actualité écologie

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

météo

Les 10 jours verts Transacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

Samedi 3 octobre: marchons sur les aéroports!

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Annoncez la couleur !

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : 242 : PROJET DE LOI OGM

Le 5 février le projet de loi sur les OGM passe au Sénat!
Après les municipales et les cantonales à l'Assemblée Nationale

Bilan de la cyberaction :

4362 participants ont écrit à
petitions1@www.elysee.fr." target="_blank">www.elysee.fr">petitions1@www.elysee.fr..     ,infodoc@agriculture.gouv.fr.  

Présentation de la cyberaction :

Constatant que les dernières initiatives du gouvernement ne tiennent pas compte des engagements pris lors
du Grenelle de l'Environnement:
• au lieu de l'activation de la clause de sauvegarde sur la culture du maïs MON810, c'est un arrêté ministériel
non motivé, sans aucun effet et contraire aux règlements européens qui a été pris ;
• au lieu de garantir le droit et la liberté de produire et consommer sans OGM, sa proposition de projet
de loi permet d'organiser la contamination génétique généralisée.
Constatant que la « coexistence » entre filières OGM et non OGM est impossible, les personnes et organisations
sous signées formulent les demandes suivantes :
1 - CLAUSE DE SAUVEGARDE SUR LE MAÏS MON810 : notification immédiate auprès
de la Commission européenne.
2 - PROJET DE LOI : mise en place des mesures de protection conformément au large mandat dévolu par
l'Union européenne1, et respect en particulier des principes suivants :
• primauté d'une agriculture, d’une apiculture et d'une alimentation sans OGM ;
• respect du « sans OGM » en tant qu'absence effective d'OGM2 ;
• régime de responsabilité strict et sans faute, impliquant l'ensemble des opérateurs de la filière OGM, sur
l'ensemble des préjudices directs ou indirects, immédiats ou différés, y compris lorsque la contamination
ne vient pas d'un champ voisin et que son origine ne peut être identifiée avec certitude ;
• respect du droit à l'information préalable et à la participation du public et des collectivités territoriales ;
• évaluation indépendante, transparente et pluridisciplinaire des OGM.
3 - PRÉSIDENCE DE L'UNION EUROPÉENNE PAR LA FRANCE EN 2008 :
Mise en oeuvre de négociations concernant :
• l'étiquetage obligatoire des produits d'animaux ayant consommé des OGM ;
• la réforme en profondeur des systèmes d'évaluation et d'autorisation européens, au moins équivalents
à ceux en vigueur pour les pesticides.
1 Le cadre réglementaire européen fondé sur la liberté de choix des consommateurs et des producteurs offre un mandat très large aux
Etats membres pour qu'ils prennent « les mesures nécessaires pour éviter la présence accidentelle d'OGM dans d'autres produits » (article
26 bis de la Directive 2001/18)
2 Tel que déjà défini par la note d'information de la DGCCRF 2004-113 du 16/08/2004

Voir les ONG signataires
http://www.stop-ogm.org/
  />
Nous vous invitons à interpeller vos députés et vos sénateurs
Ecrivez à votre Sénateur!

Les 15, 16 et 17 janvier le projet de loi sur les OGM passe au Sénat!
Début février à l'Assemblée Nationale

Ecrivez ! téléphonez ! prenez un rendez-vous ! organisez une activité publique...

Les parlementaires sont très sensibles à l’opinion locale…et notamment sont qui se portent candidats aux élections municipales.

Interpellez-les et faîtes-leur savoir que vous ne voulez pas d’OGM, ni dans votre assiette, ni dans les champs ! Votre opinion doit être entendue!

- Demandez-leur de s’engager pour nous permettre de continuer à refuser les OGM !

Demandez-leur de signer le texte de « l’Appel »

Texte de la pétition :


Monsieur le Président de la République
copie aux parlementaires de mon département

Conformément aux conclusions du Grenelle de l'Environnement1
et aux déclarations ministérielles2, Constatant que la «
coexistence » entre filières OGM et non OGM est impossible, je
m'associe aux organisations qui formulent les demandes
suivantes :
- un réel moratoire sur les OGM pesticides avec l'application de
la clause de sauvegarde3 sur le maïs
Monsanto 810
- une loi qui garantisse la liberté et le droit de produire sans
OGM pour les agriculteurs et les
apiculteurs
- un étiquetage des produits (laits, œufs, viandes et poissons)
issus d'animaux ayant consommé des
plantes GM
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président de la République,
mes salutations distinguées.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

Aucun commentaire

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !