actualité écologie

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

météo

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : 201 : libération des infirmières bulgares et du médecin palestinien emprisonnés en Libye

A la veille des fêtes nous vous proposons de relayer la campagne pour la libération des infirmières bulgares et du médecin palestinien emprisonnés en Libye

Bilan de la cyberaction :

2763 ont écrit à info@libyan-tourism.net.   ,bpj.france@gmail.com.  

Les médias français ont largement relayé les informations au sujet de la libération des infirmières bulgares et du médecin palestinien naturalisé bulgare.

Le président de la république de Bulgarie, Monsieur Gueorgui Parvanov, leur a remis le décret d'annulation de la peine de prison dès leur atterrisage sur le sol de Bulgarie (la peine de mort avait été commuée en peine de prison quelques jours auparavant par les instances libyennes).

Vous avez été très nombreux à nous écire en réponse à nos derniers emails dont les sujets étaient :
ANNULATION PEINE DE MORT et DECOLLAGE DE LIBYE.
Nous transmettrons d'ailleurs aux infirmières et au médecin les phrases de soutien et de joie par l'intermédiaire de l'un de leurs avocats (en respectant l'anonymat).

Les personnes enfin libres se reposent dans une résidence près de Sofia et iront également se remettre en forme auprès de la mer Noire. Ce ne sera bien sûr pas suffisant après ces longues années de souffrance, mais nous pensons que cela est le début de la ré-accoutumance à leur vie qui redémarre.

Nous remercions :
- Monsieur Eberlin qui a diffusé largement l'information dans l'Est de la France et à Paris et avait organisé notre concert de soutien à Mulhouse ;
- Monsieur et Madame Gauvin qui étaient en contact assidu avec le député et le président du Conseil Général de leur région (Bretagne) ;
- Les Médecins du Monde pour leur soutien financier ;
- L'association "Amitié Médicale France Bulgarie" qui a relayé les informations par ses contacts avec Bernard Kouchner, leur pétition qui a circulé auprès du milieu médical en France, des réunions, des articles publiés sur "Le quotidien du médecin" ;
- Monsieur François Frison-Roche qui a pu s'exprimer sur plusieurs chaînes de télévision françaises et dans des médias bulgares. Il nous a aidés également à rédiger les textes destinés aux présidentiables en France ;
- L'Alliance France Bulgarie, par ses contacts, qui nous a donné la possibilité de rencontrer le sénateur Monsieur Picheral et Monsieur Barrot vice-président de la Commission Européenne ;
- Patrice qui a organisé tout seul avec son asssociation bretonne le Fest-Noz Trad ;
- Monsieur Jean Corcos qui, depuis le début, nous a suivis et a réalisé de nombreux reportages et interviews sur son blog et sur Radio Judaïques FM ;
- Les deux avocats bulgares et l'avocat libyen (grâce à Elitsa et à Dominique nous avons pu disposer d'un interprète en langue arabe), avec qui nous étions en contact.

Notre action de soutien, menée depuis avril 2005, conjointement à d'autres associations, avec vous tous qui avez participé en divulguant l'information, en publiant sur des journaux, des blogs et des sites internet se termine.

Notre comité de soutien était constitué de personnes résidant partout en France, ainsi qu'à l'étranger, en Bulgarie, en Allemagne, au Luxembourg, en Belgique, en Grèce, en Algérie, au Maroc, aux Etats-Unis, au Canada, au Congo, Togo, Burkina Faso, etc.

POUR INFORMATION
Monsieur Boyko Borissov, maire de Sofia a désigné Nicolas Sarkozy, son épouse Cécilia, et Benita Ferrero-Waldner citoyens d'honneur.
Le magazine hebdomadaire "Femme Actuelle" prépare en Bulgarie un reportage sur les infirmières bulgares.

Un grand MERCI et ... n'oubliez pas la Bulgarie, pays à visiter et avec lequel vous pourrez toujours rester en contact par le biais de notre site web :
http://www.bulgaria-france.net
 

Françoise Woltz
Youriy Vodenitcharov
Association Bulgaria France
24 avenue de Villiers
F 75017 Paris
+33 1 42 27 65 54
http://www.bulgaria-france.net
 

Présentation de la cyberaction :

vous trouverez l’historique sur ce site
http://www.bulgaria-france.net/lybie/liberation.html  

Voir aussi le communiqué d’Amnesty International
http://web.amnesty.org/library/Index/FRAMDE190072006?open&of=FRA-LBYi
  />
L’adresse du Ministre de la Justice ( secretary@aladel.gov.ly.   ) proposée par Amnesty International dans des interventions précédentes étant apparemment désactivée, nous vous proposons d’interpeller le Ministre du Tourisme dont l’adresse, nécessités économiques obligent, a peut-être plus de chances de rester valide.

Bonnes fêtes de fin d’année de la part de toute l’équipe
Association Cyber @cteurs.
c/o Alain Uguen
152 rue F.Pelloutier
29000 Quimper


Libérez les infirmières bulgares et le médecin palestinien emprisonnés en Libye!
http://www.abolition.fr/ecpm/french/petitions.php?ref=18
  /> Appel : Ensemble contre la peine de mort, Avocats sans frontières France et l’Observatoire marocain des prisons lancent un Appel urgent pour la libération des infirmières bulgares et du médecin palestinien emprisonnés en Libye.

Christiana, Valia, Valentina, Nazia, Snezhana, infirmières bulgares, et Ashraf, médecin palestinien, connaissent l'enfer des geôles Libyennes depuis plus de sept ans !

Mobilisons-nous pour demander leur libération !

Le 9 février 1999, cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien ont été arrêtés et accusés d’avoir inoculé le virus du SIDA à des centaines d’enfants de l’hôpital pédiatrique de Bengazi en Libye. Au terme d’un procès truqué où les droits de la défense ont été violés, à la suite de tortures physiques et psychologiques, et alors que d’éminents spécialistes libyens et internationaux (dont le professeur Luc Montagnier) ont confirmé que ces accusations n’étaient pas fondées, les infirmières et le médecin ont été condamnés à mort. Le 25 décembre 2005, jour de Noêl, les condamnations à mort ont été cassées mais un nouveau procès a été immédiatement ordonné !

Dans cette affaire, des innocents sont désignés comme bouc-émissaires par le gouvernement libyen et victimes d’une machination politique dont la peine de mort, comme trop souvent, est l’instrument. En outre, Maîtres Emmanuel Altit, Antoine Alexiev, Mariela Petrova, Ivan Paneff, avocats au Barreau de Paris et défenseurs des infirmières, ont rencontré les plus grandes difficultés à exercer leur mission : refus de visa, empêchement de se rendre en Libye, impossibilité d’accéder à la copie intégrale du dossier… Avocats sans frontières parle d’un véritable assassinat judiciaire.

L’opinion publique internationale ne peut rester silencieuse !

Nous appelons les responsables politiques, personnalités, organisations, avocats et citoyens d’Europe, d’Afrique et du monde entier à se joindre à nous pour demander leur libération.

Nous demandons aux autorités libyennes la libération immédiate de Christiana Malinova Valcheva, Valia Georgieva Cherveniashka, Nasia Stoitcheva Nenova, Valentina Manolova Siropulo, Snezhana Ivanova Dimitrova et Ashraf Ahmad Jum'a et l’abolition de la peine de mort.


Ambassade de Lybie à Paris. 2, rue Charles Lamoureux - 75116 Paris Tel : 01.47.04.71.60 Fax : 01.47.55.96.25

Texte de la pétition :


Mr Ammar Altayef Ministre du Tourisme
Tripoli
Libye
Aux bons soins de son Excellence, Monsieur l'Ambassadeur de Libye à Paris

Monsieur le Ministre,

Le 9 février 1999, cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien ont été arrêtés et accusés d’avoir inoculé le virus du SIDA à des centaines d’enfants de l’hôpital pédiatrique de Bengazi en Libye. Au terme d’un procès truqué où les droits de la défense ont été violés, à la suite de tortures physiques et psychologiques, et alors que d’éminents spécialistes libyens et internationaux (dont le professeur Luc Montagnier) ont confirmé que ces accusations n’étaient pas fondées, les infirmières et le médecin ont été condamnés à mort.

Nous demandons aux autorités libyennes la libération immédiate de Christiana Malinova Valcheva, Valia Georgieva Cherveniashka, Nasia Stoitcheva Nenova, Valentina Manolova Siropulo, Snezhana Ivanova Dimitrova et Ashraf Ahmad Jum'a et l’abolition de la peine de mort.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de mes sentiments respectueux

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

Aucun commentaire

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !