image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : La défenseure des droits des femmes Su Changlan doit être libérée

Mise en ligne du 16/08/2017 au 27/10/2017

Une cellule de 80 mètres carrés, partagée par 60 détenues. Un « lit » de 60 centimètres de large, dans lequel il est impossible de dormir. Des toilettes surpeuplées. Deux mains et deux pieds qui s’engourdissent et qui parfois ne répondent plus. Des yeux exorbités, un cœur qui s’affaiblit de jour en jour. Et une famille absente, interdite de visite.

Bilan de la cyberaction :

3303 participants

Les autorités chinoises doivent veiller à ce que la militante des droits des femmes Su Changlan, libérée le 26 octobre, puisse recevoir les soins médicaux dont elle a besoin, a déclaré Amnesty International.

Su Changlan n'aurait jamais dû être privée de liberté. Sa condamnation inique a été aggravée par ses conditions de détention effroyables.
Roseann Rife, directrice des recherches sur l'Asie de l'Est à Amnesty International

Su Changlan a été libérée après avoir purgé une peine injustifiée de prison de trois ans en raison de ses activités en faveur des droits humains. Son état de santé s'est gravement détérioré pendant qu'elle purgeait sa peine du fait des conditions très éprouvantes au centre de détention du district de Nanhai, dans le sud de la Chine.

« C'est un soulagement de savoir que Su Changlan ne passera pas une autre nuit derrière les barreaux. Cependant, elle n'aurait jamais dû être privée de liberté. Sa condamnation inique a été aggravée par ses conditions de détention effroyables, a déclaré Roseann Rife, directrice des recherches sur l'Asie de l'Est à Amnesty International.

« Il est impératif que les autorités veillent à ce que Su Changlan puisse bénéficier des soins adaptés dont elle a besoin et qu’elle n'a pas été autorisée à recevoir en prison. Elle ne doit pas subir les mesures de harcèlement et d'ingérence auxquels sont généralement soumis les militants des droits humains lorsqu'ils sont remis en liberté. »

En effet, les autorités chinoises ont à plusieurs reprises harcelé et intimidé des militants après leur libération, notamment en restreignant leurs déplacements et leurs communications. Certains ne sont pas autorisés à rentrer chez eux et sont supposés rester sous la garde des autorités même après leur « libération ».

Su Changlan était entassée avec 50 à 70 codétenues dans une cellule de 80 m2, où elle disposait d'un espace pour dormir n'excédant guère 50 cm de large, et où les installations sanitaires étaient insuffisantes.

Les traitements médicaux qui lui ont été dispensés en prison n'ont pas empêché son état de santé de se détériorer rapidement. Elle souffre désormais d'affections cardiaques, rénales et de la vésicule biliaire handicapantes, en raison des mauvais traitements subis en prison, notamment l'absence de soins médicaux adaptés pour une pathologie préexistante. Aux termes du droit international, toute personne, y compris les personnes en détention, a le droit de jouir du meilleur état de santé physique et mentale susceptible d'être atteint.

https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2017/10/china-su-changlan-release-medical-care/  

Présentation de la cyberaction :

’a fait la défenseure chinoise des droits des femmes Su Changlan pour mériter une telle punition ? Quelque chose de très grave...aux yeux du régime, du moins : elle a agi pacifiquement pour la défense des droits fondamentaux. Cela lui a valu d’être emprisonnée en 2014 puis condamnée à trois ans de prison en mars 2017. Les autorités chinoises n’aiment pas les voix dissidentes.
Il faut agir. Su Changlan souffre de graves problèmes cardiaques et, du fait de ses conditions de détention épouvantables, son état de santé se détériore. Il y a peu de temps, le prix Nobel de la paix Liu Xiaobo est décédé en prison d’un cancer, faute d’avoir eu accès à temps à des soins adéquats. Su ne ne doit pas subir le même sort.

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur l’Ambassadeur,

Su Changlan militante renommée des droits humains a été condamnée par un tribunal de la ville de Foshan à une peine de trois ans d’emprisonnement pour « incitation à la subversion du pouvoir de l’État » pour des commentaires qu’elle a publiés en ligne en soutien aux manifestants prodémocratiques de Hong Kong en septembre 2014.

Par conséquent, je demande aux autorités chinoises de libérer Su Changlan immédiatement et sans condition et de garantir que tous les défenseurs des droits humains puissent mener leurs activités légitimes sans crainte de représailles.

Je vous prie d’agréer, Monsieur l’Ambassadeur, l’expression de mes sentiments distingués.

 

Une erreur est survenue, le nom ou l'email ne sont pas corrects. Merci de recommencer.

20 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Je soutiens Su Changlan et tous les défenseurs des droits humain.

N. Ghislain
Le 29/10/2017 à 20:08:09

Je soutiens la lettre qui vs a été envoyée par Amnisty International eu y appose ma signature pour la libération immédiate et ss conditions de la militante du droit des femmes Shu Changlan et vs demande d'agir auprès de votre gouvernement.La Chine doit être un pays ou les libertés démocratiques doivent être garanties et respectées
Michel. Orain

Orain
Le 29/10/2017 à 10:31:30

Faut il aider les Chinois à ne pas avoir peur de la critique? Peut être bien!

Daniele
Le 29/10/2017 à 09:58:47

certains pyas honorent et donnent en exemple les défenseurs des droits humains
pendant que d autres les muèslent et pour la empecher de crier, les enferme

c est une des hontes de notre planètte terre

Jacqueline RAYNAUD
Le 29/10/2017 à 09:47:52

Par conséquent, je demande aux autorités chinoises de libérer Su Changlan immédiatement et sans condition et de garantir que tous les défenseurs des droits humains puissent mener leurs activités légitimes sans crainte de représailles.
Tout à fait d'accord avec cette demande.

Alain GRUNENWALD
Le 29/10/2017 à 09:41:20

« Toute vérité passe à travers trois étapes :
Elle est d’abord ridiculisée ;
Elle est ensuite violemment contestée ;
Finalement elle est acceptée comme évidente. »
Arthur Schopenhauer.
La Chine en est toujours au 2ème stade.... Libérez Madame Su Changlan, cela vous permettra de passer au stade 3 sans perdre la face et en gagnant du temps !

Geneviève Auter Duret
Le 28/10/2017 à 04:08:17

Les GRANDS GROUPES en France qui vendent des fabrications chinoises (souvent de bas de gamme, futiles, de courte durée finissant à la poubelle) et NOUS les ACHETEURS, font que NOUS TOUS contribuons à ces gouvernements autoritaires qui décident du SORT de leurs SEMBLABLES humains.

Bonsens
Le 27/10/2017 à 17:39:45

cessons d acheter chinois autant que possible

cyril
Le 27/10/2017 à 16:27:26

je soutiens cette cause simplement parce que l'égalité homme femme devrait être une évidence mais ne vivant pas "au pays des bisounours"j'ai le terrible contat que ns en sommes encore loin !!

clement
Le 27/10/2017 à 13:58:31

Libération immédiate et sans condition de Madame Su Changian : la justice qui ne respecte pas les Droits humains se réduit aux droits du plus fort.

Nicole CREMEL
Le 27/10/2017 à 13:28:22

Le liberté des défenseurs des droits humains est la marque d'un pays civilisé. La Chine est une très ancienne civilisation et ne doit pas se conduire comme un pays de barbares.

MICHAUDET Martine
Le 27/10/2017 à 12:56:12

et par pitié écrivez DÉFENSEUSE des droits humains.Ou defenderesse si vous preferez.

Ces feminins en sonorité masculine, contribuent à dévaloriser l'image des femmes, ce n'est pas anodin.

un anonyme
Le 10/10/2017 à 11:54:01

La Chine n'est rien moins qu'un état totalitaire...
Que peut-on attendre d'un pays qui ne cherche qu'à
prendre l'ascendant sur l'Humanité à partir de mé
thodes staliniennes éprouvées depuis 100 ans...?

stoppeur
Le 09/09/2017 à 11:17:27

c'est ça la République DEMOCRATIQUE Populaire de CHINE? la démocratie de l'arbitraire!!!!

Johanne SANDON
Le 29/08/2017 à 11:37:15

il suffirait tout simplement de bloquer les importations chinoises pour que cette libération et tant d'autres soient effectives de suite.
il faut toujours agir où çà fait mal, le porte monnaie

Jean-Pierre Reillon
Le 18/08/2017 à 18:34:25

Je croyais la Chine, un peuple de vieille civilisation, et respectueuse de la personne humaine.
Que s'est' il passé pour en arriver là ?

Périscope
Le 18/08/2017 à 16:54:00

Quels sont ces dignitaires, ces fonctionnaires, ces responsables de "justice" pour décider que des gens intègres soient soumis à de telles souffrances dans le seul but que leur position, leur statut, leurs privilèges ne soient pas remis en question même si aux yeux de tous, ce que l'on leur reproche participe à une évidente preuve d'humanité. Ce qui est loin d'être leur préoccupation.

Roger Duby
Le 18/08/2017 à 15:29:02

Quel tristeste.....

Ortie32
Le 18/08/2017 à 11:32:38

Le marxisme donne l'égalité entre homme et femme : les chinois sont-ils encore marxistes,ou bien s'agit-t-il d'un marxisme de chiffon de papier ???

un anonyme
Le 17/08/2017 à 11:13:25

la libération de Madame Su Changlan doit être opéré immédiatement car son engagement en faveur des droits humains relève de l'application universelle de la liberté accordé à tous citoyen du monde

michel armagnat
Le 16/08/2017 à 21:49:49

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !