image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : Contre les piégeages d'oiseaux en PACA ou ailleurs

Mise en ligne du 27/07/2018 au 15/08/2018

Sous prétexte de « traditions », le Ministère de la transition écologique et solidaire veut, comme les années précédentes, autoriser diverses pratiques cruelles de piégeage de centaines de milliers d’oiseaux. En plus d’être cruels, certains de ces pièges sont non-sélectifs :

Bilan de la cyberaction :

2196 participants

15/08/18 La consultation est terminée

Présentation de la cyberaction :

Argumentaire général valable pour toutes les pratiques 

Ces chasses sont dites « traditionnelles » car elles dérogent aux directives européennes. Elles datent d’une période où les populations rurales avaient besoin de se nourrir de protéines animales à bon compte. Ce n’est plus justifié aujourd’hui. D’autant que le piégeage est difficilement contrôlable, et les pratiques cruelles :
Difficilement contrôlable : lorsque la police de la nature arrive sur place, si jamais elle arrive, il est souvent trop tard. Et quand bien même, lorsqu’un pinson ou un chardonneret est pris et que le garde arrive, le piégeur a beau jeu de dire qu’il allait le relâcher.
Cruel : lors des opérations de contrôle qu’elles conduisent elles-mêmes, les associations ont souvent trouvé des oiseaux blessés voire même morts dans les pièges. Au stress s’ajoutent les heurts physiques du grillage, la souffrance des oiseaux collés par les pattes, par les plumes des ailes, par la queue ou par le corps, et lorsqu’ils sont décollés, aux stress des manipulations, à la violence des collets…

Argumentaire contre le piégeage des grives et Merles noirs aux gluaux dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône, du Var et du Vaucluse

Bien entendu, il s’agit d’une pratique non sélective puisque n’importe quel oiseau autre que les grives et merles noirs peut se retrouver englués, ce qui a conduit en 2004 la Cour de justice de l’Union Européenne à condamner l’Espagne qui autorisait une pratique similaire. Malgré l’obligation de relâcher les spécimens d’espèces non ciblées, ceux-ci ont peu de chances de survivre, surtout les petits passereaux (mésanges, rouges-gorges, etc.) : articulations démises en se débattant et mutilations, plumes arrachées par la glu, intoxication due aux solvants chimiques utilisés pour décoller les oiseaux (« traditionnellement » cela se faisait avec de la cendre). Alors que les chasseurs déclarent avoir capturé 42 319 oiseaux la saison 2017-2018, chiffre relativement stable depuis quelques années, les arrêtés soumis à consultation autorisent le piégeage de 78 000 grives ou merles noirs pour la saison 2018-2019 ! Les chasseurs n’étant pas soumis à l’obligation de relâcher les appelants en fin de saison, ce quota s’ajoute à l’important prélèvement de ces espèces par tir au fusil (plus de 2,5 millions de grives de merles noirs en France d’après l’enquête nationale sur la saison 2013-2014[4]).

Nous invitons les plus courageux à déposer sur le site de la consultation avant le 14/08
http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=1855  

La lettre qui a été envoyée :


Madame, Monsieur,

Par la présente je tiens à répondre à la consultation pour dire mon opposition au piégeage des Vanneaux huppés et des Pluviers dorés ainsi que le piégeage des merles et grives aux gruaux, pratiques cruelles et difficilement contrôlables.

 

32 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Et on accuse les chats!!!Ds certaines villes sont utilisés des pièges à hirondelles!Et cette glue vendue ds les gdes surfaces,je suis scandalisées qd est-ce que les souffrances des animaux piègés vont être prises en compte,l'homme n'est qu'une pourriture qui se donne le droit de vie ou de mort !

Cricri
Le 21/08/2018 à 19:04:23

c'est parfaitement scandaleux, rétrograde, preuve d'insensibilité, "tradition = affaire de vieux cons", cela semble vrai

Pièger des oiseaux alors que nous mangeons à notre faim est du gâchis, le faire alors que l'on sait, que l'on voit, entend et constate que les oiseaux sont en diminution est de l'imbecillité,

j'ai honte ; ce n'est pas un ministre de l'écologie que nous avons, mais un pantin, une marionnette

maripachats
Le 15/08/2018 à 08:41:56

Au XXIème siècle on ne peut plus autoriser des modes de chasse qui datent d'un temps où l'homme devait trouver à se nourrir dans les bois.
Les oiseaux sont nos précieux alliés pour lutter contre les insectes qui nous envahissent, sans porter atteinte à notre santé.

Monique RAGETLY
Le 13/08/2018 à 09:19:59

Ah on peut se lamenter sur la disparition des oiseaux...ces chiffres font froid dans le dos....
l'Homme cette salle bête !

un anonyme
Le 09/08/2018 à 15:53:09

les médias nous font part de la disparition d'environ 30% des oiseaux, et mr Hulot avaliserait le fait de continuer cette éradication: que nenni !
en voilà un drôle de ministre de l'écologie: Jean Marie Pelt ou d'autres doivent se retourner dans leur tombe....

jean-louis petithory
Le 09/08/2018 à 12:12:04

La Chasse au gluaux -particulièrement barbare- est indigne de la France du XXIème siècle. Il y a des "traditions" de notre pays comme la guillotine par exemple que nous sommes content d'avoir vu disparaître. Il reste d'autre "traditions" barbares à faire disparaître.

Franz VALENTIN
Le 09/08/2018 à 08:24:25

Entièrement d'accord avec le commentaire de Christian Perez-Gil et avec le constat de Jeanine !!!

Il y a de quoi être écoeuré(e)s.
La liste des "victimes" s'allonge. Après les alouettes, les pluviers, les vanneaux, les grives et les merles, c'est au tour de la Tourterelle des bois. La France a refusé la suspension de la chasse proposée par l'Europe pour essayer de regonfler les effectifs de cette espèce en grand déclin au niveau mondial (et national dans une moindre mesure).
En juin dernier, les chasseurs ont fait leur marché auprès d'Emmanuel Macron. Maintenant, Nicolas Hulot est prié de livrer la marchandise… Et il s'exécute…

PS : Merci à Mondo pour sa note de poésie. On en a bien besoin !

Frawald
Le 08/08/2018 à 22:27:55

Au nom de prétendues traditions va-t-on autoriser demain les pratiques de l'Inquisition ?

Bibi
Le 08/08/2018 à 19:26:19

2 printemps silencieux...et on continue le massacre .Cette année , 1000 km campagne , 70h observation , aucun busard ( st Martin et cendré ) de répertorié . Un monde sans oiseaux sera un monde de pesticides...et un monde sans être humain .

Jeanine
Le 08/08/2018 à 05:52:39

"A pleurer" en effet, on serait morts de rire si le sujet n'étais pas si grave et mortel pour déjà beaucoup de victimes.
Il ne faut pas lui demander s'il veut démissionner, il l'a déjà fait dans les actes, un dernier effort pour que ce soit effectif. Tout le gouvernement et le président devraient en faire autant.
"Aux Armes Citoyens"

Christian Perez-Gil
Le 07/08/2018 à 22:33:26

Avec un ministre de l'écologie comme monsieur Hulot, on est sauvés: les bonnes vieilles traditions sont préservées,tout comme le nucléaire, le roundup, les néonicotinoïdes... Le fric d'abord!

marc70
Le 07/08/2018 à 19:11:26

Voici un article trouvé sur le net :
https://finance.orange.fr/actualite-eco/article/canicule-nicolas-hulot-appelle-les-francais-a-prendre-leurs-responsabilites-CNT0000015uS7M.html  

En parlant de la canicule, Nicolas Hulot vient d'appeler vivement les Français à prendre leurs responsabilités dans la lutte contre le réchauffement climatique.

"Prendre ses responsabilités". Ouh là, il est gonflé, le gars, de parler de ce qu'il ne connaît pas !...
Car à propos de la défense de la biodiversité :
- Les 5000 bénévoles LPO qui oeuvrent pour la sauvegarde des espèces aviaires prennent leurs responsabilités.
- Les paysans, (les vrais, pas les entrepreneurs agricoles) qui contournent et préservent les nids découverts dans leurs champs, prennent leurs responsabilités.
- Les Cyberacteurs qui dénoncent et interpellent, prennent leurs responsabilités.
- Les gosses des écoles qui construisent des nichoirs ou des hôtels à insectes prennent leur part, etc...
Nous pourrions citer encore une foultitude d'exemples de gens qui donnent du temps, de l'argent, du cœur pour tenter de sauver ce qui peut l'être.
Et pendant ce temps en France, à l'exécutif, des nullos, des mégalos, des lâches prennent des décisions irresponsables qui mettent à mal ou annihilent carrément le travail et les espoirs de ces personnes responsables.
A pleurer !
Vous voulez démissionner Monsieur Hulot ?
Chiche !

Frawald
Le 07/08/2018 à 14:33:20

La chasse à courre et la chasse "tout court" n'ont aucune raison d'être, sauf la sauvagerie, la faune sauvage vivrait très bien sans l'intervention de l'homme, qui n'est qu'un prédateur qui tue non pour se nourrir, mais par plaisir, par loisir… Comment un simple loisir peut-il être basé sur la mort d'être vivants et libres ?
Il faut aussi mesurer le danger, l'inconfort, la gêne, que cela représente pour les riverains des zones de chasse.
Seuls, des garde-chasse assermentés devraient pouvoir faire des prélèvements lorsque cela s'avère nécessaire et dans l'intérêt de la nature.

Il ne faut plus de chasseurs amateurs, qui démarrent la journée par la case "bistrot" et ont plus de canettes dans la musette qu'i n'en faudrait… je les vois régulièrement au bout de ma route de campagne !
Comment peut-on accepter que des gens armés puissent se promener impunément en campagne et tirer sur tout ce qui bouge ?
Il faut des gardes forestiers qui régulent les populations d'animaux sauvages, gros gibier, et c'est tout ! Mais la chasse à courre ou au tir sont une honte… d'un autre âge.

kLEFIZE Jean-Louis
Le 07/08/2018 à 11:45:09

Outre le fait qu'il s'agisse de pratiques dignes du Moyen Age, elles portent aussi préjudice à l'ensemble de l'avifaune européenne, vu que ces oiseaux sont souvent migrateurs.

Sprumont
Le 06/08/2018 à 20:52:13

Ce gouvernement comme tous ceux qui l'on précédé, ne s'occupe absolument pas de ce que veulent ou pensent les administrés.
Le seul soucis de Mr Macron est de privatiser l'ensemble des services publics. C'est pour cette raison qu'il a été mandaté par la finance états unième. Alors le bienêtre des petits oiseaux est vraiment le cadet de ses soucis. Nicolas Hulot se fait le complice d'une politique qu'il a longtemps condamnée, pris au piège du pouvoir, il s'est laissé corrompre par les arguments fallacieux des lobbies. Nous n'avons rien a espérer de ces gens là ! Ouvrez les yeux et vous verrez combien ce monde est en train de muter vers un "ordre nouveau" dicté par des financiers multimilliardaires, mis en place par des politiciens corrompus jusqu'à la moelle et des députés européens à la solde de ces mêmes personnes. Il est grand temps que le peuple français se réveille.

Jean-Yves COUAPEL
Le 06/08/2018 à 20:43:06

Plus d'abeilles, plus d'oiseaux, disparition de plus en plus rapide de nombreux animaux, mais …
de plus en plus d'humains, qui sont de plus en plus mauvais, égoÏstes , paresseux , intégristes ,violents ,menteurs , parasites , voleurs ,qu'allons-nous faire d'eux ??? des "inqualifiables" à vie ? et qui va payer pour eux ??? les gens corrects qui travaillent?

un anonyme
Le 06/08/2018 à 17:10:18

Non à la chasse de la honte.

On massacre sans distinction des espèces qui ont déjà de grandes difficultés à survivre.

Par ailleurs une preuve de plus que Hulot est une baudruche verte qui n'a pas et n'a sans doute jamais eut un début du commencement de conscience écologique.

Comme j'ai lu sur autre post il faut aller sur le site de ministère répondre pour répondre à l'enquête publique même si cela ne servira sans doute à rien. Ces enquêtes étant de pure forme.

Marsupilami
Le 06/08/2018 à 16:56:01

La disparation soudaine de 30 % des oiseaux en peu de temps ne semble pas choquer Mr HULOT... Une crétin corrompu de plus au gouvernement...

Feyt
Le 06/08/2018 à 16:16:30

La tradition a bon dos!!! A l'heure qu'il est l'effondrement de population d'oiseaux: passereaux notamment! ne permet plus cette pratique.
Celle-ci par le passé, déjà lointain était aussi un "moyen de subsistance" en campagne et un luxe pour les "riches" qui se faisaient servir ces plats renommés!....
Ce qui doit primer aujourd'hui, c'est la protection de ces petits oiseaux qui font le bonheur d'un jardin, quand on en a un.
Où sont passées les alouettes des champs ou les cilles des blés ou le rossignol et j'en passe.

Cactus
Le 06/08/2018 à 15:48:04

Cet individu est une escroquerie faite homme. Quand on pense qu'il a failli être le candidat des écologistes à l'élection présidentielle alors qu'il bat tout les records de négation de la protection de la nature .
Hulot, démission !

oldpuzzle
Le 06/08/2018 à 14:39:41

Alors que M. Hulot appelle à la mobilisation pous la non disparition de la biodiversité, il signe une autorisation de "chasse" moyenâgeuse qui cause des ravages sur TOUTES les populations d'oiseaux.
Bravo la cohérence.

Soizic01
Le 06/08/2018 à 13:34:48

On ne déplace pas les animaux pour le bon plaisir des régions. Ils ne vivent que ou le climat, la nourriture et l'habitat leur conviennent ! Le piégeage à la glu est une ignominie, les oiseaux quelque soit l'espèce mettent des heures à agoniser, même s'ils ne sont pas comestibles. C'est inadmissible de la part de Hulot, pourtant le seul du gouvernement à réellement à connaitre la nature de cautionner cela. Mais même dans le cas contraire, Le braconnage est tellement en PACA que ..... MAIS VIVE LES CHASSEURS, PROTECTEURS de la nature qui font la pluie et le beau temps.

claire kervarrec
Le 06/08/2018 à 13:17:32

decidement ce gouverne-ment n'est que compose de nuisibles, de corrompus et d'incapables pas un seul pour remonter le lot!!
font ils comprendre un jour que proteger faune et flore c'est aussi proteger l'humain et permettre de detruire c'est aussi detruire l'humain!!

8888
Le 06/08/2018 à 12:44:04

Qu'on leur colle des ailes de merles dans le dos à tous ces tordus sadiques du pouvoir ! Ce sont eux qu'il faudrait chasser car ils soutiennent et encouragent des pratiques d'un autre âge à travers ces traditions cruelles.

Mirabelle
Le 06/08/2018 à 12:24:27

Qu'on leur colle des ailes noires de merles à ces sadiques tordus du pouvoir ! Ce sont eux qu'il faudrait chasser !

un anonyme
Le 06/08/2018 à 12:19:52



la nature, l'art et la poésie pour nourrir l'humain:

Le vent voyage

Deux oiseaux en haut d’un arbre

Matin tranquille.

mondo
Le 06/08/2018 à 12:00:08

oh oui piéger les oiseaux quelle bonne idée écologique à remettre au goût du jour , sûrement avec la complicité
des promoteurs éoliennes , quand il n'y aura plus d'oiseaux ça ne sera plus la peine de les compter!
et on économisera sur les postes de cantonniers ramasseurs de cadavres et les détecteurs effaroucheur d'oiseaux et les aigles équipés de GPS!!!

c'est ça le progrès: tuer la vie.

chris
Le 06/08/2018 à 11:45:56

une honte, un vrai scandale. La france est zéro pointé pour l'environnement et la protection de la faune sauvage

Leblond Jean-Michel
Le 06/08/2018 à 11:11:07

Aucun Ministre de l' écologie digne de ce nom ne peut autoriser ce type de chasse qui est un massacre honteux dans de grandes souffrances!
La Sixième extinction de masse est en cours !
Alors il est grand temps que la protection de la biodiversité ne soit pas un vain mot et que le ministre Nicolas Hulot montre sa droiture!

sdn
Le 06/08/2018 à 09:43:55

Faire du piégeage mais uniquement dans l'idée de déplacer ces populations d'oiseaux dans d'autres régions de France où la biodiversité est moindre, mais en aucun cas pour tuer ces oiseaux !

Si l'on devait faire du piégeage pour les Hommes politiques surnuméraires, je ne vous raconte pas le nombre de bennes qu'il faudrait.

carolb
Le 06/08/2018 à 09:42:29

Il ne devrait exister aucun pièges pour oiseaux, ce sont des êtres nécessaires à la nature qui se nourrissent d'insectes et autres parasites: tous ces pièges doivent être interdits et leurs poseurs sévèrement punis.

cheep 06
Le 06/08/2018 à 09:34:54

Pas de commentaire ici mais j'invite vivement tous les cyberacteurs à donner leur avis sur les sites des enquêtes publiques comme je l'ai fait. Ces pratiques inacceptables relèvent du sadisme.

Mireille
Le 06/08/2018 à 09:15:07

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !