verte et bleue a été mise en avant devant l'érosion continue de la biodiversité . L'objectif de préservation de ces corridors biologiques est d'arrêter l'appauvrissement de la nature ordinaire dans tous ses compartiments, face à l'urbanisation, l'artificialisation des espaces, la multiplication des activités humaines mais aussi le changement climatique.
Le problème principal qui mine les corridors biologiques est bien leur coupure. Dire que des coupures existent déjà dans le périmètre d'étude ne minimise nullement l'effet de la prochaine, bien au contraire ce sont les impacts cumulés qui conduisent à la
perte de fonctionnalités des corridors. Affirmer que ces corridors ou que ces ZH vont garder leurs fonctionnalités n'est pas suffisant pour nous convaincre : aucun argument n'est apporté pour soutenir cette thèse.
A partir de quelle surface une ZH, une ripisylve ou un bois demeurent fonctionnels et pour quelle fonctionnalité, pour quelle espèce ?? Autant de questions qui n'ont pas eu de réponse dans cette étude.
La route étant souvent un facteur de mortalité pour la faune : en placer une dans un corridor biologique est un non sens. C'est un véritable piège pour certains rapaces en chasse attirés par les proies abondantes sur les bas-côtés de la route, ces rapaces vont risquer la collision avec les voitures en volant bas.
De même pour certains insectes attirés la nuit par les phares, et pour leurs prédateurs : les chauves-souris et rapaces nocturnes. Et on ne compte plus les
cadavres de nombreux mammifères (loutres, hérissons, blaireaux, martres....)
La route est également une barrière mortelle pour les batraciens qui rejoignent leurs lieux de ponte.
Et en réalité, la route ne ferait pas que couper la trame mais la détruirait car elle l'emprunterait sur une bonne partie du tracé. Il ne faut pas oublier la trame nord qui lie par le bois et les prairies côté Kerhuen les belles zones humides du Clec'h, Béatus pour rejoindre la Laïta par le moulin de Bénoual.
4/Ce tracé ne respecte pas les principes retenus dans le ScoT approuvé en décembre 2006 dont une des valeurs fortes est le rôle structurant des vallées et
cours d'eau.
La conformité de ce projet avec cette orientation du ScoT est un quiproquo. En effet les différents vallons et notamment la vallée de la Saudraye sont des éléments structurants dans le paysage de la commune puisqu'ils sont à la fois une ceinture d'espaces naturels en mosaïque autour du centre créant une sorte de limite naturelle à l'urbanisation tout en étant des corridors biologiques permettant une certaine circulation de la faune et la flore (parfois coupés par des infrastructures), liaisons vers la Laïta, le Scorff et le littoral. Mais aussi des lieux de promenade pour nous tous.Le projet de contournement dit structurant aurait pour effet de déstructurer ce paysage pour forcer les barrières naturelles et étendre l'urbanisation.
Et toujours dans le ScoT on lit :
La préservation des ressources du territoire, la lutte contre des gaspillages déstructurants et coûteux pour la collectivité s’imposent ainsi comme des enjeux majeurs pour le SCOT et les documents d'urbanisme et les projets d'aménagement. Ces ressources concernent aussi bien :•
la ressource foncière, aussi précieuse pour la préservation d'espaces naturels riches et sensibles que pour les activités agricoles ou la qualité du cadre de vie des habitants, mais malheureusement menacée par un étalement urbain mal maîtrisé,
Cette volonté de préservation des ressources représente donc une notion extrêmement transversale du SCOT, inscrite en filigrane dans l’ensemble de ses objectifs et orientations.
Au vu de l'ensemble de ces évolutions c'est le caractère d'utilité publique qui est en jeu.

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Président , Monsieur Le Maire

Le contournement Est de Guidel, ce n’est pas une solution ni une réalisation s’inscrivant dans la transition climatique, énergétique et écologique. C'est un report de circulation, une fracturation de la ceinture verte et bleue une destruction irréversible d’habitats naturels d’espèces protégées en contradiction avec le SCOT.
Dans l'attente de l'abandon de ce projet, je vous prie d'agréer mes salutations citoyennes attentives à vos décisions.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

27 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Plus de 42° fin juin. On devrait penser à autre chose qu'aux voitures...

Christian Perez-Gil
Le 28/06/2019 à 15:43:35

Ce projet est malheureusement très utile. En effet, il concrétise une fois encore le fait que nos gouvernants sont maîtres en matière d'égologie. Des ignards et des irresponsables en matière d'écologie humaine, tout juste de mauvais gestionnaires puisque les impacts de tels projets sont toujours sous-évalués et donc imputables aux générations futures... et trouvant toujours des PIGEONS pour imposer leurs projets.

François
Le 06/05/2019 à 23:44:57

Selon Guillaume Sainteny , haut fonctionnaire et ancien directeur adjoint au cabinet du Ministère de l'Environnement, les ronds points sont une aubaine pour les entreprises de BTP: c'est l'aménagement qui leur rapporte le plus d'argent et qui, bénéficiant d'une réputation de sécurité, le rend indispensable. Ils sont souvent accompagnés de petits services rendus à la municipalité comme par exemple l'aménagement d'une aire de jeux...

Martine
Le 29/04/2019 à 12:32:10

Comme s'il n'y avait pas de choses plus importante qu'une rocade ! et, en plus, c'et très cher !
A quoi pense nos "élus" ?
A ce qu'on parle d'eux ?
A laisser une rocade portant son nom ?
A se faire bien "voir" des administrés ?
En tout cas, ça ne brille pas pour les économies !

Berthe
Le 29/04/2019 à 10:00:27

Arrêtons tous ces projets datant d'une époque révolue où on ne s'occupait ni d'environnement ni de biodiversité !!!
Stop à ces projets coûteux et obsolètes !!!

Agnès Falgoux
Le 28/04/2019 à 14:11:37

il faut gagner ! ces malversations scandaleuses
sont partout (ex;boues rouges) et il suffit de ne condamner qu'avec sanctions insuffisantes pour que ça bouge enfin

deanna martin
Le 28/04/2019 à 13:22:33

Guidel. Voie de contournement : déboutés, les opposants restent mobilisés
https://www.letelegramme.fr/morbihan/guidel/voie-de-contournement-deboutes-les-opposants-restent-mobilises-12-04-2019-12258241.php  

La voie de contournement à Guidel ? Une « évidence » !
Le chantier de la déviation du centre de Guidel sera lancé lundi. Président du conseil départemental, François Goulard est venu en personne expliquer pourquoi il était « nécessaire ».
https://www.ouest-france.fr/bretagne/guidel-56520/la-voie-de-contournement-guidel-une-evidence-6324686  

Alain Uguen
Le 27/04/2019 à 17:21:54

@Colette, ce n'est pas inutile 10 mais 12 mois sur 12. Car la partie qui aurait un sens à la limite c'est la partie nord (des 5 chemins à la rue du Capitaine Quillien).
Car le trajet en cours de réalisation va entraîner le déplacement à terme du Super U à côté du Lidl, ça fera une seconde carcasse de Super U devenue verrue et un centre ville mort. Guidel, ses champs transformés en lotissements et ses carcasses de supermarchés (et ses petits commerces fermés). Bizarre ce n'est ce Guidel 2020 que nous présente notre maire...

un Guiélois
Le 24/04/2019 à 22:56:16

Stop à ce projet inutile et coûteux

Marie-Christine Callet
Le 24/04/2019 à 15:19:15

Communiqué EELV Pays de Lorient
Une Zone à Défendre (ZAD) dans le Pays de Lorient
Le contournement Est de Guidel, est un grand projet inutile et coûteux (10M¤ pour 3Km). Il détruirait 2,5 hectares de bois et près d'un hectare de zone humide et affecterait cinq espèces protégées"
Que ne pourrait-on faire en terme d’écologie et de sobriété énergétique, ou de politiques sociale et scolaire (puisqu'il s'agit d'un projet départemental), avec 10 millions d’¤ !
Plutôt que de favoriser la ruée automobile quelques jours de l'année, il serait bien plus cohérent et utile de parier d’autres modes de transports plus économe en espace et plus en phase avec un tourisme durable et apaisé : navettes, bus, location de vélos, pistes cyclables, chemins piétonniers.
Ce projet date d’une autre époque, il serait temps que le e département du Morbihan, les élus-e-s du Pays de Lorient et Guidel s’en rendent compte et y renoncent.
Les associations de défense de l’environnement qui avaient agi en référé pour que les travaux n'aient pas lieu avant que le contentieux soit jugé au fond viennent d’être déboutés. Plus rien n’empêche ce désastre écologique de débuter.
EELV Pays de Lorient soutient les associations et les citoyens engagés contre ce projet, qui ont manifesté nombreux et sur place leur désaccord le 13 avril dernier.
EELV appelle les élu-e-s qui se disent aujourd’hui « sensibles » au climat et à l’écologie à le démontrer par des actes et non par des paroles, en intervenant pour obtenir au moins un moratoire sur ce projet et empêcher le début des travaux.
Enfin, si aucune mesure n’est prise dans les prochains jours, EELV appelle les citoyens à s’opposer au projet en empêchant le début des travaux. Pour nous elle devient une Zone à Défendre !

EELV Pays de Lorient
Le 23/04/2019 à 16:36:42

Défendons la biodiversité, et empéchons la minéralisation des surfaces naturelles

YVES CARRE
Le 11/04/2019 à 11:36:51

trop, c'est trop....

BOULET
Le 11/04/2019 à 11:32:18

Que l ont arrête la destruction de la nature pour des routes bitumées

nolo
Le 11/04/2019 à 09:28:09

Etant originaire du Morbihan, je défends à tout prix ce département tant que je peux.

LOYER Marie
Le 11/04/2019 à 03:43:40

C'est un scandale!

pierre Lambert
Le 10/04/2019 à 14:01:52

Guidel - Contournement. Bretagne Vivante maintient la pression
https://www.letelegramme.fr/morbihan/guidel/contournement-bretagne-vivante-maintient-la-pression-05-04-2019-12251927.php  

Alain UGUEN
Le 10/04/2019 à 12:02:51

ON nous a imposé un contournement stupide , projet vieux de 40 ans .....
ça suffit les folies et la course à la vitesse et surtout ne pas perdre de temps .
Nous attendons tous des transports publics de qualité et efficaces

cancoillotte
Le 06/04/2019 à 19:26:24

Me questionnant sur la nécessité ou pas d'un tel contournement je viens de constater que la route en question est essentiellement un accès au bord de mer, en aucun cas un grand axe routier qui justifierait de préserver le centre d'un trafic de poids-lourds incessant.
Une vraie voie cyclable pour faciliter l'accès au bord de mer à ceux qui font l'effort d'abandonner leur voiture lorsqu'ils sont en vacances serait bien plus utile.

Eric L
Le 04/04/2019 à 15:03:51

stop

YVON AZOU
Le 03/04/2019 à 21:55:57

Plus de moyens pour entretenir les routes existantes, alors pourquoi en faire des nouvelles qui ne seront pas entretenues?
La biodiversité est en péril, alors pourquoi sacrifier les zones humides? Celles du plateau de Saclay (91) ont été massacrées par le grand Paris, nous n'avons perdu les terres agricoles, les insectes, les d'oiseaux, les grenouilles, les abeilles...
Soutien du 91 Saclay,hélas noyé de matière grise: le béton.

Fr Pontiggia
Le 03/04/2019 à 15:08:26

Y EN A VRAIMENT MARRE, A NOTRE EPOQUE QU'ON EN SOIT ENCORE LA !!! A CROIRE QUE DANS LES "INSTANCES" IL N'Y AIT QUE DES IMBECILES QUI N'ONT RIEN COMPRIS !!!!

Annie MOYNE
Le 03/04/2019 à 12:31:29

Toute évolution devrait être faite, sans mettre à mal la biodiversité et l'Humanité.

Philippe Causse
Le 03/04/2019 à 10:48:23

Ahhh, Mister Goulard, le pro du BTP... Il a quand même réussi à creuser un tunnel sous le Golfe du Morbihan dans un PNR !

Jean
Le 02/04/2019 à 22:37:30

TOUJOURS LA MÉGALOMANIE DE NOS POLITIQUES DÉPENSIERS AVEC DES POTS DE VINS ET LA DESTRUCTION DE NOTRE FLORE ET FAUNE.
NOUS POUVONS ROULER SUR DES ROUTES OU IL FAIT DE PRENDRE SON TEMPS ET DE DECOUVRIR NOTRE BELLE CAMPAGNE ET NOTRE COTE MER.

VOIR AUSSI A ST MALO AVEC UN IMMOBILIER EN PLEIN DELIRE.

NIC
Le 02/04/2019 à 21:17:03

En matière d'écologie pratique presque rien de ce qui compte vraiment n'est fait par les collectivités locales et encore moins par l'état. A Rothéneuf c'est la même histoire, la mairie veut construire un lotissement énorme (800 logements) en détruisant la zone humide. A la prochaine élection il assureront les citoyen de leur soucis écologique, mais ce sera avant, car après, aucun changement, en roue libre vers le désastre total.

Les milieux naturels ne valent rien face à une demande de permis de construire. Et quand rien n'est construit dans ce petit bois que vous aimez tant, on y balance une "activité" d'accrobranche ou un parcours d'exercice physique, ou un circuit VTT. Et bien sur les chasseurs y ont déjà tout les droits, pas vous citoyens inoffensifs, qui aimez sentir l'odeur de l'humus et rester discret.

Bretagne de mon enfance
Le 02/04/2019 à 19:56:14

Pensons à nos enfants et à nos petits enfantt !!!

Gisele Montenot
Le 02/04/2019 à 14:15:34

Habitant dans le finisterre tout près de Guidel que je traverse régulièrement je ne vois pas l'intérêt de ce contournement inutile 10mois sur 12... Et en été les touristes sont en vacances donc ont le temps !

colette CLAVAUD
Le 02/04/2019 à 13:23:10

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !